Social

Revendications de l’AVECA : seule la Préfecture a fait un geste…

L'AVECA a obtenu un premier geste de la part de Préfecture, une mesure exceptionnelle d’apurement des dettes, deux mois jour pour jour après que l’Association pour la valorisation des entreprises commerciales et artisanales ait déposé une liste de revendication pour faire face à la crise du bâtiment.


Après avoir été reçu par la Région ce matin, et par le Département et la Préfecture cet après-midi, il n’y a pas eu vraiment d’avancée dans les revendications de l’AVECA.
Raymond Lauret en fin de matinée,  a promis au nom de la Région aux représentants du collectif l’allotissement à venir des marchés publics et leur a remis un listing de travaux et de programmations.
Le Département n’a été guère plus prolixe pour ce premier contact. L’association n’aura eu comme seule réponse qu'un rappel du mode d’attribution des marchés publics…
Le dernier rendez-vous de la journée a été à la Préfecture. Et c’est la rencontre la plus fructueuse de la journée. Pierre Henry Maccioni leur a fait part des mesures gouvernementales en faveur des petites entreprises. A la demande de suppression des dettes fiscales et sociales pour l’année 2008 de l'AVECA, le représentant de l’Etat a répondu par une mesure exceptionnelle d’apurement des dettes, avec un abandon partiel des créances.
Les attentes de l'AVECA en ces temps difficiles sont notamment la suppression des dettes fiscales et sociales, la suppression de la CCPB (caisse des Congés Payés du Bâtiment) et la révision auprès des organismes financiers des encours de crédits, la remise gracieuse des frais aux cas par cas et que cessent les abus bancaires. "Les banques et les gestionnaires des comptes doivent obligatoirement informer, accompagner, conseiller le client, mais surtout cesser de profiter des moments les plus difficiles pour prélever des frais abusifs".

Jeudi 26 Mars 2009 - 19:18
Karine Maillot
Lu 439 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales