Social

Risques psycho-sociaux à La Poste: Le rapport de l'experte dévoilé en septembre


Risques psycho-sociaux à La Poste: Le rapport de l'experte dévoilé en septembre
Après la venue d’une experte dans l’île pour analyser les risques psycho-sociaux à La Poste, Sud-PTT attend beaucoup des conclusions qu’elle publiera en septembre prochain.

Cette expertise avait été réclamée par Sud-PTT face aux conditions de travail des agents qui ne cessent de "se dégrader", et ayant un fort impact sur "une qualité de service qui ne peut-être maintenue".

Lors de sa venue, l’experte du cabinet Catéis a mené, toute la semaine dernière, une série d’entretiens avec les agents dionysiens des centres de courrier dits de "La Plaque", à savoir ceux de La Poste de Saint-Denis, de La Montagne et de la rue de la Guyane.

Comme tient à le rappeler Johny Michel (délégué Sud-PTT), la réorganisation opérée il y a un an par la direction s’est "très mal passée". "La direction a supprimé 9 tournées quotidiennes, et nous sommes maintenant à 33 tournées contre 42 auparavant. De plus, pas mal de tournées faites en moto se font désormais en voiture, car cela permet de transporter plus de colis et d’enveloppes. Si nous pouvons comprendre le gain de productivité mis en avant par la direction, cela s’est fait au détriment de la santé de plusieurs facteurs qui sont en souffrance", déplore Johny Michel. Une réorganisation qui a "accentué les risques psychosociaux", poursuit le syndicaliste, qui regrette que La Poste soit devenue aujourd’hui "une machine qui broie ses salariés".

"L’expertise est une demande d’ouverture"

Ce dernier dénonce également le traitement infligé par la direction à certains jeunes facteurs en CDD, qui par peur de perdre leur emploi, "n’osent pas élever la voix". Comme l’affirme Johny Michel, certains jeunes facteurs commencent en milieu de matinée pour terminer aux alentours de 17/18h, "sans prendre de pause-déjeuner". "Nous allons bientôt intervenir à ce sujet. Dans le protocole signé après la grève de février, on a jamais dit qu’il fallait mettre les gens en esclavage", reprend Johny Michel, très critique vis-à-vis de la direction de La Poste "qui se fout du code du travail".

"C’est pour cela que nous avons demandé une expertise pour tirer la sonnette d’alarme. Quand on voit que des facteurs qui ont plus de 30 ans de boîte font des tournées piétonnes de 10 à 12 km par jour alors que le guide ‘Distri’ préconise un maximum de 5 km par jour…L’expertise est une demande d’ouverture et il ne faut pas que la direction le voit comme un mal, car il y a sûrement des choses qui ne tournent pas rond", ajoute-t-il.

Lors de sa prochaine venue, l’experte du cabinet Catéis accompagnera les facteurs sur le terrain "pour voir de visu ce qui se passe et les difficultés qu’ils rencontrent", indique de son côté David Aure, élu Sud-PTT au comité hygiène, de sécurité et des conditions de travail à "La Plaque". "Elle fera ensuite au mois de septembre un rapport qu’elle présentera aux gens et à la direction. Nous souhaiterions qu’elle mette en avant dans ce rapport le manque d’emplois au bureau de Poste de Saint-Denis et qu’elle préconise la création de tournées afin d’améliorer les conditions de travail des facteurs", conclut-il.
Lundi 4 Juillet 2016 - 11:38
Lu 2046 fois




1.Posté par Fidol Castré le 04/07/2016 12:21
Pauvres petites bêtes...

Il faudrait les inviter une semaine dans un service de réanimation pour les nouveaux-nés, de cancérologie pour les enfants... Ils verraient deux choses :
- des gens qui bossent sans se plaindre. Parfois 36 heures d'affilée...
- des gens qui souffrent réellement.

Si lo trop dur, démissionne mon gars.

2.Posté par Lui le 04/07/2016 12:58
"une qualité de service qui ne peut-être maintenue"

Faudrait-il qu'elle ait jmais existé cette "qualité" entre les colis perdu/détruits/non distribués/renvoyés à l’expéditeur sans aucun avis de passage...

Une honte pour la profession et une porte ouverte au sociétés privées... J'applaudis des deux mains les "gratte fesses" qui tuent leur travail et viennent pleurer après...

Comme dit "Fidol" plein de gens compétents attendent à pole emploi donc travaillez ou laisser vos places à ceux qui en veulent !

3.Posté par PATRICK CEVENNES le 04/07/2016 14:33
fukcd473
Ils viennent pleurer parce que leur employeur a réduit le nombre de tournées quotidiennes à 33 !
- Dites 33 docteur ! Vive l'ouverture à la concurrence !
- Étrange, je n'ai pas encore entendu les salariés concurrents geindre de leurs conditions de travail ! - - Sacrés farceurs les postiers !

Ils viennent pleurer parce que leur employeur leur met maintenant à disposition des véhicules en lieu et place de moto pour transporter plus d'enveloppes et de colis !
- On appelle cela en management "l'optimisation"
- Vous avez pensé à rédiger un référentiel pour énumérer toutes les postures pénibles ?
- Vous avez pensé à activer votre compte "pénibilités" ?

Par contre les syndicalistes qui viennent geindre à propos de ces jeunes facteurs qui ne peuvent pas prendre la pause déjeuner en raison d'un trop plein de travail !
- Vous avez lu votre convention collective, les tartuffes ?
- Dois-je vous rappeler que les temps de pause sont encadrés, même pour le déjeuner ?
- Et pourquoi allez-vous intervenir QUE bientôt ?

"...elle présentera aux gens et à la direction ..."
- Par les gens vous désignez les DP, les RS et les membres du CE ? Mdr !

"... Nous souhaiterions qu’elle mette en avant dans ce rapport le manque d’emplois au bureau de Poste de Saint-Denis ..."
- Cela ne relève pas de l'expertise du CHSCT !

Ce qui est drôle, c'est qu'à chaque fois que je dois aller dans un bureau de poste, je n'ai franchement pas l'impression que le personnel est troublé psycho-socialement !

4.Posté par expert à profusion le 04/07/2016 20:56
Sur la question des risques psycho-sociaux, la réunion semble remplie d'experts de tout poil.
Plus de souci a se faire, les conditions de travail seront préservés grâce a eux....

Non mais sérieusement, parlez de ce que vous connaissez et fichez la paix aux autres!

5.Posté par observer c''''''''''''''''est pas mal aussi le 04/07/2016 22:37
il y a longtemps, on pouvait encore discuter avec les facteurs
ces 10 dernières années, on ne pouvait plus discuter avec les facteurs, mais ils marchaient encore
aujourd'hui, ils en sont presque à courir pour faire leur boulot

observer son facteur, c'est peut-être le meilleur moyen de se rendre compte de leurs conditions de travail

@3 : les agents chargés du tri et de la distribution, on les voit pas quand on se rend dans les bureaux de poste
et c'est d'eux dont il est question

6.Posté par Fidol Castré le 05/07/2016 06:38
observer son facteur, c'est peut-être le meilleur moyen de se rendre compte de leurs conditions de travail


ils sont surtout pressés de rentrer chez eux. C'est pour ça qu'ils roulent sur les trottoirs ou dépassent par la droite quand ils sont à moto lorsque la tournée est terminée. Au risque de blesser ou de tuer quelqu'un.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales