Saint-Denis : Le centre de tri du courrier en grève illimitée


Ce matin, à l'appel de la CGT, FO et Sud PTT, le centre de tri de Saint-Denis est en grève illimitée pour dénoncer la mise en place du projet "Facteurs d'avenir" qui entrera en vigueur le 18 octobre prochain. Les syndicats regrettent qu'aucunes négociations ou concertations n'aient eu lieu concernant ce projet.


Ce matin, rue Maréchal Leclerc à Saint-Denis, le centre de tri du courrier de la Poste est en grève illimitée à l'appel des syndicats CGT, FO et Sud PTT. Ils dénoncent tous la mise en place d'un projet de la Poste "Facteur d'avenir" qui devrait être appliqué dès le 18 octobre prochain, sans concertations, ni négociations.

Facteur d'avenir est un projet de la Poste, déjà mis en place au niveau national dans 70% des bureaux de Poste, et qui prévoit le remplacement du personnel absent par leurs collègues en interne.

Un nouveau concept : la suppression d'emploi

"Facteur d'avenir en deux mots ? C'est la Poste qui a inventé un nouveau concept, ce sont les suppressions d'emplois. Aujourd'hui le facteur ne serait plus responsable de sa propre tournée, sous prétexte d'une baisse de trafic de temps en temps, on répartit la masse de travail sur les autres collègues", déclare Daniel Carron, de FO PTT.

Les syndicats proposent à la direction de se mettre autour d'une table des négociations, car pour eux si le projet "Facteur d'avenir" est mis en place "ce sont le facteurs qui vont en souffrir. Nous devons trouver d'autres solutions".

Selon les syndicats, 50% du personnel du centre de tri est en grève illimitée. Une situation qui n'occasionne pas pour l'instant de problèmes dans la distribution du courrier pour les particuliers, mais qui pourrait, si le conflit dure, devenir problématique des demain.

Lundi 20 Septembre 2010 - 11:13
Julien Delarue
Notez

Lu 2752 fois, cliquez sur une des icônes ci-dessous pour partager cet article avec votre communauté



1.Posté par Brosse coco le 20/09/2010 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvres facteurs malheureux en grève...qui sont devenus sourds aveugles et sans cervelle, en suivant aveuglément toujours les memes leaders syndicaux qui ne cherchent qu' à justifier du maintien de leur influence au présent, sans reflexion sur l'avenir et les consequences de la competition engagée. Droit dans le mur...Ne sciez pas la branche sur laquelle vous etes assis, reflechissez quelques instants, et vous trouverez la bonne attitude; nul doute...

2.Posté par avenir le 21/09/2010 05:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'avenir, c'est le mail. Dans 10 ou 20 ans, l'activité sera portée quasi uniquement par l'acheminement des colis, en concurrence avec d'autres opérateurs du privé. Pour que cette entreprise survive, les syndicats devraient le comprendre, et accepter dès maintenant une réorganisation des services en interne, sinon ils se retrouveront tous au chômage.

Nouveau commentaire :
Twitter

Recevoir le journal de Zinfos


Zinfos locales

Actu Ile de La Réunion

Les Universités de la profession comptable se penchent sur les "les métiers du futur"

0 Commentaire - 30/10/2014

Comores : La Grande Comore paralysée par une journée "Île morte" mercredi

0 Commentaire - 30/10/2014

Le rapporteur public contre une indemnisation de Tram'Tiss par la Région

0 Commentaire - 30/10/2014

Blessé par arme à feu au Port: L'incident aurait éclaté dans un autre quartier

0 Commentaire - 30/10/2014

Taubira comparée à un singe : 10.000 euros d'amende pour le patron de Minute

0 Commentaire - 30/10/2014

VIH : L'efficacité du Truvada à titre préventif confirmée

0 Commentaire - 30/10/2014

​Gag ou gaffe de la DAF ? Des fraises "empoisonnées"… libres à la vente

0 Commentaire - 30/10/2014

Ti Bayoun, la mascotte des Jeux des Iles 2015 !

2 Commentaires - 30/10/2014

​Home ciné, iPhone, vêtements : ils escroquent leur bienfaitrice

0 Commentaire - 30/10/2014

Burkina Faso : Les manifestations dégénèrent, l'Assemblée mise à sac

1 Commentaire - 30/10/2014