Société

Saint-André : Installation d'un radar pédagogique

L'Etat et le Conseil général ont présenté le nouveau radar pédagogique à Saint-André ce vendredi. En affichant la vitesse à laquelle roulent les automobilistes, le but est de les sensibiliser aux dangers et de les inciter à ralentir sans les verbaliser.


Saint-André : Installation d'un radar pédagogique
Les voitures passent et des vitesses s'affichent sur un panneau... Il y a désormais les radars qui font mal et d'autres qui sont purement pédagogiques. Ces nouveaux radars vous montrent la vitesse à laquelle vous roulez sans vous verbaliser.

Le déploiement des premiers radars pédagogiques alimentés à l'énergie solaire à La Réunion par l'Etat et le Conseil général est en cours. Ce vendredi matin, la sous-préfète de Saint-Benoît, Hélène Rouland Boyer, accompagnée de Gilbert Ricquebourg, coordinateur de la sécurité routière à la DEAL, a présenté un nouveau radar à Saint-André sur la RD 47.

"Cette installation s'inscrit dans la politique nationale qui vise à réduire le nombre de personnes tuées, explique Gilbert Ricquebourg, le but est d'inciter à diminuer la vitesse qui déclenche et aggrave les accidents". Il précise que 25% des automobilistes tués le sont à cause de la vitesse et que la diminution de la vitesse de 1% équivaut à 4% de morts en moins.

Le principe est simple. Sur une route limitée à 50 km/h par exemple, une vitesse entre 30 km/h et 50 km/h s'affiche en jaune. Au dessus de 50 km/h et jusqu'à 70 km/h, la vitesse s'affiche en rouge avec un message : "prudence ralentir". Au dessus de 70, la vitesse ne s'affiche plus et seul un message "Danger ralentir" est visible. Gilbert Ricquebourg rappelle que les vitesses ne sont en aucun cas enregistrées et aucune photo n'est prise.

"Il y 66% de moins de morts autour des radars"

Selon Hélène Rouland Boyer, les radars sauvent des vies. "Il y 66% de moins de morts autour des radars", affirme-t-elle. Gilbert Ricquebourg rappelle également que l'on comptait 80 morts en 2004 et après l'installation de radars, 39 en 2013.

Le projet date de 2011 à l'échelle nationale et de six mois à La Réunion. Si le coût d'un radar pédagogique n'est pas connu, le coût de l'insécurité routière est pesant, précise-t-elle: "Les soins, les secours et les dégâts coûtent 23 milliards d'euros par an".

Le radar pédagogique du Chemin Colosse à Saint-André n'est pas le seul de l'île. Dix radars seront installés dans d'autres zones à risques comme les lignes droites où il y a beaucoup de circulation ou des piétons. Les automobilistes les trouveront très prochainement sur les routes départementales de l'Entre-Deux, le Tampon, Saint-Pierre, la Rivière Saint-Louis, La Possession, Plateau Caillou, Salazie, Bras-Panon et Saint-André. Le prochain à être fixé le sera à Plateau Caillou le 10 septembre.

Saint-André : Installation d'un radar pédagogique


Vendredi 5 Septembre 2014 - 12:13
SH
Lu 963 fois




1.Posté par inutile le 05/09/2014 20:57
radar pédagogique c est de l argent publique gaspillé, certains vont même s arranger pour établir des recors de vitesse car avec les ânes il ne faut pas faire de la péta mais de la répression.

2.Posté par jean le 06/09/2014 14:02
Choix très pertinent car sur cette route très fréquenté par les piétons et les cyclistes rares sont les automobilistes qui respectent la limitation de 50 Km/h et quand il y a des controles au radar mobile les chauffards du sens opposé avertissent ceux concernés par des appels de phare.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales