Société

SOS Médecins : Les grévistes réquisitionnés


La grève des médecins libéraux se poursuit. Alors que le mouvement des généralistes et spécialistes entre dans sa deuxième semaine, l'association SOS Médecins le rejoint ce lundi.

Si l'association a appelé ses 1.000 médecins à faire grève, ses 64 structures sont réquisitionnées pour faire face aux risques d'afflux de patients aux services des urgences.

SOS Médecins à La Réunion fonctionne donc normalement, même si les patients sont bien plus nombreux que d'habitude. De nouveaux patients, notamment, s'y rendent, envoyés par leurs médecins habituels.

La grève a été entamée le 23 décembre et devrait durer jusqu'au 31.
Lundi 29 Décembre 2014 - 10:46
.
Lu 814 fois




1.Posté par uccans le 29/12/2014 17:13
il faut que les salariés de la sécu..pardon..les médecins libéraux se comportent de manière responsable.
la Réunion, territoire de l'illettrisme et autres fléaux liés à son histoire et la misère sociale, a permis à beaucoup trop de médecins de plus que mieux tirer leur épingle financière de la "solidarité nationale"..

il serait intéressant de comparer les revenus des médecins libéraux réunionnais de ceux de Métropole, en distinguant ceux qui sont au tarif sécu de ceux qui sont hors tarif... voilà une comparaison qui serait révélatrice de biens des maux auxquels la sécu ne peut faire face..sauf par son porte monnaie..le nôtre !!

2.Posté par DR ANONYME le 30/12/2014 09:32
Cher uccans,

Votre lapsus de début de commentaire est très significatif de votre connaissance insuffisante de la profession de médecin libéral.

Ainsi vous pensez par devers vous que les médecins libéraux sont des « salariés de la sécu », mais conscient de votre erreur de nature idéologique, vous ajoutez immédiatement : « pardon ».

Cependant cette façon d’écrire montre bien votre façon de penser instinctive.

A votre avis, avant 1945 et avant la création de l’Assurance Maladie, les médecins libéraux étaient donc des vrais libéraux, capables de ne rien demander aux pauvres et d’avoir des honoraires importants en demandant beaucoup aux riches. Mon père et même moi gosse j’ai connu cela !

Non ce sont les médecins libéraux qui font vivre les employés de l'Assurance Maladie ne vous en déplaise ! Ce sont les salariés de la CGSS qui vivent aux dépens des médecins et non le contraire.

Ces employés plus nombreux que les professionnels de la santé se sont introduits dans le colloque singulier médecins malades comme des tiers garant ou payant mais devenus de plus en plus indiscrets de plus en plus spoliateurs.

Sans les médecins, si ces employés n’étaient pas payés au salaire mais à l’acte, ils feraient une sale gueule en cas de grève des médecins.

Mais là n’est pas le plus grave, ni le plus vraisemblable. Vous confondez les salaires des salariés qui sont peu variables selon les années avec les recettes des médecins venant des tarifs de secteur 1 et honoraires libres de secteur 2. Or ces recettes varient selon le nombre de clients, selon la disponibilité des médecins, selon les accidents survenus dans leur exercice chez les chirurgiens par exemple.

Les salaires des salariés ne peuvent pas, non plus, être comparés aux BNC (recettes moins frais). En effet, les salaires sont mensuels et assez fixes, ne variant qu’avec l’ancienneté parfois, qu’avec les primes certains mois.

Tandis que les moyennes des BNC ne montrent pas les disparités cachées. Les courbes de GAUSS montreraient, comme elles le font dans d’autres pays, des médecins hyperactifs avec peu de frais sur la partie droite de la courbe et des médecins moins actifs ou prenant plus de temps ou ayant de nombreux frais sur la partie gauche de la courbe de GAUSS.

Venons-en au plus passionnant de votre questionnement : « il serait intéressant de comparer les revenus des médecins libéraux réunionnais avec ceux de Métropole, en distinguant ceux qui sont au tarif sécu de ceux qui sont hors tarif.

Ces précisions pourraient être apportées au plan départemental par la CARMF, la caisse de retraite des médecins français, auprès de laquelle vous avez intérêt à ne pas dissimuler des recettes pour préserver votre future retraite.

Surprise : pour les BNC de tous les départements, les BNC des médecins de secteur 2 sont inférieurs chaque année aux BNC des médecins de secteur 2. Voilà là une surprise, non ?

Cette surprise serait encore plus importante en DOMTOM à mon avis et malgré votre opinion contraire ; mais la CARMF ne fournit pas encore des données départementales.

Pourquoi ? A cause des frais de maintenance et d'achats des appareils permettant un exercice correct à cause de l'octroi de mer surtout. Parmi tous les agents du fisc, les meilleurs sont les agents du cadastre, mais le douanier n’est lui, par nature, qu’un parasite.

La douane n’existe que dans le but exclusif de pourrir la vie. Plus exactement, son métier consiste exclusivement à amoindrir le pouvoir d’achat de chacun en renchérissant les biens importés ou à faire le gros bras pour des monopoles mafieux qui le rétribuent directement ou indirectement.

Comme le faisait déjà remarquer Bastiat, le douanier intervient dans le but de saboter le commerce entre adultes consentants.

Pour expliquer ce décalage, je ne vois qu’une possibilité, celle que les spécialistes de secteur 2 ont bien plus de frais que les médecins de secteur 1.

Pour revenir à votre lapsus initial, imaginez que les médecins soient des salariés de l’Assurance Maladie. On les verrait alors exiger les 35 heures, exiger une secrétaire au moins comme les médecins conseils, exiger des moyens et des appareils, exiger des dispenses de garde, exiger que tous les frais y compris les assurances de responsabilité professionnelle, etc.

Voilà une comparaison qui serait révélatrice de bien des problèmes auxquels la sécurité sociale ne pourrait faire face, sauf par son porte-monnaie. Le nôtre !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales