Faits-divers

Saint-Denis : Ils kidnappent un homme et finissent en détention provisoire

Une histoire peu banale s'est produite dans la nuit de mercredi à jeudi à la sortie du Loft, boite de nuit de Saint-Denis. Un jeune homme s'est fait kidnappé par deux dionysiens de 24 et 29 ans pour une sombre histoire d'argent. Le jeune homme, roué de coups et séquestré dans le coffre d'un véhicule, réussira à prendre la fuite après une halte à Salazie. Les deux "kidnappeurs" ont été présenté au tribunal, ils ont été placé en détention provisoire pour enlèvement et séquestration. Une information judiciaire à été ouverte. Ils risquent jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle.


Saint-Denis : Ils kidnappent un homme et finissent en détention provisoire
Les faits se sont déroulés devant la boite de nuit de Saint-Denis le Loft, dans la nuit de mercredi à jeudi. Un jeune originaire du quartier du Chaudron est enlevé par Yannick Ramaroson, 29 ans et Dominique Gavaudan, 24 ans, pour une histoire d'argent. La victime n'est autre que le frère de la petite amie de Yannick Ramaroson à qui il aurait révélé que sa soeur était infidèle.

Séquestré dans le coffre du véhicule des deux "kidnappeurs", ils l'emmènent à Salazie où il sera tabassé par les deux individus et poussé au fond d'une ravine ce qui permettra à la victime de s'enfuir. Une plainte est alors déposée par la victime au commissariat de Malartic, mais également par les deux individus pour vol.

Arrêtés par la police et placés en garde à vue pendant 48 heures, les deux dionysiens ont été présentés au tribunal de Champ-Fleuri hier après-midi. Ils ont été mis en examen pour séquestrations et enlèvement. Mais devant le juge des libertés et de la détention, les versions diffèrent. Yannick et Dominique soutiennent que le jeune homme les a suivi de son plein grès et nient totalement les faits d'enlèvement et de séquestration. Ils reconnaissent avoir eu une altercation avec la victime pour le vol d'une somme d'argent, ne nient pas les coups, le jeune homme leur a expliqué qu'il disposait de plan de zamal pour les rembourser.

Mais la victime soutient que les deux individus l'ont tabassé et forcé à monter dans le coffre pour une virée vers Salazie à cause des propos qu'il aurait tenu sur sa soeur, petite amie de Yannick Ramaroson.

Le juge des libertés, devant cette histoire plus que confuse, a laissé un délai aux deux dionysiens pour qu'ils préparent leur défense. Ils seront présentés au tribunal mercredi prochain. En attendant, ils ont été placés en détention provisoire à la prison de Domenjod. Si les faits sont avérés, ils risquent jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle.
Dimanche 10 Avril 2011 - 10:35
Julien Delarue
Lu 2723 fois




1.Posté par noe974 le 10/04/2011 10:51
Justice faite soi-même , comporte des risques ...surtout si on laisse des témoins en vie ....

Ne jamais oublier que le voleur qui rentre chez vous , peut porter plainte contre vous si vous ne le laissez pas faire son travail de vol en toute tranquillité ! Si vous osez le blesser , le toucher ...bonjour la plainte et ce sera vous , la victime qui deviendra coupable ....

Ne jamais oublier que le délinquant est un "homme" ...s'il vole , c'est qu'il a faim ...il ne tue jamais , c'est le couteau , la balle , les armes ....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales