Politique

S'estimant lésé par Réunion 1ère, J.F Sarpedon va saisir le CSA


S'estimant lésé par Réunion 1ère, J.F Sarpedon va saisir le CSA
Candidat, sans étiquette, aux élections législatives sur la 4ème circonscription, Jean-François Sarpedon n'est pas content d'avoir été snobé par Réunion 1ère. Dans le cadre de la campagne électorale, la chaîne publique organise des débats entre les candidats. Comme d'autres, souvent qualifiés "de petits candidats", Jean-François Sarpedon n'a pas été invité et s'en insurge. "Réunion 1ère est une télévision publique qui fonctionne avec l'argent des Réunionnaises et des Réunionnais. On constate qu'ils organisent des débats entre les candidats sur la 4ème circonscription mais ils n'invitent que les candidats du PS, du PCR et de l'UMP. Nous trouvons que c'est injuste car dans notre circonscription nous sommes 10 candidats. Soit la télévision publique a les moyens d'organiser des débats entre tous les candidats sur toutes les circonscriptions, soit elle ne fait rien. Il n'est pas utile d'organiser un débat pour favoriser le candidat de tel ou tel parti. (...) Pour nous, il n'y a pas de petits ou gros candidats" explique Jean-François Sarpedon.

Création d'un collectif et plainte au CSA

Bien décidé à ne pas se laisser faire, il suggère que tous les candidats mis sur la touche se mobilisent à travers la mise en place d'un collectif. En outre, il prévoit de saisir le CSA.

"On prendra les dispositions nécessaires afin qu'une plainte soit déposée auprès du CSA. On donnera une suite à cette affaire", prévient le candidat. Du côté de Réunion 1ère, on ne semblait pas très inquiet de cette sortie médiatique du candidat de la 4ème circonscription. On assure que le traitement est conforme aux instructions du CSA concernant l'équité du temps de parole et non l'égalité du temps de parole, comme le souhaiterait Jean-François Sarpedon.

Renouveler la classe politique

S'il s'insurge de ne pas être traité comme les candidats des gros partis, c'est notamment parce que Jean-François Sarpedon ambitionne, justement, de renouveler la classe politique. Dans son programme, il souhaite une loi cadre visant à inciter à la création de nouvelles communes "afin de rompre avec l'image d'un maire tout-puissant qui règne sur un vaste territoire".

Dans le même ordre d'idée, il se positionne en faveur d'un assainissement de la vie politique avec l'interdiction de cumuler les mandats et de se représenter après avoir été condamné. Au niveau économique, Jean-François Sarpedon entend défendre la production locale et souhaite une augmentation des minimas sociaux. Pour lutter contre la vie chère, il propose d'étendre la notion de carburant professionnel à tous ceux qui utilisent leur véhicule dans le cadre de leur travail.

Autant de mesures qu'ils aurait rêvé de présenter sur le plateau de Réunion 1ère...

Jeudi 31 Mai 2012 - 08:12
Lilian Cornu
Lu 1023 fois




1.Posté par E. Delest le 31/05/2012 08:51

C'est quoi ce distingo subtil entre équité du temps de parole et égalité du temps de parole ?

Quand il y a 10 candidats il y a 10 candidats et organiser des émissions avec seulement 2 ou 3 (toujours des mêmes partis bien sur) me parait critiquable car contraire à l'équité la plus élémentaire.

J'approuve M. Sarpedon sur ce sujet et tous les autres candidats qui s'associeront dans ce collectif.

2.Posté par dada le 31/05/2012 10:43

Ce n'est pas normal, il a raison, j'ai l'impression que Reunion 1er nous prend pour des couillons.

3.Posté par Cessez de remuer la queue !!! le 31/05/2012 17:38

Il a raison !
Réunion 1ère qui n'est jamais que la descendante de l'ORTF, se croit toujours à l'époque de Jean Vincent Dolor. Autant ce dernier était aux ordres directs, autant les dirigeants actuels sont tenus par la même laisse, mais une laisse psychologique : il n'y a même pas besoin de leur donner des ordres, ils obéissent tous seuls. C'est vraiment lamentable de faire preuve d'autant de bassesse, ces gens là sont des toutous. N'importe qui arriverait au pouvoir, ils remueraient la queue et lècheraient les bottes.

4.Posté par kreol le 01/06/2012 22:23

Equité selon Reunion première = tout pour les "gros" et RIEN pour les autres. Reunion première = vrai mépris de la population réunionnaise.
Tout démocrate ne peut que rejeter la méthode partisane de Reunion première, une honte pour notre île.
Total soutien à Jean-François Sarpedon pour dépôt de plainte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter