Social

SDIS : le SAFPTR a déposé un préavis de grève pour le 4 février

La décision de justice concernant le paiement des heures supplémentaires des pompiers du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de La Réunion, continue à provoquer des remous au sein de l’institution. Cette fois-ci, c’est une note interne du Colonel Caroli qui a mis de l’huile sur le feu.


SDIS : le SAFPTR a déposé un préavis de grève pour le 4 février
Dans notre article du mercredi 21 janvier dernier, intitulé : “Le SAFPTR estime à 20 millions d’euros les heures supplémentaires impayées au SDIS”, le Syndicat autonome de la fonction publique territoriale informait la presse d’un jugement du TA.
“Le tribunal administratif a condamné le SDIS à payer un million d’euros à trente pompiers, pour des heures de travail supplémentaires effectuées au cours des six dernières années, et impayées”.
Le Service départemental d’incendie et de secours a réagi cette semaine par l’intermédiaire d’un communiqué dans les quotidiens de la place, signé de Nassimah Dindar, présidente du conseil d’Administration du SDIS.
Voici leur version: “le SDIS a été condamné par le tribunal administratif à verser 139 900 euros, à titre de provision sur des indemnités pour des travaux supplémentaires de 21 sapeurs-pompiers”. Le document précise que le SDIS a fait appel.
Dans le même temps, le Colonel Caroli s’est fendu d’une note interne. “En outre, il a écrit que le temps de sommeil en caserne ne sera plus payé”. Cette seule phrase a déclenché la colère des 750 sapeurs-pompiers concernés “par ce nouveau règlement”.
“Il y a aussi de la déception et de l’incompréhension. Car, cela a été ressenti comme un moyen de pression et du harcèlement moral”, déplore Michel Mani, président de la SAFPTR, au SDIS.
Dans un courrier à la direction, le syndicat demande la mise en place d’une table ronde autour de cette question, dans les plus brefs délais. Un préavis de grève pour le mercredi 4 février prochain, a accompagné cette proposition, hier soir.
Le SAFPTR attend désormais une réponse de la direction du SDIS.

Jeudi 29 Janvier 2009 - 18:46
Jismy Ramoudou
Lu 1108 fois




1.Posté par Paul le 29/01/2009 20:37
Heures supp

l'est normal qu'un syndicat y demande paye son syndicat 3 ans en arrière, un provision 150€ et 7% sur l'argent, si mi gingne mon procès. Créole arret etes couillon, lève la tete, boug là y travail pas, li serve de nou. li la déja fait un proces avec un not syndicat en france li la perde. Ce colonel là, il fot vire à li, li connais une merde. Moin mi dit remette colonel loubry en place et pese cette néna pou peser, come ça na pi un couillon va venu la Reunion. Moins mi contente mon salaire, mi descend pas dans somin et vi travail 24/48 pas 12 h qui tiene. Pompier arete fait manipule a nous.

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/01/2009 21:45
est il difficile de demander l'application des textes au sens strict dans les collectivités et les satellites..?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales