Social

Richard Samuel : "Les Etats généraux débuteront dans 15 jours"


Richard Samuel : "Les Etats généraux débuteront dans 15 jours"
Le Préfet Samuel Richard a reçu la presse cet après-midi pour faire un point sur l'organisation des Etats généraux de l'Outre-mer. Ne lui demandez cependant pas à quelle date débuteront ces Etats généraux à la Réunion... Il avoue lui même ne pas le savoir. Tout au plus vous dira t-il: "dans quinze jours"...
De fait, avant de déterminer la date, il a une étape obligatoire à franchir: la désignation des présidents d'ateliers et des rapporteurs.
Normalement, la liste des noms devrait être connue avant la fin de la semaine, ce qui permet donc raisonnablement d'espérer un début des travaux dans une quinzaine de jours.
Mais là encore, le flou demeure puisque chaque président d'atelier pourra déterminer en toute liberté la date de démarrage de ses travaux et son lieu de réunion...
D'autant que, comme le signale le Préfet Samuel, cette liberté peut aller jusqu'à désigner des sous-ateliers, avec autant de vice-présidents. En Guadeloupe, un des présidents a par exemple décidé de créer 12 sous-ateliers...
A la Réunion, le Préfet Samuel disposera d'un coordonnateur en la personne du Préfet Paul Girot de Langlade, dont le travail sera entre autres de coordonner le travail des présidents d'ateliers et des rapporteurs.
Ces derniers, qui seront pour chaque atelier de sensibilités différentes, auront ensuite un travail particulièrement ardu puisqu'il leur reviendra de faire la sythèse des contributions de chacun, en essayant de faire émerger un véritable projet, et non pas une simple juxtaposition des propositions.
Trois rapporteurs "transversaux", dont Françoise Vergès pour la Réunion, auront ensuite pour tache de faire la synthèse des synthèses en vue du comité interministériel que présidera Nicolas Sarkozy. Ce comité interministériel, qui devait se tenir dans la première semaine de juillet, pourrait d'ailleurs être repoussé à fin août, pour répondre à une demande d'élus de la Réunion.
Reste maintenant aux organisateurs de ces Etats généraux à mobiliser les Réunionnais. Ce ne sera pas une mince affaire car notre île n'a pas la même fibre revendicatrice que les Antilles, et surtout ne sort pas d'une crise aussi aïgue, crise qui a suscité là bas une attente très forte.
Dernier obstacle à surmonter: convaincre les Réunionnais que tout n'est pas déjà écrit, et que la parole d'un Payet ou d'un Hoarau aura autant d'importance que celle d'un Paul Vergès, d'un Didier Robert ou d'un Gilbert Annette...
Mardi 14 Avril 2009 - 19:21
Pierrot Dupuy
Lu 579 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/04/2009 20:05
j'espère que nos énarques songeront à utiliser les salles de classes ou les salles de restauration des collèges ou des lycées pendant les périodes de congés scolaires pour faciliter les réunions et le débat..

2.Posté par FRANCO le 15/04/2009 07:51
Les « Etats Généreux » une mascarade et les Réunionnais une fois de plus floués !!!!
Téléguidé par notre président de région, via les militants PCR et CGTR, pendant des semaines, le COSPAR s’est mobilisé avec activisme pour remédier de façon fort modeste, 5% à 20% moins chers sur 250 produits, aux conséquences des profits variant de 50% à 150% sur des milliers de prix, refusant bien sûr de s’attaquer aux causes réelles, les marges abusives et l’octroi de mer tout aussi abusif. Convoqués un dimanche à la région, nos grands défenseurs du COSPAR ont aussitôt accepté le NIET de la participation de la région et du conseil général, à l’augmentation de 50 € des bas salaires comme aux Antilles. L’Etat doit payer, les patrons doivent payer, pas les collectivités ! Bravo la solidarité et bravo aux marionnettes du COSPAR manipulées par le président de région. Pendant que nos manipulés jouent à la révolution, notre président de région lui s’occupe des européennes, de la future assemblée unique et de sa « nouvelle machine à gaz », la Société Publique Locale d’Aménagement qui va lui permettre de placer sous sa coupe les communes, comme il l’a déjà fait avec le COSPAR et nombre de ses composants. Et oui, pérenniser sa mainmise despotique sur son pouvoir familial et clanique dans sa pyramide inversée. Ainsi à la Réunion démocratie et participation des citoyens ne sont que des mots creux et vidés de leur sens.
Quant aux « Etats Généreux » du Président de la République, que pour leur part les forces vives des Antilles ont rejetés car là encore simulacre et manipulation de hauts fonctionnaires parisiens sans prise avec le réel vécu des Domiens, nos dociles « hommes de paille du président de région » composant le COSPAR, s’opposent eux aussi « au cinéma » pourtant mis en scène avec au générique la précieuse et émouvante mobilisation de Mlle Françoise Vergès, notre sensationnelle représentante « transversale » du peuple réunionnais. Rien que la dénomination des ateliers révèlent et attestent du caractère « fumeux et bidon vide » des thèmes qui vont servir à amuser le bon peuple. Rien sur une réelle continuité territoriale pour tous, rien sur l’égalité économique totale avec les mêmes prix qu’en métropole sur tout ! Pendant ce temps, à Paris et à la région, nos compères présidents s’occupent eux des choses sérieuses : les européennes, l’assemblée unique, le maintien du clan Vergès, de sa comparse Nassimah et de ses obligés alimentaires de l’ « Allégeance » aux commandes de la région Réunion qu’ils ont commuée en Principauté de la famillle régnante Vergès avec la bénédiction et le soutien du Co Prince Président de la République. Quels formidables lendemains qui chantent « on « nous prépare à la Réunion avec ces extraordinaires « Etats Généreux » !
Antoine FRANCO militant pour une véritable démocratie interactive

3.Posté par El bourracho le 15/04/2009 08:48
Le fait d'avoir pris Françoise Vergès comme "transversale", les "etats généraux" peuvent aller se faire voir à dache.
La majorité des réunionnais n'en voulait pas, ce préfet nous l'a imposé, qu'il se démerde.

4.Posté par etjosedire le 15/04/2009 11:24
Franco, ce matin j'ai eu des difficultés à envoyer un post sur ce sujet. Apparemment le site de Pierrot se fait attaquer. Avant neutralisation totale ?

Bref ! J'ai abordé le thème des ces simulacres. Et j'ai ajouté que les déclarations, dans leurs temps et dans leurs contenus, des AUBRY et NICAISE ne sont pas fortuites, mais participent à anesthésier les bons catholiques dociles de la Réunion, face à l'offensive des Vergés, prince et princesses consorts réunis.

Je crains pour nous un remake de l'histoire cubaine: communistes et jésuites ont marché mains dans la main pour imposer Castro, formé et piloté par les jésuites. Ils y trouvent leur compte.

Je note que la seule personne neutre qui a une vision globale de cette île, j'ai nommé PH Maccioni, est marginalisé au profit des deux marionnettes Samuel et Girot de Langlade qui auront en travers, je me trompe sûrement, en transverse la princesse consort Françoise. Investie de telles fonctions, pensez vous que notre princesse, rapporteuse transverse, va coordonnéer des conclusions, à mon avis déjà écrites avant même que le premier atelier se soit réuni, avec la droite martiniquaise ou guadeloupéenne ? Avec Françoise comme garante, autant demander à un lapin d'être gardien d'une salade.

Le désengagement du COSPAR n'est que feinte. Popol a horreur de s'engager dans une direction, sans avoir au préalable engagé des obligés dans la direction inverse. Il donne de cette façon l'image du démocrate respectueux de l'opinion des uns et des autres. En réalité, suivant la tournure des évènements, il saute dans le groupe qui gagne et déclare: "Je vous l'avez bien dit".

Il me fait penser à ces devins qui ne sont jamais là quand le chaland vient consulter et qui se reposent sur un assistant d'accueil, pour poser toutes sortes de questions au chaland, le temps qu'il est censé arriver. En réalité il écoute tout dans la chambre d'à côté et quand il a suffisamment fait le plein d'informations, il fait un détour à travers champ pour arriver par la grande porte. Et il déballe son histoire au chaland émerveillé de sa perspicacité.

Le prestidigitateur Vergés aidé des hommes d'Église a un boulevard devant lui. Les réunionnais n'ont plus qu'à pleurer, les jeux sont faits. Les historiens pourront toujours analyser les stratégies mises en place. C'est diabolique, machiavélique.

Une différence avec Cuba: si un jour les boat people réunionnais prenaient l'envie d'aller voir ailleurs, car trop comblés par le paradis Vergés, aucun eldorado n'existe à l'horizon, hormis le pôle sud où ils pourront toujours être conservés dans la glace, le temps que des thésards des générations futures les utilisent comme support d'études.

5.Posté par HERZOG le 15/04/2009 12:26
Arretons de critiquer le COSPAR, car malgré ses erreurs de débutant, son idéologie de gauche archaique, ses leaders qui ne représentent qu'eux même, il faut voir les choses en face :

Les réunionnais ne se sent pas concerner par la vie chère, ses habitudes de consommateur à outrance est bousculé.

Alors les états généraux se feront sont eux, entre gens de la haute société politico-locale.

A qui la faute, surement pas les élus, puisque nous avons donné à nos "maîtres" les pleins pouvoir.

6.Posté par FAIVRE DANIEL le 15/04/2009 13:25
Monsieur le Préfet, qu'elle place acorderer vous dans vos états généraux pour les plus pauvres retraités qui ne peuvent plus se soigner depuis que le Gouvernement a suprimer la vraie sécurité sociale, et avec moin de 600€ qu'ont'il droit de manger ( de l'herbe comme les hanimaux) nous sommes des ètres humains ont demande plus de respect de la part du GOUVERNEMENT.
Tous ceux qui ont plus de 20 année de travaille, les plus de 50ans qui touche L' ASS le mème tarif
que le RMI, et tous les retraités du privé,nous disons aux élus arreter de nous méprisés.

7.Posté par etjosedire le 15/04/2009 17:55
Posté par FAIVRE DANIEL le 15/04/2009 13:25
Monsieur le Préfet, qu'elle place acorderer vous dans vos états généraux pour les plus pauvres retraités qui ne peuvent plus se soigner depuis que le Gouvernement a suprimer la vraie sécurité sociale, et avec moin de 600€ qu'ont'il droit de manger ( de l'herbe comme les hanimaux) nous sommes des ètres humains ont demande plus de respect de la part du GOUVERNEMENT.

ÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒÒ

Monsieur, je comprends votre appel au secours. mais je crois que tel que c'est parti, le fourrage des animaux ne pourra même pas vous être servi. Il coûtera trop cher.

Je pense que vous devriez étudier comment les personnes âgées survivent à Cuba. Notre leader maximo péi vous prépare en gros ce genre d'avenir.

8.Posté par FAIVRE DANIEL le 16/04/2009 07:51
Réponse a etjosdire, qu'il ne compte pas sur les personnes agées pour se faire réélire, ces poches
sont plaines,nos deux président ne font rien pour les pauvres retraités, ont ne veut plus de leurs sucettes ont est plus des enfants.

9.Posté par etjosedire le 16/04/2009 22:41
Bravo M. FAIVRE ! Que votre voeu soit exaucé ! Mais il y a un problème. De nos jours ce ne sont pas les urnes qui décident. Vous avez après le 3° tour où, et on l'a vu avec la petite dame Dindar, les alliances secrètes et d'alcôve peuvent vous mettre en place malgré tout, des minorités sorties des urnes.

Regardez le nouveau piège à abrutis qu'est le SPLA . Les premiers à sauté dedans sont des élus de droite. Vous croyez qu'il existe encore des gens de convictions ? Ce sont des girouettes qui tournent avec le vent. Quand vous les croyaient bien orientés, c'est vous qui vous retrouvez désorientés. Il n'y a plus du blanc ou du noir: tout est gris.

Je ne vous parle pas de leur sollicitude envers les personnes âgées en général. Ils ont des calculatrices à la place du coeur. Je ne vous parlerai pas du plan "grippe aviaire". Je préfère préserver votre sérénité.

Il nous faut une solide Foi en DIEU, car parfois sans excuser, je comprends les gens qui par désespoir arrivent à des extrêmes.

Suivons le conseil de JÉSUS en Matthieu 6: 34
" Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine".

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales