Société

Risque requins : Peu de données fiables, deux études scientifiques sont lancées


 
A l'issue du premier atelier sur "l'amélioration des connaissances sur les squalidés, sur les modalités d'évaluation et de gestion du risque", le directeur de la DEAL (Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) a annoncé le lancement de deux études scientifiques. "Nous nous sommes tous accordés pour dire que nous manquons de données fiables. On ne connait pas bien les facteurs aggravants donc deux études vont être lancées", a avancé Bertrand Galtier.

La première étude consiste à connaître les populations de requins ainsi que leur répartition. En d'autres termes, l'idée sera de comprendre les mécanismes de ces populations en les observant sur une période de longue durée. Pour cela, des groupements scientifiques vont mener des repérages et des marquages sur une période d'environ deux ans. Des résultats intermédiaires permettront d'obtenir des éléments de réponses avec la fin de ces deux années d'étude.

Le directeur de la DEAL a précisé que le choix de ces prestataires n'est pas encore fait mais "nous avons des organismes compétentes localement", a-t-il assuré. Une 2ème étude portera sur l'évaluation du risque à travers l'impact socio-économique de la présence ou absence des requins.

"Pour la première fois, les opinions se confrontent"

Concernant les conditions de "prélèvements", le Préfet précisera les modalités ce lundi mais, dores et déjà, le directeur de la DEAL apporte la précision que cette opération a pour but de diminuer l'exposition au risque des usagers de la mer. "Il ne faut pas d'effets pervers sur l'équilibre de l'écosystème, donc un suivi d'évaluation sera mené pour assurer l'absence d'effets indésirables", a-t-il indiqué.

Les intervenants se sont réjouis de ce début de travail partenarial. "Pour la première fois, les opinions se confrontent. Usagers, professionnels de la mer, institutions, réserve marine… échangent autour de cette problématique. Nous ne sommes désormais plus dans une gestion des conflits mais dans un gestion des usages", a souhaité exprimer la conseillère régionale, Fabienne Couapel-Sauret.
Vendredi 23 Septembre 2011 - 11:00
Lu 1753 fois




1.Posté par SSR ( Syndicat des Squales Réunionnais ) le 23/09/2011 13:45
nous avons pensé un temps faire une grève de la faim pour protester , mais ça les arrangerait trop !

2.Posté par Thierry le 23/09/2011 14:29
Tout ce RAM-DAM pour rien... z'on qu"à copier-coller ce que vont mettre en place et faire les organisateurs du MANÄPANY SURF FESTIVAL... Simplement positionner des "PLONGEURS-GUETTEURS" ...

De tels dispositifs vont dans d'abord créer des emplois et ensuite SECURISER les populations d'HOMMES qui investissent le territoire marin côtier pour nager, pour plonger, et enfin pour SURFER, etc... ET TOUT CELA SANS TUER, ni prélever de REQUINS ou autre.... Tout le monde sera content et LES TOURISTES VONT REPRENDRE CONFIANCE et revenir chez nous.... parce tout simplement LA REUNION aura su conjuguer HOMME et NATURE avec INTELLIGENCE... Comme quoi pas besoin de costume-cravate pour être efficace...

LE VRAI ESPRIT SURF se trouve où ???? A MANAPANY SURF FESTIVAL .... CHapeau bas messieurs et dames les organisateurs.... Que ce que vous allez faire serve d'exemple à la Préfecture et à la Région ... et à tout ceux autour de cette table ronde ... Un BUREAUCRATE EST UN BUREAUCRATE ... cela veut tout dire ...VIVE LES HOMMES DE TERRAINS (les vrais pas les opportunistes)... on devrait les écouter plus souvent et plus longtemps)...

3.Posté par Gaston la gaffe le 23/09/2011 15:03
A SSR : dépêchez-vous d'aller vers Saint Pierre, y a le Mac'Do qui jette des employés!

4.Posté par Gaston la gaffe le 23/09/2011 15:25
Il cherche du boulot, ou quoi, le Thierry, qui se répète inlassablement d'un post à l'autre, se prenant pour un grand journaliste?
Quoique, sur celui-ci, il n'attaque pas "les surfeurs pleurnichards de l'Ouest", dont pourtant plusieurs
et même beaucoup seront au Manapany! Flûte, ça va pourrir l'ambiance... "Menfin", comme ça va beaucoup surfer sur la mousse (de bière), au bout d'un moment, "tout le monde y sera beau, tout le monde y sera gentil".
Mon bon monsieur, sûr que les organisateurs de ce festival sont intelligents : sans mesures de sécurité renforcées, pas de festival!

5.Posté par Thierry le 23/09/2011 15:53
A Post 4 ... je fais jazzer ... Mais cela voudrait-il dire que vous m'auriez suivi ... à la "Petit Poucet" .... dans ce cas... Mon bon monsieur Gaston .... faite gaffe y a un requin qui vous guette derrière votre bibine...

Les organisateurs aurait pu surfer sur la vague et demander l'abattage des requins. Un mouvement de foules (ouest) + un mouvement de foule (manapany) cela aurait pu rendre plus cons les attablés de la table ronde... Mais NON. Ils ont gardé leur Esprit SURF -le vrai- pour que ceux de l'Ouest en profitent ----THAT THE DIFFERENCE... Et rassurez-vous, je ne cherche pas de travail -chui en congé-, Farniente, vacance, zinfo, randonnées et pas de plage en ce moment... Actus obligent...

Vous ZINFOTEZ beaucoup plus souvent que moi et avec prétention... Le "se prenant pour un journaliste" serait plutôt vous... Moi, je visite, je commente, comme tant d'autre et je n'apporte jamais de recopie de dico... J'ai mes propres avis sur les choses... sinon je lis pas zinfo mais je vais à la bibliothèque...

6.Posté par r g le 23/09/2011 16:10
il sort d'où ce malade ? retournes à manapany jouer dans le sable et fous nous la paix don !
dans le lien on le voit tenter de " shaper " une " boaaaarde " intelligemment ? LoL !

7.Posté par Gaston la gaffe le 23/09/2011 16:52
Vos propos, post 5, frisent la vulgarité!
Vous ne comprenez même pas ce que vous lisez, donc vous utilisez l'insulte "le requin...derrière la bibine", moyen...
Profitez-donc de la bibliothèque pour vous cultiver un peu et fichez donc la paix aux surfeurs de l'ouest, ni pires ni meilleurs qu'ailleurs. Ils y a des cons partout, et dans ce sport comme dans d'autres!
Cela ne fait pas de tous les surfeurs de l'ouest des cons, votre vision est un tant soit peu étriquée.
Et à vrai dire, que savez-vous de l'esprit surf?

8.Posté par chikun le 23/09/2011 16:58
Je veux SURFER sans limite .... et sans risque.
Choisissez donc un opérateur internet.

9.Posté par Thierry le 23/09/2011 17:41
A Post 7 ..

Vous écrivez en Post 4 "surfer sur la mousse (bière) et vous y insinuez que tout le monde sera saoul et vous dites que c'est moi qui suis insultant ... et vulgaire .... TORTUE i VOIT PAS SA QUEUE (je m'excuse d'insulter la tortue pour vous).

Ensuite, je n'ai peut-être pas l'esprit surf mais j'ai l'esprit d'un être humain censé (je ne tuerai pas un insecte juste parce qu'il est sur mon passage) et je n'insulterai pas un internaute qui publie son avis juste parce que je suis un frustré et un compléxé (je parle pour vous)... Le RESPECT, si zinfos me publie, il a ses raisons et vos com. ne sont pas mieux que les miens et vous êtes plus étriqué que moi Monsieur ....

Pour conclure, j'avais bien dit que vous me suiviez à la Petit POUCET (seul livre que j'ai lu selon vous) LARGUE MON LOURLET ....

A Post 8 ... ce n'est pas d'opérateur qu'il vous faut changer mais la FLAQUE D'EAU POURRIE dans laquelle vous baignez CHIKUN.....gunia ...Sâle MOUSTIQUE ....

Défoulez votre frustration maintenant, répondez .... à la petit Poucet

10.Posté par Psy le 23/09/2011 18:12
Y a-t-il un médecin sur zinfos?
Y a un grand malade qui fait rien qu'à traiter les surfers!

11.Posté par jeremy le 23/09/2011 19:23
Au fait ,si c'était un ti-créol,y rode le corps, y fait venir le président de la ligue de surf qui connait une merde aux problèmes locaux? y déserte les plages? y moucate créole?y moucate le préfet?le maire..
y paye z'affaire anti- requins?

12.Posté par jeremy le 23/09/2011 19:25
Votre commentaire a été posté.
Il sera en ligne après vérification de l'administrateur. l'administrateur est partial ou impartial?

13.Posté par jm le 23/09/2011 19:57
Zot nana pu de conflits ,zot le entrain voire entre zot la femme de qui ou le copain de qui zot y pourra embaucher sur les subvention qui arrive ala reunion.Faut arreter zot y sorte dans massif centrale et zot y veut done un opinion sur les requin s a la reunion.Moi quand j'etais pecheur ,je pechais un requin minimum par semaine et cela pendant 10 ans .Alors imagine combien nana devant saint gilles et cela par 150 metre de profondeur .Alors comment zot y ca fais pour recencer les requins.Tout le monde y connait que c'est la reserve qui garde un certain nombre de pelagique toute l'annee et cela pres de la cote ,alors les requins aulieu de reste dans les endroits profond y vien serve a zote dans cette reserve ,et quand le requin y trouve pas de poisson bin le requin y mange un surfeur et bientot pouquoi pas un nageur .MI espere que sera quelqu'un du parc marin ,ou pourquoi pas madame belo,car lu aussi la signe la chatre pour creer cette reserve et defendre au petit pecheur creole de mange un carri de temps en temps

14.Posté par Le Taliban. le 23/09/2011 21:09

A- t-on invité Mr Requin à cette réunion? Il aura son mot à dire le pauvre .
De temps en temps un peu de chaire fraiche , cela lui fait du bien et surtout de bonne qualité .
Mais au fait , si c'était un noir,on aurait remué l'océan de fond en comble!!!!!!!!!!!!!!!!!

15.Posté par Caton2 le 23/09/2011 21:30
J'hallucine! Encore un superbe modèle de langue de bois... Les sharks font le buzz chez les politiques!

1/"La première étude consiste à connaître les populations de requins ainsi que leur répartition. (...) . Pour cela, des groupements scientifiques vont mener des repérages et des marquages sur une période d'environ deux ans (...) (et) obtenir des éléments de réponses avec la fin de ces deux années d'étude."
Autrement dit, il va falloir attendre deux longues années avant d'avoir "des éléments de réponses". Vous remarquerez que la prudence est de mise quant à la réussite de cette étude. Il n'est espéré que des "éléments" de réponses. Et si ces "éléments" se révèlent insuffisants pour connaître les populations de requins et leur répartition? On fait quoi? On repart pour deux années d'études?
La réponse, à ce rythme de travail, les sharks vont la donner, de manière sanglante...

2/ " Une 2ème étude portera sur l'évaluation du risque à travers l'impact socio-économique de la présence ou absence des requins"
Vous avez bien lu? On se propose d'évaluer le risque (des attaques je suppose), en fonction de la présence ou de l'absence des requins. Qu'est ce que c'est que ce délire? Les requins sont présents, et seront toujours présents! Et puis, s'ils étaient absents, il y aurait pas de risque, donc pas besoin d'étude!
Mais le plus fort dans cette phrase, c'est l'introduction sournoise de "l'impact socio-économique". Voudrait-on dire que le vrai sujet, c'est de savoir si la population va accepter qu'on ne fasse rien, ou presque rien? Qu'il faut aussi évaluer la rentabilité de l'investissement dans des moyens de protection? En clair, qu'il est urgent d'attendre au cas où, miraculeusement, les attaques cessaient, après quelques mesures homéopathiques?
C'est ce que semble confirmer cette petite phrase de la conseillère régionale, Fabienne Couapel-Sauret: "Nous ne sommes désormais plus dans une gestion des conflits mais dans une gestion des usages". Comme c'est joliment dit!
Donc, on va prélever "légèrement" pour ne pas déplaire au écolos et rassurer les baigneurs; interdire "légèrement" pour ne pas déplaire aux surfeurs et plaire aux gramounes; protéger "légèrement", pour ne pas déplaire aux commerçants de la mer et rassurer les touristes... Et "étudier" longuement et ... lourdement.
À propos, combien ça va coûter cette étude? Mon petit doigt me dit que ce "machin" va coûter plus cher qu'un filet anti requin à Boucan...
Allez, un joli drapeau rouge, quelques requins tués, une distribution de shark shields et tout le monde il sera beau et gentil!... en attendant la prochaine virée des sharks au Mac Do de Saint Paul.

16.Posté par sgeg le 23/09/2011 22:46
15 voilà où cela mène d'avoir des élus locaux qui sont incapables de prendre des décisions et de les assumer ! déni de réalité , absence de vision , clientélisme doctrinaire , frilosité , langue de "com" ???
l'incompétence règne en maitre absolu en l'isle bourbon ou la plupart des "responsables" politiques ont
enfilé un costume bien trop grand pour eux , et s'entourent de brêles absolues mais redevables...
et cette crise "requin" ne sert que de révélateur , car c'est TOUTE la gestion de ce caillou qui est un grand n'importe quoi....capitaine , tout va bien ? oui , le bateau coule !

17.Posté par NEMO le 24/09/2011 08:39
Tout est dit dans l'analyse de sgeg qui mérite un grand BRAVO !!!

18.Posté par Inspecteur Colombo le 24/09/2011 09:01
En recoupant les differents temoignages il semblerait qu'on puisse decrire la situation ainsi:

- il y a un ou plusieurs individus type bouledogue, d'environs 4 metres, tres agressifs, probablement sedentaires dans la zone de la ferme aquacole de la baie de st Paul, jusqu'a "roches noires". Ces requins ont deja été remarqués par les plongeurs de la ferme aquacole bien avant les attaques.

- Il est fort probable que ces individus soient les auteurs des attaques qui se succedent depuis le debut d'année.

La conclusion est qu'il faut donc cibler la pêche sur ces individus uniquement. L'ideal serait de les degommer au lupara sur fusil a air comprimé (ya des bougs qui font ca; pas à la reunion il est vrai, peut etre guy Gazzo qui a deja tapé de l'espadon voilier ?). A défaut il faut cibler le plus possible cad à la traine avec obligation de relâcher si le poissons ne correspond pas au signalement.

sur le long terme, les conclusions des études permettront de savoir les mesures qui sont adaptées (deplacer la ferme aquacole? interdire le surf a boucan? mettre une surveillance specifique?) et celles qui ne le sont pas (dégommer les baleines? degommer tout ce qui bouge dans l'eau au dessus de 5kg?, desinfecter boucan à la javel et aux drum lines)

19.Posté par rodeur de guêpe le 24/09/2011 11:01
pendant que les surfeurs surfent tous les jours, les rôdeurs de guêpes rodent des guêpes. Le risque est grand de se faire piquer et moin na in camarade lé mor ! il faut faire un prélèvement de guêpe, équiper les rôdeurs de guêpe de guêpes shield et les carreaux de bois de guêpe line
Kosa la région i attann ?

20.Posté par rodeur de guêpe tu as raison le 24/09/2011 11:53

JE roule à moto et le danger est tel que je demande à La Région de payer des casques haut de gamme à la ligue des motards je me foule la cheville sur les sentiers, je demande à la Région de payer des chaussures de marche à tous les marcheurs, à commencer par ceux qui feront le grand raid La pluie i tombe, demoun i gagne la grippe et certains en meurent, est-ce que la Région paiera des parapluies à tous les réunionnais ?

21.Posté par risque noix de cocos le 24/09/2011 11:55
j’en peux plus : quand je ne surfe pas je dors sous les cocotiers et les cocos tombent. Je veux une table ronde sur le risque coco ki tombe, un prélèvement de coco et des casques de protection contre les noix de coco pour les dormeurs sous pied de coco. Qu’on paye des coco shield et qu’on installe des coco line au plus vite ; Contribuables à vos poches !

22.Posté par SCR (syndicat des Cocos Réunionnais) le 24/09/2011 13:51
vous jetez l'opprobe sur une population victime de la loi de newton et qui ne tue qu'à l'insu de son plein gré. vous croyez que ça nous amuse de quitter notre arbre maternel aussi brutalement ?
et la ressemblance de notre nom avec celui d'une famille politique de moins en moins populaire ne doit pas servir pour faire l'amalgame avec notre problématique , nous ne sommes pas des fruits staliniens !
il suffirait de placer des filets anti-cocos sous les arbres pour remédier à tout accident en cas de chute.
enfin , si les " grimpeurs coco " du tan lontan avaient moins picolé le rhum , on en serait pas là !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales