Société

Saint-Denis: Pas de multiplexe sur le front de mer

Le tribunal administratif a rendu sa décision: le permis de construire délivré pour la réalisation d’un important complexe cinématographique et commercial dans le centre‐ville de Saint‐Denis est illégal.


Photo d'archives
Photo d'archives

À la demande de treize riverains

Par un jugement rendu le 28 juillet 2016, le tribunal administratif de La Réunion a annulé, à la demande de treize riverains, un arrêté du 25 novembre 2013 par lequel le maire de la commune de Saint‐Denis avait accordé un permis de construire pour la réalisation d’un important complexe cinématographique et commercial de plus de 6 000 m² situé rue de la Batterie à Saint‐Denis.

Ce projet portait sur un ensemble immobilier de dix‐huit mètres de hauteur comprenant deux sous‐sols en parking de 160 places et quatre niveaux accueillant six salles de cinéma pour un total de 1001 places, quatorze commerces, six restaurants et comportant des terrasses avec vue sur le front de mer.

"Pour un projet d'une telle ampleur, des procédures particulières devaient être respectées. Sur la procédure, le tribunal a relevé l'absence d'étude d'impact et l'absence d'étude de sécurité publique. Ces légèretés sont étonnantes pour un tel dossier et  graves" commente Eric Dugoujon, l'avocat des riverains. 

Le permis de construire, illégal pour quatre motifs

Après avoir admis l’intérêt à agir des riverains habitant à proximité en raison des nuisances que l’implantation d’un tel édifice était susceptible d’occasionner, le tribunal administratif a reconnu l’existence de quatre motifs d’illégalité de ce permis de construire.

Il a tout d’abord constaté que l’autorité administrative compétente en matière d’environnement n’avait pas été saisie pour se prononcer sur la réalisation d’une étude d’impact alors que l’intervention de cette autorité était requise pour un projet de construction d’un équipement culturel et de loisir susceptible d’accueillir plus de 1.000 personnes.

Il a ensuite relevé qu’aucune étude de sécurité publique n’avait été réalisée, alors que cette étude, destinée à apprécier les conséquences de la réalisation d’un projet sur la protection des personnes et des biens et sur les mesures destinées à prévenir les risques de sécurité publique et faciliter les missions de services de police et de secours, était exigée pour la construction d’un établissement recevant du public de première catégorie située dans une agglomération de plus de 100.000 habitants.

Le tribunal en a déduit que l’omission de cette formalité susceptible d’exercer une influence sur la décision prise, revêtait, pour un projet de cette ampleur, et compte tenu de sa localisation, un caractère substantiel de nature à entacher d’irrégularité le permis de construire qui a été délivré.

Les juges ont également constaté que le complexe envisagé, eu égard à son importance et à sa localisation, était seulement accessible par une rue en sens unique comprenant une seule voie de circulation, alors qu’il était de nature à générer un flot de circulation dans un secteur du centre‐ville déjà particulièrement encombré.

Ils ont alors estimé que ce projet de construction méconnaissait les dispositions du règlement du plan local d'urbanisme de la commune de Saint‐Denis pour n’être pas desservi par une voie publique ou privé dans des conditions répondant à son importance et à sa destination, notamment en ce qui concerne la commodité, la sécurité de la circulation et des accès, ainsi que les moyens d’approche permettant une lutte efficace contre l’incendie.

Enfin, le tribunal a relevé que le projet n’était pas conforme aux dispositions du plan local d'urbanisme en l’absence d’un dispositif requis pour l’assainissement des eaux pluviales.

Vendredi 29 Juillet 2016 - 11:51
Lu 11033 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

63.Posté par Sid le 01/08/2016 14:27
c'est marrant car une fois j' ai écouté exo fm et Mr le maire a repondu à un auditeur que ses élus sont personnes compétent , et voilà le résultat le multiplex sur le front de mer permis de construire annulé et ça va faire comme le quartier du petit marché "un trou "

62.Posté par langevin le 01/08/2016 14:17
En tout les cas moucatage didier , mais son chantier y avance , je suis passé ce week end ça progresse a grand pas bravo lui !!!!

61.Posté par mamie gruz le 01/08/2016 14:15
GARDER des lien avec ses anciens collègues c est formidable raconter son vécu et ce dire qu aujourd'hui encore après toute ces années ils reviennent se retrouver ensemble pour inaugurer cet endrois que la région a mis en valeurs pour le bien des réunionnais car souvent les projets du président avance bravo continuer

60.Posté par don gustavo le 01/08/2016 13:39
aujourd'hui encore ont vois le travaille du président de région pour qu ils puissent raconter leurs belles histoires de leurs fonctions

59.Posté par MARIMAR le 01/08/2016 13:36
Ces merveilleux de voire ces papy et mamy qui sont accompagnier de leur petits enfants pour retracer leurs hitoire qui ce dérouler dans cet usine stella ont vois que le travaille fait par la région sont trés apprecier par ces personnes aussi. aujourd'hui ils peuvent retracer leurs hitoires et le boulots qu ils ont fait.

58.Posté par papy pondcho le 01/08/2016 13:31
C est une trés belle phrase venant d eux ( une opération réalisée avec ses anciens collègues immotalisés en grand format .Une trés belle initiative pour une juste reconnaissance;) en plus ont voit que le président de région y participer aussi cet homme de parole qui en plus est proche de sa population BRAVO

57.Posté par Andréa le 01/08/2016 13:24
BRAVO C EST UNE BONNE NOUVELLE.

56.Posté par Joceline le 01/08/2016 13:22
Quand ont voient des gens qui étiez dans le musée depuis1954 C EST SPLENDIDE de vois qu ils reviennent pour fêté ses 25ans aprés avec notre président d SPL c est à dire monsieur D ROBERT.

55.Posté par PICKACHOU le 01/08/2016 13:14
C est très beau de revoir nos aieulles qui ont travailler au stélla - matutina et qui nous montre aujourd'hui que le courage et la joie sur leurs visage comme sa étais améliorer je pense qu ils ont sont fier même le président de la SPL qui les a acceillient avec joie pour leur prouver que en améliorant ce musée a notre époque sa n est pas mal non plus

54.Posté par zara le 01/08/2016 09:41
faire des projets avec des experts cher payé pour aboutir à un refus du tribunal , ce n'est pas du gaspillage de l'argent public cher Mr le maire ?

53.Posté par Monica le 31/07/2016 19:33 (depuis mobile)
Encore une illustration de l'incompétence et de l'outrecuidance des élus de St Denis. Ils bafouent les recommandations de l administration et des techniciens en croyant que leur statut d'élus leur accorde le droit de faire la pluie et le beau temps.

52.Posté par kld le 30/07/2016 19:40
étonnant , en effet , oté zilbert , ben la quoué , là ?

51.Posté par gout à nou le 30/07/2016 18:23
Alors GIRONDIN un commentaire.
Na point un moukatage po didier ?

50.Posté par Pamphlétaire le 30/07/2016 18:20
Allo, Ericka? Tu pourrais me donner un coup de main... Chaque lecteur y mettra la suite de la prose qui lui semblera la plus juste selon ses convictions...
NOTA : Ericka Bareigts (Paule Ericka Couderc à l’état civil), née le 16 avril 1967 à Saint-Denis à La Réunion, est une femme politique française, membre du Parti socialiste. Première femme réunionnaise à diriger une communauté d'agglomération en devenant présidente de la Communauté intercommunale du nord de La Réunion (CINOR) en juillet 2008, elle est élue députée de la première circonscription de La Réunion le 17 juin 2012 au second tour des élections législatives de 2012 à la Réunion. Le 11 février 2016, elle est nommée secrétaire d'État chargée de l'Égalité réelle dans le gouvernement Valls. (Whisky pedia, pardon Wikipedia)

49.Posté par Et allez donc le 30/07/2016 17:00
Les maires réunionnais sont tous des crapules qui , bien souvent signent les permis de construire attribués à des copains / coquins promoteurs immobiliers et financiers occultes de leurs campagnes électorales , sans tenir compte de leurs services d'urbanisme qui tentent , en vain de leur faire entendre raison....
Ce sont des voyous sans scrupules qui continueront à profiter du système d'impunité mis en place par les députés qu'ils sont d'ailleurs souvent!

48.Posté par Pamphlétaire le 30/07/2016 15:54
40.Posté par Lodionisien

Un ou des noms car je ne demeure pas à SIN DINI!!!! Merci

47.Posté par Zaza le 30/07/2016 15:42 (depuis mobile)
C''''est le deuxième mandat et plein de lieu dans St denis zéro projet qui sort de terre et là si c''''est de la stratégie pour les présidentielles, ben c''''est rater

46.Posté par Sid le 30/07/2016 15:41 (depuis mobile)
Pas de complexe de cinéma il faut vraiment des incapables pour que la justice refuse le projet

45.Posté par Emilie le 30/07/2016 14:29 (depuis mobile)
C'est aussi aubsurde que l'es Mr Annette dans la gestion de la mairie desaint denis. Aucune coherence dans les actions menées sur la ville.

44.Posté par Lodionisien le 30/07/2016 12:56 (depuis mobile)
Avec une directrice de l''urbanisme présente une fois tous les 15 jours, ce n''est pas étonnant. Qui contrôle le service ?

43.Posté par Jean le 30/07/2016 11:02 (depuis mobile)
Réponse 17 les citoyens sont bien réveiller, mais très peu on le courage la motivation de vouloir changer les choses comme notre modèle eveilcitoyen974 merci merci

42.Posté par Questions bêtes le 30/07/2016 10:11
On a vraiment besoin à Saint-Denis à cet endroit d'une "usine" à films et parkings ?

Y'a pas mieux pour l'environnement naturel, la santé, le vivre ensemble, l'emploi comme projet?

Au fait, ça créerait combien d'emplois, ce "machin"?

Et ça engendrerait combien d'embouteillages supplémentaires sur Saint-Denis?

Bien sûr, l'hypothèse du renvoi d'ascenseur évoqué par certains pour justifier ce projet, n'est qu'une hypothèse?

41.Posté par Je me fais un film ? le 30/07/2016 10:05
Je ne connais pas le détail de cette affaire, mais vue de loin, j'ai comme l'impression que:

- soit il y a avait de la précipitation à déposer le dossier de permis de construire, et obtenir le permis de construire (j'ignore pour quelle raison technique),,

- soit l'étude d'impact et l'étude de sécurité (sans compter le problème des eaux pluviales et la question de l'accès) étaient en réalité défaillants, négatifs ou l'auraient été, et la mairie le savait, négatives; donc, solution: il faut "zapper" ces éléments,

- soit bien sûr, il y a l'hypothèse de l'incompétence du promoteur et des services de la mairie (mais je n'y crois pas trop, parce que cela ferait beaucoup de monde incompétent et les manques sont un peu "gros" et nombreux),

Ces hypothèses pouvant se combiner.

Tout ceci dans un contexte de possible renvoi d'ascenseur (comme évoqué par Pierre Balcon, post 10).

Laquelle de ces hypothèses est à retenir?

40.Posté par Alex le 30/07/2016 08:50 (depuis mobile)
Faites confiance à Gilbert Annette : il en fera des logements sociaux (encore et toujours)

39.Posté par Pamphlétaire le 30/07/2016 08:45
Il reste neuf mois à Gilbert Annette d'août 2016 à avril 2017 pour trouver, persuader, ses copains socialistes au gouvernement et au Parlement pour trouver une loi qui donne raison à cette construction. Peut-être le jugement de trois juges privés...Vous souvenez-vous de l'intervention de Nicolas Sarkozy pour l'affaire Tapie?? De cette manière, ce ne sera plus le seul jugement "privé" mais le deuxième... Et ce sera le premier jugement "privé" à destination de la Réunion. Ça fait peur. Vivement que notre Constitution soit revue et refaite sur des bases de la morale et des lois naturelles au départ...

38.Posté par Vision le 30/07/2016 07:44
A post 19

Ex belle fille ou belle fille.

37.Posté par Zaza le 30/07/2016 06:01 (depuis mobile)
C''est le deuxième mandat et plein de lieu dans St denis zéro projet qui sort de terre et là si c''est de la stratégie pour les présidentielles, ben c''est rater

36.Posté par Pikachou le 30/07/2016 05:49 (depuis mobile)
Un maire qui ne sait même pas gerer sa commune et vois plus gros son ventre vouler la région il faut etre fou pour donner la place apres lui et sa petite troupes bello titi sa aurais etais le comble pour nous il respect meme pas les projets

35.Posté par Gary le 29/07/2016 23:49
Zut alors, moi qui attendait impatiemment ce multiplexe...
N’empêche que monter un projet et ne pas vérifier si tout est conforme, il faut être bête !!!

Mr le maire, les incompétents, il faut les virer !!

34.Posté par parlamer le 29/07/2016 23:24
je propose une solution

On ne fait pas la trémie à 600 millions d'euros de NEO de sindini

on continue la digue vers la gare autobus qui protégera du tsunami de popol 1er le terrain de boules , le cinéma et le reste du bazar pour environs 300 millions d'euros (environs 2.5 km à 130 millions du km plus les faux frais), puis le cinema fait son parking sur la mer ,entre la digue et le front de mer
tout ça s"en emm... la population.
Pour couronner le tout on pourrais mettre des hydroliennes en dessous du parking sur mer pour avoir une projection , un éclairage de mairie et des rues voisines, une clim renouvelables subventionné par la Royale, mais faut faire vite , 2017 approche....
à mince , on fait pas les mêmes rêves... servir la populace ou se servir c'est pas pareil.

33.Posté par Dodo le 29/07/2016 23:12 (depuis mobile)
Un complexe cinéma cette grandeur sera t il rentable? faudrais t il pas faire comme à aquanor. Voilà le résultat !!!!

32.Posté par Zaza le 29/07/2016 23:02 (depuis mobile)
Suite à la décision du tribunal le maire va encore nous raconte des salades! !!

31.Posté par Pierre Balcon le 29/07/2016 22:52
Autre hypothèse :
L’une des mesures phares de la loi Pinel de juin 2014 en matière d’urbanisme commercial était d’intégrer l’autorisation d'exploiter au permis de construire pour les projets nécessitant, avant leur mise en oeuvre, la délivrance de ces deux autorisations.
Pour ce type de projets, il est depuis lors impossible de dissocier – comme c’était l’usage avant - le dépôt de demande d’'autorisation de la CDAC du dépôt de la demande de permis de construire.
Donc en l'espèce il fallait être le premier à présenter un projet en CDAC dans cette cette zone ( en précédant M Ethève de Maurefilm ) . parce que l'antériorité des projets est un élément décisif dans l'appréciation de l'équilibre de la concurrence. Et pour cela le promoteur devait pouvoir se prévaloir , dans le même temps qu'il saisissait la CDAC , d'un permis de construire,
M Drotowski pouvait en la matière compter sur la bienveillance de M Annette et de son équipe..
Mais pourquoi je vous dis tout cela ?
Peut être parce que je me fais encore des illusions sur la nature réelle de notre communauté. Je lui fais encore crédit d'un peu de moralité . Les internautes citoyens de Zinfos ont le droit de connaître toutes les magouilles et le moment venu d'en tirer les conclusions !!!

30.Posté par bébé le 29/07/2016 21:57
"Enfin, le tribunal a relevé que le projet n’était pas conforme aux dispositions du plan local d'urbanisme en l’absence d’un dispositif requis pour l’assainissement des eaux pluviales. "

Comment se fait-il que le dispositif requis ne soit pas conforme, et pourtant il a fait visiter le préfet les grands chantiers de saint-denis cette semaine !!


29.Posté par Cannette le 29/07/2016 21:54
Eh ben dis donc !!

C'est quoi ce montage de dossier qui n'a ni queue ni tête ?
Qui est à l'origine ?

Cannette devrait revoir la constitution des dossiers qu'il monte pour ses projets ...

28.Posté par demission le 29/07/2016 21:50
ce sont des habitants qui doivent payer pour imposer aux élus de respecter les lois !
le monde à l'envers!!!!!
heureusement que les habitants se défendent.
cela rappelle l'histoire de sin pir!
des élus incapables qui ne respectent pas les lois !!!!!!!!! et qui restent pourtant en place et sans sanction???
plus nul y a pas

27.Posté par Nounousse le 29/07/2016 21:40 (depuis mobile)
Moi qui habite st denis je suis outré de voire un maire incapable de faire sortir un projet de terre c est bien lui qui voulais aussi prendre la place du président de région ? Non mais ont ce serais sucider s il avais pris la région .

26.Posté par Dommage le 29/07/2016 21:38 (depuis mobile)
Dommage pour le cinéma Plaza. L''exploitant du ciné palme STE Marie aurait du faire appel à des professionels et non pas à des copains de copains amateurs. Au vue de ce qui est écrit cela aurait dû ressembler à un petit espace Ocean, du n''importe koi

25.Posté par Pikachou le 29/07/2016 21:31 (depuis mobile)
Comment mr annette peu t il imposer les reunionnais de t elle absurdité il transforme le mot st denis en sindini mais ici c est pas mada on n est en france .quand plutot verra t on le travaille convenu ont vois bien que l urbanisme n est pas respecte

24.Posté par Augias le 29/07/2016 20:15
quand on songe que la mairie a fait fermé ce haut lieu de la culture electro .. pour raison de troubles au voisinage...

toujours un plaisir de vous lire, monsieur Balcon..

Au fait, des nouvelles de la prime illégale dyonisienne ? 13 millions voire plus que devra rembourser GA ???

23.Posté par Question bete le 29/07/2016 18:56
Le nom du ou des dga en charge de ce dossier?

22.Posté par Fidol Castré le 29/07/2016 17:05
160 places de parking pour 1001 places. Tu m'étonnes que les riverains gueulent !

21.Posté par Pierre Balcon le 29/07/2016 17:03
Question subsidiaire : Pourquoi à votre avis cette précipitation dans l'instruction du dossier ?
Parce que vous imaginez bien que les services municipaux savaient parfaitement que ces études préalables étaient nécessaires .
Eh bien pour contourner un obstacle qui tient à la caducité au bout de trois ans des autorisations d'exploitation donnée par la Commission départementale compétente pour les équipements cinématographiques ( supérieur à 300 places ) , l'équivalent de la CDAC.
Certes en cas de recours , ce qui a été le cas , ce délai est suspendu .
Mais entre amis on est jamais trop prudents .
C'est ça la mécanique de corruption n ordinaire à La Réunion , la corruption "border line" ( toujours à la limite de la légalité ) comme l'appelait un sociologue .
Il faut que les citoyens se réveillent enfin !!!

20.Posté par Hi Hi paulo céans , l'expulsion puis laonte le 29/07/2016 16:58
sindni sé en france.

19.Posté par Pierre Balcon le 29/07/2016 16:39
Et devinez qui a signé le permis
- sans étude d'impact;
- sans étude de sécurité publique;
- en méconnaissance du plan local d'urbanisme
- en l'absence de dispositif de traitement des eaux pluviales
Notre écologiste de service . J'ai nommé M Espéret. , le même à qui nous devons de pouvoir laver nos voitures Bd Raimbault
Citoyens nous pouvons dormir tranquilles . Nos intérêts sont en de bonnes mains

18.Posté par ste suzanne le 29/07/2016 16:23
vous dite dans texte que le PROJET N ÉTAIT PAS CONFORME AU PLAN LOCAL D URBANISME
comment se fait il que dans la commune ou j habite """" STE SUZANNE """ on est entrain de faire un terrassement pour une construction aucun panneaux pour dire
le début la nature le type le numéro de permis et la durée
et surtout que cette ville ne possède AUCUN PLAN LOCAL D URBANISME
et surtout on a annuler un projet pour lancer un autre
POUR QUELQU UN TRÈS PROCHE DU MAIRE

17.Posté par Eno le 29/07/2016 16:15
C'est vraiment idiot de construire un cinéma dans cet endroit très fréquenté avec plein de bouchons !

Une boîte , encore ... on pourrait aller boire un bon coup et draguer !

16.Posté par Francine le 29/07/2016 15:50
En plus de ces quatre points soulevés, il y a ceci. Il y aura une tranchée couverte (qui supportera une dalle piétonne) sur la façade du multiplexe côté Boulevard Lancastel, on ne peut construire un bâtiment en bordure d'une voie enterrée sans réaliser les infrastructures routières d'abord. Pour des raisons évidentes de mise en oeuvre de la stabilisation des sols.

15.Posté par Ray_au_Port le 29/07/2016 15:17
Voilà une nouvelle "qu'elle est bonne" ! ! !

14.Posté par Pierre Balcon le 29/07/2016 13:57
Vraiment des amateurs à la Mairie de Saint Denis .
Dommage que le tribunal ne se soit pas aussi saisi de cette "tache urbanistique" que constitue la station Lave a moin , implantée sur un terrain défini au PLU comme relevant d'un espace vert !
Mais on me réplique souvent : pourquoi n'avez vous pas fait un recours ?
La réponse est simple : dans notre grande démocratie pour faire un recours en matière d'urbanisme il faut être directement impacté par le projet et n'étant pas voisin de la station je n'étais donc pas recevable à déposer un recours . Si non vous pensez bien que je n'aurais pas hésité une seconde... Et quand je passe devant cette horreur , avec en enfilade les 5 containers rouillés, j'enrage !!!
Sur cette affaire du multiplex de Saint Denis , projet de Cinéma et Investissement on se souviendra aussi que son concurrent de Maurefilm avait aussi protesté contre le privilège accordé au promoteur . Il avait de bons arguments à faire valoir puisque chacun se souvient , outre de la procédure expéditive du choix du porteur du projet , de l'implication particulière de Drotowski père dans la campagne municipale de 2008. A l'entracte pendant 3 mois on avait eu droit à un clip dénonçant les turpitudes de Victoria . Retour d'ascenseur donc
Mais de cela le tribunal administratif n'avait pas été saisi . comme Erdogan en Turquie , la seule justice que nos élus reconnaissent c'est celle des votes tous les 6 ans. Mais on sait ce que valent les suffrages des clients - électeurs

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales