Social

Saint-Philippe : Une nouvelle convention territoriale globale avec la CAF

Après le Parc national ce lundi, la municipalité de Saint-Philippe a signé une seconde convention avec la Caisse d'allocations familiales. Une convention territoriale globale dont l'objectif sera de mieux structurer l'action sociale sur le territoire communal pour 2009-2010 et de programmer conjointement une série d'actions parmi lesquelles la construction d'une mini-crèche pour 2011.


Saint-Philippe : Une nouvelle convention territoriale globale avec la CAF
Les conventions se multiplient dans le Sud sauvage. Une journée seulement après le partenariat signé entre la commune et le Parc national de la Réunion, c'est la Caisse d'allocations familiales qui a validé une convention avec Olivier Rivière, le maire de Saint-Philippe.

"Donner de la cohérence à l'action sociale", c'est cet objectif que se sont fixés la commune de Saint-Philippe et la Caisse d'allocations familiales hier. Un programme conjoint pour 2009-2010 devrait ainsi voir le jour dans différents domaines sociaux à l'image du logement ou encore des jeunes.

Visant à dynamiser l'animation locale sur le territoire communal à travers les associations et les acteurs sur le terrain, cette convention permettra de monter des actions à destination des familles mais aussi de proposer une série d'activités éducatives, sportives et culturelles à travers les associations : "Il s'agit de re-dynamiser le tissu associatif de Saint-Philippe et ses 44 associations afin que celles-ci puissent s'impliquer davantage. A travers cette convention, nous allons faire en sorte que les quartiers revivent. Globalement, les subventions en direction des associations ont augmenté puisqu'en 2008 elles étaient de 200.000 euros alors qu'elles ont été fixées à 280.000 euros pour 2009" explique le maire Olivier Rivière.

Un coût total de 3 millions d'euros

La réalisation d'une mini-crèche est aussi inscrite au cœur de ce partenariat. Il faudra néanmoins attendre deux ans avant que celle-ci puisse accueillir une vingtaine d'enfants. Estimé à plus de 850.000 euros, le coût de cet établissement sera financé à hauteur de 60% par la CAF, une aubaine pour la commune.

Une aide aux familles concernant l'apport personnel et l'habitat est aussi au programme. C'est le Centre communal d'action sociale (CCAS) de Saint-Philippe qui a été désigné pour venir en aide pour l'achat de chauffe-eau solaires sous l'égide d'un coordonnateur.

Le coût total de ces opérations s'élève à trois millions d'euros, y compris la réalisation de la mini crèche.
Mercredi 9 Septembre 2009 - 11:32
Ludovic Robert
Lu 2478 fois




1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 09/09/2009 13:33
"Donner de la cohérence à l'action sociale": Si vous voulez vraiment donner une cohésion à l'action Sociale, commencez d'abord par reconnaitre et accepter enfin 15ans aprés:
- Le Premier ammendement de la Constitution française
- Les Lois sur la Parité Educative
- La Déclaration des Droits de l'Enfant (Vivre et être éduqué par ses 2 Parents)
- Cesser d'hyper Favoriser la Monoparentalité Rémunératrice Féminine 1/4 des foyers
- Ne plus contester le Partage des Allocations Familiales
- La Place du Père dans la société Réunionnaise

Mme THIA SONG FAT, ne prétendez plus pouvoir vous substituer au Parquet, Juge d'application des peines, JAF et Juge des Enfants, pour ne pas que les Pères puissent se contituer devant les TGI et mettre les instances judiciaires en face de leur RESPONSABILITES...
Vous êtes Caisse d'Allocation Familiale, pas Féminine, n'en déplaise à Nassimah DINDAR, Mme Genevieve PAYET, M. MACCIONI, etc... Construire des Créches c'est super, mais RIEN NE SE FERA SANS LA CONSULTATION DES HOMMES NI LE FRUIT DE LEUR TRAVAIL... Tout ce qui est financé par la CAF, l'est aussi (voir surtout) par le travail des Hommes et Pères.
Nous ne voulons pas d'une Société de VEUVES NOIRES dans laquelle les Hommes sont tratés en Chiens Géniteurs Payeurs, éxutoires de NATURE, GENRE du renoncements des Femmes à leur engagement de PARITE EQUITABLE et aux incitations à la Violence qui en découlent...
ASSUMEZ

2.Posté par Lyz le 09/09/2009 15:03
Je m'excuse, Papapio, je ne vois absolument pas le rapport avec cette convention à St Philippe.
Mais bon, juste pour information et en passant :
- être DEUX parents qui travaillent est une des conditions PRIORITAIRES pour avoir une place en crèche.
- RIEN n'empêche un homme de réclamer une pension alimentaire, dès lors qu'il prouve que les enfants sont à sa charge. Payeur ou pas, faut bien quand même que quelqu'un les élève, les mômes, non?
- Si les deux parties sont d'accord, RIEN n'empêche de réclamer le partage des allocations familiales dès lors que les deux parents élèvent leurs enfants de façon partagée, même s'ils sont séparés.

Enfin, j'ai une question :
qu'est ce qu'elles vous ont fait, les femmes, pour que vous leur en vouliez autant ? Si c'est le travail des hommes qui paie en priorité, bagarrez vous pluôt pour que l'accès au travail soit enfin plus paritaire.

.... " Un quart de la population active réunionnaise est sans emploi. Les femmes sont plus
fortement touchées par le chômage que les hommes. Cette disparité est visible pour les
tranches d’âge 15-24 ans et 25-49 ans. Les taux de chômage s’atténuent avec l’obtention de
diplômes, mais à niveau de diplôme égal, les femmes trouvent moins facilement du travail.
72 % des chômeuses comme des chômeurs cherchent du travail depuis au moins un an."


Source : www.insee.fr

[http://www.insee.fr/fr/insee_regions/reunion/themes/dossiers/parite/parite_activite_emploi_chomage.pdf]

3.Posté par mwa la pa di le 09/09/2009 19:24
Papapio tu disjonctes ou tu sombres dans ton délire obsessionnel ? Ton cari y change pas?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales