Société

Risque requin : Le gouvernement lance un "plan renforcé"


Risque requin : Le gouvernement lance un "plan renforcé"
Le gouvernement a annoncé la création d'un "plan renforcé risque requin à la Réunion". Cette annonce, intervenue dans la nuit, survient quelques heures à peine après la décision du tribunal administratif, qui a donné au préfet quinze jours pour "prendre les mesures nécessaires" pour réduire le risque requin. Et quelques jours après la mort tragique de la jeune Sarah, une adolescente de 15 ans qui se baignait dans la baie de Saint-Paul.

Dans un communiqué commun, quatre ministres, Philippe Martin (Ecologie), Victorin Lurel (Outre-mer), Valeyrie Fourneyron (Sports) et Frédéric Cuvillier (Mer),  expliquent qu'ils "ont donné mandat au préfet de La Réunion de mettre en oeuvre sans délai le plan renforcé et durable de prévention du risque requin à La Réunion signé par les quatre ministères et sur lequel le gouvernement travaille depuis le mois de mars en relation avec les services de la préfecture". Un plan étudié "depuis le mois de mars", rappelle le gouvernement.

Ce plan sera effectué "en complément des mesures déjà engagées depuis plusieurs mois (amélioration de la connaissance scientifique des requins côtiers de la Réunion, renforcement de l’information des populations, renforcement des méthodes de gestion opérationnelle de l’alerte, accompagnement des activités nautiques les plus exposées)" et "réaffirme la volonté du gouvernement de tout mettre en oeuvre pour préserver les usages multiples de la mer sur le littoral de l’île", précise le communiqué.

Il repose sur cinq axes :

- la prévention opérationnelle par le recours à des technologies innovantes (capteur de turbidité, sonars embarqués….) et l’étude des évolutions à apporter à la réglementation relative à la baignade et aux activités nautiques ;

- l’évaluation du dispositif vigie-requin et la professionnalisation des agents assurant cette mission ;

- l'amélioration de la connaissance par la production d'études complémentaires sur la quantification des requins et sur l’évolution des pratiques des usagers de la mer ;

- la gestion raisonnée des stocks en lien avec la Réserve naturelle marine ;

la mise en place d'un observatoire du risque requins : collecte de données, tenue de statistiques, mise en oeuvre de la charte de bonnes pratiques, appui des démarches de valorisation (éco-tourisme, projets innovants dans le domaine de la sécurité et la prévention), développement de l'information et de la communication autour de la gestion du risque requin…

"Il s’agit, pour les pouvoirs publics, d’accompagner la mise en place d’un dispositif durable de gestion du risque requin, s’inscrivant dans le nécessaire équilibre entre la sécurité des personnes et la préservation de l’environnement, en étroite concertation avec les collectivités locales", précisent les quatre ministres.

Ce plan sera présenté par le préfet Jean-Luc Marx "dans les jours qui viennent afin de détailler les mesures d’accompagnement qu’il souhaite prendre".
Samedi 20 Juillet 2013 - 06:42
G.K.
Lu 3474 fois




1.Posté par breizhatoll le 20/07/2013 07:23
politique d'enculeur de mouches ! excellent de confier la gestion des stocks de requins au mêmes personnes qui sont incapables de quantifier le nombre de requins au départ de la réserve marine et qui ont généré par leur incompétence cette situation inacceptable . encore une fois nos politiques ont écouté les chasseurs de subventions plutôt que les gens de terrain ou même l'avis du TA rendu hier.
allez rendez vous a la prochaine attaque dans le lagon .vous croyez vraiment que la passe de l'ermitage empêche le bouledogue de rentrer dans l'eau ?
Grâce a ces gens la réunion apparait aujourd'hui comme l'endroit le plus dangereux au monde pour le risque requin devant l'Australie , l'Afrique du sud ou les états unis. Merci a tout les écolos de bas étages qui par leurs idéologie ont tué indirectement cinq personnes , merci aux politiques qui ont préférés campés sur leurs connaissance de leurs pays pour ne pas reconnaitre le problème, merci a tout ces scientifiques pour qui une subvention prime sur la vie d'une jeune fille .

2.Posté par Jacques QUILLET le 20/07/2013 09:26
Oui ce Préfet est tout juste capable d'inaugurer et de décoret mais incapable de prendre des mesures de sécurité et en tout c'est comme ça ... sur tous les points ...

3.Posté par Régulation le 20/07/2013 09:35
Voilà de quoi moucher tous les Sharkosceptiques.

4.Posté par Titi or not Titi le 20/07/2013 09:48
@1
Bien vue !

Faire une reserve marine en plein
milieu d une activité marine ?

Demain , ils vont nous pondre une
école maternelle en plein milieu
de la piste karting de la jamaique !

5.Posté par lemu le 20/07/2013 10:32
Perso,

J'ai effectué deux plongées le dimanche matin avant l'attaque au cap la houssaye qui est très proche du Cimetière Marin.
Pas vu l'ombre d'un requin seulement quelques Tortues.
L'idée serait peut être de mettre des plongeurs Bouteilles sur les zones d'évolution des baigneurs, difficile à mettre en place, mais en tout cas les requins n'approchent pas, à bon entendeur un amoureux de la mer et de ceux qui y habitent...

6.Posté par cassepapaye le 20/07/2013 11:36
C'est pourtant simple :
risque inondation => l'Etat interdit de construire
risque mouvement de terrain => l'Etat interdit de construire
risque fortes houles => l'Etat interdit de construire
risque volcan => l'Etat interdit les randonnées
donc
risque requins => l'Etat interdit les activités nautiques (baignade, surf, plongée, ...)
Facile non !

7.Posté par le taz le 20/07/2013 12:33
ouahhh, les énarques se sont lachés !!!!
et en très grande forme, en plus. pondre un ""truc"" qui repose sur 5 axes, et que quand t'a fini de lire, tu comprends même plus quel est le problème de base.

ah oui, ça me revient. dans la mer, il y a des poissons (pour certains abrutis en mal de contradiction, il faut rajouter : et des mammifères) dont une certaines espèce est extrêmement dangereuse.
et que comme on ne pourra pas exterminer l'espèce entière, le risque 0 n'existera jamais. et moi, juste par rapport au niveau de ma responsabilité, tant que le risque 0 n'est pas atteint, je n'autoriserai jamais mes gosses ou proches d'y aller.
point.

pas de délires inutiles en 5 axes et mes proches resteront vivants sur la terre ferme.

au fait, dans le concret, dans la vie réelle, vous allez encore laisser les gens se baigner en milieu HOSTILE sachant que le risque 0 n'existera jamais ????

8.Posté par Tomael le 20/07/2013 12:50
Mon point de vue :
- modifier les limites de la reserve marine et la cantonner aux lagons et aux tombants des récifs qui les délimitent.
- protéger les zones de baignade et d'activités nautiques par des filets (boucan, roches noires... Etc).
- autoriser la pêche et la chasse sous marine réglementée sur les zones qui ne feraient plus partie de la réserve.
- mettre en place un système de gestion et de surveillance des populations de requins à long terme.
- réguler immédiatement la surpopulation des requins bouledogues.
- informer la population et les touristes du risque requin et identifier et interdire les zones à risque.
En écrivant ces lignes, j'ai une pensée toute particulière pour les victimes des attaques de requins. En esperant que leur mort ne soit pas totalement vaine.

9.Posté par Ginrol le 20/07/2013 14:17
Et risque stupidité humaine, que fait l'Etat ?

10.Posté par Kosé inutil le 20/07/2013 14:57
@9 L'Etat ne fait rien pour ce risque! La preuve: vous pouvez exercer en toute liberté!

11.Posté par oui le 20/07/2013 15:55
on savait que la majorité des surfers avaient un QI d'une huitre, mais j'ai du mal à voir en quoi l'état peut-être responsables des attaques de requins !!

12.Posté par Ginrol le 20/07/2013 18:20
@11 : Heureusement que je ne fait pas de surf, je pourrai mourir dur le spot de la jamaique à 18h pour la wave

13.Posté par ile cochon le 21/07/2013 08:33
et c'est pour quand la décision de virer tous les maires hors la loi qui rejettent les eaux usées et eaux pluviales degeulasses en mer, un élément que peuvent apprécier les bouledogues?


14.Posté par Ginrol le 21/07/2013 08:54
@13: Tout est dit !!!!

15.Posté par muppets le 21/07/2013 09:53
Même si je partage l'idée que la réserve marine a eu un impact sur la présence accrue de requins près des côtes réunionnaises, elle n'est pas la seule en cause. En effet il ne faut pas oublier que des dizaines de milliers de tonnes de poissons sont prises chaque année par les bateaux senneurs et long liners autour de la Réunion avec la bénédiction (plus ou moins, voir légalité des autorisations) de l'Europe. L'océan autour de la Réunion se vide peu à peu (qui voit encore des grandes chasses de thons, qui pêche encore des bonites Kalou ?) et les requins se tournent à juste titre vers les gardes-manger créés par l'homme. Il ne servira donc à rien d'éradiquer les requins, il en viendra d'autres de plus en plus affamés. Il convient d'ouvrir les yeux et de canaliser et réglementer cette pêche intensive.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales