Faits-divers

Saint-Leu panse ses plaies


Saint-Leu panse ses plaies
Saint-Leu s'active pour retrouver un semblant de normalité. Sur le front de mer, les équipes techniques de la mairie font tourner les tronçonneuses à plein régime. Priorité est donnée au sous-bois du front de mer qui est très fréquenté les week-end. En entrée de centre ville, le restaurant Leu Mélanzé a vu sa terrasse dévastée par un arbre déraciné.

À l'autre bout de la ville, côté sud, le même spectacle de désolation. Un filaos couché dans le lagon n'a attendu que quelques heures avant d'être découpé.

Mais pour saisir le plus impressionnant, il faut prendre de l'altitude. Virage après virage, les quartiers de Piton, de Grand Fond, du Portail, laissent entrevoir la fragilité du réseau aérien. Alors que devant chaque maison, des tas de branchages sont déjà entreposés, les Saint-Leusiens ne peuvent rien faire devant ces lignes électriques et/ou téléphoniques tombantes. Faute d'enfouissement sur ce relief des hauts très contraint, Bejisa s'est amusé à faire tomber les poteaux comme des dominos.

À Stella, la famille Mouniapoullé compose sans eau au robinet depuis hier 13h30. "L'électricité a failli couper de temps en temps mais finalement, ça tenu bon", préfère retenir la mère de famille, souriante malgré tout. L'autre anecdote du passage de Bejisa réside dans ces bruits d'objets déplacés par les vents. "J'étais dans la maison mais j'ai entendu pas mal de bruits". Un coup d'oeil vers le site en chantier du musée Stella Matutina laisse présager quelques surprises aux ouvriers à leur retour des vacances. Le parking du musée est à 100m de la maison des Mouniapoullé.

L'autre problématique rencontrée à Saint-Leu tient dans la couverture GSM qui avait encore du mal à percer ce vendredi midi. Un détail au regard du décès d'une octogénaire, la seule victime directement liée au passage du cyclone dans l'île.

Le restaurant Leu Mélanzé se réveille avec la gueule de bois
Le restaurant Leu Mélanzé se réveille avec la gueule de bois

En centre ville, même les cocotiers n'ont pas résisté
En centre ville, même les cocotiers n'ont pas résisté

Saint-Leu panse ses plaies

Saint-Leu panse ses plaies

Saint-Leu panse ses plaies

Saint-Leu panse ses plaies

Saint-Leu panse ses plaies
Vendredi 3 Janvier 2014 - 18:04
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3613 fois




1.Posté par ? le 03/01/2014 20:31
Mr ROBERT, en ce moment ceux sont les habitants de Saint Leu qui pansent leurs plaies, de par votre inaction à la Mairie et de ne pas avoir su s'occuper de votre Mairie pendant tout votre Mandat
Tout cela est de votre responsabilité, au lieu de vous occuper de vos voisins
L'année prochaine pour les élections Municipales de 2014, se sera à votre tour de penser vos plaies

2.Posté par noe le 03/01/2014 20:52
Où est Thierry Robert ?
Il se cache au frais ?

3.Posté par cireur de pompe le 03/01/2014 21:59
quid de l'élagage des arbres rendu nécessaire et recommandé par EDF notamment..? alors m'sieur le maire..avant de panser les plaies, encore faudrait il virer les plaies de vos services municipaux qui ne savent à priori pas relayer certains utiles mais sages, conseils de la part des autorités eux compétentes..

4.Posté par ? le 04/01/2014 04:55
Mr le Maire lui même est un incompétent. Pendant tout son mandat, il était où et qu'a t'il fait pour sa ville et sa population?
Ce Maire ne devrait plus être là l'année prochaine.
Au lieu de s'occuper de sa commune, il a préférer s'occuper de ce qui se passe autour de lui (Mandat, CR/CG/ etc.........), de faire des critiques à l'égard de ses confrères, de blasphamer les autres élus
Ce petit Député Maire qu'il est, faisait le coq et le fanfaron, alors maintenant il est où?
C'est sa population qui est dans le besoin pas lui

5.Posté par perplexe le 04/01/2014 10:48
En lisant les commentaires, je m'apercois que le cyclone n'a pas balaye les mauvaises langues. C'est plus un reglement politique. A croire qu'il derange ce depute maire.

6.Posté par jaco le 05/01/2014 01:37 (depuis mobile)
Heureusement mal ô Ki i tue pa!!!!!!!lollll

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales