Social

Saint-Denis : 23 abris pour les gens ponctuellement à la rue


Saint-Denis : 23 abris pour les gens ponctuellement à la rue
Si aujourd'hui les services sociaux mettent à disposition 1.450 places pour les sans abris au total sur l'île, il manque encore des structures qui puissent accueillir des gens qui se retrouvent à la rue de manière ponctuelle, à la suite d'une rupture conjugale, et un lieu où les femmes peuvent se retrouver, éventuellement avec leurs enfants, en sécurité le temps d'une nuit.

L'Observatoire régional de la santé a recensé en janvier dernier, 130 personnes SDF sur la capitale. Si la moitié d'entre elles parvenaient à se loger chez la famille ou des amis, l'autre moitié n'avait pas d'autre solution que de dormir dans des squats ou dans la rue.

Ainsi le CROMS (Comité régional de l'organisation sanitaire et médico-sociale) a donné il y a quelques semaines un avis favorable pour la mise en place d'un projet de structure d'accueil pour SDF temporaires, proposé par la commune de Saint-Denis. Ces centres prévoient 23 places qui seront réparties dans deux immeubles, un dans la rue Monthyon et l'autre dans la rue Turpin.

Ces centre d'accueil vont être rénovés pour un coût de 257.000 euros, soit 141.000 euros de subventions provenant de l'Etat et 41.000 euros émanant des caisses de la ville. Ils seront en mesure d'accueillir 14 hommes et neuf femmes. A noter que 90% des SDF sont de sexe masculin.

A ce prix, la ville n'exclut pas la possibilité de bâtir une nouvelle structure.
Lundi 30 Août 2010 - 15:15
Karine Maillot
Lu 1007 fois




1.Posté par isabelle le 30/08/2010 17:53
3 millions de mal logés en France, des expulsions sans état d'âme! Même si c'est peu, réjouissons nous de ces quelques places offertes aux personnes en situation de grande détresse! Mais ne relâchons surtout pas la garde, continuons de faire ce qui nous est possible pour que nous puissions atteindre une société où le mieux être pour tous ne sera pas qu'une utopie

2.Posté par citoyen le 30/08/2010 18:17
"L'Observatoire régional de la santé a recensé en janvier dernier, 130 personnes SDF sur la capitale. Si la moitié d'entre elles parvenaient à se loger chez la famille ou des amis, l'autre moitié n'avait pas d'autre solution que de dormir dans des squats ou dans la rue."

=> 23 places dans X mois alors qu'il en faut 130 minimum....

On est loin du minimum! Faudrait bouger plus que ça, la mairie en place en principe sensibilisée plus que d'autres au problème des SDF.... Mairie qui trouve bien par ailleurs 600 000 euros pour Kaloobang...

Mais des SDF, c'est sûr, c'est moins "gratifiant" économiquement ou électoralement parlant...

3.Posté par Allez Paulo le 30/08/2010 19:32
article repompé dans le Quotidien du jour sans aucune mention
ou au moins l'idée de sujet !
Attention à ne pas ressembler à Antenne: trois sujets ce soir au JT repompé dans le Jir du matin

4.Posté par QBR974 le 31/08/2010 08:13
Le 18 décembre 2006, le candidat Nicolas Sarkozy est à Charleville-Mézières.

Il déclare : «Je veux, si je suis élu président de la République, que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid»,

Et de poursuivre : «Le droit à l'hébergement, c'est une obligation humaine. Si on n'est plus choqué quand quelqu'un n'a plus un toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société, où vous voulez que vos enfants vivent en paix, qui s'en trouvera remis en cause».

Belles paroles empreintes d'humanité... qui, depuis presque 4 ans, ne restent qu'un discours!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales