Société

Risque requin : Réunion de crise du CO4R en préfecture lundi prochain

Dans un communiqué, le préfet Jean-Luc Marx a décidé de réunir le Comité opérationnel réunionnais de réduction du risque requin (CO4R), lundi 13 mai prochain, en préfecture. "Cette séance de travail aura pour objectif de tirer toutes les leçons utiles de ce drame à ce stade, afin d'améliorer encore et autant que possible les actions de prévention qui sont conduites depuis deux ans à La Réunion", souligne le communiqué


Risque requin : Réunion de crise du CO4R en préfecture lundi prochain
A la suite de l'attaque de requin survenue le 8 mai 2013 à Saint-Gilles, le préfet a décidé la réunion exceptionnelle du Comité opérationnel réunionnais de réduction du risque requin (CO4R), le lundi 13 mai 2013 à la préfecture.

Cette séance de travail aura pour objectif de tirer toutes les leçons utiles de ce drame à ce stade, afin d'améliorer encore et autant que possible les actions de prévention qui sont conduites depuis deux ans à La Réunion.

Seront invités à ce comité opérationnel les membres du CO4R : les élus des communes  littorales de l'ouest et du sud, de la région, les services de l'Etat, l'Institut de recherche pour le développement (IRD), la Réserve naturelle marine de La Réunion, la Ligue de surf, le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins, le Comité olympique et sportif de La Réunion, le Comité régional d’études et de sports sous marins, l'association Prévention risque requin (PRR).  L'Institut régional du tourisme (IRT) y sera associé.

Un point presse sera proposé à l'issue de cette rencontre aux alentours de 17h00.

Le préfet de La Réunion,
Jean-Luc Marx


Vendredi 10 Mai 2013 - 11:46
Lu 1469 fois




1.Posté par comité bidon le 10/05/2013 11:53
on constate que le comité C4R est composé des assos (subventionnée) qui militent pour l'eradication des requins. Aucune associations environnementales n'y est représentée, pas meme celles qui ont participé aux atelier requin de la mairie de st paul

2.Posté par pretextes bidons le 10/05/2013 11:59
- un surfeur imprudent qui va se faire croquer malgré les avertissements suffit a legitimer l’éradication raisonnée par drum line.

=> avec ce genre de raisonnement à la con sur l’intérêt écologique de l'homme, demain on va autoriser les forage du gaz de schiste parce que 3 comiques vont se coincer le doigt dans une éolienne?

3.Posté par David ASMODEE le 10/05/2013 12:28
C'est bien.

En même temps, l'économie de l'île est fragilisée par un conflit au Port. Et l'Etat ne bouge pas.

4.Posté par WQS le 10/05/2013 13:45
Les squalophiles mettent en avant le soi-disant équilibre NATUREL de la réserve marine pour refuser toute pêche de requins . Cet argument est FAUX :

L'équilibre de la réserve marine est PERTURBE par la présence excessive de requins bouledogues !

Cette situation présente un réel danger car si on ne fait rien , ces requins continueront de proliférer , interdisant de fait toutes activités nautiques en dehors du lagon...
Cet animal se trouvant en haut de la chaine alimentaire , il n'a aucun prédateur dans son milieu , c'est donc le DROIT et le DEVOIR de l'homme de rétablir l'équilibre naturel en pêchant ces requins , comme
cela se faisait avant que l'on interdise la pêche pour cause de réserve marine.

Que ceux qui ont un minimum de bon sens assument enfin leurs responsabilités et cessent de se faire
bourrer le mou par des gens dont L'INTERET est qu'il y ait des requins partout , car ils vivent de subventions publiques et se foutent éperdument de mener à la ruine le secteur du surf et du tourisme en général en raison de l'image catastrophique que ce délire Ubuesque donne de la Réunion.

5.Posté par adrien le 10/05/2013 14:00
tirer des lecons de ce drame? vous etes con ou quoi? depuis le temps que ces attaques se produisent, vous en avez rien tirer? faut attendre encore d'autres attaques pour commencer a traiter le probleme a la source? Une belle bande dincapables!

6.Posté par squalophiles le 10/05/2013 14:33
les requin bouledogues font partie de l'equilibre naturel de la reserve.

RIEN ne permet de dire que leur présence serait excessive, surement pas les attaques d'imprudent qui ont bravé le risque maximal. pas plus que les observation ou le moindre comptage;


Au contraire l'echec des peches punitives de l'année derniere , pourrait plutot laisser penser à un deficit dans la populations.

7.Posté par Dominique TOUSSAINT le 10/05/2013 14:44
Posons les bonnes questions:

1-Obligez l'IRD a vous fournir l'état zero de la réserve ayant couter 128000 euros et demandez la méthodologie utilisée pour les observations. Vous n'aurez plus qu'a faire vous même le comptage: inattaquable d'autant plus qu'une etude réalisé en 2003 montre que le requin bouledogue n'avait jamais été observé NI EN 2003 NI EN 1999.

2-Procurez vous les modes de financement et demandez des comptes aux associations écologistes grassement rémunérés par la réserve depuis 12 ans (BILAN IFRECO 2000/2005, Bilan parc marin, bilan réserve marine). Budget investit de 2000 à 2005 6 696 613 euros et ce sans compter l'association du parc marin/ RNMR qui coute chaque année plus de 800000 euros. a ceux qui ne veulent pas payer pour la sécurité des surfeurs , je réponds que je ne veux pas que mes impots servent a engraisser des ecolos qui laissent crever des gens.

3-Une fois la surabondance du bouledogue prouvée, demandez au préfet la régulation prévue à l'article 3 de la réserve marine et hop le probleme sera joué.
Si vous prouvez que tout ce petit monde est au courant depuis des années que le bouledogue était absent et qu'il ne font rien cela constitue une mise en danger volontaire d'autrui.
Donc il est inutile de suivre la migration de requins qui n'ont jamais été là contrairement à d'autres avant 2003;
Aussi demandons des comptes a la préfecture : pourquoi aussi peu de prélèvements de requins bouledogue sur la ciguatera. vu le nombre de marquage , pourtant faible les analyses statistiques devraient déjà être en cours ; au lieu de ca zero bouledogue !

Voila les bonnes questions !

8.Posté par Dominique TOUSSAINT le 10/05/2013 14:47
Deplus le Conseil de l'Europe via la convention de bBerne issue de la CBD issue de Kyoto92 a donné son avis sur la question. Les requins en cause ne sont pas protéger sur les liste et la sécurité des usagers prévalent. A QUOI ON JOUE ICI....

9.Posté par Dominique TOUSSAINT le 10/05/2013 14:50
Qu'au delà dun non-respect des soi-disant drapeaux qui ne st que pr les baigneurs (mis a part le drapeau requin pr les activités nautiques), ou de la houle ms un surfeur surf qd il y a de la houle! etc.... Il se joue quelque chose de bien plus important que ce fait tragique et qu'aujourd'hui, pas demain ni ds quelques années on est à la croisée des chemins et on ne peut plus se cacher derriere ces attaques qui concernent l'Ouest depuis 3ans alors que depuis 30-40ans, avant le risque était acceptable.

..........................................................................................................
Beaucoup de difficultés à trouver le sommeil cette nuit. Comme tous, de la tristesse et beaucoup de colère... énormément de colère. Je me suis réveillé avec la gueule de bois et la migraine, et la première pensée qui m'est venue à l'esprit a été pour Jacqueline Farreyrol et son communiqué d'hier, surréaliste pour ne pas dire pire. Dans le top 5 des démonstrations d'indécence et d'indignité depuis le début de cette crise, le communiqué de cette dame, placée à la tête de l'IRT sans doute pour ses grandes compétences et sa maestria intellectuelle, l'IRT, ce machin qui ne sert à rien d'ordinaire (hormis placer les amis du pouvoir) mais qui hier est entré dans la catégorie des institutions nuisibles et immorales.

Madame Farreyrol, j'ai honte pour vous, honte pour la Réunion. Vos "condoléances" à la famille de Stéphane sont une sordide fumisterie puisque vous le qualifiez, quelques heures après son dernier souffle, d'inconscient, d'imprudent, bref de type qui l'a bien cherché et, en gros, qui fait du tort à votre beau travail.

Où étiez-vous ces deux dernières années ? Qu'avez-vous fait pour informer les touristes de la réalité des dangers qui les guettent en mettant un pied dans l'eau dans ce littoral infesté de requins tueurs ?

Vous avez tout fait pour enterrer la crise et "agit" comme si de rien n'était, après que l'IRT ait largement fait la promotion de l'île à travers le surf et ses champions.

Et aujourd'hui, alors qu'aucune interdiction n'était en cours (drapeau ORANGE et pas ROUGE) vous affirmez que Stéphane est mort car il aurait bravé des interdictions et que les conditions de surf étaient "extrêmement défavorables" ?

Non seulement la relative turbidité de l'eau n'était due qu'au fait que l'Océan est différent de votre piscine, il bouge, mais encore il était 12h00, il faisait beau et aucun épisode pluvieux significatif n'avait eu lieu dans les 48 heures. Vous avez donc choisi de mentir sur les causes de ce drame, allant jusqu'à incriminer odieusement la victime quelques heures après son trépas. Votre attitude est proprement scandaleuse et immorale.

Vous vous dédouanez de votre incurie, de votre incompétence totale, en stigmatisant un homme venu passer sa lune de miel sur notre île.

Ne vous arrêtant pas en si bon chemin, vous en appelez à plus de sanctions contre les surfers : de quoi parlez-vous ? De quelles infractions ? Qui a fait n'importe quoi ?

"L’inconscience fatale" vient de ces institutions gangrénées par le clientélisme, comme le vôtre, des apparatchiks qui n'ont pas compris que le temps des colonies est révolu-tout en jouant en permanence sur la corde de l'insularité pour ne pas dire de la xénophobie. C'est à peine si vous ne le traitez pas de "sale touriste", Stéphane !

Non seulement pendant ces deux ans vous n'avez pas fait votre boulot, mais en plus aujourd'hui qu'un homme est mort en partie par manque d'informations sur le risque requins (VOTRE travail), vous l'accablez et inventez des conditions suicidaires, vous participez à l'intoxication des squalophiles extrémistes, bref vous aboyez avec les loups pour sauver la face.

Et comble de la démonstration de méconnaissance du dossier requins, après avoir stigmatisé la victime et sa prétendue inconscience, vous en appelez aux pouvoirs publics, vos copains, pour qu'ils mettent en place les moyens de réduction connus, traditionnels, ceux-là même qui sont réclamés par les usagers depuis des années et des années, sans que ni vous ni vos petits amis n'ait daigné nous écouter ?

10.Posté par Dominique TOUSSAINT le 10/05/2013 15:28
Message de Florentine Leloup, Présidente de Shark Angels France:

Je ne comprend plus les écolos. En voulant bloquer des protocoles de pêche officielles, qu'elles soient de prévention ou de réaction sur une zone suite à une attaque, vous ouvrez la voie à des pêches sauvages. On ne saura pas qui quoi comment ou et surtout combien, on ne pourra pas enregistrer les requins concernés dans les bases de données, tout en divisant un peu plus l'opinion publique et les usagers, et en bloquant l'arrivée de meilleures solutions car la méfiance devient incontournable et que la suspicion est permanente.

Un équilibre a visiblement été brisé à La Réunion, et cet équilibre affecte aussi, entre autres, les requins de récif qui occupaient avant certaines colonnes d'eau, gardant les plus gros plus loin. Rétablir cet équilibre ne peut pas attendre des dizaines d'années, car on parle d'une île qui a besoin de la mer et des activités qui vont avec. Lorsque l'on sort du débat purement éthique et moral, on peut tout simplement dire la chose suivante : ces requins qui sont en cause doivent changer de territoire. Et la modification d'un territoire répond à deux chose : une pression et un attrait.

Recréer des pressions là ou de l'attrait à été créé. Voilà où nous en sommes. Il ne s'agit pas juste de préserver des gens, c'est aussi un précepte écosystémique, que ça nous plaise ou non.

11.Posté par BANDE ORGANISEE!!.!!!. le 10/05/2013 16:17
il faut foutre en l'air tous ces associations bidons et subventionnés,et dénoncer tout l'argent public donner par ces collectivités, avec la bien vaillance des services de l’état!!.

12.Posté par Dominique TOUSSAINT le 10/05/2013 16:19
http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Fplanete%2Farticle%2F2013%2F05%2F09%2Fles-conditions-de-la-rencontre-alimentaire-requin-homme-sont-reunies_3174807_3244.html&h=6AQEfgNi2

*Quelles sont les raisons de la hausse du nombre d'attaques de requins à La Réunion ces deux dernières années ?

La mer est un ensemble de systèmes en interaction, la question du changement de comportement des requins ne peut avoir une réponse unique. On peut avancer que la colonne d'eau des moins de 200 mètres – espace de vie privilégié des requins bouledogues –, ne suffit plus à ces prédateurs pour trouver leur compte alimentaire. Ils sont donc vraisemblablement obligés de remonter chercher des proies vers la surface. La surexploitation des stocks profonds, patente dans l'ouest de l'île, provient manifestement de la pêche professionnelle, mais aussi des pêcheurs plaisanciers.

Un autre facteur tient peut-être aux prélèvements moins importants, voire quasi nuls depuis fin 2009 pour des raisons sanitaires : les requins étaient alors suspectés d'être porteurs de la ciguatera, une toxine stockée dans les tissus des prédateurs et dangereuse pour l'homme. Un arrêté préfectoral en a interdit la commercialisation depuis cette date, ce qui pourrait avoir laissé la vie à au moins 130 spécimens matures sexuellement.

*Ces attaques justifient-elles le "prélèvement", autrement dit, la chasse de requins ?

Le sujet est sensible. Aucune étude scientifique ni aucun prélèvement n'empêchera les attaques. Je pense néanmoins que certains spécimens identifiés et sédentarisés de plus de 3 mètres, qui représentent une menace évidente pour les usagers, devraient être prélevés. Au nom de la survie des océans, il faut certes accepter la présence des requins – qui ne sont ni cruels ni sanguinaires – pour conserver l'équilibre général du milieu. Mais une réflexion s'impose : la régulation d'une population d'animaux qui pose problème doit rester envisageable.

VOILA CE QUE DIT CE Mr et les usagers de la Mer depuis 2 ans et ON ATTEND QUOI ENCORE ICI avec ces graines jako!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

13.Posté par adrien le 10/05/2013 18:03
les ecolo bobo et leur logique du, le requin fait partie de l'equilibre du systeme bla bla arretez de vivre dans votre utopie sale hippie! Quand sa sera quelqu'un de votre famille ou entourage qui se fera bouffer, vous changerai votre vision de merde. Et aussi, cette reserve marine est un garde manger pour les requins, donc arretez de raconter vos conneries d'equilibre naturel, cet reserve est un mauvais choix et est en train de tuer le tourisme a la Reunion. Bonne chance a vous les ecolobobo et pompez encore plus de fric pour vous mettre plein le cul!

14.Posté par ticoq le 10/05/2013 22:27
@2 (pretextes bidons) Qui a parlé d'éradication? À part vous, qui a parlé d'éradication? Dites le mois ça m'intéresse.
@6 (squalophiles) "les requin bouledogues font partie de l'equilibre naturel de la reserve." C'est exactement ça le problème, c'est que cette réserve est une hérésie. Vous parlez d'équilibre "naturel", il n'y a là rien de naturel vu qu'avant cette réserve les bouledogues n'étaient pas présents, il y avaient des requins de récifs peu belliqueux. Les bouledogues ont fait le grand nettoyage depuis... Soit on interdit de façon stricte et claire la baignade et les activités nautiques dans cette réserve, soit on la modifie pour protéger un minimum la population et les touristes, mais il faut arrêter cette politique du mi figue mi raison qui a pour conséquences des morts et des mutilés.

15.Posté par Dominique TOUSSAINT le 10/05/2013 23:37
Je remercie les autres posteurs qui contribuent à éclaircir cette crise requin qui est un ineptie intellectuelle de par sa gérance et gouvernance! La reserve, en elle- meme est une bonne chose ms comme tte reserve qui existe ds lemonde, il doit y avoir une rotation de peche raisonnée pr tjs avoir une pression humaine vis a vis des plus grds predateurs ( en l'occurence ici le bouledogue ).
Nos scientifiques péi veulent tt réinventer pr se faire mousser à travers leur course à la parution de livres sur les requins et autres gloires médiatiques auprés de leurs confreres! Ils occultent et effacent d'un revers de la main tte experience des autres péi confrontés à cette gestion de risque, pensant trouver la solution ultime en jouant la montre. Demandant tjs des études et dc des subventions par ailleurs des ti salaires convenables voires meme des voyages etc.....avec nos impots!!! Vs qui criez au loup, de pas avoir envie de payer a travers vos impots pr que les surfeurs surfent en tte tranquilité, SA FAIT UN MOMENT QU'ILS VS NIQUENT...Si cela continue, on va aller tt droit et on prd deja la route vers un drame ecologique. Car si les activités nautiques en dehors du lagon st interdites, la pression des baigneurs ds le lagon avec la creme solaire, 1ere cause du blanchiment du recif est un vrai désastre....Ms entend t-on la Réserve à ce sujet? Non....Depuis cette crise, IRD / RNMR..Scientifiques parlent de catastrophe si on tue ts les requins, le post14 explique la désinformation qu'on vs bassine depuis 2 ans.
Deplus, le surf ds l'ouest existe depuis 30-40ans, et elle fut vierge d'attaque. Prquoi pas avant et pourquoi maintenant? Il ne suffit pas de tirer facilement sur le surfeur qui lui, de part sa zone de pratique est en 1ere ligne! Eux, nos incapables et irresponsables tablent tjs sur la communauté du surf pr se cacher derriere leur enorme betise sciemment... TT sa pr vous dire, que crise requin est une boite de Pandorre ou le 1er exemple fut la ferme aquacole, entreprise privée subventionnée par des fonds publics! Pot au rose découvert, ils ont fermé ms sa durait depuis un moment et avec du déficit! On retrouve par ailleurs certaines tetes ds cette crise requin car les ramifications de la ferme aquacole ont montré des conflits d'interets... Je pense qu'ils ont préféré fermer (cessation judiciare si je me trompe pas) pr pas aller devant les tribunaux et devoir rendre des cptes.. Bref, c'est pas aussi simple ms faut pas prdre les gens pr des cons!

16.Posté par squalophiles le 11/05/2013 06:12
14.Posté par ticoq

il n'y a là rien de naturel vu qu'avant cette réserve les bouledogues n'étaient pas présents, il y avaient des requins de récifs peu belliqueux.


C'est faux et archi faux. Il suffit de reprendre n'importe quel article de presse des années 90 pour lire l'interview de Géry Van Grevelynghe qui sautait comme un cabris a chaque attaque en criant "bouledogue".



17.Posté par il y en a marre de ces 0,2% de la population!!!!!!!!! le 11/05/2013 10:43
Les choses ont changé , les spots autrefois "surs" en terme de sécurité sont devenus dangereux certes!!!!
Mais Combien coûte au contribuable la sécurisation des spots ( en marquage , analyse , prélevement , études , caméras etc...etc...) pour quelques surfeurs égoistes qui représentent 0,2 % de la population (calcul sur 2000 pratiquants )et qui n 'ont qu 'à aller faire autre chose !!
Ceux qui vivent du surf ( je parle des sportifs ) s'en foutent puisque soit 'ils ont quittés l 'ile soit ils sont tout le temps en voyage .
Donc OUI à la sécurisation de plages pour les baigneurs mais NON à la sécurisation des SPOTS , cela est INDECENT dans le contexte de crise actuel !!

18.Posté par ticoq le 12/05/2013 11:04
@16 : encore de la DÉSINFORMATION, notre cher mèdecin spécialiste amateur Géry VG criait au bouledogue à juste titre dans les années 90, certes, en revanche pouvez-vous me préciser le nombre d'attaques qu'il y a eu dans les années 90 dans la baie de SAINT-GILLES (un mutilé, un mort, au moins quatre attaques ces deux dernières années) ? ZÉRO. À BOUCAN CANOT/Aigrettes? ZÉRO (deux morts, au moins trois attaques depuis la création de la réserve). Sur le spot de SAINT-LEU? ZÉRO (Un mutilé il y a un an). Sur le spot de TROIS-BASSIN? ZÉRO (un mort il y un peu plus d'un an).
Pourquoi mentir? Les faits sont les faits, ils sont têtus. Pourquoi mentir à part pour désinformer?!
Les attaques dans les années 90 ont eu lieu à saint-denis (deux windsurfeurs, unique au monde), dans la baie de saint-paul qui a toujours été un lieu de reproduction des bouledogues, tous les vieux pêcheurs saint-paulois en voient depuis longtemps, au Pic du Diable ou il est loin d'être sûr qu'il s'agissait d'un bouledogue, tigre probable. Et en d'autres endroits connus pour être dangereux et où la pratique quotidienne du surf n'était pas d'usage.
Les spots de surf que j'ai cités en majuscule précédemment sont très fréquentés par les surfeurs depuis au moins 1995 sans qu'il y ait eu d'attaques jusqu'à très récemment 2010 grosso modo. On ne peut pas avancer honnêtement l'hypothèse de l'augmentation du nombre d'usager sur les pots vu qu'elle est fausse, tous les surfeurs vous le diront.
@17 Vous parlez d'une quantité infinitésimale qui profiterait de ces actions de sécurisation, vous apprendrez que l'on vit en société, ça s'appelle la solidarité, de plus cette sécurisation serait profitable à tout le monde, baigneurs y compris. En raisonnant comme vous, on ne fait rien, à moyen terme il n'y a plus du tout de surfeurs puis à terme un baigneur se fera déchiqueter en lambeaux à roches noires ou boucan comme c'est arrivé à plusieurs reprises à Récife (Brésil) zone qui est confrontée comme nous à une surpopulation de Bouledogue (depuis plus longtemps pour eux).

19.Posté par O LD le 12/05/2013 11:36
S'il faut interdire le surf, interdisons aussi la baignade, la plongée, le jetski, le windsurf, le kite, le kayak, la voile... puisque toute cohabitation avec le bouledogue est impossible. En effet, le bouledogue est un requin territorial, agressif et très dangereux, et si on maintient ces activités, les accidents à venir vont concerner leurs pratiquants désormais.

Avant que le prochain drame ne survienne, tournons le dos définitivement à l'océan pour faire plaisir au lobby écolo squalophile, financé par les pire multinationales pollueuses de la planète.

La preuve en image sur la dangerosité de l'animal, le bouledogue est imprévisible, dans le lagon, en eau claire, en journée, par grand soleil, même les scientifiques, supposés les connaître, en font les frais : http://science.howstuffworks.com/zoology/35774-weird-true-and-freaky-bull-shark-attack-video.htm

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales