Société

Risques de submersion dans les zones côtières de La Possession, Saint-Paul, Trois-Bassins et Saint-Leu

Dans un communiqué, la préfecture souligne que "les phénomènes conjugués de forte houle, de sur-cote de « marée de tempête » et de la marée montante à fort coefficient augmentent le risque de submersion dans les zones côtières de l’Ouest". Les zones concernées se situent à La Possession, Saint-Paul, Trois-Bassins et à Saint-Leu. "Une évacuation pourrait être envisagée. Il est fortement recommandé aux personnes qui se trouveraient dans des habitations vulnérables de se rapprocher de leur mairie et des services de secours et de rester à l’écoute des médias", souligne le communiqué.


La baie de Saint-Paul est particulièremlent exposée
La baie de Saint-Paul est particulièremlent exposée
Les phénomènes conjugués de forte houle, de sur-cote de « marée de tempête » et de la marée montante à fort coefficient augmentent le risque de submersion dans les zones côtières de l’Ouest.

Les zones plus particulièrement concernées par un risque de submersion sont :

- à la Possession : la Grande Chaloupe ;

- à Saint-Paul : l’Etang Saint-Paul (quartier de la Ravine La Plaine et rue Jacquot), la baie de Saint-Paul, la Saline-les-Bains, L’Ermitage-les-Bains, Boucan Canot, Roches noires, Grand Fond Saint-Gilles, Cap Homard, Cap Marianne, Trou d’eau ;

- à Trois Bassins : le quartier de la Souris Chaude et de la Souris Blanche ;

- à Saint-Leu, la rue du Lagon et le quartier de la résidence Gabrielle (entrée de ville).

A Saint-Paul, une équipe composée de personnels du SDIS et de la police municipale patrouille dans le quartier de l’Etat Saint-Paul pour évaluer le risque d’inondation et les habitants potentiellement concernés.

Une évacuation pourrait être envisagée.

Il est fortement recommandé aux personnes qui se trouveraient dans des habitations vulnérables de se rapprocher de leur mairie et des services de secours et de rester à l’écoute des médias.


Un risque de montée des eaux existe également à proximité des étangs de l’Ouest (étang de St-Paul notamment). Ces recommandations s’appliqueront également pour les habitations situées à proximité.
Jeudi 2 Janvier 2014 - 16:33
Lu 8974 fois




1.Posté par cireur de pompe le 02/01/2014 13:55
faut il exproprier ces gens..pour leur propre sécurité ?

2.Posté par noe le 02/01/2014 13:57
Voilà ce qui arrive quand on veut construire les pieds dans l'eau !

3.Posté par Philippe le 02/01/2014 17:20
Une évacuation pourrait être envisagée.

si la zone des 50 pas géométriques (81,20m ) en partant du rivage étaient respectée, vous n'en serez pas là aujourd'hui.

4.Posté par Choupette le 02/01/2014 17:51
3.Posté par Philippe

" ... 50 pas géométriques".
A partir d'où ? De la dernière vague à marée montante ou à marée descendante ?

Cependant, les premières maisonnettes n'avançaient pas autant sur la plage. Et il y avait des filaos. Tout plein même.

Qu'est-ce qu'on attend pour reboiser cette plage et surtout arroser les plantations. Au lieu de planter des palmiers après le cap la Marianne ou sur le terre-plein de la 4 voies et les laisser crever ?

La nature se venge.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales