Economie

Route du Littoral: Vinci et la GTOI/SBTPC se partagent les chantiers à 1,2 milliard d'euros

Hier, la commission d'appel d'offres a attribué les deux principales tranches du chantier de la nouvelle route du Littoral au groupement Vinci et au groupement GTOI/SBTPC. Le montant total des travaux s'élève à 1,2 milliard d'euros pour le viaduc maritime et la digue en mer dont une grande partie ira directement au profit des entreprises réunionnaises.


Route du Littoral: Vinci et la GTOI/SBTPC se partagent les chantiers à 1,2 milliard d'euros
La Région a convié la presse ce matin à la pyramide inversée pour le point sur l'état d'avancement du chantier de la nouvelle route du Littoral. Hier, la commission d'appel d'offres a attribué les deux plus gros chantiers aux groupements Vinci et GTOI/SBTPC pour 1,2 milliard d'euros. Le président de la Région, Didier Robert, a réaffirmé une nouvelle fois que les travaux seraient lancés en fin d'année.

Le choix de ces deux groupements n'est pas dû au hasard. "L'offre retenue est la plus économiquement avantageuse. Celle qui fait l'équilibre entre le meilleur prix et les qualités techniques exigées", explique le vice-président en charge de la nouvelle route du Littoral, Dominique Fournel. Dans les chiffres, le viaduc maritime (5.400 mètres) a été attribué à Vinci pour un coût de 715,7 millions d'euros. Les travaux débuteront en 2015 pour une durée de 54 mois. Quant à la digue en mer, les travaux dureront 57 mois pour un montant de 474,9 millions d'euros. Un chantier décroché par le groupement GTOI/SBTPC.

Aujourd'hui, le montant global des travaux se chiffre à 1,291 milliard d'euros. "Un montant inférieur aux estimations du maître d'oeuvre et dans le respect du budget arrêté par la Région", souligne Didier Robert. Mais il reste encore un lot important à attribuer, les 2.700 mètres de route entre la Possession et la Grande Chaloupe. "Il n'y a pas encore eu d'appel d'offre car il existe encore un débat sur la solution envisagée. Mais la meilleure solution reste la mise en place d'une digue", rappelle-t-il.

"Nous sommes au rendez-vous fixé, conforme à nos engagements pour la mise en chantier de la route du Littoral"

"Il s'agit d'un engagement politique pris par notre majorité depuis 2010 dans le cadre d'un projet régional (…). Nous avons validé un projet qui prend en compte tous les enjeux environnementaux, les enjeux économiques et sa dimension sociale. Nous avons pris le pari de valider un planning volontaire avec pour objectif de lancer les premiers travaux avant la fin de l'année 2013. En conclusion, nous sommes au rendez-vous fixé, conforme à nos engagements pour la mise en chantier de la route du Littoral", poursuit Didier Robert.

Soulignant "l'excellence" des rapports avec l'Etat, la Région attend désormais trois décisions administratives pour lancer définitivement les travaux de cette nouvelle route du Littoral. "On attend l'arrêté préfectoral sur le domaine public maritime (reçu un avis favorable du commissaire enquêteurs ndlr) dans les prochains jours. L'arrêté préfectoral sur le dossier police de l'eau dont l'enquête publique a été clôturée le 25 juillet 2013 et qui a reçu un avis favorable du Conseil départemental de l'environnement et du risque sanitaire et technologique. Enfin, le dernier arrêté préfectoral et ministériel de dérogation sur les espèces protégées et qui concerne le grand dauphin commun", précise-t-il.

"Je n'envisage pas le cas de figure que le chantier ne se fasse pas"

Des arrêtés dont Didier Robert ne manquera pas de parler lors de sa rencontre avec Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, de passage à la Réunion pour la conférence de coopération régionale et celle des RUP (Région ultra-périphérique). "Nous attendons une position définitive de l'Etat sur cette question pour engager très rapidement les dernières procédures, celles de la notification des marchés", ajoute Didier Robert.

"Le contexte ou nous évoluons est sensible. J'entends tous les jours les cris d'alerte des entreprises et des salariés. Il est évident que la mise en chantier de la nouvelle route du Littoral est une opportunité extraordinaire de redonner du dynamisme aux entreprises, à l'économie et à l'emploi", explique-t-il.

"Je n'envisage pas le cas de figure que le chantier ne se fasse pas. Tous les éléments sont mis en oeuvre pour être à l'heure sur ce chantier. Reste une part, la responsabilité de l'Etat sur ce projet. Je ne doute pas une seconde que l'excellence des relations sur ce projet soit maintenue dans l'intérêt de la Réunion", conclut Didier Robert.

Rendez-vous est pris pour le lancement des premiers travaux de la nouvelle route du Littoral à la fin de l'année.

------------------

La nouvelle route du Littoral en quelques chiffres :

- Travaux préparatoires : Marchés fournitures attribués à entreprise locale pour montant de 1,64 million d'euros.

- Quatre lots attribués en juin à des entreprise réunionnaise : accès bretelle provisoire pour 3 millions d'euros (ordre de service émis) / Lot SBTPC 5,8 millions d'euros (Piste de chantier de la Possession)

- Echangeur de la Possession : SBTPC pour 54,6 millions d'euros (Travaux 2014/2015)

- Viaduc de la Grande Chaloupe : Eiffages pour 37,6 millions d'euros (2014/2015)

- Viaduc Maritime : Groupe Vinci : 715,7 millions d'euros 5km400 / 54 mois de travaux à partir de 2015.

- Digue en mer : GTOI / SBTPC : 474,9 millions d'euros / 57 mois de travaux à partir de 2015

Financement :

- Région : 669 millions d'euros dont 450 millions d'euros financés sur la base d'un prêt auprès de la CDC sur 40 ans à un taux de 1% (Remboursement d'environ 20 millions d'euros par an)

- Etat : 780 millions d'euros

- FEDER : 151 millions d'euros
Mercredi 16 Octobre 2013 - 12:44
Lu 4512 fois




1.Posté par darky le 16/10/2013 12:51
pas d'info sur les dessous de ces contrats..?

2.Posté par TEGO le 16/10/2013 15:06
Laisses la mer battre ...
la langue la poin lozo ... Pour celles et ceux qui ne savent plus kwa dire !

Par contre bien et on ne peut que louer cette initiative à la condition que les entreprises réunionnaises participent aussi aux offres des entreprises dans le cadre des marchés travaux de la Nouvelle Route du Littoral .

Et au diable la varice pour celui qui n'a pas eu son p'train à vapeur !


3.Posté par noe le 16/10/2013 15:26
Les autochtones ont eu des miettes !!!! comme d'habitude , ils seront sous-traités !

Et les transporteurs dans tout cela ? routes bouchées , manifestations diverses dans l'île ?

4.Posté par Michel Gangaye le 16/10/2013 15:27
Le bétonnement durable pour satisfaire les lobbys. Finalement les électeurs votent, mais se sont les élites qui profitent.

5.Posté par Toby or not Toby le 16/10/2013 15:28
SBTPC étant une filiale de VINCI, comme CAMPENON BERNARD et DODIN, GTOI étant une filiale de BOUYGUES, encore une fois (comme pour l'aéroport), les 2 plus gros ont préféré faire un groupement pour en rafler chacun environ la moitié, plutôt que de se battre l'un contre l'autre... Comme çà, sur les autres critères (techniques, qualité, délais, etc.), même EIFFAGE (pourtant gros aussi) ne peut pas rivaliser...

6.Posté par mékisonkons! le 16/10/2013 16:28
Marché attribué à Vinci , un viaduc en mer de 5400 m pour715 millions...tiens donc...
Pont de la rivière Saint-Etienne , coût prévu initial 80 millions , coût final 120 millions soit +50%.
120 millions pour un ouvrage de 4 voies long de 700 mètres....donc pour une 6 voies de 5400m :
120/4x6 = 180 millions en 6 voies , et 180/700x5400 pour faire 5400 m = 1388 millions ! ha ha ha ha ha !

7.Posté par automobiliste le 16/10/2013 17:04
En tous les cas moi qui fait cette route tous les jours, je suis heureux de voir que ça avance bien!

Il faudra patienter encore un peu pour ne plus avoir à subir le basculement et les embouteillages mais je suis soulagé pour tous les automobilistes qui prennent cette route et qui n'auront plus à craindre la chute d'un galet sur leur voiture.

8.Posté par oui le 16/10/2013 18:00
Les potes à sarko ont du faire la fête toute la nuit ! papa bouygues a -t-il gâté son filleul ? c'est vrai que la Région est commandée par la droite et qu'Eiffage bien meilleure techniquement et surtout respectable vis à vis des ouvriers est dirigée par des hommes du métiers !!

9.Posté par kafir le 16/10/2013 19:14
Le choix des entreprises retenues incombe à la commission d'appel d'offre qui à le pouvoir de décider.
Il s'agit de retenir ( l'offre économiquement la plus avantageuse), le code des marchés publics en énonce cinq" il faut saluer la transparence du président Didier robert " le mieux disant social "en matière d'embauche et de formation des demandeurs d'emplois.
kafir

10.Posté par lol le 16/10/2013 19:46
post 1 les dessous sont dans out darky, merde les morts qu'il y a eu depuis des années sur cette route devraient nous interpeller , et vivement une nouvelle route sure

11.Posté par jemma le 16/10/2013 21:38
On a beau dire, il y a quelque chose d'assez choquant: autant d'argent à dépenser pour une route! Quelque soit sa nécessité et comparativement, il y a tant de minimas sociaux, de chômeurs, de familles à loger dignement, des transports en commun pas vraiment au top malgré de nombreuses améliorations! Et une population qui avoisinera le million d'habitants bientôt?

12.Posté par fred le 16/10/2013 21:53
En voyant la une du jir ce matin je me demandais si c était informatif ou un gros coup de pub pour le president de la Region.On se croirait 50 ans en arriere du temps ou le jir était proche de la droite

13.Posté par Bouftango le 16/10/2013 21:54
Pour post @darky

C'est écrit: "la commission d'appel d'offres". Ce que vous supposez se trouve dans le 1er mot....

14.Posté par kersauson de (P.) le 17/10/2013 08:30
la Route du Littoral Nouvelle, dites « en mer » , cout 1,5 a 2 milliard d’euros, qui détruirA une partie de la barrière de corail, qui reposerA sur des fonds sableux : un vrai « Nouveau Pont de la Rivière St Etienne (cyclone Gamède) »
OR, la Route Littoral actuelle est quasi sécurisée, après pause des filets il ne tombe plus qu’une tonne par an, et derrière les filets ; les basculements ont été réduits par 2. Elle n’a fait QUE (mais c’est trop bien sûr) 50 morts en 50 ans , la Tamarine en est a une moyenne de 4 par an (vitesse oblige (je connais une 4 voies en métropole (Vannes Lorient 40kms) qui fait 10 morts/an malgré des radars fixes et mobiles ))
Cette route est opérationnelle (et a tant couté déjà) : il faut juste la consolider : - en coupant encore le haut des falaises a pic (**) (même si de « grosses huiles » ont des terrains (on expulse bien des pauvres pour la Tamarine ou le Tram))
- en la recouvrant, vers 20 mètres de haut, d’un toit en Super Béton, penché ; les (quelques) roches tomberaient et rouleraient dessus, et tomberaient en mer, ET protègerait des pluies et cyclones (plus de basculement !)
Coût de ce toit : environ 500 million (cimentage etc.. ) qui fera travailler des Réunionnais (ouvriers ET industriels du BTP), sur 4 , 5 ans.
(**) et (*) Couplons cela à un élargissement de 2 mini voies coté mer, par les déblais du haut des falaises (quitte a couper la route Un, 2 mois !! (ce n’est rien)), pour préparer un éventuel TRAM, ou Train (****), et dans un 1er temps des voies Bus propres et Poids Lourds !
Coût total : environ 800 millions : 1,2 milliard d’économies !

Cette route, on peut la désengorger (1/3 minimum) et donc ne plus investir dans une route nouvelle: COMMENT ?

Par la mise en œuvre IMMEDIATE de la route des Goyaviers, des plaines, INDISPENSABLE, qui permettrait aux sudistes du Tampon St Louis St Pierre de rejoindre, sans plus de kilomètres St Denis et surtout les communes à l’Est de St Denis (***) (Ste Marie Ste Clotilde et Ste Suzanne aux activités industrielles et tertiaires fortes), et donc St André.

Par la création d’un passage souterrain au Barachois, INDISPENSABLE, qui permettra à l’Ouest d’éviter l’entrée de St Denis, en accédant aux communes de l’Est de St Denis (***).

Les économies sur cette Route en Mer pourront être utilisées à des projets (faisant travailler les réunionnais), et INDISPENSABLES et OBLIGATOIRES dans le cadre de UE.

Refonte du Réseau Eaux Propres ( des milliers de litres partent dans la nature chaque jour)
Refonte du Réseau Eaux usées (trop tombent encore en mer)
Réseau Electricité (Oui GERRI certes mais ce sera plus long que prévu), pourquoi pas par une centrale nucléaire (en métropole 1 pour environ 1 million d’habitants, donc ici idem), avec possibilité de vendre à Maurice, Madagascar ..
Destruction des ordures et stockages, et Récupération du Méthanole : vous savez qu’une population de 800.000 habitants produit en excréments, de quoi alimenter 280 bus (4 fois plus de bus que les cars jaunes, 15% du futur parc !!)

Voila : des projets simples, nécessaires, qui seront adoptés de suite par les contribuables !
comme de faire des ponts solides (le nouveau de la Riviere St Etienne ainsi, ou encore cette Tamarine qu’il fallait faire depuis longtemps ; et qui n’est pas un projet VERGES ) au-dessus de certains raviers (Ouaki..),
sécuriser ENFIN l’accès a Cilaos, à Salazie, Langevin, cap Laoussé;
ce fameux pont de la rivière des Galets à Cambaie, enfin acté, mais 2 ans d’études.., puis 2 ans de réalisation, pour un projet de 250 mètres, sans expropriation, en pleine ligne droite et plate !!
améliorer les approvisionnements des hauts (ilets entre autres) !


15.Posté par sardine robert massalé le 17/10/2013 09:00
je crois que Mr Robert à oublié de présisé que les 1.6 Milliard prévue ne comprennais pas la portion de route ente Possesion et Grande Chaloupe, celle là meme qui à fait des victimes en mars 2006.
Chapeau pour la seclection des entreprises 100% local, mise a part une seule société de terrassement retenue lors en juin. GTOI ET/SBTPC sont les premiers tueurs de PME ET ARTISANS. Nous savons tous qu'ils tirent les prix au plus bas pour prendre des chantiers comme disait (mékisonkons!) et abusent en sous traitance sur les petite sociètés jusqu'à fermeture.

16.Posté par ti coq le 17/10/2013 09:17
je pense que le dessous table pour didier robert sera au moins 10 millions d'euro

17.Posté par ZembroKaf le 17/10/2013 09:54
@12
le JIR est toujours à Droite et fidèle soutient de M.Fontaine et de Saint Pierre.
@14
Par la création d’un passage souterrain au Barachois, INDISPENSABLE, qui permettra à l’Ouest d’éviter l’entrée de St Denis, en accédant aux communes de l’Est de St Denis (***).

avant même les travaux de la NRL.

18.Posté par Avantageuse ? par rapport à quoi ??? le 17/10/2013 09:56
L'offre retenue est plus avantageuse que d'autres sur le papier.
Mais c'est le projet retenu, NRL, qui est désavantageux pour les Réunionnais.
Il est certain que d'autres projets, plus sérieux, reviendraient bien moins cher que le projet NRL !!!.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales