Social

SIB Colgate/Palmolive: Les élus comptent interpeller Arnaud Montebourg

Mobilisation générale autour des 32 salariés de la Société Industrielle de Bourbon (SIB) Colgate/Palmolive du Port. A l'issue d'une réunion de crise qui s'est achevée à 13h30 en sous-préfecture de Saint-Paul, syndicalistes et élus ont fait le tour des interrogations qui demeurent en attendant la tenue d'un comité d'entreprise extraordinaire demain matin au Port.


SIB Colgate/Palmolive: Les élus comptent interpeller Arnaud Montebourg
Huguette Bello, députée-maire de la Réunion : "Voilà une entreprise américaine qui fait plus de 17 milliards de chiffre d'affaires répartis partout dans le monde, qui est à la Réunion une entreprise rentable, et qui licencie 33 personnes. Et vous avez ensuite parmi les dégâts collatéraux les sous-traitants, trois emplois devraient aussi partir. Cette entreprise, ses voyants sont au vert. C'est facile de dire que les ouvriers doivent faire des propositions, mais qu'est-ce qu'ils peuvent faire si on leur dit d'aller à Compiègne ou ailleurs… Nous (les élus, ndlr) nous allons interpeller qui de droit."

Jocelyn Rivière, délégué CGTR SIB : "On ne sait pas quelle destination ils nous proposent mais ça peut être n'importe où. Mettez-vous à notre place. On a tout ce qu'il faut ici, on a notre famille ici. Du jour au lendemain on nous dit d'aller travailler en métropole, on ne peut pas accepter ça. En plus on se retrouve quasiment tous à un âge avancé. Se retrouver en métropole : non ! On a eu le DHR hier depuis Paris qui nous disait : je vous conseille de négocier car vous êtes en face d'un mammouth. Voilà pourquoi on s'appuie aussi sur les élus. Tout seul, qu'est-ce qu'on pourrait faire ? La sous-préfète est à l'écoute. Elle attend la réunion de demain pour pouvoir demander des comptes à la société. Pour nous, Colgate/Palmolive c'est notre bébé depuis 1978. C'est toujours une entreprise florissante quand on regarde les chiffres, on n'a pas de doute là-dessus. Nous ce qu'on veut, c'est garder notre site, garder notre travail.

Philippe Duverger, délégué du personnel CGTR : "Aujourd'hui, c'est une entreprise financièrement stable. L'actionnaire trouve peut-être qu'il ne gagne pas assez. Alors pour une question de rentabilité, on préfère fermer le site. Nous on ne veut pas disparaître du site. Nous voulons que l'emploi soit maintenu, quelle que soit la piste qu'ils ouvriront demain.

Thierry Robert, député-maire de la Réunion : "A l'issue de la réunion de demain, il sera grand temps de saisir le ministre du redressement productif pour lui dire de demander des comptes à cette société car il faut rappeler quelque chose d'important: Ce n'est pas une question de perdre de l'argent pour cette société là, c'est qu'ils ne gagnent pas suffisamment ! Une société qui perd de l'argent, qui est en difficulté, on peut comprendre, je suis moi-même chef d'entreprise, je ne peux pas faire de langue de bois à ce sujet, mais ils ne gagnent pas suffisamment d'argent par rapport au niveau que leur a imposé la société mère. Ensuite, quand on leur dit que ça serait quand même pas mal que les ouvriers puissent peut être reprendre avec des investisseurs, là ils disent : "non, non, non ! Il est hors de question de reprendre quoi que ce soit". Là c'est moi qui tire une conclusion : s'ils rapatrient leur activité à Compiègne, ils vont continuer d'exporter vers la Réunion alors que si les ouvriers mettent une structure localement, ils vont perdre le marché donc tout ça n'est pas normal".

-----
Plan social à la SIB Colgate/Palmolive, 32 salariés réunionnais sur le carreau
Mardi 26 Novembre 2013 - 16:13
LG
Lu 1912 fois




1.Posté par gafor le 26/11/2013 17:03
Boycottons les produits colgate palmolive

2.Posté par J CADET le 26/11/2013 17:06
En gros, ils vont faire ce que Nassimah Dindar demande depuis samedi. Tout ce temps perdu ! Tout ça pour que la Préfecture puisse mettre en avant la députée-maire de Saint-Paul !

3.Posté par pfff le 26/11/2013 17:42
Vous croyez quand même pas que que monsieur Montebourg empechera quoi que ce soit. C'est un ministère fictif.

4.Posté par darky le 26/11/2013 18:44
que cette usine produise également les autres marques concurrentes.. pas plus compliqué que cela.

si le législateur imposait que les produits de grande consommation (sauf les produits AOC ou spécifique du terroir) pour le human care (dentifrice, savon, shampoing, ...) soient conditionnés localement..

voilà comment relancer la machine économique !!

tout le reste n'est que parlotte et agitation me(r)diatique de nos élus dont la compétence économique et la vision de la Réunion, mériteraient d'être "boostés"..

5.Posté par ? le 26/11/2013 18:54
Mme BELLO et Mr ROBERT s'activent énormément à l'approche des élections 2014. Ils font cela pour des voix et rien d'autres
Que va faire le ministre du redressement productif, comme d'habitude rien. Combien d'entreprises en France ont fermées depuis l'arrivée des Socialistes au pouvoir
Ces chers délégués et députés, n'ont qu'à racheter l'entreprise pour ne pas avoir des personnes licenciées
Ces dépitées n'ont qu'à mettre à la main à la poche, au lieu de profiter des voyages tous frais payer
On a à faire à un gouvernement fictif, encore plus à la Réunion à des dépités fictifs

6.Posté par David Asmodee le 26/11/2013 19:20
32 salariés sur le carreau et Bello et Robert font leur cinéma.

Chaque jour, les TPE et les PME étranglées licencient des salariés et pourtant Bello et Robert s'en branlent.
Et le compte est bien supérieur à 32.

Prend deux ti bois, les gars !


7.Posté par lol le 26/11/2013 19:44
Et quand Bello la licencie 60 personnes a son arrivée à la Mairie en 2008

8.Posté par timagnol le 26/11/2013 20:45
Donn a nou in ti moné bwana. nout vent lé rond, nout bous lé plein mai dann not tét nona malol ! nou lé kouyon mém et ni gagn pa okkip nout zafer kréol. nou i fé pitié bwana. vien sov anou !

9.Posté par un st paulpois le 26/11/2013 20:46
Mme BELLO combien de st paulois ou la viré pou embauche les militants communiste du port , rivière des galets , possession .

Sinni i vient out contrat i fini en mars 2014 avec out l'équipe de bras cassé .

Ou la critique bénard st paul lé sale zordi lé pire.

Vivement mars 2014 car à part la créche aucun projet .

L'église terrain football l'embarcadère gymnase guillaume ou la coupe ruban mais lé pas de zot .

10.Posté par mwa la pa di le 26/11/2013 20:53
Et pour 1200 salariés de l ARAST qu avez vous fait ? pitoyables !

11.Posté par Tanguy47 le 26/11/2013 21:35
Montebourg vient d'hériter du dossier Mory-Ducros avec 5 000 licenciements à la sortie, alors que représentent les 32 salariés de Palmolive à côté, une goutte d'eau.

12.Posté par le taz le 26/11/2013 22:18
donc une entreprise n'a plus le droit, en FRANCE, de se réorganiser.
et ça prétend inverser les courbes de chômage et faire de la croissance....
ah ah ....
c'est vrai que l'état français qui lui ne licencie jamais personne avec ses milliards de dettes et de déficits est un exemple parfait de bonne gestion des ressources.
clap clap....
la fin est proche. vous aurez gagné quand vous aurez fait partir cette société comme toutes les autres.
et l'état français finira, c'est écrit, par payer 100% de sa population à survivre comme du temps des communistes... avant la chute du mur !

13.Posté par Mussard le 26/11/2013 22:28
Vous dites que Bello a embauché des gens du Port, de la Possession, regarde ce que Benard et consorts cad la droite la fé combien d'agents de l'équipe des anciens y habitent pas St Paul, toutes lo ban cadres y sortent St Denis, St leu, St Joseph et même à 13000 kms, Arret ek ce débat Port/possession. Lé vraiment bas regarde St PAUL y réveille après 30 ans de sommeil. Moin mi ve pas d'un maire que la fini être condamné je ne sais combien de fois, mi ve pas revenir 30ans en arrière.
C'est pas en 5 ans que ou redresse un pied de bois que la fini pousse tort. L'ancienne équipe et les autres avant la pa gain met St Paul en lère, alors laisse Madame BELLO poursuive le travail qu'elle y vient de commencer et nou ve pi retrouve à nous dans un coma artificiel avec la droite.

14.Posté par Pat 974 le 26/11/2013 23:48
pat974
Les résultats d'une mondialisation. Ça
coute moins cher de faire venir ou fabriquer les cosmétiques et autre produit d'entretien de l'Inde pour la consommation locale.
135 emplois sont sur la sellette en Europe dont 53 en France. Qui de Paris dont la Reunion, ou des autres villes d'Europe tireront leurs épingle du jeu.
Montebourg a du pain sur la planche et énormément de dossier (Air france, Mory, Good yeard,Les bonnet rouge en Bretagne,3M, Danone, La redoute, Aéroport De Paris,Alcatel lucents,Darty,Fagor-Brandt etc,etc la liste est longue très longue) et aussi pas oublier Florange qui fesait du bénef a fermé ses haut fourneaux.
Les résultats d'une mondialisation ou l'humain n'est qu'une denrée économique au bénéfice de résultat.
Article L’Expansion L'Express.
Le groupe américain Colgate-Palmolive envisage de supprimer quelque 135 emplois sur ses différents sites européens, dont une cinquantaine en France, a-t-on appris ce mercredi 6 novembre à l'issue d'un comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire à Bruxelles.

Selon un document interne obtenu par l'AFP, le leader mondial du dentifrice a fait part de son intention de supprimer jusqu'à 135 emplois entre 2014 et 2016. Ces réductions d'effectifs affecteraient notamment le site de Bois-Colombes, près de Paris, où la direction compte supprimer un total de 29 postes. Le groupe envisage également de supprimer 24 postes sur son site parisien.

Des suppressions d'emplois sont également prévues à Madrid (16 postes en jeu), à Lisbonne (17), Rome (34) et Athènes (15).La direction a justifié sa décision au nom du maintien de la "compétitivité" de l'entreprise.

Le groupe a annoncé la semaine dernière un bénéfice net de 656 millions de dollars au troisième trimestre contre 654 millions un an plus tôt. Son chiffre d'affaires a progressé de 1,5% pour atteindre 4,4 milliards de dollars sur le trimestre.

Bien sur que les politiques peuvent se mettre derrière. Mais aujourd'hui ils sont tous "de métropole aussi" derriere Montebourg.
Il y aura probablement des concessions,si effectivement le boulot faut le garder à tout pris, mais va falloir alors voyager.

15.Posté par La Cour TI KREOL le 27/11/2013 06:50
32 chômeurs de plus à la réunion. lol.
C'est vraiment pas grand chose sachant qu'il y a plus de 150 000 chômeurs à la réunion.


16.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 27/11/2013 07:38


*Que vient faire BELLO dans cette "affaire" alors q'en novembre 2009 (et jusqu'à aujourd'hui...) elle n'a pas levé le petit doigt pour tenter de sauver 1.200 emplois ???

17.Posté par lol le 27/11/2013 08:07
FAUT DIRE MERCI A L'ANI signé par la CFDT

18.Posté par polo974 le 27/11/2013 08:49
""" En plus on se retrouve quasiment tous à un âge avancé. """

Tout est dit:
Les patrons ne veulent pas de vieux, mais ne veulent pas qu'ils partent en retraite pour laisser la place aux jeunes...

Et dire que les états continuent de les écouter...

19.Posté par jean Jouhis le 27/11/2013 09:15
on s'en KOGNE de ct boite yankee
achetez du dentifrice franco francais il y en a assez sur le marché !
ou buvez un verre de rohm le matin !

les zelus de la République doivent soutenir Francois et Arnaud ! pas les yankees ni les soviets

20.Posté par Hugo Belette le 27/11/2013 09:36
Cette situation est véritablement scandaleuse.
Croire que le fait d’interpeller Montebourg va être efficace … c’est du plus haut ridicule.
On n’en parle pas chez nous (car on est loin …) mais des cas comme ça il y en a plusieurs qui se déclarent en métropole chaque semaine …

Si Montebourg avait un peu de fierté il y a longtemps qu’ll aurait claqué la porte de ce ministère du « redressement productif » si mal nommé qui est juste spectateur du massacre économique et social de notre pays voulu par l’oligarchie mondiale avec la complicité coupable de ce gouvernement qui exclut de changer de politique.

Nos politiques jouent le jeu des institutions. Il faut leur faudrait bien plus de clairvoyance sur les réalités et d’imagination sur les actions à mener s’ils veulent être encore un tant soit peu en phase avec leurs électeurs.

21.Posté par BOYCOTTONS LES PRODUITS COLGATE/PALMOLIVE le 27/11/2013 14:47
Boycottons les produits COLGATE/PALMOLIVE. Voici quelques uns: Pax, fafuloso, javel la croix, soupline, Paix, dentifrice, savonnette ect.., Pour une fois Réunionnais soyons solidaire. Les filiales sont les grands colon à l'échelle mondial. Sans les personnes en bas comme nous, ils ne seraient aussi goinfré fric. Alors en soutien pour ces salariés, et pour dire que l'esclavage est définitivement abolit à la Réunion, disons non au grand "merde" de ce monde.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales