Politique

Saint-Paul : La table ronde "requin" accouche d'ateliers

La table ronde tant attendue par les professionnels de la mer mais aussi des usagers, baigneurs comme pratiquants de sport sur la côte Ouest, a débouché sur l'installation de trois ateliers qui devront préciser le risque requin et sa gestion. Ceux qui souhaitaient une prise de décision rapide en ressortiront déçus.


Trois heures de discussions pour se revoir en septembre
Trois heures de discussions pour se revoir en septembre
 
Jamais les autorités publiques de l'île n'avaient eu à gérer le risque requin à la Réunion. Devant l'ampleur des dernières attaques, évitées ou mortelles, tous les acteurs ont montré leurs limites. Des ateliers devront préciser les décisions à prendre d'ici la rentrée, pas avant.

"Si on avait toutes les réponses à vos questions (en direction des journalistes, ndlr), nous ne serions pas en train de proposer la mise en place d'ateliers", lance Thomas Campeaux, sous-préfet de Saint-Paul.

Trois heures auparavant, institutionnels et tout ce que la mer compte de responsables s'étaient donnés rendez-vous pour une table ronde forcément inédite.

Un premier atelier, intitulé "Alerte et intervention", aura pour mission "d'améliorer la réglementation, les procédures d'alerte, la gestion de l'information", commente Gina Hoarau, en charge de la sécurité à la mairie de Saint-Paul. Un point évident tellement l'absence d'une chaîne d'information pour les différentes attaques ou signalements avait été reprochée aux autorités ces derniers mois.

Le deuxième atelier devra répondre sur le fond au phénomène (seulement supposé jusqu'alors) de recrudescence des attaques. Fabienne Couapel-Sauret évoque les dires de la Réserve marine: "Ces derniers ont assuré qu'il n'y avait pas plus de signalement de requins en 2011 que les années précédentes".

L'atelier, sobrement intitulé "études et recherches" a pour objectif de "parvenir à une meilleure approche technique, scientifique et environnementale", soutient Gina Hoarau. "Nous avons ressorti des placards les bases de données sur les requins qui existaient déjà à la Réunion mais cela ne nous empêchera pas de faire venir des sommités si nécessaire", poursuit Thomas Campeaux.

Des débuts de réponse pas avant quelques mois

Enfin, des deux ateliers initiaux, un dernier a vu le jour par la demande des intervenants cet après-midi. "La gestion du risque requin - mesures opérationnelles" devra prendre le pouls des études comparatives. Les cas de l'Australie, de l'Afrique du Sud et de la Floride ont été évoqués et pourront éclairer sur les mesures à mettre éventuellement en place sur nos plages.

Le prochain rendez-vous est fixé "à la rentrée" s'avance le sous-préfet, tout en questionnant du regard ses collègues. Quant à la question d'un achèvement des travaux des différents ateliers pilotés par l'Etat et donc la sous-préfecture, la réponse est tout aussi évasive. "La mise en place des ateliers en septembre y répondra". D'ici là, seule la prudence prévaut. Huguette Bello y est allée de son expérience. "A l'époque, les parents interdisaient à leurs gamins de tremper un ptit doigt à Boucan". Une manière de dire que les anciens avaient peut-être du flair.
Lundi 25 Juillet 2011 - 18:28
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2828 fois




1.Posté par youpi!!! le 25/07/2011 18:40
complètement nul.......voilà la politique de Mme Bello....; tourner le dos à la réalité pour se tourner vers les petites phrases du passé...
Le passé....voilà son avenir politique...elle y retournera bientôt aux prochaines élections....
Quant aux autorités...quelle réponse à été apportée? rien...

2.Posté par Lorenzo Lamas le 25/07/2011 18:56
Et pour la connerie des surfeurs? des solutions proposées?

3.Posté par noe le 25/07/2011 19:00
On veut noyer les requins !
Les chinois sont passés par là ...
Pour quelques illuminés de surf , on va faire des ateliers de parade ... St Paul est fort pour cela surtout avec Mme Bello ...Elle ne sait faire que des ateliers autour de quelques coupes ...pour dire qu'elles travaillent pour la population ...
De la poudre aux yeux !
Mettons ti Pierre à St Paul , il trouvera des solutions ...

4.Posté par skybler le 25/07/2011 19:01
zut alors des requins dans la mer ... on n'avait pas vu ça depuis si longtemps !
heureusement que nos élus se mobilisent devant ce phénomène rare et exclusif au bord de nos cotes !
allez, un petit décret d'application d'une lois interdisant aux requins de s'approcher des cotes et tout ira bien !
juste au passage, création d'ateliers donc intervention d'experts donc un cout certain si je ne m'abuse !
pour une fatale conclusion: attention il y'a des requins qui vivent dans leur environnement naturel !!!!
le prédateur dans l'histoire, sommes nous sur qu'il s'agit du requin?

5.Posté par David Asmodee le 25/07/2011 19:16
La branlette intellectuelle est la nourriture des représentants de l'Etat et des politiques. En attendant, cabri y mange salade, requin i mange ti blond, commerçants i crève.

6.Posté par sgeg le 25/07/2011 19:22
après une réunion où il a été établi qu'il était temps de procéder à une évaluation concertée pour
que les parties prenantes puissent désigner une commission qui permetra de décider si il est pertinent ou pas d'organiser une étude qui serait vouée à définir la nécessité de mener une action à travers un certain nombre d'ateliers qui pourront dire si il est nécessaire de créer un" machin " de plus qui ne servira pas à grand chose vis à vis du problème mais présentera l'avantage de recaser un certain nombre d'alimentaires sur-rémunérés , choisis de préférence parmi ceux , nombreux , qui n'y comprennent absolument..rien !

7.Posté par On crée une commission, on s'appelle... le 25/07/2011 20:10
... et on déjeune !

8.Posté par Rhum arrangé le 25/07/2011 20:38
Dommage que nou entend' pu not' Daniel Vabois . Ce boug'là n'aurait racont' à nous un bon blag sur toute zot comédie zot la prè fait. Créole la toujours été prudent depu longtemps avec ce milieu de l'océan, parce que li connait quoué y vive ladans. Pou 2, 3 ti vantards qui tiennent pas compte du drapeau rouge et qui sa fait le fier su zot planch quand y faut pas Y fallait fait un grand tabe ronde avec boug quanifié y sorte dehors pou venir dire à nous: "Oté attention, na requins dans la mer-là!" "Allons met' un barricad costaud pou empêche à zot nir mange à nous!"

9.Posté par bruce le 25/07/2011 20:56
5.Posté par David Asmodee le 25/07/2011 19:16
La branlette intellectuelle est la nourriture des représentants de l'Etat et des politiques.


voila bien la reflexion d'un enfant gâté consumériste. "je veux tout tout de suite". C'est avec ce genre de raisonnement que les elus ont lancé des gabegie comme celle du tunnelier du basculement des eaux sans étude de terrain, tête baissée.

10.Posté par Romjpn le 25/07/2011 21:00
En tout cas, Huguette Bello s'occupe bien mieux de St-Paul que Mister Benard l'aboyeur. Vivement qu'elle soit reelue et que Saint-Paul garde sa belle couleur rouge :).

Pour les requins, les raleurs de service rigoleraient moins si on les mettait sur une planche avec un requin a proximite... Essayez d'etre comprehensif, il y a des surfeurs pour qui c'est une vraie passion, et jusqu'ici la frequence des attaques etait tout a fait acceptable mais dernierement, cela devient vraiment inquietant. Ceux qui n'aiment pas la mer, n'y allez pas et laissez les gens qui pratiquent des activites sur l'eau essayer de trouver une solution pour diminuer le risque de se faire bouffer. Merci !

11.Posté par Thierry le 25/07/2011 21:18
MI SAVA ANNONE A ZOT UNE GRANDE NOUVELLE NOUVELLE que personne d'autres i coné...

C'EST UN SECRET BIEN GARDE PAR GRAND MERE KAAAALLE DANS SA GROTTE. dIS PAS QUE MOIN LA DIT A ZOT', SIN PANGARD .....

A la Réunion, il existe aussi d'autres belles plages (plus vers le sud) et en plus il y a aussi d'autres bons et gentils commerçants, restaurateurs prêts à accueillir, et avec plaisir, les clients (vous, moi, tout le monde).

Alors, je me demande bien se que vient faire l'Etat là dedans et est ce que cette table OVALE (plutôt carré on dirait) c'est au frais des seuls saint paulois ou de l'île entière. En tant que sudiste, -NON EGOISTE- ne suis pas concerné par ce problème de requins à Saint Gilles et je ne voudrais pas payer pour cela. Pour les commerçants, c'est du domaine de la concurrence, le client va où il veut.

Les communes du Sud devraient aussi faire une table "Triangulaire" ronde, convoquer l'Etat pour rivaliser commercialement au profit de leurs commerçants, leurs restaurateurs. Parce que tout simplement ce n'est pas juste. pourquoi tout le temps Saint Gilles, il y a aussi l'Etang Salé, Saint Pierre, grand Anse, Manapany où les commerces et restaurateurs savent faire avec très peu de clientèle. Et pourquoi, qu'aujourd'hui la roue tourne, cela ne devrait pas être pareil pour ceux de Saint Gilles. AVEC TOUS MES RESPECTS.

Quand il n'y a pas de volcans ou de neige, les commerces de la plaines des cafres font avec. Pareil pour le sud sauvage. Ils seront donc aussi en droit d'exiger une table .... de leur choix pour faire recouler le volcan ....

MESSIEURS, DAMES LES HUMAINS, juste un peu de bon sens et de dignité. Ramasse l'argent pour des causes plus nobles, la lutte contre la pauvreté mais arrêtez vos conneries démagogues et aux frais des contribuables ....

Moi je ne vais pas à Saint Gilles me baigner, je vais soit à l'Etang Salé (belle plage de sable noir et ses beaux filaos), à Saint Pierre (belle plage de sable blanc) mais aussi à Grand Anse (sable blanc, cocotiers, filaos et ses belles falaises de roches volcaniques). De temps en temps, je vais aussi à Manapany, c'est aussi beau. VIVE LE SUD et SES PLAGES ..... sans requins, sans problèmes .... et VIVE nos gentils commerçants et restaurateurs sudistes. J'espère que le modérateur tôlèrera mes arguments et je le remercie ....

12.Posté par perles de requin le 25/07/2011 22:46
trobon

http://www.zappet.net/Alertes-aux-requins_a812.html

13.Posté par Thierry le 25/07/2011 23:35
A Post 12

TROBON MI CONFIRME. Merci. Cela vaut le détour.

Quand dans mon Post 11, je moucatais les formats de la table, d'autres n'en pensaient déjà pas moins sans prétention de ma part d'en avoir voulu être le seul et unique.

J'ai gardé ce site dans mes favoris pour RIRE. Merci pour ça. Je ne le connaissais pas.

14.Posté par papapio, ni macro, ni géniteur payeur le 25/07/2011 23:44
Saint-Paul : La table ronde "requin" accouche d'ateliers...

Si ce n'était pas Huguette, je ne serais pas étonné qu'on lui fasse payer une pension Alimentaire,
mais a la Mer... cette fois... seulement, bien sure...

15.Posté par bruce le 26/07/2011 06:44
bravo a Mme Bello d'eviter les solutions émotionnelles si facile et sans efficacité que les pleureuses capricieuses réclament. On a vu ce que ca à donné avec les interdictions karcherisantes prises par le maire de 2 leu pour les 2 noyades à la pointe au sel, ou même les fermetures intégrales de randonné que prend le prefet des qu'il y a 3 gouttes de pluie.




16.Posté par fan fan la tulipe le 26/07/2011 07:45
franchement Mme huguette bello au lieu de perdre votre temps vous ferer mieux de vous occuper des mal loger dans notre commune de st-Paul! vivement 2014 pour que joseph sinimalé vous donne une claque la population saint pauloise attend ce moment avec impatience. rendez- vous en 2014 madame bello!!

17.Posté par sardina le 26/07/2011 07:51
Est ce qu'il y avait au moins 1 requin autour de la table ?
Non ?
Comment peut-on imaginer une réunion sur les requins sans en inviter autour de la table ?
Vont surement pas être contents ...

18.Posté par jean-pierre (Metropole) le 26/07/2011 10:33
j'ai bien connu cela dans ma jeunesse dans mes activitées avec certain dirigeants;
Pour ne pas prendre de décision , on fait une réunion ,on nome une commission , on demande un rapport , on nome un expert Exct .........
tout cela coûte très chère au contribuable , et au bout du compte la montagne accouche d'une sourie

19.Posté par Bibi97490 le 26/07/2011 18:42
pas de table dronde pour le problème de l'emploi, de mal logement, de pauvreté des personnes âgées, bizarre quand meme ces élus réunionnais, ils font des tables rondes pour n'importe quoi sauf pour ceux qui sont nécessaires.

20.Posté par alain BLED le 26/07/2011 18:58
Avant de penser à supprimer les requins, il faudrait peut-être se débarasser des cons.
Hélas, bien que n'étant pas menacée de disparition (sauf par elle-même), l'espèce est très protégée.

21.Posté par requin...qué par Bello le 27/07/2011 11:44
Y a des commentaires pro Bello qui requin...quent ! quant à ceux qui envisagent le retour de Sinimalé ! ce risque fait bien plus peur que les requins : qui veut que la commune se retrouve dans Pièges en eaux troubles ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales