Société

Risque requin : Les solutions expérimentées dans le monde

La mairie de Saint-Paul organise ce lundi 25 juillet une table ronde inédite. Pour la première fois, l'ensemble des acteurs institutionnels et des professionnels de la mer se réunissent pour envisager les solutions anti-requin suite à la multiplication d'attaques sur la côte Ouest. Des solutions qui ont déjà été testées ailleurs et qui pourraient inspirer les protagonistes.


La bien nommée "shark bay" en Australie
La bien nommée "shark bay" en Australie
 
Entre solution viable sans toutefois être trop onéreuse, la marge de manoeuvre des responsables politiques est mince. En provoquant une table ronde inédite, Huguette Bello, la députée-maire de Saint-Paul, a répondu à l'émotion de la troisième attaque de requin qui a vu un jeune surfeur réchapper à l'attaque d'un squale, c'était sur le spot des Roches noires, le 6 juillet.

Depuis, d'autres approches inquiétantes (parfois volontairement chachées) et des signalements sont venus amplifier les craintes, aussi bien du côté des surfeurs que des commerçants dont l'activité est impactée.

A maintes reprises, l'installation de filets a été évoquée par les protagonistes, parfois sous le coup de l'émotion il est vrai. Mais à y regarder de plus près, cette solution semble la plus répandue dans le monde. C'est le cas en Australie ou en Afrique du Sud où des filets anti-requins ont été posés sur certaines portions de plages.

Vers le moins coûteux ?

Chez nos voisins sud-africains, les plages de Durban sont également protégées par un tel dispositif, contrairement aux plages 20km plus au Nord ou plein Sud comme au Cap. En Afrique du Sud toujours, les remontées de sardines durant l'hiver austral (le "sardine run") provoque cependant l'enlèvement des filets de façon temporaire. Un exemple intelligent de bonne gestion des migrations de poissons en accord avec les attentes de sécurisation.

Le principe reste simple. Les mailles de ces filets sont de telle taille qu'ils laissent passer les petits spécimens et retiennent les plus grosses espèces. Les filets sont placés derrière la zone de surf et sont régulièrement contrôlés. Seul bémol, ils entraînent aussi la mort d'autres poissons et tortues qui s'y font piéger. Autrement, des protections à base de champs électriques sont également évoquées mais relèvent plus de sorties expérimentales en plongée et à petite échelle (cage avec champ électrique).

Seulement le coût d’achat des filets, mais aussi l’entretien couplé à l’impact environnemental, auront peut-être raison de la reproduction d'un tel dispositif à la Réunion. Une solution qui paraît malgré tout la plus immédiatement réalisable. En attendant, d'autres pistes sont évoquées.

C'est le cas d'un véritable travail de recensement sur les populations de requins bouledogues et tigres très présentes dans les eaux réunionnaises. Un tel recensement pourrait être mis en lien avec un système de balises qui permettrait de mieux connaître le parcours de l'animal.

Parmi les solutions les plus radicales : la chasse ouverte au squale resterait la plus ouverte aux critiques. Rappelons-nous du tollé qu'avaient provoqués des pêcheurs faisant payer dent pour dent un requin qui aurait pu être celui qui avait arraché la jambe d'un surfeur métropolitain le 19 février.

L'animal questionne l'homme

Devant ces solutions techniques, la plus cruciale demanderait plus de temps. Elle concerne le changement comportemental des squales qui semblent se rapprocher des côtes. L'attaque du wavesurfeur le vendredi 15 juillet avait eu lieu à 30m à peine du bord. Mais cette dernière solution au long terme est la plus épineuse. Elle pourrait bien remettre en cause les agissements humains sur toute cette frange littoral. Entre constructions pied dans l'eau ou presque, rejets des eaux pour ne pas dire plus ou enfin ravinement de déchets et autres pesticides pour l'agriculture, la remise en cause pourrait ainsi dépasser la simple cause animale.    

Après cette première table ronde, dont les prises de décisions fermes seront sans doute remises à plus tard, les pratiques de bon sens n'ont, elles, pas variées. Pour réduire les chances de rencontrer "les dents de la mer", éviter de surfer au lever et coucher du soleil, surfer avec d'autres personnes, restent les meilleurs conseils.
Lundi 25 Juillet 2011 - 14:15
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3724 fois




1.Posté par William le 25/07/2011 15:06

Personnellement, je trouve inadmissible qu'on ose imaginer dépenser de l'argent public pour que quelques énergumènes puissent braver les consignes élémentaires de sécurité !

A ce train là, il faudra bientôt augmenter les impôts :
- pour payer une piste pour que les chauffards puissent braver les interdictions
- pour payer un téléphérique pour pouvoir faire l'ascension du piton des neiges sans se fatiguer
- pour payer les emplois fictifs (ou au minimum "peinards") promis lors des élections
- pour subventionner la canne parce que sinon on risquerait d'être alimentairement auto-suffisant
- pour payer des primes de vie chère pour que quelques fonctionnaires puissent sauver l'économie en consommant les produits qu'on aurait pu produire localement à la place de la canne...

A trou d'eau (la saline saint paul), il est maintenant impossible de profiter de la plage avec les marmailles tellement il y a de kitesurf... C'est ça qu'on veut développer ?

Y'a quelques chose ne ne tourne pas rond...

2.Posté par sgeg le 25/07/2011 15:24
mais pourquoi paniquer ?...y'a pas de problème de requin !...dailleurs les trois membres dirigeants de l'association " les poules d'eau " , messieurs jeanicot , boyer et remora ont décidé de se baigner au large des roches noires et de boucan pour démontrer que tout va bien...pas des tafiottes ces trois là ! LoL !

3.Posté par noe200000000000000000 le 25/07/2011 15:42
Quand on veut tuer son chien , on dit qu'il a la gale , semble-t-il ?

Là on veut faire la chasse aux requins ...il y a anguille sous roche .... peut-être que des chinois ont proposé d'acheter les ailerons pour leur soupe de longévité , c'est pour celà qu'on fait courir le bruit des attaques ? pour les pêcher et les vendre aux chinois ....
Il faut se laver avant d'entrer dans la mer ...l'odeur des aisselles et autres odeurs corporelles semblent attirer la curiosité des squales qui vivaient tranquillement dans nos eaux ...ils viennent "looker" les intrus !
Quant aux filets , il faudra attendre la construction de la nouvelle route du littoral , on pourra utiliser les filets des falaises et laisser la montagne aux paille-en queue ....

4.Posté par Becamel Michèle le 25/07/2011 15:45
Et surtout , il y a bien plus de requins sur terre ...non éradiqués ;=( !

5.Posté par Jeff le 25/07/2011 16:04
Les filets pourquoi pas! L'inconvénient sera vite découvert par les surfeurs, les filets ont l'effet secondaire de casser la houle, et donc applatissent les vagues, c'est pour cela qu'en Australie, ils ne sont installés qu'autour des plages fréquentées par les baigneurs et non sur les spots de surfeurs.

6.Posté par noe le 25/07/2011 17:50
Pour faire des économies : un simple fil électrifié doit suffire ...quand le requin y met son museau ...une décharge et il s'enfuit (vu dans les "Dents de la Mer" n° 1)
(ligne utilisée pour parquer les vaches)

7.Posté par TANGO le 25/07/2011 17:50
Dépenser nos impôts pour le bonheur non pas des surfeurs mais bien des restaurateurs qui, misère, sont en manque de gains financiers !!!

Les requins sont dans leur milieur naturel, à nous donc de les respecter.

Surfeurs, restaurateurs..... prenez votre mal en patience.

Le maire de la commune a de part ses responsabilités, un devoir de mesures sécuritaires à l'égard de la population.
Je propose de maintenir l'interdiction de baignade et de verbaliser si besoin, on nous impose bien le port de la ceinture de sécurité alors qu'on ne met que notre vie en danger et non celle des autres. Hé bien dans le cas du risque requin c'est la vie des autres qu'on risque de mettre en danger alors ????????

8.Posté par Lorenzo Lamas le 25/07/2011 17:52
Dans un premier temps, il faut reconnaitre que la démarche est positive: réfléchir et discuter avec les "connaisseurs" et les responsables avant de faire n'importe quoi.
Avant de tout mélanger et dire n'importe quoi, ce serait bien de faire pareil (réfléchir) !
Si on regarde juste en surface, il est vrai que pour le moment, les "problèmes"liés aux attaques de requin n'ont eu de conséquences QUE sur 2 ou 3 surfeurs ... Mais si on analyse un peu plus en profondeur, on peu facilement comprendre que les conséquences de ces attaques pourraient également, a terme, concerner tous les baigneurs (hors lagon), nuire a l'image des plages réunionnaises, ce qui aura un impact négatif sur le tourisme Réunionnais (un des principaux moteurs de l'économie 974), et aussi être néfaste pour la "population" de requin (vu que certains cons seraient capable de les tuer/décimer sans aucun scrupule alors qu'a la base, ils n'ont rien fait de mal).
Dans un second temps, il est vrai qu'il y a, selon moi, des problèmes un peu plus urgent à regler a la Reunion ...

9.Posté par Thierry le 25/07/2011 18:07
Je ne comprends plus rien. On devie le sujet ou aolrs je suis bête ...

On débat sur la cause du requin DANS L'EAU qui attaque l'homme qui est en train nager, surfer, etc. et on en est arrivé à débattre de la cause des commerçants (On s'en fout maintenant du bonhomme qui se ferait manger, on s'occupe AFFAIRES et bizness maintenant).

Je savais bien qu'au final une DEUXIEME ESPECE de REQUINS ferait son apparition !!!???!!! Et celle là est bien plus dangereuse que celle en mer car un vrai massacre (du vrai requin) risque d'arriver pour des euros.

Lorsque que des hommes se sont faits attaquer en mer (morts, etc.) cela n'a pas mobilisé davantage les politiques. Mais que cela touche les commerçants et l'argent et les voix électoralistes qui vont avec, cette fois, ce n'est plus pareil. Un ou deux morts par le fait "Requins", attendons, ça va passer. Mais là des centaines de commerçants, des pêcheurs en attente pour la pêche aux requins, ... pour les élections, c'est bon.

Qui gagnera des deux espèces requins ??? Le commerçant ne met que très peu les pieds dans l'eau au large (sinon dans sa piscine) et encourt peu de risques de se faire attaquer par un un requin. Il n'a pas le temps par période de fort buziness.

On ne parle plus à cette heure de protéger l'homme dans l'eau, mais le commerçant. C'est devenu un prétexte pour faire avaler la couleuvre ... ici je devrais dire "avaler le requin". Donc les surfeurs, baigneurs se sont faits avoir et ce n'est plus leur cause que l'on va défendre c'est le commerce. Que des hommes soient morts, blessés, on averti, on ne sait pas quoi faire drapeau rouge ou prévention, etc.. Mais là, que cela entraine des "conséquences économiques ..." c'est inadmissible et on mobilise tout le monde ... et les pêcheurs attendent de pieds fermes ... le feu vert pour aller à l'attaque et empocher les subventions de chasseurs de primes "REQUINS".

Encore des dépenses inutiles et sur le dos des contribuables. Les filets vont coûter cher en argent et en faunes marines (tortues, etc.). Si un seul secteur seraît protéger, les requins vont se déplacer et venir sur Saint-Leu et ainsi de suite et le tour de l'île sera emmaillé avec à terme toutes les conséquences que cela entrainera. J'espère que l'Europe ne suivra pas un tel projet et que cela restera à la charge de la seule municipalité de Saint-Paul pour un projet de telle connerie.

J'aime nager. Mais depuis que j'ai entendu parler de plusieurs requins, je me suis rapproché du bord car je n'ai qu'une seule vie et que j'y tiens. Bien que cela me manque d'être dans un grand espace de mer, je le regarde du bord et accepte de le concéder voire de l'abandonner aux poissons et à ses autres habitants. J'ai assez de place sur terre. Et si sur terre, un poisson"FRAIS" vient dans mes pieds, je me dis "BON APPETIT". Et comme je ne veux pas être dans ses pieds en mer pour qu'il fasse pareil avec moi, je tire la leçon de cela et .... du prix que d'autres ont payé.

10.Posté par zécololo sur-rémunéré le 25/07/2011 19:02
thierry a raison ! la mer c'est réservé aux requins , faut pas y aller ! et les commerçants?, on s'en fout ! leurs employés au smic qui n'ont certainement pas de quoi se payer une piscine ? encore plus !
ils avaient qu'à passer des concours , comme tout le monde , au lieu d'aller bosser ces ânes !
et ces surfeurs , kiters , ce ramassis de guédros chevelus et mal rasés ? servent à rien !
car le tourisme est un fléau ,c'est tellement mieux quand y'a personne à la plage,non ?
et si un jour y'a tellement de requins qu'on ne peut plus se baigner ? pas grave !
avec ma retraite de sur-rémunéré , j'irai à maurice !

11.Posté par Thierry le 25/07/2011 20:30
A POst 10

Tu transformes mes propos à ta sauce. C'est surement le fond de ta pensée mais loin d'être la mienne. Tu déverses ton torrent de sallissures en mon nom et cela je te dis NON !!!

Et puis, faudrait que je sois fonctionnaire et enfin, j'aime mon île et Maurice ou ailleurs ne me disent rien. Je dépense et profite local. Il y a tant à voir et redécouvrir à la Réunion que cela me suffit. Même s'il faut que je me passe de la mer un temps, je le fais et je vais ailleurs. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Ca se sont les miens et je n'em.... personne. Quand il y a une falaise qui s'éffondre, je vais voir aussi ailleurs, ... etc et le commerce tourne. Un coup c'est la mer, un coup la montagne, etc. Pas toujours les mêmes. Quand il n'y a pas de volcan, les commerces des hauts ou du sud sauvage attendent. C'est pareil pour tout le monde. Il faut savoir s'adapter ....

Comme pour le baigneur ou le surfeur qui s'éloigne du bord de mer et qui est conscient du risque "requins" le commerçant ou ses employés au bord d'une plage savent que leur clientèle est liée au facteur "plage" comme l'agriculteur qui sait que sa récolte est liée au facteur "climat". C'est cela la vie.

Vous croyez que tous ces commerçants repartagent leurs marges avec leurs petits personnels. J'en doute fort et posez leur la question. Vous verrez .... les conditions dans lesquelles ils travaillent et le plus souvent se doit être en grande partie des stagiaires ...

Enfin, répondez moi et assumez vos propos en disant aux ZINFONAUTES que se sont vos pensées, vos propos mais pas ceux de moi.

La liberté d'un indiviu s'arrête là où celle des autres commence et cela s'appelle le RESPECT monsieur zécolo..... J'ai appris le respect et je respecte mes semblables et n'aurait pas de tels qualificatifs... humiliants et odieux à mon goûts. Alors assumez les vous mêmes.

12.Posté par pov' titi le 25/07/2011 21:15
c'est quoi un " indiviu " titi ? sinon, t'as l'air pas marrant comme gars , tu rigoles quand tu te pinces !
ton roman moraliso-barbant , j'ai pas pu lire plus de trois lignes , t'as rien d'autre à faire ?

13.Posté par gramy award le 25/07/2011 21:21
le premier prix de pipeau larmoyant est déscerné à ?....................................................THIERRY !

14.Posté par Thierry le 25/07/2011 22:32
A post 12 Gramy ...

Je ne suis pas un pleurnicheur comme ces commerçants de Saint Gilles parce que zot i perde clients et sava rode momon po tape à lu (le requin). Quand mon commerce marche, je suis content et quand cela va moins biens j'accuse le coup. C'est la loi du buziness où le client est roi et je la respecte.

Va voir mon commentaire dans l'article suivant similaire et tu comprendras mieux si je suis larmoyeur. Au travers de ton propos, tu m'as plus l'air d'un enfant gâté que tu ne pourras m'en faire porter le chapeau. Il faut s'assumer comme je l'ai dit à Post 10. Moi, je ne pleure pas, j'avance, je m'adapte et je respecte du mieux que je peux.

Il y a des requins à Saint Gilles, eh ben que les vacanciers aillent là où il n'y en a pas : A Saint-Leu, à Etang Salé, à Saint Pierre, à Grand Anse, à Manapany. Toutes ces belles plages sont aussi à la Réunion. Vous ne le saviez pas ........ OUI OUI ET ENCORE OUI à la Réunion. Et en plus, il y a aussi des bons et gentils commerçants et restaurateurs ....

15.Posté par gramy award le 26/07/2011 09:30
y sort d'où encore ce...thierry ? ça sent le boyer ce " machin " ou peut-être le noé ?...qué pipeau !

16.Posté par Thierry le 26/07/2011 10:08
A Gramy

Eh Gramy, regarde plus loin que le bout de ton nez, il n'y a pas que "boyer" ou "noé000", et toi, il y a aussi tous les autres. De plus, il n'y a pas que Saint-Paul et Saint-Gilles.

T'es pas content parce que je dis que la Réunion ne se résume pas qu'à Saint-Gilles, viens plus vers le sud, tu verras que c'est vrai. Emmène avec toi des vacanciers et des touristes, dis leur que de ce coté, il n'y a pas de requins ou de pollution. Nous nous ferons un plaisir de vous accueillir. A bientôt .... Il y a aussi le coté "montagnes", etc.

En passant, vers la table ronde, dis à ces responsables que pas besoin de gaspiller de l'argent pour des mesures inutiles puisqu'en attendant tu auras trouver une alternative vers d'autres lieux plageux et sans risques et aussi avec des commerces et restaurants. Et que cela va rééquilibrer l'activité économique via un repartage.

17.Posté par brigitte le 26/07/2011 15:42
ya qu'à tous les manger ! (les requins) mais c'est vrai que j'en vois plus sur la terre ferme que dans l'eau loooooool

18.Posté par tingmax le 26/07/2011 17:08
justement la nouvelle orientation de la réunion via l'irt n'est plus de promouvoir nos plages dégueulasse mais bien la "montagne"...

19.Posté par Choupette le 26/07/2011 18:34
Y'a qu'à diviser les sites en deux : près de la plage pour les petits baigneurs et, plus loin, les surfeurs avec les requins.
Quand ces derniers seront bien rassasiés, plus de problème !

20.Posté par lorream le 24/08/2011 20:38 (depuis mobile)
Sacré Noé!! Tu peux pas t empêcher de sortir tes debilités c est génial t en arrives à nous faire rire y a du progrès! Des fils electrifies à vaches XD genial!!

Sinon pour répondre à zot IMPOSSIBLE de confondre Thierry et Noé car dans ce que dit Thierry y a du fond, ce que nous déverse chaque jour le père noé est totalement creux et inCONsistent!! Tellement, qu à chaque com je me dis que c est pas possible d imaginer qu il y a un être humain derrière le clavier... Un chimpanzee?

21.Posté par Thierry le 24/08/2011 21:10
A Post 20.. lorream,

Merci d'avoir apprécier mes com. Mais vous savez, j'ai croisé des com. de NOE sur certains sujets avec un vrai thème (le truc vraiment qui touche) où il faisait la différence. D'ailleurs, je lui en faisait la remarque car il se fait canarder souvent... Il est souvent léger (ce n'est pas de l'inconsistence) ou détâché du sujet mais c'est top qu'en même. Il vous a fait rire.

Vous donnez l'air de rentrer de vacances (vu la date du sujet...).


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales