Culture

Saint-André : Un "dibavali" dans le Dipavali


Saint-André : Un "dibavali" dans le Dipavali
Le centre d’intervention culturel de la salle Guy Alphonsine propose en marge des traditionnelles festivités du dipavali organisées par la ville de Saint-André (du 5 au 13 novembre 2010), un autre regard sur le dipavali : un "autre dibavali" dans le Dipavali.

Pour Rieul Latchoumy, responsable administratif de l’association, ce dibavali est "moins festif, moins fantasmé, moins rêvé". Il est plus proche des "expressions de l’Inde d’aujourd’hui". L’accent est par exemple mis lors des différentes actions de l’association sur la place de la femme dans la société "plutôt que sur un défilé de sari".

Pour cette quatrième édition de l’autre dibavali, le public pourra découvrir un programme qui tourne autour de la thématique de la danse. Thématique qui sera étendue à la demande de la mairie au défilé et au podium du Colosse avec la présence d’artistes indiens. Ce qui permettra de lier les deux Dipavali.

Le but pour l’association est de confronter le genre contemporain et le genre classique et de proposer "un autre regard sur l’Inde", loin des clichés fantasmés auxquels nous sommes habitués (fête, religion, etc...).
Des conférences-débats seront organisées sur la "Patrimonialisation, l’exportation et l’hybridation des danses indiennes". Le cinéma d’auteur sera mis à l’honneur plutôt que le cinéma "made in bollywood" avec la diffusion d’un film documentaire d’Adoor Gopalakrishnan et Brigitte Châtaignier, "La danse de l’enchanteresse", le 3 novembre à la salle Guy Alphonsine.

Les festivités commenceront dès le 3 novembre à la salle Guy Alphonsine, soit deux jours avant les dates prévues par la mairie de Saint-André et termineront le 13, en même temps que le Dipavali.

Saint-André : Un "dibavali" dans le Dipavali

Saint-André : Un "dibavali" dans le Dipavali

Saint-André : Un "dibavali" dans le Dipavali

Saint-André : Un "dibavali" dans le Dipavali
Mardi 5 Octobre 2010 - 17:30
Ingrid Benoît (crédit photo Max Yves)
Lu 4032 fois




1.Posté par un grand marcheur pied nu le 05/10/2010 21:24
à RIEUL LATCHOUMY le plus grand malbar de saint-andré,qui a foutu le dipavali au colosse accée zero la point dipavali kome long tem kan virapoullé lete là,ou coné rien dans la religion i fo ou fé un stage
o kilé toute les char que vira la fé ,zot la pou abaisé bane malbar dan saint andré moin mi dit vive le dipavali du tem de vira la pa avec de troi foto met demoune vas croir a zot encor

2.Posté par citoyenne du monde le 05/10/2010 22:41
pourquoi tant de rancoeur? Sur cette île il y a de la place pour toutes les formes de festivités! y compris lorsqu'elle concerne la même "communauté".
Je me retrouve dans cette programmation proposée par Rieul Latchoumy. J'ai envie d'un regard différent sur l'Inde!
Oui au pluralisme, à la diversité!
Heureux Dibavali à tous! Que la lumière éclaire le chemin de chacun!

3.Posté par Dipavali ou Tapali ? le 06/10/2010 02:10
a post 1 -
mét in savate su out pied si le blak i brule aou :-)
Faut arrêter de s'attaquer à ceux qui veulent simplement moderniser la tradition.
Avant (du temps de votre Vira bien aimé) le Dipavali avait été transformé en défilé bolywood, en n'importe quoi...
Alé fé in tour in Inde po war koman ban na i considér bann malbar ici, ou s'ra consterné !

4.Posté par pour info. le 06/10/2010 11:10
@Post3, peux tu s'il te plaît développer un peu plus sur "Alé fé in tour in Inde po war koman ban na i considér bann malbar ici, ou s'ra consterné ! ". Merci d'éclairer ma lanterne.

5.Posté par pierrot le 06/10/2010 11:31
déjà je suis écoeuré de voir le mic mac pour une fête qiu célébre le retour de Ram alors on doit éclairé son passage avec des lampes en terre cuite avec des mèches de cotton.
Ce jour là on ne fait pas cuire la viande alors ici on voit des échoppes de carri poulet et brochettes.
samoussas jamobon fromage et d'autres encore.
Dipavali c'est une fête de partage familiale.
C la victoire de la lumiere sur les ténébres

6.Posté par Antillais pays le 06/10/2010 11:35
À post 3.
Bravo mon cher, donc, si je te comprends bien! pour savoir comment sont traité les malabars à la Réunion, il nous faut aller en Inde...!!! Le grand-écart quoi?
À moins d'avoir le don d'ubiquité, je ne vois pas comment on s'y prendrait...tu l'as sans doute et, dans ce cas explique-nous comment faire...? vite s'il te plait car la consternation gagne du terrain!!!

7.Posté par eric le 06/10/2010 12:34
Bonjour, pour avoir été en inde je peux vous dire que la religion na rien avoir avec les pratiques de la réunion. Mais il ne faut pas dire se que fait les malbars de la Réunion n'est pas bon car il y a un apport local une créolisation des pratique. Même en Inde chaque région apport leur différences dans les pratiques.

8.Posté par GRENADE974 le 06/10/2010 13:13
Ce qui serait bien, c'est que ces fêtes "religieuses" ne soient pas subventionnées par l'argent public des municipalités (passe encore que ces dernières apportent leur concours à la logistique).

9.Posté par theek le 06/10/2010 17:23
lé gaillar Eric Fruteau i donne a un bouc de l'argent pour faire un contre festival pour dipavali. Rieul Latchoumy li travail pou la mairie et y crache dans la marmite. quel beau péi

10.Posté par AYAVE.R le 06/10/2010 19:12
JE CROYAIS QUE LA SALLE DE CINEMA DE SAINT ANDRE APPARTENAIT A LA MUNICIPALITE. MAIS VU LES NOUVELLES PEINTURES SUR LES MURS DE CETTE SALLE, ELLE A DU ÊTRE ACHETE PAR LE CIC OU LE CONSEIL GENERAL. EN ATTENDANT POURQUOI NOUS METTRE TOUTE L'ANNEE DE LA DANSE CONTEMPORAINE? POURQUOI LE DIRECTEUR FAIT DE LA CONCURRENCE AU DIPAVALI? JE NE SUIS PAS FAN DE CETTE FETE MAIS BEAUCOUP D'ARGENT ME SEMBLENT GASPILLE;
ELLE EST OU LA CULTURE DE PROXIMITE POUR LES SAINT-ANDREENS; QUELQUE CHOSE QUI SOIT A NOTRE PORTE MONSIEUR LE DIRECTEUR ????!!!!
MERCI

11.Posté par Choupette le 06/10/2010 19:45
Y'aurait pas comme une erreur de casting dans les photos, là ?

12.Posté par Aline Pongol le 06/10/2010 21:12
Pour Rieul Latchoumy, responsable administratif de l’association, ce dibavali est "moins festif, moins fantasmé, moins rêvé". etc...
A Mr Latchoumy, je voulais vous dire n'attendez pas des remerciements. A combien ce chiffre tout cela ? Et qui profitera ? A une seule association, d'après les journaux, ce sera encore , depuis voilà bien une dizaine d'année , à l'association Apostrophe 99, managé par R. VORHA; vous vous partagez tout , une vraie longue amitié dont les contribuables de Saint-André paient tous les frais.
Monsieur, cette culture n'est pas la votre, c'est pour cela vous la vendez. Et vos programmes sont nuls par rapport au coût financier , à l'aide de l'état, de la Région et de la commune, déformés, réservés à un public avec l'argent du petit monde.
Gardez vos amis pour vos soirés privées à vos frais.

Mais dites-vous bien, notre culture survivra !

[Les festivités commenceront dès le 3 novembre à la salle Guy Alphonsine, soit deux jours avant les dates prévues par la mairie de Saint-André et termineront le 13, en même temps que le Dipavali]

Seulement en 2012, le dipavalli se fêtera un 13 novembre.
Cette année, les réunionnais et le reste du monde honorera la fête de la lumière ,le dipavalli , le vendredi 05 novembre.

Amusez vous bien ! J'avais oublié nous sommes dans le kali yoga alors c'est normal toutes ces malversations.

13.Posté par xinia le 07/10/2010 16:38
Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire."

George Orwell


14.Posté par Casting ? le 07/10/2010 17:30
L'erreur de casting, c'est une personne comme Choupette sur zinfos974.
Qu'avez-vous apporté un jour comme information ou comme enrichissement personnel sur ce site ?
On sait que vous êtes plus proche du sapin que de l'eau de jouvence, mais de là à ne pas comprendre que la personne du haut est Brigitte Chataigner - une des plus grandes danseuses contemporaines françaises - et qu'elle figure à l'affiche du film dont il est ici question.
N'y-a t-il donc plus de place dans les maisons de retraite ?
De l'air...
De l'air...

15.Posté par le congo chez tintin le 07/10/2010 17:57
Critique de la derniére oeuvre de l'immense Brigitte Chataignier, qui si elle a réussi son casting semble avoir loupé son film et ferait mieux de rester à la danse...lol

http://www.evene.fr/cinema/films/la-danse-de-l-enchanteresse-20922.php


Documentaire ou fiction ? En refusant d’opter pour un genre plutôt que l’autre, Brigitte Chataigner rate son film. ‘La Danse de l’enchanteresse’ se résume à 1h15 de longs plans de danse entrecoupés de quelques scènes censées apporter une trame scénaristique au tout. Des conversations dans un bus ou entre professeur et élèves servent de grossiers prétextes pour placer des informations sur l’art d’une danse traditionnelle indienne, le Mohini Attam. D’autres, comme celle où la future belle-famille du personnage principal choisissent un sari, ne revêtent même pas ce maigre intérêt. La réalisatrice semble avoir voulu montrer des choses qu’elle appréciait dans la culture indienne sans réfléchir ou construire leur place dans le film. Une voix off ou l’intervention d’un spécialiste aurait été plus adaptée pour distiller des informations. Dommage, car Brigitte Chataigner réussit très bien à restituer l’âme du Mohini Attam et à mettre en valeur le talent des danseuses… Mais la pauvreté du scénario annihile ce point positif. D’autant que la réalisation n’est pas à la hauteur : filmer l’expression corporelle n’est pas évident, mais il existe clairement des alternatives au plan fixe de cinq minutes. Surtout lorsque le plan en question coupe le haut du crâne de la danseuse et offre une image à 2/3 remplie par des silhouettes de dos. On ne sait pourquoi certains chants et pas d’autres sont sous-titrés, ni ce qui justifie l’arrêt abrupt de la dernière scène par le générique. Les férus de danse et de culture indienne seront les seuls à trouver un maigre intérêt à ce film, et encore.



A voir des commentaires pareils, préfère mille fois lire choupette !

16.Posté par harri.B le 07/10/2010 20:08
ça donne envie comme la programmation que propose le CIC. De toute façon connaissant le directeur il n'en n'a surement rien à faire puisque tout le monde lui dit amen de peur qu'il vocifère.
la culture par la terreur pour pseudo-intellos du coin. J'espère que Saint andré a son lot de pseudo intellos sinon ça fait cher la culture CIC

17.Posté par AYIO le 07/10/2010 21:52
La génération des malbars, tel Axel Kichenin, notre regretté aya Kannan se sont battus pour valoriser la culture tamoule. Monsieur Samourgompoulé et j'en passe. c'est Grâce à des gens comme eux des hommes de l'ombre que des associations ont vu le jour,
des subventions ont été accodées et la culture se propagée avec la venue à la Réunion des artistes indiens.
Des vrais !
L'argent accordé à notre culture se trouve dans les mains de cet homme.
De mémoire, nous avons eu Jean Claude Carrière , qui nous a présenté un Mahabarata proche d'un film X, cette année Brigitte Chataignier.

Qui se met plein les poches ?

Quel gâchis ! Lapidé un héritage !

La honte ...


18.Posté par MACULTURE le 08/10/2010 09:42
Monsieur Rieul Latchoumy veut comme d'habitude nous faire croire qu'il veut nous proposer de la culture avec un grand C. Ce n'est pas parceque c'est à peine compréhensible et d'un ennui mortel que c'est de la bonne qualité. Il faut revoir les indicateurs de qualité.Il croit encore nous faire gober que sa Culture qui n'est que du copinage qu'il entretient dans un cercle bien petit et tellement fermé, nous sauvera de l'inculture. Alors non merci et surtout pas avec notre argent. Vous travaillez pour qui Monsieur Latchoumy?

19.Posté par Mais le 08/10/2010 18:36
maintenant il faudrait juste savoir ce que ce m. latoumy a entre les mains et le permet de faire chanter toute la mairie et de mener le maire par le bou du nez.
En plus il fait des programmation rien que pour lui.

20.Posté par David-Radjen le 10/10/2010 15:55
Pour plus d'information au sujet du Dipavali 2010, Rendez- vous sur le site FaceBook '' Dipavali 2010, Saint-André île de la Réunion''

Lien: http://www.facebook.com/home.php?#!/event.php?eid=127086897338306

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales