Société

Saint-Paul: Découverte d'un bâtiment qui pourrait remonter au 19e siècle


Il serait "trop ancien pour être dans la mémoire locale", lit-on sur le site de la ville de Saint-Paul. Les ruines d'un bâtiment qui pourrait dater du 19e siècle ont été découvertes au niveau du Bassin Vital.

Une équipe d'archéologues analyse la zone et a pour le moment trouvé des pierres formant des angles et une porte d'accès, le tout sur 60 m2. L'intérieur de l'édifice est composé de pierres plates.

Selon Xavier Peixoto, responsable des recherches effectués sur une parcelle d'environ 200 m2, il est difficile pour le moment de dater la construction ou d'en déterminer l'usage.

Le site pourra être parcouru par le public lors des prochaines journées européennes du patrimoine, les 19 et 20 septembre prochains.
Lundi 17 Août 2015 - 07:39
Lu 4319 fois




1.Posté par Daoud le 17/08/2015 09:55
Ne me parlez plus d'archéologie, Savana à l'abandon, une honte pour l' histoire de la Réunion, ce patrimoine enfoui sur le quel on passe le tractopelle du progrès !!!

2.Posté par histoire le 17/08/2015 11:36
vite repentance de la France ...et quelques millions d'euros si possible.

3.Posté par Thierry le 17/08/2015 11:50
Je rejoins Daoud. Il y a déjà des tas de lieux d'aujourd'hui encore en bon état de réhabilitation et historiques qui se font RASER par les machines sans pouvoir laisser de traces archéologiques pour le 22 ou 23ème siècle ... après NOUS et nous après JC.

Des siècles passés, les hommes et le temps ont su laisser des empreintes, ce que ne fera pas l'homme d'aujourd'hui exception faite de la destruction de TOUT, allant de la nature à sa propre espèce.

4.Posté par BlaBlaBla le 17/08/2015 15:57
idem 1 et 3 : Commencez par vous préoccuper de ce qui est encore en état d'être sauvé, d'ici 15 ans parti comme ça l'est , il ne restera que des VESTIGES archéologiques à visiter......

5.Posté par A mon avis le 17/08/2015 17:37
@ 3 Thierry : avec toutes les informations qu'on amasse actuellement, les archéologues des temps futurs n'auront qu'à se servir.
Et ceux qui feront des fouilles dans les centres d'enfouissement des déchets ne manqueront pas de matière première !

De plus, actuellement, on veut exagérément préserver le moindre caillou, le moindre vestige, le moindre objet (souvent sans valeur artistique, architecturale, même archéologique ou autre... simplement au nom "de la mémoire " terme à la mode !), et on ouvre des musées. (= pièges à touristes).

A la différence du passé où personne (ou peu de monde pour être exact) ne se préoccupait de laisser des traces. Ainsi, fort logiquement nos lointains ancêtres, qui ne gaspillaient pas, utilisaient les matériaux existants, n'hésitant pas à démolir, pour construire du neuf, plus soucieux du temps présent et de l'avenir que du passé. Ce qui est dans la nature des choses : " rien ne se créé, tout se transforme " !

Mais parallèlement à cette frénésie de conservation des traces du passé dans des musées, on observe aussi la même frénésie de destruction comme vous dites : "de TOUT, allant de la nature à sa propre espèce. "

6.Posté par 6msens le 17/08/2015 23:04
Cet emplacement est celui de la premier église de l'île. Il était temps de remettre en valeur le vieux saint Paul, grand merci aux associations du secteur et à la municipalité qui s'occupe enfin de notre patrimoine.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales