Société

Rythmes scolaires: Les syndicats crient victoire, la mairie de St Denis s'adapte


Après une nouvelle mobilisation mercredi matin, le maire de Saint-Denis recevait les manfiestants l'après-midi.
Après une nouvelle mobilisation mercredi matin, le maire de Saint-Denis recevait les manfiestants l'après-midi.
Encore hier mercredi, des syndicats d'enseignants et le collectif des enseignants du secteur 2 de Saint-Denis étaient dans la rue pour manifester contre la volonté de la ville de Saint-Denis d'imposer l'expérimentation de la réforme des rythmes scolaires dans les écoles de Saint-Denis 2.

Après plusieurs mobilisations, les syndicats crient victoire. Le maire de Saint-Denis, Gilbert Annette a assuré à l'intersyndicale de l'éducation, lors d'une entrevue mercredi, que l’expérimentation sur Saint-Denis 2 ne se fera qu’avec l’accord de chaque école. Autrement dit, sur la base du volontariat.

"Il n’y aura pas d’expérimentation pour toute école refusant d’entrer dans le processus (conseil d’école). Il s’agit d’une véritable victoire de la démocratie participative", a commenté Didier Debals, membre de l'intersyndicale. Et de poursuivre : "Nous demandons que ce principe s’applique à toutes les mairies voulant appliquer ces nouveaux rythmes dès 2013: La Possession, Saint-Benoit, Petite île, Saint-Joseph, Plaine des Palmistes".

Le maire de Saint-Denis a rappelé que l'intérêt de cette expérimentation est de tester une autre approche que celle mise en place actuellement, elle ne pourrait ainsi être optimale si les conseils d'école, enseignants et établissements ne sont pas sur la même longueur d'onde. Il espère voir à la rentrée 2013 quelques écoles se porter volontaires...
Jeudi 11 Avril 2013 - 07:37
Lu 674 fois




1.Posté par social democrate le 11/04/2013 08:23
la victoire de la crasse feignantise et de l’ignorance oui. Ignorance car le problème de forme et d’annonces c’est le rectorat et pas la mairie qui ne fait qu’accompagner logistiquement le dispositif.
Etre syndicaliste et ne même pas savoir identifier les problèmes c’est pathétique. Feignantise parce qu’au lieu de mesurer intelligemment au profit de toutes les écoles ce qui est la meilleure solution (mercredi ou samedi), on préfère attendre comme tout le monde l’application arbitraire en 2014 et profiter ainsi jusqu’au bout de 3 jours de repos par semaine, en se foutant au passage de l’intérêt de l’enfant.
Après avoir expurgé de la politique tous les véreux qui y règnent il faudra aussi je pense botter le cul à une partie de ces enseignants indignes de la tâche qui leur est assignée et qui est un des piliers de notre pays. Pauvre France

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales