Social

Rythmes scolaires : "La pire rentrée depuis des années", pour l'intersyndicale


Rythmes scolaires : "La pire rentrée depuis des années", pour l'intersyndicale
La réforme des rythmes scolaires ne passe pas pour l'intersyndicale de l'éducation (CFDT, CFTC, CGTR Educ’Action,  FO, SAIPER et SNE). A l'occasion d'un point d'étape sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, en vigueur depuis août 2013 à Saint-Benoît, La Plaine des Palmistes, Saint-Joseph et La Possession, les organisations syndicales dressent un tableau noir de la rentrée dans ces communes.

"On n'a jamais vu une rentrée comme celle-là. C'est même la pire rentrée depuis des années", soupire Katell Louarn (FO). Les syndicats évoquent tous une rentrée "éprouvante" et "fatigante", pour les enseignants comme pour les élèves. Outre cette fatigue inhérente au passage à la semaine de 4,5 jours, plusieurs problèmes sont pointés du doigt par les organisations syndicales.

Des problèmes de sécurité, notamment. A Saint-Benoît et La Possession, il y aurait déjà eu des soucis avec le personnel affecté par la mairie, censé récupérer les enfants qui participent aux activités périscolaires après la classe. "Certains enfants ont déjà réussi à se faufiler et à échapper au contrôle du personnel", souligne Katell Louarn.

Un personnel "de bonne volonté mais pas formé", d'après les syndicats. Autre souci, à La Possession notamment, "les enseignants n'ont pas la liste des enfants inscrits au périscolaire. Qui endossera la responsabilité en cas d'accident ? La mairie ou les enseignants ?", se demande Stéphane Cheroucki.

"Il vaut mieux arrêter les dégâts le plus vite possible"

"La réforme Peillon était censée améliorer l'épanouissement des enfants avec des activités périscolaires. Mais si ces activités périscolaires sont dénuées de sens et encadrées par un personnel pas formé, on peut se poser des questions quant à l'épanouissement des enfants. Est-ce que cela ne produit pas l'effet inverse ?", renchérit Stéphane Cheroucki.

"Les communes concernées disaient qu'elles étaient prêtes mais on se rend compte qu'il y a eu un manque d'anticipation sur cette rentrée. Et on est d'ores-et déjà très inquiets pour la rentrée prochaine, quand la réforme sera appliquée sur toutes les communes", souligne Katell Louarn

L'intersyndicale demande donc ni plus ni moins que "la suspension du décret ministériel concernant la réforme des rythmes scolaires et son abrogation".

"Il vaut mieux arrêter les dégâts le plus vite possible", plaide Katell Louarn qui souligne que "la souffrance au travail est de plus en plus fréquente". L'intersyndicale souhaite donc continuer, dans les prochaines semaines, à rencontrer et "écouter" les enseignants concernés par la réforme des rythmes scolaires, afin de remonter leurs éventuels problèmes et autres doléances...
Mercredi 25 Septembre 2013 - 18:02
G.K.
Lu 1726 fois




1.Posté par noe le 25/09/2013 18:09
Non !
Dans 2 communes de l'Est , ça fonctionne très bien : les APC et les TAP ...
Dans une école plus de 80 % des élèves sont inscrits dans les activités prévues par la Commune ..
Les parents sont enchantés et en redemandent ... leurs enfants sont initiés aux sports , à la peinture , au chant , à l'informatique ...
Ces syndicats sont jaloux ...
4,5 jours par semaine sont excellents pour les enfants ..Les mercredis matin , 98 % de présents dans les classes !
Un succès !

2.Posté par Pat 974 le 25/09/2013 18:39
pat974
Et pourtant, après avoir vu les actus nationales. En métropole cela a l'air de très bien fonctionner.
Les mercredi matins aussi avec le gain positif du samedi pour les parents afin de profiter des Week-end en famille et bénéfique pour le tourisme.
"La réforme Peillon était censée améliorer l'épanouissement des enfants avec des activités périscolaires. Mais si ces activités périscolaires sont dénuées de sens et encadrées par un personnel pas formé"
A pardon " la spécificité" Il est vrai que ce sont des emploi clientéliste probablement sans BAFA et pas capable d'organiser des projets culturel " théâtre,lecture collective, poésie, activité créatives (plâtre ou argile) cinéma, marionnette, initiation a la science etc...enfin tous est imaginale en faisant participer les marmailles. D’où le problème de la formation. Pour certains, ça reste ni plus ni moins de la garderie périscolaire.
Au lieu de demander la suppression, c'est a vous les Organisations Syndicales de faire avancer les choses et aller vers le progrès. Tournez-vous vers les municipalités et de faire ancrer dans la tête de nos maires l'utilité publique de cette loi et d’établir des projets objectif socio-culturel constructif et éducatif pour nos enfants avec du personnel formé voir qualifiés.
.

3.Posté par David Asmodee le 25/09/2013 19:25
La pire ? Pas possible car la gauche parfaite est au pouvoir. L'intersyndicale va finir par se faire traiter de facho nazi par les militants ps (euh...il en reste ?). Elle l'aura bien cherché, la vilaine.

4.Posté par isa974 le 25/09/2013 21:45
A La Possession, réforme non préparée, enfant non surveillé. Les activités foot, ballon prisonnier..... euh pour moi aucune plus value les enfant sont livrés à eux même et font ce qu'ils veulent. La sécurité, il n'y en a pas l'enfant part quand il veut et avec qui il veut aucun contrôle de la part des "animateurs" qui n'ont aucune formation.

5.Posté par Kabar Yab le 25/09/2013 22:27
Mon Dieu ! Que des conneries que je lis dans certains coms. Quand on ne sait pas de quoi on parle, vaut mieux fermer sa gueule. Les TAP sont soumis à une réglementation très strict (DRJSCS). Cela veut dire quoi en gros ? Alors pour les néophites qui écrivent n'importe quoi, cette réglementation exige: 50% de personnes formés BAFA, 30% de stagiaires et enfin 20% de non diplômés. C'est pour ainsi dire l'un des corps de métier les plus réglementés. Je rappel que pour ces Temps d'Activités Périscolaires la norme d'encadrement prévoit: 1 animateur pour 14 enfants âgés de - de 6 ans et 1 animateur pour 18 enfants de + de 6 ans. Je vous invite par ailleurs à aller pourquoi pas aller passer votre BAFA afin de vous faire votre petite idée sur la particularité et les exigences qu'incombe ce métier d'animateur.

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/09/2013 00:06
5.
comme tu le dis, 30% de stagiaires donc non diplômés + 20% de non diplômés = 1 animateur sur deux n'ayant pas le niveau requis pour exercer.

merci de cette précision fort éclairante.

faire des colliers en papier ...tu penses que c'est "éducatif" ??!! se comporter avec les enfants comme s'ils étaient en colonie de vacances...crois tu que c'est ce que les parents attendent..

allez tire un feuill' donc !!

7.Posté par isa974 le 26/09/2013 06:43
A Kabar Yab je vous invite moi à venir dans une école de la possession et vous verrez que je ne raconte pas n'importe quoi et puis si un certaines personnes sont formées c'est encore plus grave lorsque je vois les activités proposées c'est à dire 0.

8.Posté par Titi or not Titi le 26/09/2013 08:28
" encadrées par un personnel pas formé ...."

A qui confie t' on Nos Marmailles !!!

" rentrée "éprouvante" et "fatigante"
Ils reviennent de 2 Mois de Vacances !!
Té les Gars , Arrêter de Prendre des Vacances !!!

Bandes de Pleureuses, Feignasses ... !!

9.Posté par Anonyme le 26/09/2013 09:52
Merci au post 5 d'avoir traduit "TAP" (temps d'activités périscolaires). Reste APC...

10.Posté par Kabar Yab le 26/09/2013 09:55 (depuis mobile)
Au com 6: va chercher dans le dico la définition de stagiaire et puis on en reparlera.Et puis c'est la réglementation qui exige cela. Ce n'est ni les animateurs et ni un PAUVRE CLOWN comme vous qui l'a inventé.

11.Posté par noe le 26/09/2013 11:07
"La semaine scolaire doit être organisée selon les principes suivants :
- 24 heures d'enseignement hebdomadaire pour tous les élèves ;
- une répartition hebdomadaire sur 9 demi-journées, à savoir les, lundi, mardi, jeudi et vendredi toute la journée et le mercredi matin ;
- une journée d'enseignement de 5 h 30 maximum, avec une demi-journée ne pouvant excéder 3 h 30 ;
- une pause méridienne d'1 h 30 minimum ;
- la mise en place d'activités pédagogiques complémentaires en groupes restreints d'élèves, venant s'ajouter aux 24 heures d'enseignement hebdomadaire, se déclinant soit sous la forme d'une aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, soit sous la forme d'une aide au travail personnel ou de mise en œuvre d'une activité prévue par le projet d'école, le cas échéant en lien avec le projet éducatif territorial.
Les 24 heures hebdomadaires incluent, à l'école élémentaire, des temps consacrés aux travaux écrits, donnés par le professeur des écoles qui sont distincts de l'aide au travail personnel pouvant être apportée, en complément du travail effectué en classe, dans le cadre des activités pédagogiques complémentaires.
Ces principes constituent un cadre national qui place l'intérêt des élèves au cœur de la refondation des rythmes scolaires, tout en laissant des marges d'organisation sur le plan local...."
(Organisation du temps scolaire dans le premier degré et des activités pédagogiques complémentaires (circulaire n° 2013-017 du 6-2-2013)

12.Posté par noe le 26/09/2013 11:11
Les APC:
Les activités pédagogiques complémentaires permettent :
- une aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages ;
- une aide au travail personnel ;
- la mise en œuvre d'une activité prévue par le projet d'école
Les TAP sont proposées par les communes

13.Posté par rbjedi le 26/09/2013 15:20
A NOE DIRECTEUR DE L'ECOLE CLAIRE HENOU DE LA PLAINE DES PALMISTES.

Toi qui te vante de la réussite dans ton école, combien de désaffection as-tu eu depuis le début de l'année?
N'entends-tu pas comme ton maire chéri, le mécontentement des familles?

Ne vois-tu pas ce que font les élèves dans le temps périscolaire?
Tu dis sport : les encadrants filent un ballon et continuent à discuter entre eux.
Tu dis peinture : Je dis une feuille blanche tirée d'une ramette et demerde à zot.
Tu dis culture : Fin des cours 14h45, arrivée au théatre 15h00, 15 minutes de films et il faut déjà rentrer à l'école.

ARRETE DE FLATTER LE MOUSTACHU.

Tu sais très bien que des employés municipaux, des CAE (certains travaillant aux ressources humaines) n'ont pas eu le choix et ont donc du accepter de faire l'éducateur en temps périscolaire.

Tu sais très bien que la Plaine des palmistes a fait le choix de passer à 4,5 jours par semaine par pur idéologie de notre si peu compétent maire. Peu compétent sauf dans le choix précieux de son DGS.

Tu sais très bien que la préparation de ce passage, s'est fait entre nout maire et l'inspectrice (partie en retraite pour ne pas voir ça), et toi, invité de dernière minute, au milieu d'eux, tu n'a pas eu le courage ou la clairvoyance (je penche pour les deux) pour signifier que faire cette réforme dès cette année était une aberration pour nos enfants et le corps enseignants.

Que tu sois aveugle, c'est une chose, Sourd-muet une autre, mais aussi lâche et aussi lèche-bottes de notre saint apôtre de je ne sais quoi, prouve une chose :

TU ES DIGNE DE PRENDRE TA RETRAITE ET DE TE TAIRE.

PS: Les élections arrivent, commence à prier pour que ton cher maire repasse....

14.Posté par noe2013 le 26/09/2013 18:46
On me confond avec d'autres ..Je ne suis que le Sauveur ! Noah !

15.Posté par Reunionnais le 27/09/2013 09:07
Les syndicats évoquent tous une rentrée "éprouvante" et "fatigante", pour les enseignants


Qu'on leur supprime les jours de congés des vacances scolaires et là ils seront en mesure de se plaindre de la fatigue.. En attendant, qu'ils ferment leur gueule et font leur boulot, s'ils en sont pas capable,qu'ils laissent la place à d'autres.

16.Posté par Cathy Lou le 18/10/2013 14:05
C'est quand même incroyable... quel monde intolérant et ignorant... comment pouvez vous jugez de ce que vous ne connaissez pas? Si on n'est pas enseignant, on ne peut pas juger du travail et de la fatigue que cela incombe... tout dépend aussi de là où vous bosser... de même que je ne vais pas juger mon boulanger ou mon dentiste car je ne connais pas son travail. Je vous rappelle quand même qu'un enseignant est un étudiant qui a passé des diplomes, ce n'est pas un opportuniste. Libre à chacun de passer le concours d'ailleurs. Si vous ne sentez pas que les vacances font du bien à vos enfants c'est que vous êtes trop occupés à vous en débarrasser (à l'école et ailleurs) plutôt que de vous en occuper. Car oui, les vacances sont nécessaire pour tout le monde. Mais un prof n'a pas plus de vacances que les autres. Les 2 mois de vacances sont des congés SANS SOLDE. Le salaire est juste réparti sur 10 mois au lieu de 12 pour ne pas se retrouver sans paye pendant 2 mois. Et pour en revenir à ses histoires de rythme scolaire... j'emmène mes enfants à l'ECOLE pas au centre aéré. Il me semble que ça devrait rester un choix des parents... bien sur que ça doit bien se passer à certains endroits... mais certainement pas partout et loin de là. Toutes les écoles et toutes les communes ne sont pas égales... ça va créer des écoles avec des supers activités extra scolaire et d'autres où on fera des scoobidou...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales