ZinfosBlog

Rythme et calendrier scolaire : Un débat réel!


Rythme et calendrier scolaire : Un débat réel!
Pour un référendum d'initiative locale

Oublions le côté passionné des idées politiques d'hier !

 
A La Réunion, ce débat est important à plusieurs titres:
- nous sommes sous les tropiques, donc avec des saisons différentes de la France Hexagonale
- le calendrier scolaire a été longtemps un cheval de Troie politique des autonomistes pour marquer une différenciation d'avec la France dite force coloniale, donc le sujet est devenu emplie d'arrière-pensées
- les enseignants représentent une force incontournable, tant syndicale qu'économique ou communautaire.

Hier, les débats idéologiques imposaient une dualité qui aujourd'hui fait sourire même si elle n'était pas dénuée de fondements :

- ceux qui voulaient un calendrier climatique (de mars à décembre) étaient taxés d'autonomistes et d'indépendantistes
- ceux qui voulaient le statut quo étaient taxés de départementalistes inféodés à la France colonialiste.

Avec le recul, changer le calendrier scolaire est un acte éminemment politique tant les conséquences sur l'activité économique peuvent être importantes.
L'intérêt de l'enfant (rythmes biologiques) est souvent invoqué comme paravent pour l'une ou l'autre thèse.

A mon humble avis d'ancien élu, ancien éducateur spécialisé et ancien cadre des collectivités, il est souhaitable que l'on prenne en compte toutes les réalités:
- les journées d'école sont mal structurées
- il y a trop de coupures de vacances intermédiaires
- les enfants et les parents, notamment les familles divorcés, sont heureux de passer de vrais week-end ensemble pendant la semaine de quatre jours
- les vacances de fin d'année scolaire sont indispensables car l'impact économique (départs de familles et d'étudiants en France héxagonale ou visites d'étudiants dans leur famille locale)
- les vacances estivales sont indispensables car cela correspond à la période de chaleur et des cyclones.

A partir de ces réalités là, et compte tenu des aspirations de tout un chacun, il est nécessaire:
- de maintenir la semaine de 4 jours au primaire (et éventuellement le mercredi matin en secondaire), en supprimant au maximum les petites vacances intermédiaires pour garder le volume d'heures annuel d'enseignement
- d'imposer la coupure méridienne de 12 à 13.30
- de fixer le calendrier scolaire commençant invariablement le 17 août et finissant le 12 juillet
- de fixer les vacances d'été austral invariablement du 19 décembre au 01 mars.
A part la semaine de quatre jours, ces orientations ne sont que la reproduction de ce qui se faisait avant toutes ces réformes qui plaisent tant aux ministres. Ce calendrier qui était clairement climatique (tenant compte du climat tropical, comme aux Seychelles où il fait tellement chaud qu'il n'y a pas d'école les après-midi du lundi au samedi, avec un taux d'alphabétisation unique de 98%) ne pouvant s'imposer que par le législateur, je suis partisan d'un référendum d'initiative locale qui contraindrait, par son résultat, l'ensemble des parlementaires réunionnais, au delà de leur parti politique, à porter ce projet dans le cadre d'une proposition de Loi.

Le résultat permettrait aussi au Conseil Départemental et au Conseil Régional, conformément aux dispositions législatives sur la Décentralisation, de demander solennellement de modifier la loi existante en matière de fixation du calendrier scolaire par le Recteur après consultation du Conseil Académique de l'Education Nationale.


Suivez le ZinfosBlog de Cyrille Hamilcaro.
Lundi 16 Octobre 2017 - 05:21
Cyrille Hamilcaro
Lu 773 fois




1.Posté par GIRONDIN le 16/10/2017 18:19

Et c'est pour cela qu'à sin lui il fallait que les parents fassent grève et bloquent les écoles pour avoir un préau. Ce type était maire!

Je suis pour la location de pépinière, histoire d'être à l'ombre!

2.Posté par klod le 16/10/2017 18:23

"avis d'ancien élu, ancien éducateur spécialisé et ancien cadre des collectivités, il est souhaitable que l'on prenne en compte toutes les réalités"


y fé ri ! : il est heureux que mimil reconnaisse qu'il est beaucoup "ex ceux-ci , ex cela, " ..................... un début de "rédemption" , de "réalités" ?

3.Posté par GIRONDIN le 16/10/2017 19:33

Un préau pour l'école Adrienne Lenormand de la Rivière St Louis
Le 19/03/2012 | Par clélia | Lu 442

Déjà en 2008

En 2008, je faisais partie des parents d'élèves. Nous avions remis à chaque élève une feuille expliquant notre combat pour obtenir un préau, une sorte de pétition, en invitant les parents à la signer. Nous avions eu environ 150 à 180 retours, si mes souvenirs sont bons. Munis de ces précieuses signatures nous avions été reçus, 4 ou 5 parents d'élèves, par la déléguée des affaires scolaires à la mairie. Il avait été décidé de commander des arbres à la pépinière, le système de chapiteau provisoire n’étant pas aux normes sécuritaires. Après les vacances scolaires toujours pas d'arbres.... Qu 'étaient ils devenus ? C'était pendant un changement de maire. La nouvelle mairie nous a annoncé que les arbres avaient été livrés mais dérobés... Je ne fais plus partie des parents d'élèves pour des raisons professionnelles, mais j'encourage vivement les parents à manifester leur mécontentement, la santé de nos enfants est en jeu !!! Que faire pour que notre municipalité se mobilise enfin !! A qui doit on s'adresser pour être entendus ?

http://m.zinfos974.com/Un-preau-pour-l-ecole-Adrienne-Lenormand-de-la-Riviere-St-Louis_a39252.html

4.Posté par Eric le 23/10/2017 09:18

C'est quand on remarque que ce genre d’élu n'a pas honte de se parader malgré ces casseroles que l'on comprend que nous sommes toujours dans "fénoir".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter