Faits-divers

Saint-Denis : Un accident plein de mystère


Saint-Denis : Un accident plein de mystère
Nous sommes dans la nuit de vendredi à samedi, vers 2h du matin, un passant découvre deux corps gisant dans leur marre de sang. La scène se joue le long du front de mer de Saint-Denis, non loin du restaurant les 3 Brasseurs. 

Alertés, les médecins du SMUR prodiguent les premiers gestes de secours avant que les deux jeunes hommes ne soient transférés au centre hospitalier de Bellepierre.

Sur les lieux, l'enquête ne fait que commencer pour les policiers. Une enquête qui s'avère déjà compliquée, avec de maigres indices. Toutefois, les enquêteurs pourront s'aider des bandes vidéos des caméras de surveillance disposées par la mairie sur son littoral.

Sur ces enregistrements, le scooter aurait, semble-t-il, percuté un fourgon dont le chauffeur prendra la fuite. Le deux-roues, lui, est subtilisé.
 
Le choc est important. Les deux scootéristes, sont toujours, à l'heure qu'il est, dans un état critique. Ils souffriraient de blessures à la tête.
 
Un seul des deux scootéristes a pour le moment été identifié. Une identification facilitée par le fait qu'il était connu des services de police.
Dimanche 11 Mars 2012 - 09:14
.
Lu 2913 fois




1.Posté par noe 2012 le 11/03/2012 10:19
Ils étaient dans le quartier "la cuisse" de St Denis !!! Quartier hautement prisé par des noctambules qui sont allés chercher des cigarettes (selon leur dire pour ne pas tromper leur épouse) ....

-Des proxénètes amateurs qui ont voulu jouer aux grands ?
-Ils ont consommé mais n'ont pas règlé l'addition demandée ?
-Le "mac" les a coincés ?

"L'amour est un sacrement qui doit être pris à genoux." (Oscar Wilde)

2.Posté par Ils me foutent la trouille ... le 11/03/2012 11:38
Le conducteur du fourgon a pris la fuite.
Le scooter des accidentés a été subtilisé.
Malgré ces éléments, et à cause du contexte habituel, c'est malgré tout sur les "victimes" que l'on porte le plus de soupçons ...
Dans quelques temps la presse dira peut-être si le scooter était assuré, si il n'était pas volé, à quelle vitesse ils roulaient et comment, si ils étaient alcoolisés ou sous effet d'une drogue.
Déjà, l'un d'eux est connu des services de police (bel euphémisme pour dire qu'il a déjà été arrêté et probablement condamné ...).
Si les accidentés étaient les affreux jojo que l'on pressent, on arriverait à regretter que leur hospitalisation coute si cher à la société. Parfois pour certains, il vaut mieux qu'ils passent directement de vie à trépas ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales