Faits-divers

Saint-Denis : La stèle à la mémoire des esclaves Géréon et Jasmin vandalisée

Inaugurée le 10 avril dernier par la municipalité de Saint-Denis, la stèle en la mémoire de Géréon et Jasmin, deux esclaves décapités il y a 199 ans, a été complètement détruite. Un acte de vandalisme gratuit et révoltant.


Saint-Denis : La stèle à la mémoire des esclaves Géréon et Jasmin vandalisée
Le 10 avril dernier, la Ville de Saint-Denis inaugurait une plaque en la mémoire de deux esclaves, Gédéon et Jasmin, décapités 199 ans auparavant au Barachois. Cette commémoration a eu lieu dans le cadre de "l'Année Elie" en hommage à l'esclave qui avait pris la tête de la révolte de Saint-Leu en 1811. Un véritable tournant dans l'Histoire de la Réunion, car pour la première fois, des hommes et des femmes privés de liberté décidaient d'unir leur forces pour contester leur situation d'asservissement. Une révolte violemment réprimée par le pouvoir colonial de l'époque condamnant 25 esclaves à la peine de mort dont Elie, Géréon et Jasmin.

Vendredi, cette stèle a été tout simplement détruite. Un geste gratuit et révoltant qui témoigne du peu de respect pour l'histoire et la mémoire de ces esclaves qui ont combattu pour la liberté.

Cette plaque avait été installée sur le Barachois avant la mise en place d'une stèle ou d'une statue en leur mémoire pour le bicentenaire de leur exécution à Saint-Denis.
Dimanche 5 Juin 2011 - 08:56
.
Lu 2077 fois




1.Posté par William le 05/06/2011 09:47

C'est tout le problème quand on ne sait pas lire... on ne se rend même pas compte qu'on détruit sa propre mémoire !

Cela dit, la grande valeur de la plaque et de son support de parpaings n'ont certainement pas contribué à inspirer le respect...

2.Posté par vipère le 05/06/2011 11:25
Une honte il n'y a pas de mot......

3.Posté par mamounia le 05/06/2011 11:44
Un geste de révolte contre le bourrage de crane mémoriel ?

4.Posté par Anti cons et connes le 05/06/2011 12:37
Ces vandales sont certainement des révoltés de la "pAnnette attitude" qui joue le jeu paradoxal du rejet de la culture française tout en voulant se donner l'impression d'une personne qui maitrise parfaitement la langue française. Ses efforts pour la diction et ses intonations pas très naturelles ne sont qu'une manière de montrer que ce n'est pas le défaut de maitrise de la langue française qui le pousse dans ses retranchements de rejet de la langue française.
A la place des briseurs de plaques, je les aurais déplacées de Saint-Denis à Saint-Leu qui est leur localisation normale.
Je serais davantage révolté par les plaques routières idiotes "SIN DNI".
Les plaques régionales de métropole sont totalement justifiées car les appellations locales sont plus proches des appellations ancestrales latines, parfois gauloises. C'est donc un bon rappel de la réalité historique.
SIN DNI n'est que du "petit nègre" (cela est dit sans connotation raciste, c'est la manière de parler de ceux qui ne pouvaient pas maitriser la français). SIN DNI est la transformation inutile et erronée d'un nom très clair : Saint-Denis du nom du bateau qui a donné son nom à cette rivière et à cette ville. Ce bateau ne s'appelait pas Sin Dni, même si le "Denis" était certainement déjà prononcé de cette façon par certaines personnes qui n'avaient pas accès à la culture et à l'éducation. Cette graphie pseudo créolisante est une régression linguistique, et une négation de l'histoire. On a le droit de prononcer Saint-Denis avec notre accent, tout comme les français du sud diraient "Sii-nn Deuni ye" ou "Saine Deni oh", mais on n'a pas le droit de l'écrire n'importe comment. Cela reviendrait à installer une plaque "Marrrr-seilleuh" aux portes de cette ville dans une optique grotesque de nier l'histoire : Marseille est la suite logique de Massalia, Massilia, Marselha, Marsiho prononcé maʀˈsijɔ.
On peut prononcer "Marrrr-seilleuh" ou "Sin Dni" ou même "Sni", mais l'écrire de cette façon est une insulte à la logique, c'est le refus de la graphie universelle française "Marseille" ou "Saint-Denis" qui permet les différentes prononciations. C'est surtout une manipulation à des fins politiques, c'est une réécriture de l'histoire dont l'objectif est de faire oublier au bon peuple réunionnais la préexistence de la culture française avant la culture créole dans cette île.

5.Posté par Noe le 05/06/2011 10:49
Les élections approchent , on fait du cinéma

6.Posté par la fronde le 05/06/2011 12:58
ouais ...
Peut-être aussi quelq'un qui a voulu faire voir que lu la point malol dans l'zieux ! non ?

7.Posté par la case de l'oncle tom le 05/06/2011 13:51
congo ?

8.Posté par Tanbi le 05/06/2011 19:28
Il n'y a pas de mot...c'est vrai...et je trouve assez incroyable que de vrais c.... qui croient qu'ils ne le sont pas en plus...trouvent une sorte de justification à cet acte...

9.Posté par lilou974 le 05/06/2011 19:40
Je rappelle aux z….qui nous disent que la Réunion est française qu’ils oublient qu’elle fut une colonie avant 1948 et département ensuite. Les blancs négriers ont eu une main d’œuvre serviable et corvéable : les esclaves « mes ancêtres ».Ils ont été profités, exploités, rabaissés ; c’est grâce à leur courage et leur sang que la Réunion a pu prospérer pour d’autres « les blancs » et c’est encore pareil aujourd’hui l’esclave moderne existe. Bien que notre ile est faite de couleur, de religion et d’esprits différents. Nous avons toujours été tolérants et accueillant envers ceux qui « ont débarqué » chez nous mais à force d’être gentils, nous sommes passés maintenant pour des cons de créole. Aujourd’hui notre jeunesse demande le respect de leur culture, pouvoir travailler chez eux comme n’importe qui mais c’est impossible car les blancs continuent à tout contrôler et favoriser leur petit copains ici ou la bas ……et même le créole a favorisé le z…..car ça le donne l’impression d’être de leur monde mais cela reste illusion car nous resterons toujours inférieur à eux. Mais coté infériorité les débarqués des années 80, traine-savate pour certains nous ont rien appris, profiter et fainéantiser, ils savaient le faire aussi donc la critique est souvent mal placée. N’oublier la roue tourne et tout se paie un jour. A bon entendeur salut. !

10.Posté par Dionysien le 05/06/2011 20:44
C'est ali ek banne na la fait ça !

11.Posté par Loic le 06/06/2011 09:20
Liou974 je voudrais savoir un truc quand tu parles des blancs comme ça es-ce que tu inclus un blanc créole comme moi dont sa famille remonte à des générations ?

Et aussi le fait "qu'on débarque" excuse moi aucune race ne peut être légitime de la Réunion puisque que c'était une ile vierge !

Donc permet moi de protester c'est pas parce que tes ancêtres ont étaient opprimer que si on deviens indépendant que c'est vous qui contrôler l'ile et le reste dehors, chacun à jouer son rôle à la Réunion !

C'est bien beau de dire que les noirs ont étaient opprimer, exploiter et après d'oublier le reste mais les blancs colons comme le reste des races(chinois, arabes,indiens) ont eux aussi la vie dure ! Et je vois pas de plaque de commémoration pour les pionniers de la Réunion !

A ton avis nos cultures de cafés, de cannes et de sucres, les boutiques,les épices tu crois pas que les autres races ont jouer un rôle sur l'ile ?

Parcontre je profite aussi de ce petit coup de gueule : C'est bien beau d’être affliger par le vandalisme de cette plaque mais que je suis aller au mausolée de la Redoute j'ai constaté que la plaque était vandaliser et tager mais bon j'ai pas vu d'article à ce sujet allez savoir pourquoi !

Faudrai peut-être avant de dire " je suis fier du 974" de commencer a respecter ses monuments historique mais vu que la génération actuel ce préoccupe plus de son forfait téléphonique de ceux pour quoi nos ancêtres ont créer...

12.Posté par limite raciste le 06/06/2011 09:32
Je rappelle aux z….qui nous disent que la Réunion est française qu’ils oublient qu’elle fut une colonie avant 1948 et département ensuite. Les blancs négriers ont eu une main d’œuvre serviable et corvéable : les esclaves « mes ancêtres ».Ils ont été profités, exploités, rabaissés ; c’est grâce à leur courage et leur sang que la Réunion a pu prospérer pour d’autres « les blancs » et c’est encore pareil aujourd’hui l’esclave moderne existe. Bien que notre ile est faite de couleur, de religion et d’esprits différents. Nous avons toujours été tolérants et accueillant envers ceux qui « ont débarqué » chez nous mais à force d’être gentils, nous sommes passés maintenant pour des cons de créole. Aujourd’hui notre jeunesse demande le respect de leur culture, pouvoir travailler chez eux comme n’importe qui mais c’est impossible car les blancs continuent à tout contrôler et favoriser leur petit copains ici ou la bas ……et même le créole a favorisé le z…..car ça le donne l’impression d’être de leur monde mais cela reste illusion car nous resterons toujours inférieur à eux. Mais coté infériorité les débarqués des années 80, traine-savate pour certains nous ont rien appris, profiter et fainéantiser, ils savaient le faire aussi donc la critique est souvent mal placée. N’oublier la roue tourne et tout se paie un jour. A bon entendeur salut. !







Joli numéro "korec" de racisme anti blanc, de type gros nez révisionniste à fort complexe d'infériorité....menaces à l'appui......toujours pas censuré !!!!

13.Posté par mickeal le 06/06/2011 12:36
Excusez cette personne elle vit dans une époque lointaine et a oublié d'élovuer.comme tous créole qui se respecte.La meilleure solution est de l'ignorer et passer à autre chose.

14.Posté par concombre bicéphal gélifié le 06/06/2011 14:39
On ne dit pas "Les blancs négriers ont eu une main d’œuvre serviable et corvéable"
on dit "Les créoles négriers ont eu une main d’œuvre serviable et corvéable"
Merci de respecter les créoles.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales