Politique

Saint-Louis : Vierzon mon amour...

Une trentaine d'affaires au menu, une opposition absente et une assemblée quasi désertée, ce sont ces ingrédients qui ont composé la séance du conseil municipal de Saint-Louis ce jeudi soir. L'occasion pour Claude Hoarau de présenter plusieurs projets d'aménagement tout en évoquant les efforts réalisés par sa collectivité au niveau budgétaire sans oublier le dossier de Vierzon.


Saint-Louis : Vierzon mon amour...
Claude Hoarau semblait afficher la mine des beaux jours ce jeudi soir en mairie annexe de la Rivière. Privé de l'opposition et de quelques membres de sa majorité, le premier magistrat de Saint-Louis a mené sa barque sans encombres. Mais, en filigrane, c'est bien des comptes de la commune dont il était question, plus d'une semaine après la dernière réunion du Comité de suivi. Une série de thématiques, en somme, qui n'a visiblement pas interpellé les membres de l'opposition, tous absents ce jeudi soir.

"La commune a retrouvé une aisance financière"

Qu'il en soit ainsi. Pour commencer cette nouvelle séance, Claude Hoarau n'a pas manqué d'évoquer les efforts financiers consentis par sa municipalité.

Premier point relatifs à ces éclairages, les économies "générées" par la récente décision de la Cour d'Appel de débouter une soixantaine de CUI. Des "économies importantes" puisque la commune ne devrait payer que 77.000 euros d'indemnités contres les quelques 750.000 euros initialement évoqués. De quoi donner de l'air aux finances communales mais certainement pas aux CUI déboutés.
Second point soulevé par le maire, et non des moindres, la levée de la déchéance quadriennale de l'Agence de services et de paiement (ASP) concernant 736.412 euros relatifs au remboursement des Contrats aidés exercés entre 2004 et 2007 et pour lesquels l'ancienne mandature n'avait visiblement pas fait les demandes appropriées. Une note encourageante donc, même si les efforts restant à réaliser sont loin d'être négligeables. "La commune a retrouvé une aisance financière qui va conforter l'exercice 2010" expliquait Claude Hoarau.
A ce titre, la quinzième affaire concernant le "réaménagement des emprunts" réalisés par la collectivité et validée, hier soir, valait le détour. En effet, "il a été demandé aux prêteurs d'étudier la possibilité d'allonger la période de remboursement pour tous les contrats susceptibles de présenter un intérêt pour la collectivité". Entendez, une période de remboursement des prêts plus longue et assortie d'annuités logiquement réduites et plus supportables pour la municipalité.

Vierzon mon amour...

S'il est un dossier sur lequel il était très attendu, c'est le déplacement d'une délégation dans la région Centre, à Vierzon. Une affaire intervenue il y a plusieurs mois et qui n'était, étonnement, étudiée que ce jeudi soir. "Il faut arrêter de tomber dans le misérabilisme que notre situation budgétaire nous a imposé" lançait Claude Hoarau aux seuls membres de sa majorité. Pour autant "il ne faut pas tomber dans des dépenses dispendieuses" poursuivait le maire qui a tenu à mettre les points sur les i. En effet, cela fait désormais plus d'une vingtaine d'années que la commune a acté une convention avec la ville "historique" de Vierzon, précisait l'élu. Invités, en juin 2010, à la 75ème Foire de Vierzon, le maire et un de ses proches adjoints se sont déplacés dans le département du Cher.

"C'est dans un climat de restriction budgétaire mais avec une réelle volonté de figurer sur cet événement que, seulement deux membres du conseil municipal représentèrent dignement la ville"
peut-on lire dans le rapport du conseil. Leur hébergement pris en charge par la ville hôte, les deux élus ont donc demandé à ce que leur frais de déplacement soient gérés par la commune, soit près de 2.500 euros au total. Une délibération qui risque fort de déplaire aux membres de l'opposition mais visiblement justifiée par les liens historiques entretenus par les deux communes. Des liens matérialisés par le déplacement d'une imposante délégation de 70 personnes, il y a encore quelques semaines, sur le sol réunionnais. De quoi participer à la politique touristique locale estime Claude Hoarau. "Si chaque municipalité bâtissait de tels projets identiques, cela ne serait pas mauvais pour l'image de la Réunion" confiait le maire, privé de ses meilleurs ennemis et ce, même si les sujets évoqués avaient leur importance.

Plusieurs projets d'aménagement dans les cartons

Parmi ceux-là, plusieurs projets en lien avec le monde de la petite enfance et de la jeunesse. Premier dossier à avoir été évoqué, la réhabilitation d'une micro-crèche dans le secteur de la Chapelle. Micro-crèche qui devrait, à terme, accueillir une dizaine d'enfants de bas-âge et qui devra être intégrée à une notion de proximité pour les familles concernées et à un projet plus global pour lequel deux inaugurations interviendront au 2ème trimestre 2011. "Nous avons pris l'engagement de doubler le nombre de places en crèche au cours de ce mandat. Notre objectif de 150 places sera bientôt atteint" se félicitait Claude Hoarau. Autre projet, autre attrait, celui de la réhabilitation et de mise aux normes du "Village de l'enfance de Pont-Neuf". Montant total et partagé du projet, 988.210 euros.

Le maire de Saint-Louis a par ailleurs rendu hommage au "Plan d'aide aux communes" du Conseil régional. Un plan qui permettra un financement à hauteur de 70%  (970.580 euros) des travaux de réhabilitation tant attendus de l'école Paul Eluard, un dossier bouclé et qui n'attend que les premiers coups de pioche théoriquement programmés pour cette fin d'année. Un geste salué par la majorité qui évoquait également les aménagements des parc du Gol et de l'Ilet Alcide pour un coût cumulé de 515.000 euros. Explication avancée, la "mise en valeur de (ces) espaces".
Entre aménagements et nécessaires explications sur le contexte budgétaire, Claude Hoarau s'est dit confiant quant à l'avenir, sans pour autant, écarter les nombreuses difficultés restant à surmonter.
Vendredi 10 Décembre 2010 - 07:50
Ludovic Robert
Lu 2330 fois




1.Posté par pfff... le 10/12/2010 10:38
quelle municipalité déplorable!!! j'ai la nausée!!!! claude hoarau s'interresse à la jeunesse... (...)

2.Posté par justedubonsens le 10/12/2010 11:38
Comment une opposition peut-elle être aussi misérable ? Ces élus ne prennent même pas la peine de jouer leur rôle d'opposants et de mouches du coches auquel ils sont astreints. Personne ne les a obligés à se présenter à l'élection municipale. Une loi devrait les contraindre à être présents lors de ces débats !

3.Posté par MCI le 10/12/2010 11:56
Beurk - aussi !

4.Posté par ST-LOUISIEN ECOEURE ! le 10/12/2010 13:47
DE PLUS EN PLUS écœuré par ce qui se passe à ST-LOUIS ! N'y a-t-il aucun conseiller municipal ayant assez de courage pour dénoncer les dérives dans la gestion municipale ? L'absentéisme aux réunions du conseil n'est certainement pas le meilleur moyen de jouer un rôle de responsable !!!

5.Posté par miltant pou tou le temp le 10/12/2010 13:56
ayo !!!!! normal que l'opposition etait absent sa ne leur interrese plus cela ils n'ont plus d'argument pour les comptes COMMUNAL INFO SE SOIR LA ILS ETAIT CHEZ P,MAMANE POUR PRESENTER LEUR CANDIDAT DE LA RIVIERE ZOT Y CONNE LA CHANSON ayo y batail pa ;;pou la po graton

6.Posté par rsl le 14/12/2010 15:05
voila le vrais visage de l'opposotion st louis est entrain de sortir du gouffre grace a l'équipe de claude hoarau et sa il ne veulent pas voir la réalité en face

7.Posté par le zoreille le 18/12/2010 07:09
L'opposition n'en n'a rien à faire de St Louis et de ses habitants,elle est bien trop occupée à préparer les élections cantonales,n'est ce pas Mr Hamilcaro,Mr Sam Chit Chong?Mais soyez tranquille,on ne vous oubliera pas quand il faudra mettre le bulletin dans l'urne!Il ne fallait pas vous présenter si vous vouliez rester chez vous,vous êtes malhonnêtes!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales