Social

Rythmes scolaires : Les enseignants de Saint-Denis 2 restent mobilisés


Rythmes scolaires : Les enseignants de Saint-Denis 2 restent mobilisés
Les enseignants de la circonscription 2 de Saint-Denis restent mobilisés.

Si la rencontre avec le recteur Thierry Terret, ce matin, s'est avérée "beaucoup plus engageante que celle avec le maire de Saint-Denis", elle n'a par pour autant abouti au report de l'expérimentation dans la circonscription 2 (Moufia, Chaudron, La Bretagne) de la réforme des rythmes scolaires, comme demandé par le collectif de professeurs. Ceux-ci protestent contre la mise en place à titre expérimental de la semaine à 4 jours et demi dès la rentrée 2013.

Suite à la rencontre infructueuse avec Gilbert Annette, le collectif avait exigé un rendez-vous avec le recteur de la Réunion. Celui-ci l'a reçu à 8h pendant plus d'une heure. "Nous avons pu soulever beaucoup de problèmes qui nous inquiètent, comme l'allongement de la pause méridienne ou encore les activités proposées par la mairie", souligne Carole Guisiou, représentante du collectif des ensignants de Saint-Denis 2. "Mais il n'a pas l'air enclin à changer de position. Depuis notre entrevue avec le maire, nous savons que la décision de cette expérimentation revient au recteur et donc, nous lui avons fait savoir qu'il en portait dorénavant la responsabilité", a souligné cette enseignante.

Les enseignants des 24 écoles de Saint-Denis 2, situées au Moufia ou encore au Chaudron, continuent leur mouvement. Ils appellent tous les professeurs de Saint-Denis à un rassemblement mercredi 3 avril à 15h, devant le rectorat.
Vendredi 29 Mars 2013 - 18:19
Lu 999 fois




1.Posté par noe le 29/03/2013 19:45
Si nos profs pensaient plus aux enfants qui leur sont confiés au lieu de leur confort , l'Education Nationale serait dans le startup de tête !

CONSEILS :

Donnez un peu plus de vous-mêmes au lieu de tj crier au scandale dans la famille !
Ne dormez pas sur vos lauriers mais travaillez plus pour les enfants qui sont l'avenir !

Vos cris de désespoir pour une journée supplémentaire au, service des élèves sont des marques de faiblesse .... surtout que vous avez la chance d'avoir un boulot assez bien payé !

2.Posté par Le plus important... le 29/03/2013 20:58
J'ai été assez surprise de la remarque d'un enseignant : en effet, il regrettait que les personnes les plus importantes n'aient pas été associées au choix de la commune. Naïvement, je pensais qu'il parlait des élèves... Bien évidemment, il parlait des enseignants... Le choix des mots était bien malheureux.

3.Posté par Emy le 30/03/2013 00:57
Cher Noé sachez que personnellement en tant qu'enseignante, travailler une demi- journée de plus ne me dérange pas...puisque nous travaillons déjà certains mercredis.....Le fond du débat n'est pas là!!
Depuis la mise en place de la semaine de quatre jours en 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours contre 187 jours en moyenne. Ils subissent de ce fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde, or cette réforme n'allège en rien l'amplitude de leur journée...ils passeront donc autant d'heures à l'école, et viendront travailler une demi journée de plus....croyez-vous que surcharger et épuiser les élèves soit la solution?....Imaginez vous 30 élèves dans une salle de classe où la température ambiante est de plus de 30°...croyez-vous qu'en venant une matinée de plus les élèves en difficulté s'en porteront mieux? C'est sûr quand on n'aime pas quelque chose la meilleure chose à faire s'est d'en avoir encore plus!!!
Les seuls à penser aux élèves ce sont bien nous, les enseignants!!!
Cette réforme a pour seul but de territorialiser l'enseignement....donc les communes avec de gros moyens auront de bons résultats et les autres et tant pis....Est-ce là l'égalité des chances que promet l'école?
Certes une réforme est nécessaire, mais elle doit être pensée, et non pas bricolée comme celle-ci, qui ne prend ni en compte le bien-être des élèves, ni l'avis des enseignants qui sont les 1ers concernés!!!
Et puis si j'ai la chance d'avoir un boulot assez bien payé c'est parce que j'ai fait des études pour l'avoir!!!Accepteriez-vous de travailler davantage sans augmentation? Dans ce cas, passez le concours et proposez vous comme enseignant bénévole et venez travailler pour les enfants qui sont l'avenir!! En attendant si les citoyens s'informaient davantage, et essayaient d'aller au delà des apparences le monde ne s'en porterait que mieux.... Ecrire en connaissance de cause serait peut- être aussi judicieux.....Maintenant, cette réforme est passée, vous en verrez les conséquences...sachez juste que la question des rythmes scolaires n'est que l'arbre qui cache la forêt....



4.Posté par Kamarades ! le 30/03/2013 05:47
Fénèasses d'enseignants ! il n'y a que le blé qui compte pour eux !!

5.Posté par Carole GUISIOU le 30/03/2013 20:42
Évidemment, comme beaucoup d'enseignants, remettre une demi-journée d'école me gêne mais je peux le comprendre et je suis prête à l'accepter. Ce sujet est important mais, pour moi, ce qui est le plus préoccupant c'est l’organisation de la journée des enfants, et plus précisément, les temps d’activités périscolaires qui seront menées par la mairie. Je ne pense pas, que les mairies pourront organiser correctement et efficacement des activités périscolaires qui permettront aux élèves un véritable allégement de leur journée. Je me pose des questions concernant les infrastructures inexistantes ou insuffisantes (gymnase, stade, salle !?), le personnel formé ou non (les intervenants devront avoir le BAFA : ce point sur la sécurité est important !), la rémunération de ce personnel (vacations, emplois précaires ?), les inégalités que cela engendrera selon le budget des communes…
L'allongement de la pause méridienne proposée souvent par les mairies dans l'organisation de la journée des enfants est également un sujet d'interrogation pour moi. La pause méridienne est en effet un sujet au cœur du débat. C’est le souci permanent des parents, il est évoqué chaque année dans les conseils d'école. Pourquoi ? Car, la pause méridienne n'est pas sous la responsabilité des enseignants. La responsabilité en revient au personnel de la mairie. Les enfants, pendant toute cette pause méridienne, sont sous la surveillance du personnel de cantine. Ce personnel, de bonne volonté, n'est pas toujours qualifié pour encadrer des enfants. La pause méridienne n'est pas justement un moment de repos. Les enfants s'amusent librement, les jeux dégénèrent parfois, les accidents y sont plus nombreux, les enfants s'excitent.
L'allongement de la pause méridienne proposée par certaines mairies leur permettrait de raccourcir les périodes pour lesquelles elles se doivent d’organiser les temps d'activités périscolaires.
On parle trop souvent de cette demi-journée que l'on va rajouter au personnel enseignant, on se focalise sur ce point alors que le débat est ailleurs ! Les enseignants ne sont pas forcément opposés au rajout de cette demi-journée. À suivre…
La Hulotte

6.Posté par audrey le 02/04/2013 08:42
@poste 4 kamarades : quand on travaille c'est pour avoir des sous non? vous avez qu'a passer le concours si vous croyez qu'etre enseignant c'est si facile surtout avec les enfants mal elevés de nos jours!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales