Société

Route du littoral: Pourquoi les solutions tunnel et montagne ont été abandonnées ?

Depuis début juillet, une pétition lancée par l'écologiste de l'Alliance, Jean-Pierre Marchau, incite à réviser l'option du passage en mer de la nouvelle route du Littoral. Un choix qualifié de "pharaonique" et de "catastrophe" environnementale par ce dernier. Depuis, les commentaires de citoyens pleuvent : "pourquoi ne pas passer par la Montagne ?" Et si la solution du tunnel était la moins coûteuse ?." A toutes ces interrogations légitimes, le rapport final issu de la concertation publique de 2011, documenté des études existantes, y répondait déjà. Voilà pourquoi le tracé en mer, bien que décrié par certains, a été privilégié à l'époque...


Route du littoral: Pourquoi les solutions tunnel et montagne ont été abandonnées ?
Les pétitions et avec elles les prises de positions refont surface alors que le projet de nouvelle route du Littoral semble définitivement lancé. Le 5 juillet en effet, la phase d'études menée et finalisée par le groupe Egis a été transférée au président de Région, Didier Robert.

Cette avancée n'aura eu d'autre effet que de réveiller les opposants au projet en mer (voir la pétition lancée par J-P Marchau). Un bref historique sur le choix du tracé en mer s'impose. Voici ce que disait le rapport remis à la commission permanente de la Région en 2011, à l'issue de la concertation publique: "Les différentes variantes ont été étudiées : voie terrestre par les hauts, tunnels, voie maritime par les bas ont été comparés du point de vue des objectifs du projet et des enjeux de sécurisation des échanges, des enjeux environnementaux, techniques et socio-économiques. Les enjeux environnementaux étant particulièrement importants sur le plateau de la Montagne, la solution d'un nouveau tracé par les Bas a été privilégiée", détaille le rapport.

Face au risque de montée des eaux voire de vagues géantes type tsunami, beaucoup ressortent des tiroirs le passage en voie tunnel. Voici ce que le rapport d'expertise prévoyait : "les sections en tunnel ne sont pas entièrement sécurisées (tête de tunnel) et peuvent être la source de graves problèmes de sécurité en cas de dysfonctionnements (bouchons). Les solutions en tunnels présentent, en outre, des coûts d'investissement et d'exploitation très supérieurs aux solutions maritimes". Certes, le chiffrage du passage en mer laisse à réfléchir : 130 millions d'euros au kilomètre pour les passages en mode viaduc. Toujours est-il que cette version paraît être la moins pire des solutions.

Des impacts environnementaux plus conséquents par les hauts

Prenons de la hauteur. Toujours selon les mêmes conclusions étayées dans le rapport final de la concertation, "le Plateau de la Montagne recèle des espèces patrimoniales très importantes que les tracés par les Hauts pouvaient détruire. L'atteinte à des habitats abritant des espèces protégées devait préalablement faire l'objet d'une demande de dérogation auprès du Conseil national de protection de la nature. Quelques espèces patrimoniales sont présentes sur la falaise (flore et faune-oiseau marin)". Malgré ces explications scientifiques que personne ne remet en doute, beaucoup de Réunionnais y voient plutôt le moyen de préserver le calme et la valeur foncière d'un quartier de la Montagne composé de sompteuses habitations et autant de "grands noms".

En mer, évidemment d'autres obstacles environnementaux sont présents mais ceux-ci semblent moins impactant si l'on en croit le rapport. "Outre les espèces marines (cétacés,...) des formations coraliennes sont présentes le long du tracé (Pointe du Gouffre, Petite Chaloupe, Baie de la Possession)". Voilà pour le constat. Un écueil a pourtant été évité avec l'abandon d'une gare de péage en face de la Possession. L'abandon du péage permet d'écarter le tracé du banc des Lataniers qui réclamait un élargissement en mer des voies.

En conclusion de ce document fourni d'une trentaine de pages, le rapport conclut qu'"à l'issue de ces nombreuses études, des deux expertises internationales menées sur le projet, des deux débats publics organisés et d'une première phase de concertation, le parti d'aménagement maritime est apparu comme celui répondant le mieux aux problématiques identifiées et sans impact direct sur des espaces d'intérêt écologique majeur (unique au monde)". Pas sûr que ces éléments tombés aux oubliettes fassent reculer les oppositions résurgentes. La dernière preuve en est la demande d'audience auprès du ministre Victorin Lurel d'une délégation de la société civile conduite par Bruny Payet, ex-conseiller général et régional, fervent opposant au projet actuel.
Lundi 23 Juillet 2012 - 14:04
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 4000 fois




1.Posté par Dada le 23/07/2012 15:12
Le coût final sera multiplié par deux, la Réunion ne se cantonne pas qu'à la route du littoral, endetter toute la Réunion seulement pour un bout route c n'importe quoi.

2.Posté par noe le 23/07/2012 15:27
Ce projet en mer est bien meilleur et ne déguisera pas trop la vue sur l'océan ...
Pendant la traversée , on pourra admirer les vagues qui clapotent , les baleines qui soufflent au vent , les coraux , les paille-en-queue sur la falaise et même les chutes de pierres en cas de pluie ... et tout cela bien protégé par la distance entre la route et la falaise !
Par contre interdiction de circuler avec des tacots qui risquent de tomber en panne et créer des bouchons !
Le tunnel , a-t-on pensé aux clostrophobes ? circuler dans un tunnel en respirant la fumée des camions et bus et voitures diesel mal réglés , le bruit amplifié , sans vue sur la mer ....risque de mourir enfermé ...? mauvais projet et surtout coûteux !
La route par le Haut , avec la pente donc gaspillage de carburants et plaquettes de frein pour la descente ?risque d'accident , vitesse ...
Donc la route via la mer est plus utile , c'est une nécessité !
Bravo D. Robert !
Tenez bon !
Les écolos-péi ne gagneront pas la bataille !

3.Posté par lastic le 23/07/2012 16:02 (depuis mobile)
les raisons invoquées contre la solution tunnel me semblent bien legères. Pour ceux qui peuvent voyager ils peuvent voir des tunnels pour faire passer voitures, camions et trains.

4.Posté par on raconte un peu ce que l''''on veut à des moutons le 23/07/2012 16:38
marrant, parce que tout ce toutim de protection d’espèces des hauts on en a pas trop entendu parler pour la route des tamarins... alors qu'elle coupe l'ile en deux !!!!????? et puis si il y a patrimoine à préserver sur la falaise comment se fait il que l'on l'ai laissé se bétonner et se construire? et puis l'option des hauts n'implique pas de faire passer la route à flanc de falaise, elle peut très bien passer à 1 km du bord... bref, de beaux arguments qui sortent un peu comme ca les arranges... j'ai rien contre mr robert mais 2,5 milliard excuser moi du peu mais non, non et encore non !!!!! le projet est expédié justement pour ne pas pouvoir être bloqué, les concertations ont été faites à l'arrache, et bcp de monde n'a pas eu sont mot à dire, et justement ils savent très bien que qd le premier coup de pioche sera donné il n'y aura plus de marche arrière.... le volet environnemental à été totalement zappé, encore un graissage de patte et hop c'est validé... pourtant il y a pas mal d'histoire qui courent sur des personnes qui n'ont pas été écoutés, sur des versions qui n'ont pas été explorés.... lobby lobby, mon beau lobby... c sur que les transporteurs et les concessionnaires ainsi que les vendeurs de gasoil ont plus intérêt à avoir une route plutôt qu'un train, après je dis ca, je dis rien... parce que 2x3 voies avec des écobus (d'ailleurs je ne savait pas que des bus au gasoil étaient éco... surtout que le gasoil vient d'étre classé cancérigène par l'oms) bref et leurs voies spéciales... qui finiront plus vite mais comme tout le monde dans un énorme bouchon à l'entré de st denis !!!!!?????? et bien c sur les gens ne se prendront plus de cailloux sur la tete mais finiront avec un cancer à force d'être dans les bouchons.... la vache c pas une question d'écolo ou pas, c'est une question d’endettement, de pérennité, de délais (parce qu'elle sera pas là avant 2020 minimum cette route) et on en sera ou en 2020 de la population et des voitures à se rythme là?.... bref 2,5 milliards !!!! là c juste du bon sens... 3 fois déja et à chaque fois ca n'a pas marché... faut arrêter les frais, la mer c pas la bonne solution !!!! mais vous savez ou il est le vrai pb? le pb c st Denis chef lieu et préfecture... si le chef lieu/préfecture était le Port ou la Possession, avec un aéroport et toute la panoplie, et bien n' aurait plus aucun soucis car il y aurait moins de grosses sociétés implanté sur st Denis, moins de trafic, de transport donc moins de circulation, st Denis serait une jolie petite ville côtière encore préservée ou il ferait bon vivre... mais là, houlala je lève un sacré pb ca va en faire hurler certain... mais je suis sûr que cela couterait moins cher de faire un aéroport au Port plutôt qu'une route qui relie le port à st Denis...

5.Posté par le peuple doit décider le 23/07/2012 16:48
Les avis des technocrates (souvent téléguidés car ils disent rarement le contraire de ceux qui les payent) c'est bien mais ça ne vaudra jamais l'avis des Réunionnais et Réunionnaises qui n'ont pas été consultés pour un projet aussi important pour eux car les impactant à plus d'un titre : Cadre de vie, transport, sécurité, et le plus important le plan financier.

Car non seulement on devra tous payer les surcouts considérables de la digue qui ne seront pas financés autrement, mais encore il ne sera pas possible d'envisager quelque autre projet que ce soit, déviation ou autre, ailleurs dans l'île pendant plusieurs années et donc tout le monde est concerné quel que soit son lieu de résidence.

Exigeons donc un referendum d'initiative populaire sur l'ensemble de l'île avec un choix clair entre ce projet de route digue en mer et un projet sur rail du type projet "tram train" initial.

Tout le reste c'est du bla bla bla ...

6.Posté par JOSEPH le 23/07/2012 17:38
LES ARGUMENTS AVANCES PAR MONSIEUR GRONDIN EN FAVEUR DU PROJET RETENU NE SONT PAS VRAIMENT CONVAINCANTS ! IL N ' Y PAS DE PLATEAU CONTINENTAL ,nous a -t-on fréquemment assuré SUR LE TRACE DE LA FUTURE ROUTE AU-DESSUS DES FLOTS ! LA FORCE DE LA HOULE EST TRÈS IMPORTANTE ,EN TEMPS NORMAL , a-t-on aussi affirmé ! Qu'en sera t-il par temps de forts cyclones??
POUR RÉPONDRE AUX " ARGUMENTS" DE CERTAINS " ZINFO-NAUTES",CETTE ROUTE DU LITTORAL NE DOIT PAS ÊTRE CONSTRUITE "pour admirer les vagues qui clapotent , les baleines qui soufflent au vent ,les paille-en queue au- dessus des falaises ....-spectacles admirables ,certes -MAIS POUR ASSURER UNE LIAISON FLUIDE ,SÉCURISÉE EN TOUTES CIRCONSTANCES ATMOSPHÉRIQUES ET ,SI POSSIBLE PAR CES TEMPS DE CRISE ,PAS EXAGÉRÉMENT COÛTEUSE ET "PHARAONIQUE"!!! TOUTES LES PROPOSITIONS ( pour une infrastructure qui devrait durer trés longtemps APRÈS NOUS ) MÉRITERAIENT D'ÊTRE ÉTUDIÉES TRÈS SÉRIEUSEMENT !!!

7.Posté par Zbob le 23/07/2012 18:56
Le tunnel n'est pas retenu à cause de son coût? Lequel ? a-t-on des chiffres?
le tunnel pas sûr à cause des bouchons à l'entrée de St Denis ? la bonne blague , ils ne disparaîtront pas avec la nouvelle route...
L'écologie? la protection de la nature? laisez moi rire ( jaune) car qui se préoccupe vraiment de la nature ici ? Ceux qui jettent à longuer d'année leurs déchets partout, sur les bords de route , sur les plages, dans les ravines? Les bétonneurs peut-être?
Les tecnocrates sont payés par les grandes boites de BTP? Peut-être, mais ils obéissent surtout aux politiques ( enfin , à ces mecs qui font semblant)
Un tunnel ? Mais enfin , ça ne se voit pas , pendant les travaux on ne verrait rien !Alors qui saurait que les "politiques" sont à l'origine de ça? Tandis qu'une route de dingues, ah oui, on va les voir les travaux et on verra les multiples pannaux qui nous diront qui fait ça ( mais ils oublieront de dire qu'ensuite les impôts exploseront pour l'entretien du jouet!
Vivement ne tempête centenale, qu'on puisse ensuite imaginer un autre projet , je ne sais pas moi, un pont suspendu de 20 km de long , à 200 m au dessus de cette nouvelle route une fois qu'elle aura été bousillée par les tempêtes et l'érosion accélérée

8.Posté par Jeff le 23/07/2012 19:03
Ouais, il y a quand même une question que je mepose, pourquoi les ingénieurs avaient-ils dessinés le tracé du tram train en tunnel et qu'ils déclarent ensuite que c'est impossible pour une route. C' est vrai on ne sait peut-être pas faire des tunnels chez les entreprises "retenues"

Il était parfairement concevable d faire une galerie route = une galerie Tram/train, l'une servant de back-up à l'autre? Mais quand on discutait avec le commissaire enquéteur on savait tout d suit quel était son choix.

Mais va falloir faire quelque chose.
Bof, je crois quand même que les flux en galeries seraient moins onéreuss.

9.Posté par coco de lo le 23/07/2012 21:38
des noms des noms !! qui sont ces grands qui s'abriteraient derrière la faune et la flore ..?! des noms d'oiseau ? rohhhhhhhhhhhh tout de même !!

10.Posté par JH-26A-LES-MAKES le 23/07/2012 22:08
Une autre solution que personne n'a pensé : on a cas vider la mer, plus besoin de faire de pont ni cette farce de digue dingue pour dindons !

Et par la même occasion on aura plus le problème des requins, enfin les requins la mer, pcq les Requins eux ils resteront toujours quoi con fasse...

11.Posté par joevany le 23/07/2012 22:09
Tout ça c'est du concret le tram train aurait ete aussi efficaceque celle de Brest ici à la reunion on marche sur la tête LeTramway de Brest. Un mois déjà, 85.000 voyageurs le 14 juillet !
23 juillet 2012
Un mois jour pour jour après sa mise en service, le tramway fait désormais partie du paysage brestois. Tour d'horizon des tops et flops de la nouvelle star de la ville. [Tous nos articles sur le tramway]
Un mois déjà... Le 23 juin, letramway était officiellement mis en service à Brest, après plusieurs années de travaux et des mois d'essais sur l'ensemble de la ligne. Très attendu, il fait aujourd'hui partie du quotidien des Brestois. Malgré quelques couacs au début de sa mise enservice et des détails à régler, çaroule, aujourd'hui, pour le tram.
Cafouillages de départ. Les15 premiers jours de la mise en service du tram ont généré leur lot de désagréments pour les usagers. Des pannes sur le système de régulation ont entraîné des retards sur les horaires de passage. «La situation s'est très nettement améliorée», assure-t-on chez Keolis, l'exploitant du tramway brestois. D'autre part, plusieurs stations (Porte de Gouesnou, Pilier-Rouge, Strasbourg et Octroi) ne sont pas encore équipées de bornes d'information à destination des voyageurs. La raison? Ces bornes nécessitent des configurations spécifiques, qui sont encore en cours de réglage. Les distributeurs automatiques de billets présentaient encore, ces derniers jours, quelques pannes.Ces systèmes sont corrigés au fur etàmesure par le constructeur.
Tonnerres de tram. Pendant les Tonnerres, aucun problème de ponctualité n'a été signalé. Les 19 rames brestoises ont été mises en service pour répondre au pic d'affluence et plusieurs dizaines d'agents de Keolis ont été mobilisées, notamment pour orienter etrenseigner les voyageurs. Pendant les six jours de fête, 60.000 passagers en moyenne ont emprunté le tramway chaque jour, 119.000 si l'on ajoute lebus. Le record de fréquentation a été enregistré le 14juillet avec 85.000 voyageurs dans les rames, 135.000 en tout. Petit raté, en revanche, durant ces six jours de fête, un manque d'information sur les horaires du tram, qui circulait bien jusqu'à 2h. Beaucoup d'usagers n'en avaient malheureusement pas connaissance. Autre reproche, l'impossibilité de prendre un simple ticket à 1,35 € pendant ces six jours. Le seul billet disponible était valable pour toute la journée mais facturé 2 €. Unpeu cher si l'on souhaitait juste descendre la rue de Siam et passer le pont de Recouvrance...
Le tram et la pluie. Des usagers ont regretté la présence d'une forte condensation dans les rames, les jours de pluie et de forte affluence. Le système de climatisation-ventilation des rames aurait peut-être mérité d'être légèrement surdimensionné. Enoutre, l'arrêt Octroi ne dispose pas, pour le moment, d'abri pour les voyageurs. Pas très confortable quand il pleut.
Nouveau parking-relais.
Un parking-relais tram-bus va être installé d'ici une quinzaine de jours au niveau de la place de Strasbourg, entre les rues Jean-Jaurès et Albert-Louppe. Il permettra aux automobilistes de laisser leur véhicule sur place puis de prendre soit le tram, soit le bus. Pratique.
Accidents. Depuis sa mise en service, le 23juin, Keolis a déploré un seul accident de circulation. C'était le 29 juin, à Recouvrance. Une voiture, qui effectuait undemi-tour en traversant lavoie, avait été percutée par le tram qui, dans le choc, était sorti des rails sur un mètre. Hormis quelques personnes choquées, l'incident n'avait pas fait de blessés. Deux autres accidents avaient eu lieu avant la mise en service, pendant la phase d'essai: le premier, sans gravité, avec une camionnette de La Poste. Quelques jours avant l'inauguration, un jeune scootériste avait été percuté et s'était retrouvé sous la rame. Mais il avait pu sortir de l'hôpital rapidement après les faits.
Goulven Connan

12.Posté par Darwin Lechar le 23/07/2012 22:21
Je me demandais quelles étaient ces espèces protégées dont on nous parle tout le temps mais en voyant sur la photo leurs drôles "d' habitats" perchés jusqu'au bord de la falaise je devine à peu près de quoi il s'agit.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales