Politique

Saint-Paul : Un conseil municipal tout en sécurité

Le 1er octobre dernier, un groupe d'ex-militants avait interrompu de manière virulente le conseil municipal, reprochant au maire de n'avoir pas tenu ses promesses. La séance de ce jeudi s’est déroulée dans la tranquillité, avec des forces de l’ordre bien présentes.


Saint-Paul : Un conseil municipal tout en sécurité
Les forces de l’ordre étaient bien en place, ce jeudi, pour le conseil municipal de Saint-Paul. Un mois après sa perturbation par un groupe de jeunes, les policiers, les gendarmes et les ASVP étaient nombreux ce jeudi à veiller à la sécurité de la séance.

Pour rappel, la quinzaine d’individus avait reproché à Joseph Sinimalé de ne pas avoir tenu ses promesses, notamment en matière d’emploi. L’échange avait pris une tournure plutôt musclée. 

Du côté de la police, on assure qu’ « il s’agit d’un dispositif normal ». Pourtant, ce jeudi, au moins 9 policiers municipaux étaient présents. Plus que d’ordinaire donc. Du côté de la gendarmerie, on confirme « un léger renfort ».

L’incident du 1er octobre est forcément dans les esprits. Dès le début du conseil, Emmanuel Séraphin, élu de l’opposition,  évoque d'ailleurs le sujet : « Suite à cet incident, des contrats de 2000 euros auraient été signés. Que ces personnes puissent avoir des contrats, tant mieux, mais tout de même, par rapport à l’ensemble des Saint-Paulois, cela a de quoi interpeller. C’est l’exemple que vous donnez aux 18000 habitants de la commune inscrits au Pôle emploi ? 7000 personnes sont pénalisées par vos promesses non-tenues ».

Le conseiller municipal poursuit : « Pourquoi, à côté de cela, supprimer le carrefour de l’emploi, de l’insertion, et de la formation  professionnelle ? Cette situation n’est pas admissible ! ».

Joseph Sinimalé, après avoir ignoré plusieurs fois la question et tenté de passer à la deuxième affaire, botte en touche : « Vous délirez ! On est sur un dossier concernant la journée internationale de l’enfant et vous me parlez de carrefour de l’emploi, ça n’a rien à voir !» Et le maire de conclure : « Je suis un élu plein de bonheur, car je n’ai rien à me reprocher ».  

Saint-Paul : Un conseil municipal tout en sécurité
Jeudi 29 Octobre 2015 - 18:31
marine.abat@zinfos974.com
Lu 2504 fois




1.Posté par kirikou kalmaou le 29/10/2015 18:11 (depuis mobile)
. Pourtant, ce jeudi, au moins 9 policiers municipaux étaient présents.

Pourquoi la Sandra était là, il fallait encore la maîtriser?

2.Posté par kld le 29/10/2015 18:43
la bétise nécessite la force policière , dommage!

3.Posté par USPPM le 29/10/2015 19:29
Les ASVP ne sont pas chargés de missions de sécurité publique, que faisaient-ils sur place à prendre des risques qui ne sont pas les leurs ? en cas de problèmes ils risquent de se trouver dans une situation délicate...

4.Posté par trop fort le 29/10/2015 20:16
Post 1 .

Sandra c'est une élue , donc elle siège au conseil , ou est le problème.
Douvin su KLB n'aurait donne à ou un bon réponse.
I manque plus que le commentaire de GIRONDIN.


5.Posté par lolo le 29/10/2015 21:02 (depuis mobile)
Les comique la peur.ou bien ils ont eu quai coze

6.Posté par kafir le 29/10/2015 22:02
Afin de ne pas laisser la gangrène nous envahir, il faut déstabiliser ces voyous d'une façon irréversible.

Kafir

7.Posté par Turbo le 30/10/2015 05:21 (depuis mobile)
« Je suis un élu plein de bonheur, car je n’ai rien à me reprocher » oté Mahatma Gandhi noré pas trouve mieux !!!!!

8.Posté par étrange le 30/10/2015 06:42
St paul est devenue la cité de la peur ! les nervis contrôlent la mairie et les gens honnêtes ont peur des représailles ! Vive Bello revient nous remettre le bon vivre!

9.Posté par acantophoenix le 30/10/2015 06:59
@ 4 Bien sûr que la fille de son père était là en sa qualité d'élue. Mais souvenez vous des images du précédent conseil: on pouvait voir Sandra Sinimalé, telle une furie, invectiver les policiers municipaux, se lever de son siège, perdant toute retenue... Et on pouvait entendre son père-maire lui lancer: "Sandra, assise a ou, Sandra, assise a ou!"
Les policiers municipaux, c'était sans doute pour aider le maire-père à faire valoir son autorité au cas ou sa fille n'obéirait pas à ses injonctions. Ah ces enfants qui n'obéissent pas aux parents! Où va le monde lol...

10.Posté par Kevin le 30/10/2015 07:13
A koz la anule le carrefour de l'emploi ?
Le maire la peur ?
Ban jeune i fait pér ?
Taler va empech anou koz et écri kréol.

11.Posté par Bergani le 30/10/2015 09:22
pendant ce temps les ASVP chargés notamment du stationnement illégal ne font pas leur boulot :

ils ne verbalisent jamais (et quand je dis jamais c'est jamais) en centre-ville les voitures garées sur les trottoirs et les pistes cyclables.

Les piétons y compris les enfants sont obligés de marcher sur la route pour contourner les voitures garées sur les trottoirs. Toutes les rues en centre ville pour se rendre aux écoles et collège ne sont pas praticables normalement en sécurité par les piétons et cyclistes.

Par contre si vous êtes garé sur un parking autorisé mais que votre ticket de stationnement est expiré là vous aurez probablement droit à un passage à la caisse.

mais faut dire que l'exemple vient d'en haut quand on voit les stationnements illégaux à côté de la mairie…

12.Posté par GIRONDIN le 30/10/2015 09:22
4.Posté par trop fort

mi vote Didier et sandra

13.Posté par GIRONDIN le 30/10/2015 09:23
4.Posté par trop fort

C'est bon ,c'est la bonne tonalité, faut il ajouter un autre élément?

14.Posté par kirikou kalmaou et regarde antenne reunion le 31/10/2015 08:05 (depuis mobile)
9. acantophoenix
Parfaitement!

à voir:
http://www.linfo.re/la-reunion/societe/678091-conseil-municipal-tendu-a-saint-paul.

4. trop fort
Ne vous sentez pas obligé de voir cette vidéo

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales