Politique

Rythmes scolaires: Roland Robert organise un référendum

Le chapitre de la réforme des rythmes scolaires à la Possession n'était donc pas définitivement clos. La mairie sollicite l'outil imparable du référendum pour tenter de mettre tout le monde d'accord. Vox populi.


Rythmes scolaires: Roland Robert organise un référendum
"Nous allons au-delà de nos obligations", signale le maire Roland Robert. La mairie met sur la table l'outil de la consultation populaire pour lever les derniers doutes sur ses intentions. Le 23 mai, les parents des 4.336 élèves du primaire seront invités à se prononcer sur les modalités d'application de la réforme de la semaine de 4 jours et demi voulue par le ministre de l'Education. Preuve de son esprit de concertation pourtant tellement décriée par ses opposants, la mairie laissera chaque école décider de son choix. Ce sera donc une "réforme à la carte", formule le maire. Chaque école disposera ainsi de son propre bureau de vote, d'ailleurs ouvert de 7h à 17h30, pour des résultats annoncés le jour même, façon soirée électorale.

Le préalable à cette annonce de consultation est assuré par Roland Robert. "On a largement écouté, quoiqu'on en dise. Du 22 février au 1er mars, les élus ont assisté à tous les conseils d'école. Le 2 mars, nous avons convoqué un conseil consultatif des parents d'élèves", preuve de l'engagement de la mairie sur ce volet.

La tenue de cette consultation impose à la collectivité d'en informer les parents. Les courriers vont être adressés sous peu aux parents des 4.336 élèves concernés par cette réforme sur le territoire communal.

Quatre choix proposés

Dans ce courrier, la mairie offre quatre scénarios possibles. Sommairement, le choix n°1 consacre le temps d'activités périscolaires autour de la pause méridienne. L'option n°2 organise le périscolaire après les cours du mercredi après-midi. Le scénario 3 propose un éclatement des activités péri-scolaires de 8h à 8h30 puis de midi à 13h45. Enfin, le dernier cas de figure articule ces "extra" autour de la pause méridienne en plus d'une seconde plage horaire en milieu d'après-midi (de 15h à 15h30).

La charge de l'intersyndicale de l'Education portait sur l'aptitude de la mairie à proposer une formation accélérée aux futurs "contractuels d'avenir" de la rentrée d'août. Sur ce point, la mairie se veut rassurante. Les contrats d'avenir seront "mis en situation" dès le 1er juillet. Leur galop d'essai s'effectuera au sein des centres de loisirs. Ces derniers ne partent pas de zéro. "40% d'entre eux possèdent déjà le Bafa", précise la mairie. Quoi qu'il en soit, "ces jeunes recrues ne seront jamais seules", rappelle Doris Carassou, directeur général des services. L'autre inconnue qui a été levée ces derniers jours est la réception d'un courrier de la sous-préfète d'arrondissement dans lequel la demande de création de 128 (58+70) contrats est garantie par l'Etat.

Réforme pour l'enfant et non pour arranger l'enseignant

Le message qu'adresse la municipalité à ces jeunes - décriés par certains syndicalistes, regrettent les élus - est un message de confiance. "Je suis choqué du peu de crédit que certains ont pu avoir vis-à-vis de ces jeunes", émet Philippe Robert, 1er adjoint. Les personnes recrutées afficheront "un niveau de diplôme de niveau 4, parfois 3", assure l'adjoint Jean-Hugues Savigny, qui perçoit l'attitude des enseignants comme relevant d'"un monde clos, renfermé sur lui-même".

D'une seule voix, les élus de la majorité veulent recadrer l'enjeu : "il s'agit bien là des rythmes scolaires autour de l'enfant et non pas autour de l'enseignant", cible l'assemblée. Des enseignants qui n'habitent, pour la plupart, pas sur le territoire de la commune : cause véritable du blocage selon les élus. Les fonctionnaires de l'Education apprécieront. Toujours est-il que le dernier mot reviendra bien aux parents.
Vendredi 3 Mai 2013 - 16:16
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1982 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 03/05/2013 16:27
Jean-Hugues Savigny, qui perçoit l'attitude des enseignants comme relevant d'"un monde clos, renfermé sur lui-même".

qu'il se rassure la réciproque aussi: On voit son visage de parasite et "taupe du PCR". opportuniste et combinard comme les autres pourris de la politique.

2.Posté par Vive Roro vive Dodo vive Phiphi vive WC vive Zanhug le 03/05/2013 17:46
Qui peut se targuer d'être plus démocrate que notre Roro bien aimé?

3.Posté par Sabrina le 03/05/2013 18:18
Merci M, Le Maire pour ce magnifique référendum!!!

Nous savons tous que c'est un coup de pub pour les futures élections de 2014!!!

Sauf que nous, les parents,nous pensons à nos enfants et en aucun cas à la politique!!

Il n'y a pas d'option 5??? Celle qui propose le report de la réforme pour 2014????

Ce ne "sont pas des formules à la carte", mais bien un référendum qui est fait pour piéger nos enfants et en faire de vrais "cobayes"!!!

4.Posté par Vous avez dit démocratie ? le 03/05/2013 18:52
Votre article cite Roland Robert en ces termes :

"On a largement écouté, quoiqu'on en dise. Du 22 février au 1er mars, les élus ont assisté à tous les conseils d'école. Le 2 mars, nous avons convoqué un conseil consultatif des parents d'élèves"

C'est très beau, mais il manque la suite, donc je vous la donne :

"Lors de ce conseil consultatif du 2 mars, ces mêmes parents d'élèves ont voté à 11 voix contre 12 CONTRE l'application de la réforme en 2013 et à 13 voix contre 14 CONTRE le rallongement de la pause méridienne."

Mais bizarrement, ce vote ne figure sur aucun compte-rendu officiel et n'a jamais été pris en compte. Le maire a décidé exactement le contraire. Alors, comme ça la mairie est à l'écoute des parents ?

5.Posté par a Philippe Robert le 03/05/2013 19:50
si il y a un qui ne doit pas la ramener et faire attention à ce qu'il dit c'est bien philippe Robert, les jeunes en recherchent d'emplois sont plus diplomés que lu,i et lui s'offre 5000 euros d'indemnités par moi sans diplôme.

En 2014, la population choisira Roland.

6.Posté par SAINTE Therese le 03/05/2013 20:06
on sait déjà pour qui il ne faut pas voter en 2014

7.Posté par isa974 le 03/05/2013 20:56
Mais arrêtez de dire que les parents ont été concertés C'EST FAUX!!!!!!!! Les parents l'ont appris par la presse. Arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles!!!!

8.Posté par noe le 03/05/2013 21:27
Parce qu’aider les enfants et les jeunes à réussir leur scolarité et leurs études, c’est avant tout
investir dans l’avenir ! Les solutions du PS sont donc celles qu’avaient mises en oeuvre le gouvernement de Lionel Jospin : plus d’enseignants mais moins bien rémunérés et toujours plus déconsidérés...
Il est nécessaire de réorganiser les rythmes scolaires dans l’intérêt des enfants car l’année scolaire est peu adaptée à leur rythme. Les rythmes scolaires actuels sont aujourd’hui trop éloignés des objectifs assignés par l’Académie de médecine : améliorer les conditions d’apprentissage par des emplois du temps appropriés, réduire la fatigue et les tensions des enfants, et instaurer une meilleure qualité de vie de l’enfant à l’école.
Les écoliers français ont, en effet, les journées les plus chargées de tous les pays de l’OCDE, réparties sur le nombre de jours de classe le plus faible (140 par an) ...
Il faut changer la donne ...
Le ministre de l'EN veut donner plus de jours d'école aux élèves mais il aurait fallu l'imposer à tous !

9.Posté par Anonyme le 03/05/2013 21:52
Vite, vite, Monsieur le Recteur, une petite prime ou une petite distinction honorifique pour noé... Sinon on ne le tient plus.

10.Posté par elle le 03/05/2013 22:04
Je cherche aussi l'option 5, le choix du report !
Ce referendum est purement demago, les parents nous ne savons pas forcement faire la part des choses entre les 4 options,
Chacun son rôle, je pense !

Par contre. Je crains aussi pour les recrutement des jeunes, quand on voit certaines attitudes dans les Ecoles de la Possession, franchement ça n'inspire pas confiance !

11.Posté par sur la hoto le 04/05/2013 07:05
sur la photo on remarque que le maire est en retrait. il est derriere le monsieur aux cheveux blancs.

Qui est le monsieur au cheveux blancs.

12.Posté par David le 04/05/2013 08:25
Savait y dit " embaucher s jeunes de niveau 4 et 3 ??? C a dire bac et bts ??? Mi croi pas

13.Posté par JOHNNY SABRAGONE le 04/05/2013 14:24
En tant que parent possessionnais, je n'ai pas envie de cette réforme maintenant. Je compte boycotter ce référendum et j'invite tous parents mécontents à en faire autant : personne ne vote !!! Ainsi nous verront ce que le maire a de mieux à nous proposer. Actuellement les activités du périscolaire sont d'un niveau très limité, j'imagine mal comment le personnel pourrait mieux se former en si peu de temps, malgré un diplôme magique !!!

14.Posté par parent en colère le 05/05/2013 12:05
Lors des conseils d'école du 1er mars, la mairie avait expliqué opter pour l'application de la réforme à la rentrée 2014 : 1ère contradiction;

La mairie fait croit aux parents par ce référendum que leur vote sera pris en compte alors que c'est le Recteur qui aura le mot de la fin : 2 ème contradiction - quel intérêt donc ?;

On a affaire à un faux problème où en plus, les 4 propositions d'emplois du temps qui vont être proposées aux parents par la mairie sont fortement orientées : l'encadrement est en effet indiqué comme "non optimal" dans le cas où il y a un temps d'activités périscolaires (encadrement par le personnel communal) après le temps d'école (qui se termine dans ces propositions 45 ou 30 minutes plus tôt qu'actuellement). Que faut-il comprendre ?

De deux choses l'une donc : ou alors l'école aura lieu aux mêmes horaires qu'actuellement et dans ce cas, la réforme est inutile pour les enfants ou alors le personnel mis en place par la mairie pour l'encadrement n'est pas capable d'assurer cette tache. Et dans ce cas, la réforme est dangereuse pour les enfants...

Moi, parent, je suis très inquiet et très déçu de cette précipitation irréfléchie de la mairie.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales