Economie

Roches malgaches: Le préfet donne son accord sous condition

Dominique Sorain vient de rendre publique sa décision concernant l'importation des roches malgaches. Le CODERST avait donné son aval en début de semaine. Le communiqué de la préfecture :


Roches malgaches: Le préfet donne son accord sous condition
Le chantier actuel de la nouvelle route du littoral nécessite pour partie des roches massives (à raison de 221 000 tonnes, soit environ 1 % du besoin total pour ce chantier) pour venir conforter la digue en cours de construction à hauteur du site de la Grande Chaloupe.

Le marché local ne peut pas fournir cette matière première spécifique aux entreprises. Or, la configuration actuelle des ouvrages ne présente pas une tenue à la houle suffisante en cas d’événement cyclonique intense. Pour ce faire, le préfet de La Réunion a conditionné cette importation d’enrochement en provenance de la carrière d’Ambokatra à Madagascar, en l’encadrant strictement par la mise en place d’une procédure de contrôle spécifique et en la limitant à cette seule opération de consolidation.

L’arrêté préfectoral n°2015-2148/SG/DRCTCV du 12 novembre 2015 fait suite à l’avis favorable émis par le CODERST (conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques) du mardi 10 novembre 2015 au projet présenté, en décrivant précisément la procédure prévue à cet effet. Cet arrêté préfectoral a été notifié aujourd’hui au pétitionnaire, le conseil régional (cette date ouvre la possibilité d’importation). Il sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture dès lundi 16 novembre 2015.

Les mesures de protection prises visent une réduction maximale du risque d’introduction d’espèces exotiques envahissantes, possibles menaces pour la santé humaine, l’agriculture et la biodiversité de La Réunion. Pour ce faire, une méthode d’analyse et un système de gestion du risque spécifiques sont demandés au pétitionnaire.

Des contrôles et analyses en continu et à chaque opération de débarquement de barges de matériaux permettront de s’assurer avec rigueur et précision de l’exacte exécution des précautions sollicitées ainsi que de la traçabilité des actions et vérifications effectuées.

L’État, par la mise en place de cette procédure particulière de gestion des risques et de contrôles interministériels associés, renforce l’affirmation de la préservation de l’environnement réunionnais.
Vendredi 13 Novembre 2015 - 18:09
Lu 2448 fois




1.Posté par Provocation le 13/11/2015 17:23
une méthode d’analyse et un système de gestion du risque spécifiques sont demandés au pétitionnaire

Comme pour Volkswagen et ses moteurs diesels !

2.Posté par Et qui fera ces contrôles ? le 13/11/2015 17:23
Un organisme totalement indépendant ?

Cette information, pourtant essentielle, est absente !

3.Posté par Yabos le 13/11/2015 17:25
Tout cela était écrit depuis longtemps le reste n'est que façade pour berner le vulgum pecus.

4.Posté par GIRONDIN le 13/11/2015 17:43 (depuis mobile)
Quelle surprise de la part du préfet!!
Fournel avait dit pas d''importation de roche.
Maintenant il faut sécuriser!
Apparemment il a découvert que l''eau ca mouille et qu''on arrive en saison cyclonique.
Reste 5 ans,soit mini 15 mois d''été...

5.Posté par chasseur de prime. le 13/11/2015 17:46
les prefets sont de passage..! la reunion a pile ou face danger!!!.

6.Posté par Travis le 13/11/2015 17:46
Préfet acheté !!! Il met en danger la Réunion à son tour. Tout ça pour le projet d'un Magouilleur de première, en mode clientélisme !

7.Posté par kirikou naime pas les cameleons qui font 40 cm de long au Port le 13/11/2015 17:50 (depuis mobile)
1. Provocation
2. Et qui fera
3. Yabos
Vous avez raison.

Des conteneurs ayant subis un traitement phytosanitaire arrivent parfois avec des bébêtes à la Réunion, alors des barges à l''air libre?!?!

Et là on nous parle de protection!

8.Posté par Mdr le 13/11/2015 18:13 (depuis mobile)
Didier Robert a tout fait pour que les riches soient prises ici et enrichissent les reunionnais , grâce q Thierry les roches viendront de mada et l argent pour sa famille ! Allez bref pourvu que cette route avance

9.Posté par Roland le 13/11/2015 18:18 (depuis mobile)
Les procédures seront donc respectées.
Aux détracteurs ci-dessus.
Ce chantier se fera

10.Posté par polo974 le 13/11/2015 19:18
ils se foutent de la gueule du monde en passant systématiquement en force et en mettant les réunionnais devant le fait accompli.

d'abord avec l'absence de permis pour monter une usine à éléments en béton.
maintenant, avec l'argument minable que ce qu'ils ont fait ne tiendrait pas en cas de cyclone.

donc dès le départ, ils savaient (vu les délais nécessaires pour ouvrir des carrières) qu'il faudrait importer.

la région est pilotée par un menteur invétéré.

ce pinocchio péi doit être viré de toute urgence ! ! !

11.Posté par Titi or not Titi le 13/11/2015 19:18
" la carrière d’Ambokatra"
Qui Est Le Propriétaire ... ? 😜

Lors De L'Achat De Ces Roches, L'Argent
Va Sur Un Compte Pro Malgache ?? 😄😄

Vite Une SPL SRM ( Surveillance Roche Malgache ) 😜

ANouLa©®

12.Posté par Local 974 le 13/11/2015 19:21
Pauvre réunion, il faut s attendre à voir débarquer de nouvelles espèces envahissantes autant animale que végétale c est inévitable mais encore une fois on veut nous faire croire le contraire.

13.Posté par nenzen le 13/11/2015 19:43
si le prefet donne son accord pour l'importation de roches c'est que des zigotos ont tout fait pour interdire l'enlevement des roches a la reunion

14.Posté par tazopinion le 13/11/2015 20:00
LAMENTABLE !!! Il n'y a rien à ajouter ... Tous des vendus à la solde de quelques gros groupes et de leurs gros actionnaires qui n'hésiteraient pas à dynamiter nos montagnes et l'Isalo ou les Tsingy avec pour satisfaire leur appétit de requins ... Ces gens n'ont que faire des effets sur notre environnement et encore moins sur celui de Madagascar où l'extraction se fera dans le dos des Malgaches et au détriment de leurs milieux naturels. Ils agiront au risque de catastrophes sanitaires et environnementales qui affecteront durablement notre département. FOUTAGE DE GUEULE NO LIMIT ! REGNE DU NON-DROIT !
En aout 2013, le Conseil National Français de la Protection de la Nature (CNPN) interdisait fermement l'importation de galets gasy - L'avis de ce conseil officiel de l'Etat a ensuite été relayé par la Région elle-même qui affirmait il y a peu encore qu'il était hors de question d'importer des roches de la Grande Île. L'avis de la CNPN est resté l'adage de la Région qui ne voulait pas froisser les transporteurs locaux. La Région comptait alors sur les galets à extraire de nos terres agricoles et sur des carrières dont personne ne veut ici. Chacun sait pourtant depuis le départ que nos galets « péi » n'auraient jamais été suffisants. Plus récemment, les gros requins envisageant, au mépris du droit et des lois, d'importer tout de même les gros galets prélevés plus ou moins légalement à Mada, le Ministère de l'Environnement, de l'Ecologie et du Développement Durable a rappelé qu'une décision nationale avait écarté cette possibilité. A présent, un comité départemental présidé par le Préfet contredit l’avis d’un Conseil National à l’avantage de grosses multinationales qui, à l’évidence, pèsent fortement à Paris. On en connaît bien la puissance et elles pèsent assez pour que le représentant de l’Etat dans la république bananière de Bourbon tranche finalement pour l’importation des dits galets gasy. Encore une fois, La Réunion dans la République Française, c’est juste pour la forme et les beaux discours ! Pour le reste et pour la réalité du quotidien de bon nombre des Réunionnais, ce n’est encore que foutaise … du vent (Voir également les dispositions de cette même semaine sur la leucose bovine …).
On s’amuse maintenant et enfin à annoncer fièrement l’arrivée imminente de quelques 220 000 tonnes de cailloux en provenance de l’île rouge. Bien entendu, il ne s’agit que de consolider un si précieux chantier. On en arrive à oublier que ce chantier est aussi irréfléchi et inutile que durablement dévastateur pour notre île. On annonce aussi que ces gros galets seront soigneusement nettoyés un par un avant d’être débarqués … Quel imbécile peut y croire ? Le surcoût est déjà tel qu’on imagine mal que ces roches soient vraiment passées une par une au Mr Propre et à la brosse coco par la Colas. Le cas échéant, quel serait d’ailleurs l’impact sur le milieu marin ? Enfin, il est aujourd’hui clairement dit que ces 220 000 tonnes ne représentent qu’un petit pourcent (1%) du besoin. Après avoir parlé de 3,5 puis de 10 millions de tonnes de roches, on voit que le besoin réel s’élève donc à quelques 22 millions de tonnes de galets. On veut pourtant faire croire aux Réunionnais qu’il ne leur en coutera pas plus et que l’immense processus de destruction sera finalement limité. Ainsi, sous la pression des gros actionnaires de quelques gros groupes prédateurs et d’une poignée d’élus aux dents très longues qui disparaîtront, je l’espère, aux prochaines élections, l’Etat plie honteusement. Cela nous ramènent encore aux heures les plus sombres de notre histoire. Les intérêts personnels d’une minorité affairistes seront encore grassement servis avec la complicité d’un Etat impuissant et incapable de prendre en compte la situation réelle de notre île et de ses habitants. N’y a t-il donc qu’un seul espoir ? Celui qu’un extraordinaire cyclone tropical le plus intense qui soit emporte ce chantier et ses promoteurs et les fassent définitivement disparaître !

15.Posté par Tehuantepec le 13/11/2015 20:10
Le "Caillou" réunionnais incapable de fournir des roches? C'est un gag de Pierre DAC?
Préfet et D. Robert, vous allez nous faire mourir de rire!

16.Posté par un jeune le 13/11/2015 20:49
Surpri girondin?kune ou un fo cul ke vous étre.A st leu il y a une carriére pour satisfaire le chantier ,mais vous comme les detracteur , oh! Ne touchè a notre roche?heureusement ke didier voi plu loin ke st leu.On traite didier d'avoir des cumular sure sa liste?mai regarde la liste huguette, lebreton,ah!sa les enchanter.Pauvre de vous ,une bello ki a étè nettoyer au municipal 2014,ainsi le grand visionnaire brasseur d'air plutot mauricien ,les reunionnais saura faire la differance.Pire encore l'assemblè nationnal vote pour l'augmentation des impot locaut,merci le PS ,mais je voterai didier meme si kelke tête me plaise pas .
reunion Nous avec le peuple reunnionais.Merci didier et c pas tobira ki comande a nous,tobira bientot va retournè dans son cocotier.Desoler pour les bellonette ,mai essayer de gagner une election en faisant venir des gos zozos sous ordre de taubira pour impressioné ces chapeau bien Haut.Mais heusement ke nous les reunionnais ,nous les peut etre vilain mais pas couillon.

17.Posté par A mon avis le 13/11/2015 21:05
La N2RL (Nouvelle Route Ruineuse du Littoral) est bien partie pour être le scandale du XXIè siècle, la route en corniche (qui n'avait rien de corniche) ayant été celui du XXè siècle !

18.Posté par Totoche le 13/11/2015 21:29
Dis donc, Tazopinion en dit largement plus que ce qui est dit dans le "communiqué". La gorge profonde ? Attention à la carrière... Les IP sont traçables...

Bref, de loin : faut arrêter de fantasmer ! Des centaines de bateaux arrivent chaque année au Port Est de dizaines de pays, pour tout type d'importation... Et certainement avec beaucoup moins de contrôles que sur ce tas de roches inertes.. Et certainement (on l'espère) exploité dans des règles minimales (l'Etat n'a pas vérifié ?). Procès d'intention aux malgaches ? Un fond de discrimination ? Pourquoi ? Ils sont adorables et est Madagascar est la mère bafouée de La Réunion (alors qu'elle en a généré l'essentiel de la biodiversité comme de a génétique de son peuple !). Mémoire courte, culture réduite, commentaire à l'emporte pièces, la France est un ramassis de grandes gueules... Au moins on fait pas des trous partout avec les andains et les hurluberlus transporteurs et terrassiers locaux qui bien sur, on beaucoup de leçons à donner sur la corruption au peuple malgache ! MORT DE RIRE

19.Posté par A mon avis le 13/11/2015 21:52
@ 16 un jeune : et ignorant : outre le fait que vous ne savez pas écrire ni en français, ni en créole, mais dans un langage très spécial, vous ignorez que les impôts locaux ne sont pas votés par l'Assemblée nationale, mais par les collectivités locales.

Vous ignorez qu'un nom propre (Taubira, Bello, Réunionnais ...) s'écrit avec une majuscule, et que vos propos sur Madame Taubira peuvent faire l'objet de poursuite pour insultes racistes.

Vous terminez votre élucubration par :
" nous les peut etre vilain mais pas couillon " : vous n'en faites pas la démonstration !

20.Posté par grangaga le 13/11/2015 21:56
..........................Orèr'.....................................

Lo niaz' la anvaz' flèr' vétivèr'
Po di lèss' a mwin l'amour' la tèr'
Santié galé borné koulèr' vagu' la mèr'
K'z'ortansia la ponponé o nom di pèr'
La brum' kas'kad' la sintir' l'odèr'
K'vié garson la anmièl' l'at'mos'fèr'
Anguir'landé liann' pwa d'santèr'
Si lo vié siko tamarin dann' friss' fouzèr'
La vir'zinité la frécèr' lo tonèl'
Sou in pli polènn' k'la anzanz' lo sièl'
K'avèk' prékocion la pénètt' solèy'
Bor' ranpar' ross' platt' lavé konm' èk' gro sèl'
Morso kap' la an boul' dé nèz' la nouvèl'
Dann' in konsèr' la mazi Noèl'
K'lo van sanm' soupir' bann' z'infidèl'
Ek' plint' merl' la débouss' par' la tinèl'
Po l'éter'nité so paradi éter'nèl'..........

Es'kiz' a mwin, mwin la antandi parl' lav' lo ross', morso kap' tou sa la........
Mé, oussa y lé noutt' bann' z'ékolo.......la gainll' loto koué....non pardon.....in l'oto koué!!!!!!

21.Posté par A mon avis le 13/11/2015 22:21
@ 18 Totoche : "... sur ce tas de roches inertes.."

Détrompez-vous : ces 221 000 tonnes de "roches" ne sont pas inertes : le sol est un milieu vivant. Aucun contrôle ne pourra empêcher l'importation de la microfaune et de la microflore du sol (champignons, graines, insectes, parasites, etc ...), plantes et animaux mélangés à la terre.

22.Posté par GIRONDIN le 13/11/2015 22:50 (depuis mobile)
16.un jeune
Win,the “yes” needs the “no” to win,against the “no”
Il faut avoir conscience de la profondeur de la question du sens
On n''a pas besoin d''être en pyjama pour exprimer ses convictions
Les jeunes sont destinés à devenir des adultes
JPR

23.Posté par Jeff le 14/11/2015 06:04
Le préfet a pris une bonne décision, le cloaque politique a tout fait pour empêcher l'exploitation de carrières sur notre île, il faut continuer le chantier quel qu'en soit les conséquences.

Je suis persuadé que toutes les mesures seront prises aussi bien du côté malgache que du côté Réunion. Ma seule inquiétude est le transbordement. Les camions devront probablement passer dans des pédiluves avec un additif comme de l'ammoniaque par exemple. Comment va être traité cette eau polluée? Va-t-elle être Rejetée dans le port? Un mouvement incessant de camion va surement causer des nuisances sonores et un risque ATEX car le déchargement devra se faire à proximité des silos à grain et d'EDF. Il y aura probablement une pollution non maitrisé, ne serait-ce que le stockage des roches avant immersion.

Il est évident que tout cela ne se fera pas sans un coût non programmé, c'est la rançon des barrages des politicards. Il nous la faut cette route contre vents et marées. et on ne peut pas à mon avis prendre le risque de voir disparaître les travaux déjà réalisés.

24.Posté par Dignité le 14/11/2015 08:28
Les questions à se poser dans cette affaire sont les suivantes:

1- qui vend les roches malgaches: l'entreprise COLAS;
2- qui achète les roches malgaches : l'entreprise GTOI;
3- qui est GTOI : une filiale de COLAS
4- qui paye les roches malgaches importées: la Région de D. ROBERT;
5- quel est le prix payé par la Région : plus de 50 € la tonne.

Tout le reste , c'est du bavardage pour amuser la population.

25.Posté par Jacques BOVIS le 14/11/2015 09:21
vs avez refuser la carriere on a trouve des roche ailleurs c'est simple

26.Posté par Jeff le 14/11/2015 10:03
Post24 : les 50€/tonne? Est-ce un prix FOB (Free on Bard = Départ MADA et n'incluant pas le transport, les taxes et assurances jusqu'au port EST donc + frais d'acconage, de Pilote et de Remorqueurs) ou Franco de port (arrivée à quai au port Est tout inclus). Colas/GTOI étant les fournisseurs des roches, ils devraient des vendre les roches malgaches moins chers que les roches d'ici.

Le coût de la Main d'œuvres et le prix du terrain bien moins cher qu'à la Réunion.Si c'est 50€ FOB, Fournel se fait rouler dans la farine par Colas/GTOI ou c'est un piètre négociateur.

L'écart ne doit pas être énorme entre le dépôt d'andins de Sainte Rose et le Port par camion. On laisse entendre que les andins seraient achetés entre 30 et 35€ Fob, ceci est à vérifier aussi.

J'insiste mais le prix des roches importés devraient être moins chers que celles de la Réunion.

27.Posté par @24 le 14/11/2015 10:15
Vous avez oublié deux questions :

6- qui va faire les contrôles sanitaires et de sécurité ?
7- en cas de problème ou de catastrophe, qui sera responsable ?

28.Posté par GIRONDIN le 14/11/2015 12:39 (depuis mobile)
26. Jeff
Non c'est du DDP! LOL

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales