Politique

Saint-Louis : La délégation spéciale a été nommée...

Une semaine après l'annulation de l'élection de Claude Hoarau à la tête de Saint-Louis, la Préfecture de la Réunion a rendu public les membres choisis pour composer la délégation spéciale chargée de la "gestion" de la commune. C'est ce vendredi que le sous-préfet de Saint-Paul mettra en place cette délégation qui devra élire son président et son vice-président et fixer un calendrier pour les prochaines échéances électorales.


Saint-Louis : La délégation spéciale a été nommée...
Le préfet de la Réunion, Pierre-Henry Maccioni, a rendu public la composition de la délégation spéciale chargée de la gestion de Saint-Louis jusqu'à la tenue des prochaines élections municipales. Cette délégation intervient en réponse à la décision d'annulation prononcée par le Conseil d'État le 4 août dernier.

Après avoir transmis la notification de cette décision aux Ministères de l'Intérieur et de l'Outre-mer, le préfet Pierre-Henry Maccioni avait huit jours pour composer cette délégation spéciale au sein de laquelle se retrouvent des fonctionnaires à la retraite.

Un président de délégation qui sera maire par intérim

Fonctionnaire de Préfecture en retraite et ancien chef du bureau de la réglementation de la sous-préfecture de Saint-Pierre, Jacques Hoarau viendra épauler Roger Bourgin, anciennement greffier du TA de Saint-Denis. Sont aussi présents au sein de cette délégation spéciale, un ancien receveur régional des Douanes, Valère Kischenin, le trésorier principale honoraire et retraité de l'administration des Finances, Raymond Le Duic et enfin, l'ancien secrétaire général de la sous-préfecture de Saint-Pierre, Jean-Claude Lintant.

Ces anciens fonctionnaires d'Etat auront ainsi la tâche de fixer une date pour les prochaines élections municipales mais aussi de gérer les actes administratifs conservatoires. Une fois installés ce vendredi, c'est l'élection du président et du vice-président de cette présente délégation qui interviendra. Un président dont la mission sera apparentée à celle d'un maire.

Il reste dorénavant à savoir qui sera ce "maire" par intérim et quand sera organisé le nouveau scrutin municipal.
Mercredi 12 Août 2009 - 18:45
Ludovic Robert
Lu 1872 fois




1.Posté par Jeff le 12/08/2009 19:29
Délégation désignée par Girot de Langlade et Paul Vergès? Sera-ce la même à Saint Paul.

2.Posté par looping974 le 12/08/2009 19:32
est ce que l'ancienne équipe continue à percevoir les indemnités ????

3.Posté par Christophe le 12/08/2009 22:05
Quand Claude H sera mis dehors de la mairie et renvoyer a la ravine des cabris ? Si les cabris veulent de lui.

4.Posté par nelly leperlier le 13/08/2009 07:14
mince alors ça veut dire plus de tit bons de 250 €?

5.Posté par Payet Suzanne le 13/08/2009 07:54
Les élus ne sont plus élus dès réception de la notification du Préfet, donc ne touchent plus d'indemnités, plus de voiture, plus de téléphone, plus de bureau
La délégation gère les affaires courantes pour la bonne tenue de la commune : il y aura des économies pendant ces 2 à 3 mois !

6.Posté par ticka le 13/08/2009 08:20
Un petit mot simplement pour le rédacteur de l'article qui par intention coupable ou non coupable désigne les membres de la délégation comme "ces 5 individus"
Le petit Robert désigne le terme "individu" comme :
individu :(souvent péjoratif). être humain indeterminé, personne quelconque. Qui est cet individu? Un triste individu.

Monsieur le rédacteur, au travers de ce terme est ce un jugement avec des éléments d'appréciation qui sont en votre possession ou une simple erreur de terminologie?

7.Posté par Jeff le 13/08/2009 08:23
Et si c'était là, la solution : La gestion des communes comme celle des entreprises.

Le conseil d'administration serait composé uniquement d'élus, avec éventuellement une part pour le directeur de la commune.

Ce conseil d'administration se réunirait en assemblée générale ordinaire 1 ou 2 fois par an, pour vérifier que les décisions sont suivies.

Ce conseil d'administration se réunirait en assemblée générale extraordinaire tous les 1, 2, 3, 4, ... ans où les actionnaires (les citoyens) seraient appelés à voter pour renouveler ou non ce conseil d'administration.

Le Conseil d'administration élu voterait le budget et les orientations stratégiques, aux éxécutifs d'appliquer les décisions sans ingérences des administrateurs (les élus).

Les équipes gestionnaires, elles ne changeraient pas, seul le Directeur de la commune pourrait éventuellement être révoqué par las administrateurs (les élus).


8.Posté par jimboo le 13/08/2009 09:56
Je suis bien content d'apprendre que les indemnités ne seront pas payées aux élus mais est-ce que ces 5 personnes composant le "directoire provisoire" percevront des indemnités vu qu'ils ont déjà des pensions de retraite car tous d'anciens fonctionnaires de l'Etat?
Si oui quel montant? parce que les économies ne seront pas si conséquentes que cela si celles-ci sont élevées !!

9.Posté par Christophe C le 13/08/2009 11:32
Je ne pense pas que les gents de la délégation spéciale toucherons une aussi bonne paye que les anciens administré de Claude H, voir entre 3.000 et 10.000€ par moi et même si ils gagnent 10.000 € ca s’arrêtera a la, pas comme la bande de pilleurs qui non seulement se font une bonne paye et pillent le centre technique, cuisine central et autres pour emmener tous cella a grand bois.
Ces propos n’engage que moi les assumes entièrement.

10.Posté par OSAK le 14/08/2009 01:46
Parmi les personnes désignées, il y en a une qui a été, aprés sa mise à la retraite, importateur d'ail. Il est donc équipé pour éloigner les "suceurs de cents d'euros".

11.Posté par ORTODOXA le 14/08/2009 01:58
Ces 5 personnes sont totalement apolitiques ? Etant donné qu'ils doivent fixer la date des futures élections la question est légitime du fait que le toubib de la rivière est implicitement concerné à raison de l'échéance trés prochaine de son inégibilité.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales