Société

Saint-Louis première ville à adhérer à la Charte du Parc national


Daniel Gonthier doit désormais convaincre les 22 autres maires à en faire de même
Daniel Gonthier doit désormais convaincre les 22 autres maires à en faire de même
Saint-Louis adhère à la Charte du Parc national. Après le simple avis des 24 communes l'année dernière, un nouveau pas va être franchi vers une adhésion du périmètre du Parc.

Dès la semaine prochaine, le préfet de La Réunion doit être amené à inviter les 24 maires de l'île à inscrire à l'ordre du jour de leur prochain conseil municipal la question de l'adhésion à la Charte du Parc, celle-là même qui avait été consultée pour simple avis il y a un an. Depuis, la Charte a franchi plusieurs écueils juridiques avec brio. "Le texte n'a pas été modifié d'une ligne par le Conseil d'Etat", se réjouit même Daniel Gonthier, président de l'établissement public installé à la Plaine des Palmistes.

Ce nouveau tour de table, qui doit finir de révéler les postures de chaque commune, doit être finalisé dans quatre mois. Une fois cette phase d'adhésion terminée, il reviendra, toujours au préfet, de constater par arrêté le périmètre effectif du Parc national. S'en suivra sa déclinaison en termes d'actions.

S'il y a une commune qui se réjouit de cette avancée, c'est bien Saint-Louis. Il faut dire qu'avec seulement 2% de l'espace du parc habité à Saint-Louis, la contestation la plus vive n'est pas attendue ici. Le maire se veut de toute façon clair : "les gens qui habitent dans cet espace ou les agriculteurs n'ont rien à craindre", rassure l'élu.

Alors même que la question sera formellement débattue au cours d'un prochain conseil municipal, la municipalité a pris les devants en devenant, de façon informelle, la première ville à adhérer au périmètre du Parc.

Avec 3.157 hectares en son cœur, plus 3.365 autres inscrits dans l'air d'adhésion, Saint-Louis calque 65,9% de son espace dans celui du Parc. A titre de comparaison, rappelons que l'air du Parc national couvre 42% de la superficie de La Réunion.

En présence de son plus fervent défenseur et président, Daniel Gonthier, le maire de Saint-Louis a rappelé qu'il ne fallait pas compter sur lui pour renier les engagements passés, "pas comme ces communes qui, après avoir été favorables au Parc, en disent du mal."

Là où certaines communes pourraient y voir une contrainte, le premier magistrat de Saint-Louis se réjouit en se projetant vers un "partenariat" gagnant-gagnant.

L'expertise du Parc pour aider les communes

Avec des difficultés financières qui ne sont plus un secret, la ville peut effectivement trouver dans l'administration du Parc national un allié pour préserver ses espaces remarquables.

Leur liste est déjà prête. Cyrille Hamilcaro imagine déjà "poursuivre la structuration du bourg des Makes, qui en deviendrait la porte d'entrée du Parc à Saint-Louis". Une avancée notable devrait également intervenir dans l'élaboration du Schéma d'Interprétation et de Valorisation Ecotouristique (SIVE) entamé en 2013. Le partenariat avec le Parc va aussi déboucher sur des chantiers de restauration aux Canaux-Chemin la forêt, à Bras Patate, où l'enlèvement d'espèces exotiques envahissantes devient prioritaire.

La renaturation en espèces indigènes des espaces situés en bord de ravines, ou encore la mise en place d'affichettes d'information pour le public est loin de clore la liste des actions qui se profilent avec le Parc, perçu comme "un accompagnateur dans l'ingénierie."

Autre idée qui devrait séduire la population : le maire promet d'offrir un plant d'espèce endémique à chaque foyer qui habite dans des rues baptisées au nom...d'espèces florales endémiques. "C'est dommage, on n'y a planté toutes les autres espèces sauf les endémiques", ironise le maire. La preuve que ce partenariat avec le Parc se matérialisera jusque dans les moindres détails.

Mardi 20 Mai 2014 - 17:50
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1332 fois




1.Posté par Pierre le 20/05/2014 19:41
Et le Tapage là dedans ? Y a t'il des projets pour ce quartier ?

2.Posté par Hamil mon ami le 20/05/2014 19:42
Je souhaite que toute la commune, dans son intégralité soit au parc !! Ainsi, odeurs de la décharge de Pierrefonds, concassage de Bel Air, seront ainsi remis en cause ! Monsieur Maire, les Saint Louisiens sont empoisonnés chaque jour que Dieu donne !! Que comptez vous faire à ce sujet ?

3.Posté par noe le 20/05/2014 20:26
Félicitation!
Voilà une maire qui bosse pour l'avenir de son île !

4.Posté par La vox populi.com le 20/05/2014 21:02
Pour quand l'adhésion à la Charte anti-corruption?

5.Posté par zinzin le 20/05/2014 21:13
nou lé bien comme sa si tous les commune i fé sa l'europe va prend toute en main et toute sera règlementer

6.Posté par le gendre de noé le 20/05/2014 21:16
ignare ! la décharge de pierrefonds n'est pas de la responsabilité directe de la commune de Saint-Louis. Posez plutôt la question à la civis. Quand on ne sait rien, on n'accuse pas ...

7.Posté par blacko le 21/05/2014 07:11
Ajoutez y le grand prado...ça pue ! !

8.Posté par Zbob le 21/05/2014 08:38
Dans le quotidien d'aujourd'hui, il est aussi question d'une pépinière municipale qui se chargerait de développer les espèces endémiques ...Enfin!
Combien de communes de notre île ont une pépinière municipale?
très peu , ce qui est un idiotie sans nom...mais c'est vrai que nos élus se fichent complètement de l'embellissement des communes.
je suis toujours frappé , lorsque je voyage en métropole , de voir comment , dans le moindre petit village , les ronds points ou les rues sont fleuries par les employés communaux ... de voir que dans les grandes villes , il y a des jardins publics fleuris , bien entretenus ( je me suis renseigné , la plupart des gens qui y travaillent sont de vrais jardiniers , pas comme chez nous des gens en contrats bidons et qui se foutent complètement des espaces verts , ils n'y connaissent quasiment rien et leur seul soucis est de ne pas trop bosser)
Alors que chez nous , tout pousse avec un minimum d'effort , nos rares jardins publics sont tristounets , quasiment sans fleurs , et à peine entretenus à une ou deux exceptions près...
Alors faisons un effort...
A St Louis , il semble qu'il y ait enfin une volonté , attendons de voir...et que les autres maires s'y mettent au lieu de bétonner partout!

9.Posté par Trinita le 21/05/2014 10:35
Bon projet dans l'ensemble. J'espère qu'il sera mener à termes. Et aussi qu'il ne délaissera personne car si c'est un projet pour Saint-Louis, tout le monde devrait bien sur pouvoir profiter. La nature nous à offert un bel étang, de belles ravines et des superbes forets. Fautes de les avoir gacher, essayons de les remettre en état.

10.Posté par trahison le 21/05/2014 12:35
Ce qui signifie: arrachage de toutes les plants non autorisées par le parc national et fin des cultures vivrières et à terme des structures touristiques dirigées par le petit créole. Écolodges nous voici. Une trahison que les planteurs et les éleveurs n'auront pas oublié dans 6 ans M. le maire.

11.Posté par Hamil mon ami 2 le 21/05/2014 17:12
Bien sur la décharge est de la responsabilité de la Civis !! Mais notre ami Hamil peut prendre un arrété interdisant les camions de déchets de traverser sa commune ( je parle des camions venant de l'ouest, non Civis et du nord , qui roulent en cachette de bon matin, pendant que dorment les gendarmes et l'administration. Ce transfert de déchets nauséabonds , probablement illégal car effectué en cachette dans la nuit noire, devrait se faire dans les centres concernés et du principe du pollueur payeur mais aussi du pollueur miroir.

12.Posté par zenesrebel le 21/05/2014 20:36
kouek cé sa ankor! aret dékoné don! kom y di le post 4, komans par sinié la charte "anti-volèr" aprè nawar! epi tank afèr arèt maltrèt ban zanployié komunau lé pa le mem bor politik ke ou ! dan toute le ban servis la méri ek ccas fo war le foutwar !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales