Social

SDIS: L'intersyndicale répond à Nassimah Dindar

L'intersyndicale AVENIR / SUD / CGT / CFDT / SNSPP du SDIS répond aux déclarations de la présidente du Conseil général rapportés par le Journal de l'île. " Nous ne pouvons que lui conseiller de poursuivre dans cette voie si elle souhaite que le conflit perdure", conclut le communiqué:


SDIS: L'intersyndicale répond à Nassimah Dindar
À l'issue de notre dernière réunion avec la Présidente du SDIS, il avait été convenu ensemble (élus, intersyndicale) de ne pas communiquer sur le fond du dossier tant que nous n'aurions pas l'avis du tribunal administratif sur le plan juridique.

Malheureusement, les déclarations dans la presse du JIR, dès le surlendemain, de Madame Nassimah Dindar nous poussent à apporter les rectifications nécessaires.

-  La question des primes illégalement indexées n'a pas été découverte il y a 5 mois. C'est en juillet 2012 soit il y a près d'un an que l'ex directeur à signalé cette situation.

-  Notre contestation a commencé au moment ou on nous a annoncé les faits, mais aussi la décision déjà prise sans concertation soit le 15 avril. C'est autant le fond du dossier que la manière dont nous avons été traités par la direction que nous contestons.
 
-  Le cumul Volontariat-Professionnel est effectivement anormal. Nous avons toujours été contre le double statut, afin de ne pas mettre en péril les volontaires, et nous l'avons exprimé lors du Comité Technique correspondant. Ce cumul résulte de la volonté de la direction de l’époque.
Le volontariat doit être le moyen de mettre en place dans les communes une culture de sécurité civile tout en apportant une certaine vocation sociale

-  Les formateurs décriés par la Présidente du SDIS s’exercent en dehors du temps de travail. La rémunération de celles ci se fait conformément aux textes. L'arrêt de ces formations par les réunionnais devra être compensées à partir de la métropole avec le surcoût évident (billet d’avion, hébergement, location de voiture..). Voilà ou on veut faire des économies !

-  Nous rappelons que les grilles de salaires des pompiers sont fixées par les textes. Il y a même une cohérence entre les différents métiers de la fonction publique en fonction du niveau hiérarchique et du niveau d’étude.
À titre d'exemple, la grille de salaire d'un professeur  (Madame  DINDAR doit connaître ) est la même que celle d'un lieutenant colonel de pompier !!!

-  Nous souhaitons, bien sur, revenir à la légalité, mais aussi ne pas être lésé. Nous sommes d'ailleurs d'accord avec le conseiller juridique de Madame Dindar.

En conclusion, nous comprenons que Madame Nassimah DINDAR a d'autres préoccupations que le SDIS. Tout ce qui arrive vient du fait que ce dossier a été mal géré et mal conduit par la direction. Les informations qui sont apportées à la Présidente sont tronquées, déformées, sorties de leur contexte et liées à des stratégies individuelles. Nous avons un trio composé de l'ancien directeur qui règle ses comptes, du directeur adjoint qui navigue à vue en fonction de ses intérêts et d'un secrétaire général, contractuel, issu du privé, viré du cabinet de la Présidente, ne connaissant rien à la fonction publique, émargeant à plus de 6000 euros/mois       ( Eh oui) et qui cherche d'abord à assurer sa position .

Madame Nassimah Dindar est servie avec cette équipe et nous ne pouvons que lui conseiller de poursuivre dans cette voie si elle souhaite que le conflit perdure

L’intersyndicale
Mardi 28 Mai 2013 - 16:31
Lu 1359 fois




1.Posté par Kaloupillé le 29/05/2013 13:43
Nassimah DINDAR pourrait t- elle nous expliquer sur l'évolution des crédits du fonds BARNIER mis à la disposition des Préfets ?

Comme le cyclone DINA EN 2002 à la Réunion était de 90 millions d' euros ( les fonds secours
de l' ETAT qui vient en aide aux particuliers et aux entreprises artisanales ou familiales dont les biens non assurés ou agricole peuvent si bien en bénéficier pour pertes et récoltes ( FISAC )
l' épidémie de CHIKUNGUNYA à la Réunion était de 12,6 millions d' euros en 2006
et 5,9 millions d' euros en 2007 et 12,4 millions d' euros en 16,7 millions d' euros en 2009 car les crédits ouverts étaient nettement sous évalués car Michel BARNIER lors de sa visite éclair à l' île de la Réunion en 2004 à tenu à rassurer les élus Réunionnais sur le maintien des aides accordées par l' Union Européenne aux Régions Ultrapériphériques de la chambre de Commerce avec la Création d'un fonds spécifique de compensation de Handicaps qui devrait être en place à BRUXELLES et qui sera doté de 1,1 Millions d' euros réservé au R.U.P. liés à la distance pour l' importation des matières premières , aujourd'hui a qui faudrait demander des comptes ? au deux autres Préfets qui ont été présent sur l'île de la Réunion ou à Mme Nassimah DINDAR ?

2.Posté par polo974 le 29/05/2013 16:43
pour le moment, les lésés, ce sont ceux qui ont trop payé d'impôts pour vous payer des majorations de primes indues...

dans le privé, on tire aussi la langue...

3.Posté par Claudine le 29/05/2013 19:43
Post 2
Savez vous que les pompiers contribuent aux aides sociales? Etes vous prêt à perdre de l'argent sur votre salaire. Je crois quand on connait rien de cette affaire, il est mieux de vous abstenir. Trop de personne parle sur le salaire des pompiers. Pourquoi vous ne tentez pas le concours pour savoir si vous êtes capable de faire ce métier
Bon nombre d'entre vous passe leur temps à commenter sur un sujet qu'il ne comprenne pas. Pitié prenez des informations, réfléchissez et dites vous est ce que je dois critiquez ou m'abstenir. Quand il y a un accident dans votre famille vous êtes les premiers pour appeler les pompiers. Alors basta pour les commentaires à deux balles.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales