Culture

Sa ki commence dans un mois !

L'édition 2011 du Sakifo commencera le vendredi 10 juin. A un mois de l'événement, nous vous proposons ce jour de découvrir ce qui vous attend le vendredi 10 juin, puis demain un focus pour le samedi 11 juin et enfin ce dimanche, un petit zoom de la soirée du dimanche 12 juin...

Vendredi 10 juin, quelques jolies têtes d'affiches seront présentes: Hubert-Félix Thiéfaine, Cesaria Evora, les Wampas... D'autres artistes de l'océan Indien promettent une soirée riche en ambiance et en rythmes métissés, à l'image de Didyé Kérgrin, Lindigo, Ker Faya, Tritonik ou Ti Fock. Sans oublier les nationaux et internationaux: Chapelier Fou, Imany, Boubacar Traoré et le Malien, Vieux Farka Touré. Focus sur quatre de ces groupes.


Hubert-Félix Thiéfaine

Évoluant entre le rock et la chanson française, Hubert-Félix Thiéfaine a parfois été décrit comme un poète écorché vif. Voilà maintenant plus de 30 ans que l'artiste français a sorti sa chanson sans doute la plus connue "La Fille du coupeur de joints". Il revient cette année à 62 ans, avec un 16ème album "Suppléments de mensonge", déjà disque d'or. Un excellent moment en perspective.

Les Wampas

De la musique, du texte mais aussi et surtout des éclats de rire avec les Wampas. Le groupe propose un rock alternatif, punk et totalement déjanté, autour de son leader charismatique Didier Wampas. Leur dernier album, intitulé "Les Wampas sont la preuve que Dieu existe" laisse présager d'une soirée décalée, dans l'auto-dérision et pas franchement politiquement correcte...

Cesaria Evora

La Cap-Verdienne Cesaria Evora, alias, la "diva aux pieds nus", vient apporter une note de douceur à cette première journée de festival. Sa voix chaude et grave s'envole sur des airs venus des îles et d'ailleurs, en français, en espagnol ou dans sa langue natale. Un plaisir délicat pour les sens.

Chapelier fou

Avec ce nom de scène, clairement inspiré de l'étrange personnage figurant dans Alice au Pays des Merveilles, on ne s'attendait à rien de classique de ce Chapelier Fou. Et pourtant! La musique classique fait partie de ses bases. Le violon qu'il manie avec habileté depuis son plus jeune âge est intégré de façon surprenante à une musique électro. Une expérience détonante.
Vendredi 6 Mai 2011 - 13:56
Marine Dijoux
Lu 1129 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales