Culture

Saint-Louis fait son Festival de la canne


 
Pour la deuxième année, l'Office intercommunal Sud et la mairie de Saint-Louis organisent "le Festival de la canne à sucre". La commune de Saint-Louis et plus généralement le Sud de l'île sont particulièrement concernés par l'histoire de la canne à sucre. "Saint-Louis s'est construit à travers l'épopée de la canne à sucre", souligne Olivier Nery, responsable communication de l'Office du tourisme intercommunal Sud, qui chapeaute l'événement.

Le festival de la canne est un événement qui a pris le relais de "la fête de la canne", une manifestation populaire qui n'a pas toujours pu être maintenue au calendrier événementiel Saint-Louisien. Depuis l'année dernière, le nouveau "festival" vise à faire découvrir au plus grand nombre la riche histoire de la canne à sucre afin que les "Saint-Louisiens se ré-approprient leur histoire", explique Olivier Nery.

Dès samedi, le principal site d'accueil du public, la sucrerie du Gol, s'animera autour de Village artisanal de la canne à sucre et ses produits dérivés. Les visiteurs pourront notamment participer à différents ateliers de création de parfums et de kayambs. Au sein de ce village, différentes animations liées à la thématique de la canne seront proposées comme notamment des balades en charrette bœuf, des visites guidées de la sucrerie, une exposition de percussions, du théâtre de rue, des concerts de maloya, des danses traditionnelles, du moringue…

Pour sa programmation musicale, le Festival présente trois générations de maloya: Jeunesse Tradition, un groupe de jeunes musiciens de Saint-Louis ancrés dans l’authenticité mais avec des influences dancehall très actuelles, Tapok, tout aussi attaché à son terroir musical mais avec des influences jazz, blues et électro, et enfin, Firmin Viry, qu'on ne présente plus et qui viendra clore la soirée musicale de samedi.

Outre l'usine sucrière du Gol, d'autres sites culturels et historiques seront ouverts au public durant ce wkek-end de festivité, comme notamment les deux musées, Stella Matutina et Saga du Rhum, mais aussi le cimetière du père Lafosse , la maison des Indes ou encore les cabanons de la cafrine qui servaient de logements aux esclaves qui travaillaient à la sucrerie de la Cafrine. Pour l'occasion, l'historien Enis Rockel vous fera découvrir gratuitement ce lieu insolite...

Saint-Louis fait son Festival de la canne
Les autres lieux d’animation du festival :

Le cimetière du père Lafosse

Il est situé à côté de la sucrerie. C’est un lieu unique en son genre à la Réunion. Vestige d'un passé douloureux, on trouve dans ce "cimetière des âmes perdues", la tombe du Père Lafosse, curé de Saint-Louis, et grand militant abolitionniste. Tous les cultes de l’île y sont représentés. Lors des visites guidées gratuites, Mr Sully Fontaine du Service culturel de la ville de Saint Louis vous en contera son extraordinaire histoire.

La maison de l'Inde

Cette bâtisse abrite une exposition de peintures, sculptures et instruments de musiques traditionnelles, représentative de la culture et du culte tamouls. Lieu de méditation, de contemplation, de prière, carrefour des arts, elle est un modèle d'ouverture et de fraternité. Durant le Festival elle sera en portes ouvertes, et le Swami Premananda Puri se fera un plaisir de vous accueillir et de vous faire découvrir les richesses de cette culture.

Le musée des arts décoratifs de l'Océan Indien (MADOI)

Il est situé sur le Domaine de Maison Rouge. Il occupe les anciennes dépendances du domaine. Ouvert depuis 2008, le musée expose sa très riche collection constituée de meubles, textiles, porcelaines de Chine et autres objets d'art. Le samedi après-midi, il sera en visites libres ou guidées avec la deuxième partie de l’exposition "Chroniques Indiennes", et de ses plantations de café.

La Saga du Rhum

Musée situé à Saint-Pierre. Il est installé au cœur de la plus ancienne distillerie familiale encore en activité à La Réunion, celle créée en 1845 par la famille Isautier. Pendant les deux jours du festival, il sera en visites libres ou guidées à tarif réduit. Par ailleurs, les enfants pourront participer gratuitement à des ateliers d’expression artistique et se balader en charrette à bœufs avec Sandy Faconnier.

Les cabanons de La Cafrine

Ils sont situés à Saint-Pierre, à Grand Bois. Ces calbanons servaient de logement aux travailleurs esclaves ou "engagés" de la sucrerie de La Cafrine. Aujourd’hui, ils ont été transformés en parcours d’exposition mettant en scène l’histoire de Grands-Bois, de son usine et de La Cafrine. C’est Enis Rockel, notre désormais célèbre guide-historien, qui vous fera découvrir gratuitement ce lieu insolite avec sa verve habituelle.

Musée Stella Matutina

Musée industriel et agricole de la Réunion, il présentera son exposition temporaire "Stella Matutina : 1850-1978 : du Sucre et des Hommes".

Informations OTI Sud

Pour le programme détaillé, et pour les réservations (il est possible de se préinscrire pour participer aux activités, notamment les circuits guidés) : Office de Tourisme Intercommunal Sud
Tel : 08 92 70 22 01
Site internet : www.sud.reunion.fr

Programme détaillé du festival de la canne à sucre
Samedi 19 & Dimanche 20 novembre 2011

Samedi 19 novembre


Sucrerie du Gol

Village artisanal de la canne à sucre et de ses produits dérivés (Gratuit), 9h à 17h : 
Visites guidées de la plateforme de la sucrerie du Gol (1€) : toutes les 30 minutes.
Atelier de création de parfums ouvert au public, avec Mémoire d’sens (Gratuit).
Atelier de fabrication de Kayamb ouvert au public, avec Mr Jean Noel URBATRO (Gratuit).
Atelier maquillage pour enfants, avec l’Association Kerveguen(Gratuit).
Dégustation de jus de canne tradition, avec Mr et Me Alexandra DELOR (Gratuit).
Balade en charrette à bœuf, avec l’Amicale des charretiers de Saint Louis (Gratuit).
Exposition de tambours, jambés et kayambs, avec l’Association Kerveguen (Gratuit).
Stand du Musée Stella Matutina : présentation de l’exposition « Stella Matutina : 1850-1978 – Des Hommes et du sucre »
Démonstration d’un fangourin.
Jeux « lontan » : course « larou », course « goni », jeu de la « moke »… , avec l’Association Kerveguen (Gratuit).

Concerts (Gratuit) : 

9h à 12h : Animations musicales, danses séga, moringue, avec l’Association Kerveguen
13h : JEUNESSE TRADITION (Maloya).
13h45 : TEAT LOKER (Sketchs)
15h : TAPOK (Maloya Electro).
16h30 : TEAT LOKER (Sketchs)
17h30 : FIRMIN VIRY (Maloya).

Cimetière du Père Lafosse

Visites guidées, avec Sully Fontaine, du Service Culturel de la ville de Saint-Louis (Gratuit) : 10h /11h / 14h / 16h

Maison de l’Inde

Journées portes ouvertes (Gratuit), 9h à 17h
Exposition : peintures, sculptures, instruments traditionnels de musique
Visites guidées

Calbanons de la Cafrine  - Pôle valorisation du Patrimoine

10h / 11h / 14h / 15h / 16h : Visites guidées, avec Enis Rockel (Gratuit)
Exposition 

Saga du Rhum, 10h-18h

Visites libres du musée (tarif unique de 5€ au lieu de 7€) 
Visites guidées du musée et découverte de la collection des variétés de cannes à sucre anciennes (tarif unique de : 5€ au lieu de 7€) : 10h15, 11h30, 14h30 et 16h.
Atelier pour enfant sur le thème de la canne (gratuit) (durée : 30mn) : quizz, coloriages, dessins… : de 10h à 13h et de 14h à 16h.
Balade en charrette bœuf avec Sandy Faconnier (Gratuit).
Exposition sur l’esclavage du Pôle valorisation du Patrimoine.
Musée des Arts Décoratifs de l’Océan Indien (MADOI)
Visites libres de l’exposition permanente (gratuit) : de 14h à 17h30
14h : visite commentée par un médiateur de l'exposition « Chroniques indiennes - 2ème partie, le temps d'un espace créole » (20 personnes).
15h30 : visite commentée par un médiateur des caféières et de l’histoire du domaine (20 personnes).

Musée Stella Matutina, 9h-17h 

Exposition temporaire : « Stella Matutina : 1850-1978 : du Sucre et des Hommes ». (Gratuit)

Dimanche 20 novembre 2011

Maison de l’Inde (Thématique : L’engagisme)
Journées portes ouvertes (Gratuit), 9h à 17h
Exposition : peinture, sculptures, instruments traditionnels de musique
Visites guidées

Calbanons de la Cafrine  - Pôle valorisation du Patrimoine
Visites guidées, avec Enis Rockel (Gratuit) : 10h / 11h / 14h / 15h / 16h 
Exposition (Gratuit) 

Saga du Rhum, 10h-18h
Visites libres (tarif unique de 5€ au lieu de 7€)
Visites guidées du musée et découverte de la collection des variétés de cannes à sucre anciennes (tarif unique de : 5€ au lieu de 7€) : 10h15, 11h30, 14h30 et 16h.
Atelier pour enfant sur le thème de la canne (gratuit) (durée : 30mn) : quizz, coloriages, dessins… : de 10h à 13h et de 14h à 16h.
Balade en charrette bœuf avec Sandy Faconnier. 9h à 12h et de 13h à 17h :

Musée Stella Matutina, 9h-17h 
Exposition temporaire : « Stella Matutina : 1850-1978 : du Sucre et des Hommes ». (Gratuit) 
Lundi 14 Novembre 2011 - 18:10
Lilian Cornu
Lu 2160 fois




1.Posté par benouze le 14/11/2011 18:40
Le service communication avec son maire en tête ne peut pas faire venir Sir Elton, mais il peut élargir le déficit de la commune en arrosant allègrement ce festival de la canne.Tout est bon à St Louis pour faire la fête sur le compte des autres.Et qui paiera ces dépenses, je vous le donne en mille.ET qui s'amuseront aux dépens des autres, je vous le donne en mille.Beaucoup d'activités sont gratuites pour les gens, mais combien la commune a donné pour les autres sites font du gratuit, cela nous le saurons jamais, sauf si nos journalistes de zinfos trouvent le filon, mais il sera trop tard pour réagir, et ce sera encore une bourde de plus de Claude Hoarau.

2.Posté par Kaf le 14/11/2011 20:15
C est bien St. Louis il faut mettre en avant nout culture ! Cependant honte a vous Mr le maire PCR , car la canne est notre cancer! 26000ha de terre agricole qui n améliore pas notre pouvoir d achats. En effet il faut savoir que la canne est la filière agricole la plus subventionner ! 65% du revenu d'un cannier se compose de subv( UE via conseil général ) contre 15% pour un maraichers et 30% pour un éleveur . Mais pourtant pas de canne le midi et pas de canne le soir dans nos assiettes , en ces temps de crises il est peut être temps de faire changer les choses , de transformer notre agriculture . On dit qu'un pays fort doit avoir une agriculture forte ce n ' est pas notre cas ! Nous ne sommes pas en auto suffisances ! Il manques des producteurs laitiers il manque une culture hors sols forte et créatrice d'emplois, il manque des producteurs de poulets de chairs ! Reunion économique dit produisons pays et achetons pays pour améliore notre pouvoir d achats ! Mais nos hommes politique et un syndicalistes s 'efforcent a arriver a 2 000 000 de tonne de canne par tout les moyens mais pourquoi ? Quel est leurs but ? Je vous le dit la canne sa se mange pas , c pas dans nos assiettes ni dans nos barquettes .

3.Posté par "Tiens me revoilà!!" le 15/11/2011 10:49
Les mecs il faut sortir le dimanche. D'une part l'Oti prend en charge toute la part financière dans ce Festival. La mairie de Saint-Louis ne propose que la logistique. Cet office n'emprinte que les lieux et au passage toute l'histoire de son territoire. Il faut vous renseigner avant de pondre vos âneries de débile ignorant.
Et d'autre part, la mort de la canne entrainerait une crise sociale avec un boum sur le chômage. Penser un seul instant à l'électricité qui vous a permis d'écrire ces bobards, et les nombreux emplois dérivés de la canne à sucre. Post 2, vous nous faites un méli mélo de cours magistraux inventer de toute pièce sans savoir et avoir conscience nos élus tout bord confondu ne se sont jamais interessés à mettre à flot l'économie réunionnaise et son autonomie économique. ils s'enfoutent depuis toujours. Alors, avant de délirer sur la toile faites transpirer vos neurones.

4.Posté par Kaf le 15/11/2011 12:06
Bonjour post 3 : la fin de la filière canne ne sera pas une crise social , car je parle ici de reforme de système agraire ! Et puis les familles réunionnaises n ont aujourd'hui pas de liens direct avec cette filière , je veut dire que la part de la population active dans la filière canne est faible ! Renseigner toi aussi que les centrales thermique productrice d énergie ne produise pas uniquement que l énergie a base de bagasse ( info 1 tonne de canne =seulement 500 kg de bagasse brute ) et que l' énergie solaire sera toujours plus propre que celle de "la bagasse énergie " . Et pour finir l auto suffisance alimentaire est la plus importante politique a mettre en place dans notre département . Donc il est ridicule de laisser la canne et ces surfaces pour produire de l énergie , ne jamais copier sur l'Argentine et le brésil en matière de biomasse = Famine ! A méditer merci ...........

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales