Blog de Pierrot

SUPINFO dans la tourmente... Parents et élèves inquiets

Vendredi 25 Octobre 2013 - 17:41

SUPINFO dans la tourmente... Parents et élèves inquiets
Des professeurs de SUPINFO Réunion, une école supérieure d'informatique basée 71 rue Jules Auber à Saint-Denis, ont écrit ce matin un mail pour le moins "sec" aux parents et élèves de l'école : "Parents, élèves de Supinfo Réunion, nous venons aujourd'hui vers vous en tant que collectif des professeurs du campus SUPINFO Réunion. Vous savez déjà que votre directeur a démissionné et qu'il n'y a aucune nouvelle de son remplacement à l'heure actuelle et aucun signe qui indique que son remplacement est à l'étude. Vous avez déjà vu les dysfonctionnements de SUPINFO en fin d'année (fermeture de locaux par le propriétaire à 2 reprises). Nous tenons également à vous informer d'un fait qui n'a jamais été officialisé jusqu'à présent : - Les professeurs de SUPINFO ne sont pas payés. Ceci avec jusqu'à 3 ans de retard pour certains d'entre nous. Malgré notre bonne volonté et notre patience (plusieurs emails de Mr LECUCQ nous ont fait acte de promesses pour des paiements en juilllet et celles-ci n'ont bien évidemment pas été tenues), nous avons été obligés de déposer un courrier recommandé collectif le 16 août 2013. Sachez que nous n'avons plus aucune réponse de SUPINFO Paris, ni de SUPINFO Bruxelles depuis juillet 2013 sur aucune de nos questions".

Devant un tel état de fait, les professeurs membres du Collectif estiment donc qu'il leur semble impossible que la rentrée 2013-2014 se passe dans de bonnes conditions : pas de directeur, des professeurs non payés qui ne peuvent décemment pas continuer à donner cours gratuitement et un local qui risque d'être à nouveau clôturé par le propriétaire

Ils s'étonnent en outre que SUPINFO encaisse les frais de scolarité mais ne les reverse pas aux enseignants et au personnel administratif qui a connu des retards de plusieurs mois sur leurs payes.

Le cas de la Réunion ne semble en outre pas isolé puisqu'en tapant simplement SUPINFO sur Google, on accède à de nombreuses pages de forums et autres sites dénonçant les mêmes agissements dans de nombreuses autres villes comme Bordeaux par exemple, ou Montréal. A noter également que l'école a fait l'objet d'une émission spéciale de Julien Courbet dans "Sans aucun doute", en réaction à des étudiants qui demandaient également le remboursement de leurs frais de scolarité.

Un élément nouveau est survenu en fin d'après-midi : Après que quelqu'un ait posté une copie du mail cité ci-dessus sur le forum privé de SUPINFO accessible aux étudiants, Sébastien Dhérines, le Community manager, a répondu au travers du message suivant : "Bonjour, Pour faire simple : 1. Non, le Campus de l'Île de la Réunion ne fermera pas, et oui il ouvrira bien cette année. 2. Le remplacement de Dimitri est à l'étude, et non, nous ne communiquerons pas sur le nombre d'entretiens déjà passés, n'en déplaise à nos fournisseurs. 3. Hayat est Campus-Manager à Montréal. On peut épiloguer sur la dénomination entre Directrice Régionale et Campus-Manager, mais quoi qu'il en soit, il y a bien un représentant de SUPINFO présent sur le Campus de Montréal. 4. J'ai eu Gelsy au téléphone. Elle m'a confirmé ne pas être en lien avec cette action et ne pas avoir été mis au courant d'une réunion multilatérale. 5. Les étudiants réunionnais seront informés de la nomination du nouveau Campus-Manager lorsque la décision aura été entérinée".

Si l'on en croit ce mail, la rentrée devrait donc se passer normalement. A voir...

Les diplômes proposés par SUPINFO
Les diplômes proposés par SUPINFO

Les locaux de SUPINFO, situés à l'étage d'un bâtiment situé au 71 rue Jules Auber, à Saint-Denis
Les locaux de SUPINFO, situés à l'étage d'un bâtiment situé au 71 rue Jules Auber, à Saint-Denis
Pierrot Dupuy
Lu 18693 fois



1.Posté par Benji le 25/10/2013 19:57

Mr Dupuy,
Comme vous l'indiquez dans votre article, ce forum est privé. De plus il n'est en rien officiel.
Bref, recopier un message d'une source non officielle et non publique, sans même en vérifier la véracité : du beau boulot.

2.Posté par Nicolas @Benji le 25/10/2013 20:49

Je suis à Supinfo, et cet article reflète très bien notre vécu, alors je ne vois pas qui vous êtes et d'où vous sortez pour vous permettre de venir remettre en cause ces faits !

Nous avons, par deux reprises, retrouvés l'établissement fermer, avec sur la porte une injonction à payer le loyer déposée par le propriétaire des lieux !

Certains profs ne sont pas payés, et ça, nous le savons depuis maintenant plusieurs années, comment se fait le choix en interne de 'qui payer' et de 'qui ne pas payer' ? à la tête ? le prof qui semble le moins "sur de lui", est celui qu'on ne paye pas, pensant qu'il n'ira pas se plaindre ?

La gestion de supinfo est pitoyable !

S:un élève de supinfo.

3.Posté par polo974 le 25/10/2013 21:38

Donc Benji, qu'est ce qui est faux?

le premier ou le second mail ? ? ?

4.Posté par Ancien de Supinfo le 26/10/2013 04:30

je suis un ancien de supinfo.
et ça me fait bien rire de lire ça
quand j'y étais, y avait déjà les mêmes problèmes..

je fais parti de la premier génération d'élèves de Supinfo ! quand l'école à ouverte en 2004 à st benoit, l'année suivante déjà il payait plus les loyers.....


D'ailleurs si l'administration lit mon message, on va me reconnaitre, on m'a viré fin de la 4ième année pour m'appeller 2j avant la rentré et me dire que j'étais re intégré (ben oui, fallait me rembourser la 5ième année que j'avais déjà payé, et Supinfo aime l'argent huuum bon argent pas rembourser argent).

5.Posté par La voix ! le 26/10/2013 06:07

Dommage , la jeunesse demande à se former mais certains passent leur temps à casser un bel outil de formation . Des tit bras !

6.Posté par Arnaud le 26/10/2013 08:21

VIVE L ECOLE PUBLIQUE GRATUITE ET LAICQUE !

7.Posté par Ancien de Supinfo le 26/10/2013 09:24

Je suis un ancien élève de la promotion 2010 de Supinfo. Cet article ne m'étonne absolument pas parce que ces problèmes existent depuis l'année où je suis entré à Supinfo, c'est à dire... 2005 !! Je suis passé par Supinfo Paris, Montréal et Bordeaux et à chaque fois ça a été le bordel, j'ai même failli me retrouver sans logement à Montréal parce que Supinfo ne payait plus les apparts où on logeait (alors que nous on payait bien le loyer à Supinfo pour ces apparts...). Bref, il y aurait un roman à faire s'il fallait parler des problèmes de l'école. L'école a toujours voulu régler ces problèmes là en interne, mais le soucis c'est que les problèmes sont toujours là. Je comprends donc le ras-le-bol des étudiants et des professeurs et leur volonté de parler de ça au public pour essayer de faire en sorte que la situation se débloque. Malgré tout ça, je pense que tous les étudiants seront d'accord pour dire que les profs sont super, que cette école nous forme véritablement aux besoins du marché et qu'à la fin, notre diplôme est réellement reconnu par les entreprises ! Si aujourd'hui j'ai un travail, c'est en partie grâce à cette école... Bises à Alick ;)

8.Posté par @La voix le 26/10/2013 10:14

Post 5: De quoi parlez vous?
Vous travaillerez gratuitement plus de 2 ans vous?
Vous accepteriez que votre locataire ne vous paye pas.
Réfléchissez avant d'écrire des commentaires qui ne veulent rien dire.
Les profs ont longtemps subis cette mauvaises gestion, les élèves aussi.
Si vous étiez prof non payé ou élève / parent ayant déboursé 5000 Euros pour vivre ça vous auriez réagi autrement!

9.Posté par Jean le 26/10/2013 13:40

chui pluto dacord avec l'artcle , lé prof pa payé yen a marre

10.Posté par Mastik le 26/10/2013 14:35

Aucun nom de professeur n'a été révélé, ce soit disant collectif pourrait très bien n'être qu'une farce. Cela dit les retards de paiement sont un fait avéré !!!

11.Posté par élève le 26/10/2013 17:30

Remarquez comme les deux seuls commentaires qui défendent Supinfo attaquent l'article lui-même, et pas les faits évoqués. C'est simple, personne n'ose les démentir, tant ce serait faire preuve de mauvaise foi !

Il faut comprendre que l'administration encaisse l'argent avec un rapidité étonnante, mais le redistribue au compte-goutte aux campus (comme celui de la Réunion), dont les directeurs se retrouvent désemparés, ne pouvant simplement plus payer ni professeurs ni locaux.

L'administration de Supinfo agit dans le mépris total de ses campus, de ses professeurs, et surtout de ses élèves. Cela se perpétuera tant que ses élèves défendront ce système.

12.Posté par William le 26/10/2013 18:09

C'est combien le loyer mensuel ?
Parce que je recherche un grand local pour une nouvelle activité...

13.Posté par ichigo le 27/10/2013 00:00 (depuis mobile)

Remercions les étudiants qui ont tout fait pour rompre la collaboration entre supinfo et la CCI. La CCI a pu offrir un cadre d''apprentissage que les jeunes sortant du bac ont trouvé trop exigeant! On voit très bien aujourd''hui où ça à mener supinfo

14.Posté par jeanboby le 27/10/2013 03:56

Ancien de Supinfo, ça fait des années que cette école cumule les problèmes ...
Entre profs payées depuis des comptes de hong kong, chèques encaissé à l'avance par des " stagiaires", problème de paiement de la maison mère qui est a Bruxelles (Nb: Supinfo paris n'aurait jamais du s'appeller "international university" mais supinfo bruxelles )

Et puis pourquoi ne pas parler du formidable potentiel des professeurs élèves ( aprés 1 semaine de "formation", un simple élève deviens professeur agrée en lecture de PDF).

On pourrait sortir un bon roman en plusieurs tomes, bon courage aux futurs arnaqués.

15.Posté par @jeanboby le 27/10/2013 14:48

Ancien formateur à SUPINFO je ne peux pas vous laisser dire que "aprés 1 semaine de "formation", un simple élève deviens professeur agrée en lecture de PDF".

Les élèves qui deviennent formateurs le sont au bout de la troisième année et sont validés d'un point de vue pédagogique au bout d'une semaine et après avoir passé un entretien technique avec un "Full professor" à Paris sur le cursus qu'il a donné.

Ne mélangez pas tout : "L'administration est mal gérée mais le niveau d'enseignement est excellent". Pourquoi selon vous tous les étudiants de dernières années à SUPINFO qui sont diplomés signent tous un CDI ou un CDD à la fin de leurs stage de fin d'études ? :)

16.Posté par Ancien de Supinfo le 27/10/2013 16:32

Pour le poste 15 @jeanboby

J'ai été un des anciens élèves-formateurs à supinfo et je confirme qu'en une semaine on devient formateur sans compétence (c'est exagéré, mais en vrai c'est 3 semaines de formation à Supinfo Paris, puis les 3 autres semaines vous êtes renvoyé chez vous pour vous préparer pour la rentrée). Sauf une, lecteur de slide. et c'est véridique et c'est ce qu'on vous dit pendant le stage!!!!! "Si tu ne sais pas, contente toi de lire le slide" o_O.

Supinfo devait à cette époque nous faire passer des certifs obligatoire sur les cours pour lesquels nous devions donner. Hors ça n'a jamais été le cas!!!!.

Et sur des cours que nous ne maitrisions pas, exemple j'étais en 3 ème année et je formais les 4èmes années sur une techno que je n'avais jamais apprise, ni même pratiqué en environnement de prod.

Cette école n'offre qu'une seule et bonne chose à prendre, c'est le réseau qu'il permet de créer avec le monde pro (éditeur, prestataire, client, ancien élève....)

Supinfo a toujours été dans la même galère. Ce fait est vrai avant même l'ouverture à la Réunion. Et pour Ichigo, du poste 13, la CCI n'aurait rien apporté a Supinfo et élève ou pas, Supinfo vous aurait évincé de toute manière.....

Je sors de Supinfo et je ne m'en vante pas lorsque je passe des entretiens. je mets en avant les qualités et l'expérience acquise, ainsi que les certifications obtenus....

Voila

17.Posté par @Ancien de Supinfo le 27/10/2013 19:11

Le système de recrutement a changé depuis votre époque. La SCT Academy (à Paris) n'a plus lieu maintenant....

Je sors de SUPINFO et aujourd'hui je voyage à travers le monde pour différentes missions.... Alors je ne peux pas laisser dire que SUPINFO est une mauvaise école malgré le fait que la gestion administrative est catastrophique

18.Posté par LF le 28/10/2013 08:16

Pour avoir travaillé avec des "ingénieurs" sortis de cette école, ça me fait bien rire... On est TRES loin du niveau des écoles de métropole...
De toute façon si la gestion est aussi chaotique, je ne veux pas voir le reste...

Pauvres gamins...

19.Posté par Emeric le 28/10/2013 11:37

@17 : Cette réussite, vous vous la devez à vous même, et pas à SUPINFO. Vous avez fait partie de ceux qui ont bougé pour eux et qui n'ont pas attendu que le diplôme et le boulot tombent tout seuls. SUPINFO a l'avantage d'avoir des cours techniques intéressants, mais quel est le but, si tout ce qu'il y a autour est foireux? SUPINFO n'est pas une mauvaise école pour ses étudiants, mais pour tous ceux qui doivent les encadrer:
- propriétaires des locaux
- professeurs
- equipes d'administration locale

Le problème c'est que tant que les étudiants ont leur diplôme au bout de 5 ans, ils ferment les yeux sur tout le reste, c'est un manque d'altruisme de leur part et ça les rend quelque part complices des problèmes que cette école a depuis tant d'années! Et c'est ça qui est triste. Où vont les 5k€ payés chaque année par tous les élèves, si ce n'est pas dans les locaux, le matériel et les salaires? Comment peut-on, même en tant qu'élève, cautionner ce système, au prétexte qu'à la fin on a un diplôme, un boulot ET UN SALAIRE?

Le pire, c'est que tenter d'élever la voix en interne ne fonctionne pas, on n'est pas entendu, pas écouté, on n'a pas de réponse. Et dès qu'on utilise les média pour communiquer, on se fait descendre, au prétexte qu' "on se tire une balle dans le pied". Mais eux, à l'administration, ne se gênent pas pour tirer dans le dos de tout le monde... Si tous les SCT non payés à SUPINFO se mettaient à ne plus donner cours, même la technique n'y serait plus, il ne resterait plus qu'un bout de papier à la fin de 5 ans d'études, et la motivation personnelle de chacun à s'auto former. Je n'attendais pas de SUPINFO qu'ils me filent un diplôme tout cuit, et que tout soit simple, mais quand on paye 5000 euros, on a le droit de s'attendre à être un minimum guidé, sinon on va à la FAC. SUPINFO dans sa structure peut aisément être remplacée, sans que les étudiants en perdent. Mais ils le savent, et c'est pour ça qu'ils font jouer la carotte et le baton en brandissant le diplôme et sa valeur. Comme ça tout le monde reste tranquille. S'il y a bien une chose que j'ai apprise là-bas, c'est comment manipuler les masses!

20.Posté par allan le 09/11/2013 15:06

Etant moi-même un étudiant de Supinfo. Je tiens a remonter certains problèmes actuel.

Lorsque l'on à effectué le mémoire de fin d'étude, le mémoire avait un plan très précis. Impossible à suivre car il ne s'adaptait pas forcément au stage de chacun. Ceux qui n'ont pas suivi le plan à la lettre ont validé sans problème le mémoire et ceux qui ont suivi ce dit plan n'ont pas validé le mémoire, ou validé de justesse voir repêché.


Suite à cela l'état sur campus-booster de la candidature n'étais même pas à jour (mémoire en attente de dépôt sur dropbox alors qu'il à été déposé et évalué). Le point précédent peut rester bénin voir anodin, cependant la note du mémoire n'a pas été divulgué ni même que le barème. J'ai moi-même été informé parce que j'avais une des personnes qui s'occupait de la gestion des mémoires en ligne sur Skype, sinon je n'aurai jamais eu de retour.

Le mémoire à été validé tant bien que mal (j'ai passé plusieurs mois a travailler dur pour le réaliser, mais le plan me posant énormément de problème, il s'en est fallu de peu que j'échoue).

La soutenance que j'estime avoir plutôt bien réussi passée. J'ai demandé un retour lors de la soutenance même un avis que temporaire, les examinateurs n'ont rien voulu me dire, il n'ont d'ailleurs rien dit de toute la soutenance je n'ai eu qu'une seule et vague question. N'ayant pas le choix j'ai pris mon mal en patience.

Pour les inscriptions suivantes de Supinfo si l'on échoue au diplôme elle doivent être demandée le 11 Novembre 2013 au plus tard. Mais gros problème on reçoit les résultats du diplôme que le 8 Novembre 2013 à 17h30. Juste avant le Week End et bien sur quand le standard de Supinfo est fermé. Mais on doit cependant se réinscrire avant le 11 Novembre 2013....

La sentence est tombé, je n'ai pas validé ma soutenance, je ne sais pas POURQUOI ni même ma NOTE, du mémoire et de la soutenance. Je sais juste que je n'ai pas validé mon titre Supinfo. J'ai réellement travaillé que ce soit sur la soutenance (j'ai passé deux jours complet dessus) ou sur mon mémoire.

Pourtant je suis pris dans unesociété internationale. Mes collègues d'école et mes précédents employeurs et maître de stage ont reconnu ma valeur. Mais pas Supinfo, qui est pourtant le rôle d'une école.


Voilà le problème est tres personnel et ne reflète pas intégralement Supinfo. Mais je pense qu'il démontre bien ce qu'est Supinfo. Mon avis, qui n'implique que moi, est que l'école est purement vénale, elle s'est dite que j'avais encore de l'argent à donner, j'ai donc été recalé. Je ne sais pas si j'arriverai à conserver mon emploi de part l'absence de diplôme.

Coût total des 3 années 15620 € (Supinfo s'est arrangé pour me faire payer des frais de retard à chaque fois. Supinfo demandait le paiement de plus en plus tôt mais chaque année je devais faire la demande de prêt qui prend du temps).

Bilan: Aucun diplôme, beaucoup de temps investi, et d'argent. Une formation dispensé par des étudiant, qui n'est donc pas aboutie.

MERCI SUPINFO POUR CETTE DÉPENSE D'ARGENT HORS NORME.

21.Posté par nawel le 10/12/2013 03:00 (depuis mobile)

je tiens à témoigner. je suis formatrice et j''ai travaillé pour supinfo valenciennes pour l''année 2011/2012. je suis à ce jour toujours dans l''attente d''être payée.

22.Posté par nawel le 10/12/2013 11:45

Une collègue travaillant sur le campus Valenciennes et Lille est d'ailleurs passée récemment à l'émission de Julien Courbet pour une somme d'environ 12000 EUROS IMPAYE.
Elle a été depuis peu payée.

D'après les standardistes Supinfo, qui sont à ce jour les seules personnes qui nous répondent, une deuxième formatrice serait passée ces derniers jours.

Pour en revenir à ma situation, l'école a non seulement effectué un chèque sans provision pour me payer mais s'est en plus permise de recruter une autre enseignante qui elle aussi d'après le directeur de site n'a pas été payé

C'est une honte, pour une école où les étudiants payent pas loin de 5000Euros l'année. Où va tout cette argent???????

Je confirme que dans le campus où j'étais certains étudiants eux même faisaient cours à leurs collègue!

Le directeur de site me dit qu'il gère "seul" son site, et qu'il n'a aucun contact avec ses supérieurs que sont Mr Comes, Mr Lecucq et Mr Mouriesse.

Tous m'ont tenu pendant un an avec des promesses de paiements. Y compris Mr Mouriesse qui m'avait envoyé un mail stipulant qu'il donnerait l'ordre au plus vite d'effectuer le paiement.

Je tente actuellement de faire en sorte que ces pratiques douteuses de l'école soient connues de tous

UNE HONTE! Je suis révoltée de ses pratiques

23.Posté par mike le 02/02/2014 20:44

Bonjour à tous,

Je tiens à témoigner. je suis formateur sur le campus de Supifo Bruxelles, pour l'année 2012-2013.
Je suis à ce jour toujours dans l''attente d''être payée.
Bref, c'est vraiment le bordel. Je n'ai rien d'autre à dire.
Supinfo-Bruxelles est aussi touché par la pandémie des impayés.

Wait and see. Mais en tout cas, c'est lamentable !
Où passe le fric de nos étudiants...les pauvres pigeons.

24.Posté par Dufour sophie le 16/11/2014 04:19 (depuis mobile)

Serait il possible d obtenir par le biais de ce site des infos sur l etat financier du campus de Lille ? Personne n en parle, quelqu un aurait il des infos ? En tant que parents cela devient inquietant... Merci de votre collaboration.

25.Posté par STEPOPOTTE le 27/01/2016 01:31

Nous attendons depuis JUILLET 2014 le remboursement des frais d'inscription (1000 euros) mais Mr S. BOUFLIH (le trésorier) ne fait rien et ne répond même pas à mes mails et appels téléphoniques.
Une école pas du tout sérieuse !!
A éviter

26.Posté par MALOFESSSE le 24/08/2016 17:03

MDR SUPTRACKNAR

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter