Santé

SOS Solitude : Sensibiliser l'opinion publique

Une réunion d'information et de prévention en direction du grand public sera organisée par l'association SOS Solitude le mardi 21 avril de 18h à 20h au Conseil général de Saint-Pierre.


SOS Solitude : Sensibiliser l'opinion publique
L'objectif de cette réunion d'information est double. Il s'agit d'une part, de sensibiliser l'opinion sur l'action de l'association au travers de la prévention du suicide, de l'accompagnement de personnes souffrants de solitude et de dépression, de stress au travail... Pour ne pas que la parole soit tue. D'autre part, cette réunion vise à recruter de "nouvelles oreilles".

Le maître mot est "Prévenir". L' association poursuit ses efforts de conviction auprès du public, des pouvoirs décisionnels, des acteurs économiques et sociaux, afin de trouver une façon de venir en aide à tous ceux que la crise risque de faire basculer dans des situations de grande vulnérabilité et de souffrance psychique.

La réunion d'info se tiendra mardi 21 avril, de 18h à 20h, au Conseil général de Saint-Pierre situé rue Archambaud.

Pour ceux qui veulent devenir écoutant-bénévole, SOS Solitude rappelle qu’il n’est pas demandé de connaissance ou de compétence particulière, mais une certaine disposition à l’écoute, au recul et de l’investissement.

Pour plus de renseignements adressez vos e-mail à sossol974@gmail.com ou en appelant au 0692 69 66 05.
Jeudi 16 Avril 2009 - 14:13
Magali Payet
Lu 1214 fois




1.Posté par etjosedire le 16/04/2009 17:52
Le seul problème dans la démarche de cette association, et je tiens cette information d'une amie qui s'y est intéressé, c'est qu'il faut écouter les gens divaguer et s'apitoyer sur eux mêmes, sans être directif.

Ou on veut réellement aider des gens en détresse, qui ne savent plus où ils en sont, ou on transforme son oreille en dépotoir à désespoir de toute sortes.

Je ne pense que ce soit la meilleure façon d'aider des gens perdus en empruntant les mêmes ornières dans lequelles ils se sont embourbés.

Tel que c'est envisagé, on a l'impression d'être transformé en robot, sans état d'âme, et surtout sans possibilité d'exprimer son approbation ou sa désapprobation. En final tout est gris, il n'y a pas du blanc ou du noir, pas de bien pas de mal.

Trés peu pour moi.

2.Posté par Moune le 22/10/2009 10:13
Votre opinion est respectable "etjosedire" mais est-elle véritablement la votre?

En ce qui me concerne, j'ai constaté que l'homme manque cruellement d'un espace où il peut s'exprimer sans être interrompu par les suggestions ou les jugements des autres; celui qui a besoin de se dire se retrouve souvent dans la position de l'écoutant : "à ta place, MOI, j'aurais fait ci ou çà..." ou "il m'est arrivé la même chose" ...A nous alors de l'écouter car forcément, ce qu'il a à dire est beaucoup plus intéressant que les "divagations" que nous nous apprêtions à "étaler".

Donner (ou redonner!) la parole à l'autre, c'est l'encourager à s'exprimer, lui restituer un peu de confiance en lui et en ses propres valeurs, l'aider à se trouver et à découvrir ses propres solutions, le rendre responsable de ses choix et de sa vie; qui sommes-nous pour téléguider la vie d'autrui? que voulons-nous réparer ou prouver en nous chargeant de la responsabilité des choix de l'autre à sa place?

Pour moi, tout être humain a son potentiel et son libre-arbitre, peut-être faut-il juste lui prêter une oreille attentive et objective pour lui permettre d'exprimer tout haut, s'il en a envie ou besoin, ses doutes, ses interrogations, ses attentes ou ses peurs?

Merci de me lire et par conséquent de m'écouter (même si vous n'êtes pas d'accord : au fond, est-ce si important?)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales