Politique

Roland Robert, l'homme politique des records


Roland Robert, l'homme politique des records
Roland Robert est décédé ce 29 avril 2014 à l'âge de 77 ans. Il était l'homme politique des records de longévité.

Né en 1937 au Guillaume Saint-Paul, aîné de six enfants, Roland Robert a très vite inscrit sa vie dans celle de l'action politique, comme son père, qui fut 1er adjoint à Saint-Louis en 1945, ville où il travaillait en tant qu'agent de chemin de fer.

Ses premiers pas publics sont ceux qu'il effectue en co-fondant l'Organisation Démocratique de la Jeunesse Réunionnaise.

En 1961, alors qu'il est professeur de biologie au collège de Saint-Paul, il fait partie des Réunionnais frappés par la fameuse ordonnance Debré de 1960, qui obligera certains fonctionnaires d'Etat à quitter l’île à cause de leur "comportement (qui) est de nature à troubler l’ordre public", comme le stipulera le décret.



Après huit ans d'exil forcé en métropole, il regagne La Réunion pour exercer de nouveau au collège, à Saint-Paul puis au Port.

 1971 est l'année de son premier sacre à la tête de la commune de La Possession, porté par une vague communiste qui réussit à prendre la direction de nombreuses villes.

Son règne à La Possession s'achèvera plus de 43 ans plus tard. Ses succès en 1971, 77, 83, 89, 95, 2001, 2008 en font le maire à la plus longue longévité et de loin dans notre département et sans doute même parmi un cercle très restreint au niveau national.

Entre-temps, Roland Robert a aussi compilé les succès électoraux pour siéger sans discontinuer au Conseil général depuis 1973. Il sera réélu pour la dernière fois en 2011 où il sera désigné 1er vice-président. Fonction qu'il devait occuper jusqu'en 2015 avec le renouvellement de l'assemblée départementale.

Ne craignant pas l'érosion des voix malgré l'usure du pouvoir, Roland Robert a également réussi l'exploit d'être réélu à chaque fois (sauf aux cantonales de 2011) dès le 1er tour. Son seul échec électoral aura été celui que beaucoup estiment comme l'élection de trop, celle de mars 2014.

Enfin, l'action politique de l'ancien homme fort de La Possession ne peut pas être dissociée de celle du Parti communiste réunionnais. De l'émergence du parti à son ascension jusqu'à la prise de responsabilité à la tête de différentes communes de l'île, Roland Robert en était un acteur privilégié, au côté des ténors dont il faisait partie. Il sera le garant, comme ses homologues successifs à la mairie du Port, de la mainmise du PCR sur ces deux villes de l'Ouest qui constituaient des bases électorales indéfectibles pour le parti.

Roland Robert laisse derrière lui sa femme et ses trois enfants.
Mardi 29 Avril 2014 - 16:47
Lu 2823 fois




1.Posté par noe le 29/04/2014 19:05
Saluons ce grand homme politique qui a su mener la Possession dans le 21e siècle !

2.Posté par Dimitri ALAIN le 29/04/2014 19:37
une page de la politique Réunionnaise qui se tourne a sa famille la paix de l"âme .

3.Posté par KAFIR le 29/04/2014 21:09
A la suite de ces fâcheux démêles avec le gouvernement Debré un autre grand Réunionnais .
Après de nombreuses tergiversations , c'est finalement la décision de l'exile qui l'emporte .
Le gouvernement ne veut pas perdre la face en reconnaissant son erreur sur la personne de , d'autant plus qu'il avait réfléchi long temps pour ce décider .
Il est vrai aussi que l'intéressé a tord ou a raison était traité pour un agitateur plutôt que patriote .
A mon sens , il eût mieux valu trancher dans le vif à ce temps -là et placer enfin à la tête de notre ile un haut fonctionnaire digne de ce nom, possédant l'aptitude professionnelle , et morale voulue .Il devait bien s'en trouver , que diable ! on aurait ainsi évité bien des déboires ultérieurs . En ce qui me concerne , je peux affirmer que les vicissitudes Franco-Française ont donné plus de fil à retordre que de l'hostilité aux patriotes . Il restera un grand réunionnais .

kafir

4.Posté par KAFIR le 29/04/2014 21:09
A la suite de ces fâcheux démêles avec le gouvernement Debré un autre grand Réunionnais .
Après de nombreuses tergiversations , c'est finalement la décision de l'exile qui l'emporte .
Le gouvernement ne veut pas perdre la face en reconnaissant son erreur sur la personne de , d'autant plus qu'il avait réfléchi long temps pour ce décider .
Il est vrai aussi que l'intéressé a tord ou a raison était traité pour un agitateur plutôt que patriote .
A mon sens , il eût mieux valu trancher dans le vif à ce temps -là et placer enfin à la tête de notre ile un haut fonctionnaire digne de ce nom, possédant l'aptitude professionnelle , et morale voulue .Il devait bien s'en trouver , que diable ! on aurait ainsi évité bien des déboires ultérieurs . En ce qui me concerne , je peux affirmer que les vicissitudes Franco-Française ont donné plus de fil à retordre que de l'hostilité aux patriotes . Il restera un grand réunionnais .

kafir

5.Posté par noe le 30/04/2014 07:13
Même notre illustre Président Hollande ne pourra tenir aussi longtemps en politique !
Son carri lé fé !

6.Posté par Citoyen lambda le 30/04/2014 09:19
43 ANS?? Un record digne d'un petit potentat africain.

Il devrait y'avoir une limite aux mandats consécutifs et surtout un age de retraite comme dans tout corps de métier, car après tout c'est un métier plus qu'une vocation non?

7.Posté par darky le 30/04/2014 12:57 (depuis mobile)
Don t forget the passif of 12 millions.. developpeur de la commune..mais fossoyeur des deniers publics..

8.Posté par Anne-Cécile le 30/04/2014 13:51
Devant la mort ou face à la mort nous sommes tous égaux. Il n'y a pas de favoritisme. Nous mourrons chacun à notre heure. Aussi, je souhaite à toute sa famille et famille politique, ses électeurs, toutes mes sincères condoléances. Double tristesse pour la famille je pense car ils perdent aujourd'hui non pas uniquement un mari, un père, un grand-père, un oncle mais ils ont perdu aussi leur Maire pour qui la politique était devenue un de ses enfants, une part entière de sa vie au final, tout son entourage a certainement vécu la politique de Roland Robert comme la leur, celle-ci a certainement rythmée leur vie.
Cependant, bien que je ne sois pas du même bord politique que ce Grand Monsieur, je le respecte car il a su montrer bien des fois que la casquette politique n'avait pas d'importance quand il a fallu travailler ensemble pour et dans l'intérêt des Réunionnais. C'est en cela que l'on reconnaît un Grand Homme politique. Cet homme de gauche a su travailler avec des hommes de droite , tel est le cas sur la Nouvelle Route du Littoral notamment avec Monsieur Didier Robert. Nous ne pouvons contester que la Commune de la Possession est une ville agréable à vivre. Il en est un des principaux bâtisseurs, aménageurs, développeurs. Je pense d'ailleurs, que de là où il est, il fera toujours de la politique, sa politique des cieux. Gardons cette image de l'Homme travailleur et respectueux des autres. A droite je suis, oui uniquement à droite mais mon coeur est à gauche et je ne peux rester insensible à la disparition de quelqu'un peut importe sa condition sociale et son titre . Monsieur Roland Robert, ancien maire de la commune de La Possession . Un grand Réunionnais qui a milité longuement au sein du PCR. Un fidèle de chez les plus fidèles , un Homme ouvert sur le monde , ouvert d'esprit. Je vous souhaite bonne route.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales