Société

SDIS : Les pompiers obtiennent gain de cause et n'auront rien à rembourser

Face à la pression de l'ensemble des pompiers, les membres du conseil d'administration du SDIS ont dû plier et voter une remise gracieuse des indus perçus. En clair, les pompiers n'auront rien à rembourser sur les 6 millions d'euros réclamés par la direction au titre d'un régime indexé illégal. Une annonce accueillie par les applaudissements de la centaine de sapeurs-pompiers présents au SDIS de Saint-Denis.


SDIS : Les pompiers obtiennent gain de cause et n'auront rien à rembourser
La semaine dernière, la direction du SDIS réclamait le remboursement de près de 6 millions d'euros aux sapeurs-pompiers de la Réunion au titre d'un régime indemnitaire indexé pendant près de 20 ans, et qui n'aurait pas dû l'être. Une décision que n'avait pas du tout goûté l'ensemble du personnel ainsi que les syndicats. Ces derniers avaient déposé un préavis de grève si aucune solution n'était trouvée, cet après-midi, lors de la réunion du conseil d'administration du SDIS.

Avec plus d'une heure de retard, l'ensemble des membres du conseil d'administration a pu débattre des trois points à l'ordre du jour à savoir l'exonération de la dette, le maintien du pouvoir d'achat pour les pompiers et la revalorisation du point d'indice pour les PATS (Personnel administratif et technique). A l'extérieur de la salle, une centaine de pompiers a patienté dans la cour du SDIS. Dans un souci de "transparence", les membres du CA ont autorisé le porte-parole de l'intersyndicale, le caporal Willy Lauret, à venir prendre la parole en début de séance et assister par la suite à l'ensemble des décisions prises au sein de cette réunion.

Après plus d'une heure et demie de discussions, les membres du CA sont sortis tour à tour. Bruno Mamindy-Pajany, président délégué du SDIS, a pris la parole et a apporté la bonne nouvelle aux sapeurs-pompiers. "Nous avons voté à l'unanimité pour une remise gracieuse de l'indu perçu, soit un effacement total des sommes. On était tous d'accord pour dire que ce n'était pas la faute des pompiers", explique-t-il. Un annonce accueillie par les applaudissements des pompiers présents. Il faut dire que le feu couvait dans les casernes et si cette solution n'avait pas été trouvée, une grève illimitée aurait été déclenchée dès le lendemain.

"On a des élus responsables"

Sur les autres points à l'ordre du jour, le président du SDIS a assuré avoir trouvé des solutions. "Sur la perte de salaire (liée à la revendication du pouvoir d'achat ndlr), nous allons mettre en place des primes légales. En attendant, nous allons demander à la payeuse départementale un mois de délai, le temps de trouver la meilleure solution", ajoute-t-il.

Pour rappel, les sapeurs-pompiers risquaient une perte de salaire comprise entre 30 et 300 euros selon le grade et le poste au sein du SDIS. Concernant les PATS, des "pourparlers" vont être rapidement mis en oeuvre avec Robert Nativel, en charge des ressources humaines au sein du SDIS, afin d'entamer les discussions sur la revalorisation du point d'indice. Toutes ces avancées obtenues vont être couchées sur un protocole d'accord.

Pour l'ensemble des syndicats, les décisions prises sont accueillies comme une victoire. "On a des élus responsables", a pour sa part déclaré Michel Mani, président du syndicat autonome des sapeurs-pompiers.

En résumé, les sapeurs-pompiers obtiennent gain de cause sur l'ensemble des revendications. Quant à la direction du SDIS, elle évite une grève sans précédent car l'ensemble des personnels du SDIS était concerné par cette demande de remboursement. Le feu a pu être éteint à temps dans les casernes.
Mercredi 24 Avril 2013 - 17:26
Lu 2531 fois




1.Posté par fredo le 24/04/2013 17:33
et moi aussi je peux ne pas rembourser mes trop perçus? vous croyez que ça passera sans problème?

2.Posté par Sylvain Liotard le 24/04/2013 17:41
Fort !

D'une mesure illégale (demander un trop perçu sur plus de 4 mois suite à une erreur de l'administration), on fait un geste en faveur des hommes.

Plutôt qu'avoir perdu tout ce temps, n'aurait il pas été plus utile de s'atteler à l'organisation d'une structure qui compte 3 colonels dont 2 hors chaine de commandement ?

3.Posté par DON PAKE le 24/04/2013 17:51
C'est dégueu ! Les pompiers savaient et ils ont dépensé. Pourquoi sont ils blanchis ?

4.Posté par Chouchou974 le 24/04/2013 17:58
Extrait:

Pour l'ensemble des syndicats, les décisions prises sont accueillies comme une victoire. "On a des élus responsables", a pour sa part déclaré Michel Mani, président du syndicat autonome des sapeurs-pompiers.

Qu'est-ce qui faut pas lire!
Comme d'habitude beaucoup de bruit et hop tout le monde fait dans sa culotte, tout ça pour ça.
La Réunion a de l'argent, pourvu que ça dure.

5.Posté par spp le 24/04/2013 18:29
" maintien du pouvoir d'achat " = participation de l'employeur aux mutuelles de santé

6.Posté par ndldlp le 24/04/2013 19:00 (depuis mobile)
honte a.ces elus ! y a t il un moyen pour.le con tribuable d'attaquer cette decision??!!

7.Posté par YANN le 24/04/2013 19:40
C'est n'importe quoi pcq il sont pompier! et toi si tu as des trop perçus va faire une demande toi !!qué neni

8.Posté par Cospar le 24/04/2013 19:46
un bonne nouvelle pour les pompiers et un gros bois pour Paul Junot de la CFTC qui déversait sur eux sa bile au micro de Pierrot Dupuy.

9.Posté par Mwa la pa di le 24/04/2013 19:54
N'oubliez pas que de nombreux pompiers sont d'anciens nervis....... des élus qui siègent au SDIS...

10.Posté par Paul JUNOT le 24/04/2013 20:40
Post 8 Paul Junot s'étonne toujours au vu du comportement immature et irresponsable des élus démagogues
qui distribuent l'argent public par souci électoraliste, en oubliant tous les jeunes et seniors qui sont au chômage et qui ne demandent qu'à travailler et pour lesquels les collectivités suppriment toutes subvention à leurs associations. Une fois de plus l'intérêt général a été oublié dans cette affaire par démagogie pour une corporation qui n'est pas dans le besoin. Telle est la vérité concernant cette situation, tout le reste n'est qu'imposture payé par les contribuables pour un enrichissement sans cause . Cospar n'est qu'un masque cachant votre identité pour attaquer sans courage , ce qui s'appelle être lâche .....

11.Posté par Cossa sa le 24/04/2013 21:08
Cossa sa? Les deux élus y rodent acheter lo voix, ban na va perde zot canton y fai passe à nou pour lo dindon de la farce. Moins le solidaire avec la Réunion, nou gagne assez coma, arrête fai honte à nou pou réclame la prime. Lire le bande commentaire. Moin le désolé, pompier fier de l'être, au service de jour comme de nuit, avec ou sans prime. Di lo band syndicat, lo band élus arrête fai honte nout corporation

12.Posté par Cesser l''injustice le 24/04/2013 21:09
J'aimerais souligner que sur les 100 pompiers présents se trouvaient aussi des PATS venus soutenir le mouvement.
Les élus ont apportés une attention particulière sur la revalorisation des PATS qui auraient dû être traitée depuis 2006. Début 2012, l'ancien DDSIS avait chargé Le Directeur des Ressources Humaines de mettre en place en fonction du poste occupé et de la mission de l'agent un barème de rémunération pour les agents de la Catégorie C et B quand est-il à ce jour ? Il serait temps Monsieur le DRH de vous mettre réellement au boulot au lieu de cancanier sur la hiérarchie, les élus, un agent, l'un ou l'autre.... Faites votre boulot et cessez de trembler comme un gamin qui a fait une bêtise lorsque vos supérieurs vous demande des comptes. Un grand bravo aux PATS qui fournissent chaque jour un boulot immense et une très pensée pour ceux et celles qui sont parfois dénigrés par leur supérieur.

13.Posté par syndicalisme jaune le 24/04/2013 21:36
salariés , pour la baisse de vos salaires, pour la perte du pouvoir d'achat, le grand bond en arriere, la solution la plus efficace: la CFTC. toujours prête à collaborer avec les patrons et le merdef.

14.Posté par gros coeur le 24/04/2013 22:05
@13 des jaunes j en ai vu lors de la crise arast sur plusieurs mois. je l ai vecu de l interieur et le seul qui s est reelement battut, suit et continu a le faire pour une cause Juste sans se faire acheter par les uns ou kes autres a ete la cftc. encore une fois les élus de la république bananiére distribuent l argent des contribuables pour faire plaisir a une minorité de colleurs d affiches. il suffit de regarder le journal de 19hr ou les photos pour reconnaitre lesVRAIS pompiers.

15.Posté par nicolad de launay de la perriere le 24/04/2013 22:48
qiand on percoit de.maniere indue de l argent..on le rend !! cela n a rien a voir avec le medef ou la perte de pouvoir beneficier dun avantage indu .. a defaut c.du vol. avec la benediction des elus complices et.le silence du prefet.

16.Posté par ALEXANDRA le 25/04/2013 06:09
moi aussi je veux qu'on oublie mes impôts

17.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/04/2013 08:23
13.
l'enrichissement sans cause avec de l'argent public est un scandale.
le représentant de la CFTC a raison de dénoncer la bêtise à laquelle nous assistons.

à l'heure où la chasse aux fraudeurs de la CAF est plus qu'une réalité, que la chasse aux fraudeurs est plus que d'actualité avec l'affaire Cahuzac, quel exemple BMP et son comparse donnent aux réunionnais ?? quelle image donne t on à nos compatriotes de Métropole ?? que nous sommes une région bananière ??

mais que fait le Préfet ? que font les associations de défense du contribuable ?

argent indûment perçu = argent à rembourser.
c'est tout.

18.Posté par pour le plaisir le 25/04/2013 09:36
Comme d'habitude: pas de responsable! les pompiers n'y sont pour rien et les élus sont "responsables"... on se demande bien de quoi... des petits arrangements électoraux? de leur incapacité à rectifier des erreurs grotesques? de leur générosité avec l'argent des autres? les contribuables???
Ce pays est foutu...

19.Posté par Philpali@974: le 25/04/2013 09:46
Et dire que si on touche un trop perçu des Assédic ou de la CAF on se fait vite chouter et sans préavis!!Si l'ex-directeur n'avait pas été viré aurait-il dénoncer cette erreur ou profiter comme les autres??En plus les administratifs étaient les dindons de la farce..Décidément avec les couacs administratifs au SDIS y a de quoi voir du ROUGE!!

20.Posté par van de beurk le 25/04/2013 11:12
merci à mes serviteurs zélés. S'il y avait plus de monde comme vous on serait moins emmerdé par tous ces pauvres qui ne se suffisent plus de la tite monnaie qu'on leur accorde généreusement. ah, autrefois c'etait le bon temps.

21.Posté par manu415 le 25/04/2013 13:26
Ne croyez pas que les spp sont gagnants dans l'affaire.

c'est sûr qu'ils n'auront rien à rembourser, l'erreur vient de l'administration et pas seulement de celle du sdis et du cg d'ailleurs, l'indexation se retrouve dans beaucoup d'autres collectivités, mais l'indexation sur leurs primes sera bien supprimée.
quelque soit l'avantage consentie par la présidente pour remédier à ce couperet sur les prochaines feuilles de salaire, il sera aussi supprimé dès l'avancement de l'agent. une immobilité salariale en quelque sorte, pendant un laps de temps plus ou moins court selon l'avancée de carrière du spp.

Les vrais gagnants, pour une fois, sont les agents techniques et administratifs, enfin et pour la majorité d'entre eux, ceux qui ne touchaient pas d'indexation sur leurs primes. ceux là se verront attribuer une augmentation.

22.Posté par RAZLEBOL le 25/04/2013 17:35
IL NE FAUT PLUS S ÉTONNER DE RIEN DE LA PART DE NOS ÉLUS QUI DISTRIBUENT GÉNÉREUSEMENT L ARGENT DU CONTRIBUABLE IL FAUDRA S EN SOUVENIR DE CES ÉLUS AU MOMENT OU SOLLICITERONT NOS SUFFRAGES.

23.Posté par Paul JUNOT le 25/04/2013 17:59
La première force d'un syndicaliste c'est l'honnêteté. Quand on reçoit ce qui n'est pas dû c'est qu'on l'a pris aux autres, notamment aux contribuables. L'honnêteté c'est la voie de sa conscience, et quand on est en accord avec sa conscience , rien ne peut nous atteindre ni nous arrêter. Le plus surprenant dans cette affaire c'est de voir certains se laisser instrumentaliser par des politiques peu éclairés, qui achète leur conscience pour 70€. Quelle force morale peut on encore avoir aprés un tel marchandage? Quelle exemple donne t-on à tous ces jeunes en quête d'un emploi et à qui les collectivités répondent qu'ils n'ont plus de budget? Quelle conscience de l'intérêt général ces élus irresponsables donnent à notre jeunesse?
Le syndicaliste jaune 13 au cerveau réduit n'a rien compris à l'affaire et n'ose pas dévoiler son identité car trop peur de se faire ridiculiser par ses propres inepties. Le medef et le patronat n'ont rien à voir dans cette affaire , c'est l'argent de tous les contribuables distribué de façon illégale et qu'on légalise par démagogie. Un syndicaliste a le devoir de prendre en compte l'intérêt général, et la bonne utilisation de l'argent public. Ce marchandage démagogique est une injustice supplémentaire aux yeux de ceux qui attendent un emploi et qui se font jeter parce que les budgets sont épuisés. Qui sème le vent récoltera la tempête , c'est une loi de la nature qui tôt ou tard se rappellera aux bons souvenirs des politiques, mais c'est la société dans son ensemble qui en pâtira malheureusement .........Nous n'avons que les élus que nous méritons probablement!

24.Posté par Cospar le 25/04/2013 20:14
lol, le commentaire 23 est à pisser de rire: On dirait un discour de Nassimah sur l'arast:

"je suis soucieuse de l'argent du contribuable, de l’intérêt général , une injustice pour les chomeurs"

Mr Junot, votre photo merite d'etre collée à coté de celle nassimah.

25.Posté par Paul JUNOT le 25/04/2013 20:24
Le pauvre Cospar nage en pleine confusion mentale, en plus d'avoir peur d'écrire sous son vrai nom, il n'a pas toute sa tête. S'il disposait de toutes ses facultés mentales, il aurait vite compris la différence qu'il existe entre moi et la présidente du CG. Vouloir expliquer au pauvre Cospar nos différences relèvent d'une démarche psychiatrique pour laquelle je n'ai pas les compétences. Désolé

26.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/04/2013 17:41
24.
oublie pas de mettre ta couche ..l'incontinence et ses ravages..je comprends mieux pourquoi tu demeures anonyme.

27.Posté par Cospar le 26/04/2013 19:26
26 t'as pas une photo de toi a nous faire passer? C'est pour completer la collection sur le mur

28.Posté par ALEXANDRA le 27/04/2013 06:09
A PIGNAN 34 - le SDIS doit rembourser 775 000 € à la Mairie !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales