Social

Saint-Denis : Piquet de grève des employés de la CAF depuis hier soir

Les employés de la Caisse d'allocation familiale poursuivent leur mouvement de grève illimité et on mis leur piquet de grève devant les bureaux de la CAF depuis hier soir à 18h.
Ils sont soutenus par le syndicat des ambulanciers et la fédération nationale des taxiteurs qui sont venus les rejoindre hier soir.


Comme l'avait promis l'intersyndicale vendredi dernier, "la mobilisation continue" déclare Reza Patel, porte-parole de l'intersyndicale (CFDT, CGTR, CGC et FO).

Les employés de la CAF ont décidé de remettre le piquet de grève hier soir devant les locaux de la CAF, rue Général de Gaulle à Saint-Denis. Ils ont cuisiné leur repas sur un barbecue et ont amené de quoi tenir la nuit.

Les grévistes étaient plus d'une centaine avec le soutien des employés de la Sécurité sociale qui dépendent également  de l’Union des caisses nationales de sécurité sociale (UCANSS). "Les négociations de ces deux derniers jours n'ont rien donné", déplore Chryslène Moutiama, déléguée syndicale CGTR. "Nous voulons obtenir un accord de l'avenant 50 qui est appliqué dans tous les DOM sauf à la Réunion, c'est-à-dire une augmentation de salaire de 10%".

Georges Séry, le président du syndicat des ambulanciers et Hugues Atchy, de la fédération nationale des taxiteurs se sont déplacés par solidarité.

La délégation de l'UCANSS  venue de métropole pour négocier dit reconnaître la légitimité de leurs revendications mais prétend être impuissante face au refus de l'Etat qui évoque l'absence de budget.

Mais "les allocataires risquent de se manifester" souffle un gréviste. "Nous avons plus de 80.000 pièces en retard dans les dossiers".

Les grévistes comptent rencontrer aujourd'hui le Préfet Pierre-Henry Maccioni, afin d'interpeller le Gouvernement sur sa position face à leur demande d'augmentation de salaire.
Lundi 20 Avril 2009 - 07:23
Karine Maillot
Lu 1224 fois




1.Posté par collectif des dijoux le 20/04/2009 08:47
arretez cette greve! vous avez deja la garantie d el'emploi, des bons salaires alors stop!
on en a marre de payer de impots pour vous payer

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/04/2009 09:39
"la jalousie, mes amis, la jalousie"

3.Posté par LES PISTONS MES AMIS LES PISTONS ! le 20/04/2009 10:36
10 % ? Mais c'est une blague !!! Des personnes embauchées par piston qui osent faire grève dans la situation actuelle. Ne voient elles pas autour d'elles le chômage qui frappe tant de gens....cette grève est une insulte à la population.

4.Posté par Bonnet francois le 20/04/2009 12:23
Militant Associatif mais aussi usager (aah apl) en métropole je suis solidaire de votre mouvement de Lutte pour salaires,conditions de travail,sous effectifs...bientôt le RSA à gérer !Bien sûr les allocataires subissent les conséquences,retards ...et devraient se mobiliser pour vous soutenir!!!.Quand à nos amis "Ambulanciers et Taxis",depuis longtemps votre situation est difficile,alors Bon Courage dans cette Lutte ,et Beaucoup vont j'éspère vous rejoindre.

5.Posté par Siphodias (agent CGSS) le 20/04/2009 15:10
Moi je suis entré à la CGSS par concours pas par piston. Si vous êtes trop nul pour réussir le concours d'entrée, ou ne savez pas lire les annonces du concours de la CGSS à l'ANPE, vous pouvez toujours dire qu'il s'agit de piston. J'étais au RMI, mais j'ai fait des études, passé des entretiens, passé le concours d'entrée, parce que je voulais bouger mon cul et ne plus être assisté. C'est la population qui nous insulte : beaucoup ne payent pas d'impôts (nous oui), ont des bourses pour les études des enfants (pas nous), ont des réductions dans les transports, les spectacles (pas nous), ont l'API alors qu'ils sont en concubinage depuis des années et ont un enfant tous les 2 ans, sont au RMI alors qu'ils ont "plusieurs" boulots au noir, ont la CMU en se déclarant divorcés et on découvre la présence de l'ex dans la maison depuis toujours... La population devrait se mettre à genoux devant nous, ou mieux : se rebeller avec nous pour une augmentation de leur RMI. Mais une grêve suppose de rater le feuilleton préféré, et certains pourraient découvrir que la vie ne commence pas à midi, et que la CGSS commence son activité depuis 6h30. Les assistés préfèrent gueuler que se bouger et apprendre ce que c'est que se lever de bonne heure. Les RMIstes qui veulent s'en sortir sont les bienvenus dans la grêve. Quand on veut on peut !!!!!! je suis un ancien RMISte.....

6.Posté par bayoune97440 le 20/04/2009 17:25
a siphodias je ne te connais pas mais moi aussi je suis entre par concours en 1965 il y avait prés de 400 candidats cela se passait ds les ecoles de la ville un mercredi j ai fait tte ma carriere et ce jour a la retraite mais depuis que l anpe organise ce concours;je ne dis pas que c ton cas et je salue ta reussite; il y a du favoritisme a l'inscription et je me suis tjrs elevé contre cette manière de faire

7.Posté par siphodias (agent CGSS) le 20/04/2009 19:38
Réponse à bayoune97440 : je reconnais qu'il se passe des choses bizarres à l'ANPE : le 1er jour d'ouverture des inscriptions, de bon matin, il y a des numéros de dossiers arrivés déjà bien loin... On suppose (sans preuve je l'avoue......) que le conseiller a inscrit sa famille avant l'ouverture des portes....mais cela ne dépend pas de la CGSS, c'est l'ANPE qui filtre en premier...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales