Société

Réveillon: Les autorités interdisent l'organisation d'une soirée électro à Trou d'eau


Réveillon: Les autorités interdisent l'organisation d'une soirée électro à Trou d'eau
Les conditions météo auraient peut-être eu raison de la fête en plein air pour ce 31. Il n'en demeure pas moins que la sous-préfecture de Saint-Paul a clairement dit non à l'organisation d'une soirée électro sur le sable de Trou d'Eau.

"On est sur cette organisation depuis quatre mois. On a confié la procédure à notre avocat mais celle-ci n'a pas été faite dans les temps", n'a appris qu'aujourd'hui Nicolas Denis, organisateur de la "Bass Familiy", le nom que devait porter cette soirée électro pieds dans l'eau (ou presque).

Ce lundi matin, un rendez-vous en forme d'ultime espoir s'est tenu en mairie de Saint-Paul. La douche froide pour le gérant de Biobass. "On nous a dit que notre dossier ne tenait pas compte suffisamment de la sécurité", explique-t-il avec beaucoup de déception.

Nicolas Denis craint que la description de cette soirée ait eu un effet rédhibitoire sur le responsable sécurité à la sous-préfecture de Saint-Paul. "On savait depuis quelques jours que la manifestation n'allait pas être autorisée mais nous n'avions pas de courrier officiel. Alors en mairie ce matin, ils sont allés en préfecture chercher le courrier en mains propres afin de s'assurer que je n'allais pas jouer sur cette faille", raconte-t-il. "Cette fois-ci c'est raté. Nous n'allons pas braver l'interdit car nous serions sous le coup d'une saisie de matériels et il y en a pour 50.000 euros tout de même".

De la techno allait être diffusée. "On était prêt à faire des concessions. Si on nous disait que le niveau sonore était un problème, on était prêt à baisser le volume", explique-t-il, avant d'ailleurs de réfuter le terme de "rave party". "Si tous les gens qui diffusent de la techno sont catalogués rave party, ça devient problématique...", plaide-t-il la bonne foi. "Qu'aurait-il fallu qu'on annonce ? Qu'on allait diffuser du maloya ?" demande-t-il, désabusé. Forcément amer pour cette occasion ratée, il pointe du doigt d'autres structures installées sur le bord de mer qui minimisent volontairement le nombre de visiteurs qu'ils comptent accueillir le soir du réveillon tout en laissant entrer le double. "Faut-il mentir dans notre dossier de présentation ?"

Soirée électro en accès libre

La manifestation était en accès-libre, une formule que l'organisateur défend, "on voulait quelque chose de gratuit. Faire payer, ça allait à l'encontre de notre politique", mais celle-ci a peut-être eu l'effet inverse : celui des débordements mais aussi de la gestion des déchets.

Ce site idyllique de la Saline les Bains devait accueillir au bas mot 500 personnes selon son organisateur. Une évaluation sans doute sous-estimée au regard de l'afflux attendu le soir du 31 sur les plages de la côte Ouest. "Oui pour être honnête, 500 c'est uniquement les personnes qui viennent spécialement pour cet événement, après ça aurait pu monter à 2.000 en comptant les gens de passage", explique-t-il. Disons que l'épisode de Planch'Alizé il y a deux ans a fait jurisprudence.

Devant cette immense déception pour les amateurs d'électro, Nicolas Denis promet de ne plus se faire avoir de la sorte pour les prochaines échéances. A commencer par la fête de la musique de juin prochain. "Dès janvier, nous déposerons une demande auprès des autorités, pareil pour le 31 décembre 2014", prévient-il.

La rencontre de ce matin en mairie a laissé entrevoir de plus nets espoirs. "Les élus de Saint-Paul m'ont assuré de leur soutien pour les prochaines manifestations". Biobass a quelques mois pour peaufiner ses lacunes et présenter un dossier d'organisation crédible.
Lundi 30 Décembre 2013 - 18:17
LG
Lu 3670 fois




1.Posté par Alain BLED le 30/12/2013 19:06
Annulation d'une soirée "électro pieds dans l'eau" : c'est pour leur éviter d'être électro-cuités :))

2.Posté par beaufland le 30/12/2013 19:26
pauvre lagon. pourquoi ne vont-ils pas faire leur fete dans la zone industrielle? le bruit ne dérangera personne.

3.Posté par L'Ardéchoise le 30/12/2013 20:16
@ 1 : excellent !

4.Posté par Allé marché don... le 30/12/2013 20:31
Je dis bravo et merci.....raz le bol de ces pseudo DIdjé qui ne savent que faire du bruit....

5.Posté par almuba le 30/12/2013 21:27
Très bonne chose.
Ras-le-bol de ces abrutis du bruit.

6.Posté par Mika le 30/12/2013 21:42 (depuis mobile)
Electro party en france i appel rave party! Ek son lot de problème! Sak lé pas content allez manifeste devnt l prefecture! Lol.. Mi lé sur le soiree c'etait pas un l'idee d'un creol..

7.Posté par Bandedabrutie le 30/12/2013 22:40
Vous êtes complétement abrutie ou simplement .....
Juste parce que vous n'aimer pas un style musical vous vous permettez se genre de commentaire pour un soir du 31 ! Et sa se dit réunionnais ... le partage , l’acceptation des différences ....
Parce que vous croyez que les + 3000 personne au coco beach ne vont pas abimer le lagon ?? et les 9000 personne attendu sur la plage aussi ???
Mais 500 personne qui n’écoute pas votre style musical , la ! c'est une autre affaire ....
" Mi lé sur le soiree c'etait pas un l'idee d'un creol " .... personnellement je le dit en temps que creol jai jamais vue des personne autan dégrader la nature que sur cette ile alors cela me fait bien rire ce genre de commentaire
Ne vous inquiétez pas on va réussir a venir vous casser les oreilles quand même !
Dans la joie , la liberté et la bonne humeur ;)

8.Posté par Arret ek ça le 31/12/2013 01:30
à Bandedabrutie : la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Mettre de la musique à fond dans un lieu publique jusqu'à l'aube et souiller la plage vous appelez cela partager ? Avez vous pensé aux riverains ? Non, vous n'acceptez pas les différences car vous voulez imposer la votre.

9.Posté par Choupette le 31/12/2013 02:07
J'aime bien le ""Les élus de Saint-Paul m'ont assuré de leur soutien pour les prochaines manifestations"".

C'est quand encore les municipales ?

Le black-out est venu 2 jours trop tôt !

@ 7.Posté par Bandedabrutie

Allez plutôt potasser votre grammaire, ça rendra service à plein d'monde et à vous en premier !

10.Posté par Fabiho le 31/12/2013 02:31
Merci au Préfet !!! La préfecture ne pourrait-elle pas interdire (aussi) la rave-party régulièrement organisée à la pointe des Trois-Bassins certains samedis soirs, qui cassent les oreilles des riverains jusqu'à La Saline ???
@7 : votre niveau de langue laisse imaginer votre niveau musical

11.Posté par vanille le 31/12/2013 06:16
Ne vous inquiétez pas on va réussir a venir vous casser les oreilles quand même !
Dans la joie , la liberté et la bonne humeur ;)

La liberté ? Quelle liberté ? la tienne mais pas celle des autres. Et puis, c'est ça ton but, espèce d'abruti, venir casser les oreilles des réunionnais qui préfèrent le séga à ta prétendue "musique" ?
Prépare ton dossier pour l'année prochaine, t'as raison, l'espoir fait vivre.

12.Posté par Mat le 31/12/2013 07:25 (depuis mobile)
L''organisation est à 80% créole , kossa ou dis de sa Jean-Marie -Mika?

13.Posté par brian le metro le 31/12/2013 07:32
c'est completement ringue de nous interdire d'ecouter boum boum boum toute le nuit devant notre lagon. Deja qu'on peut plus surfer à 3 basses et aux roches. C'est carrément de la persécution. Si ca continue on a etre obliger de faire la fuite des cerveaux à paris plage.

14.Posté par noe le 31/12/2013 07:53
Il était temps que les autorités interdisent ces manifestations de débiles mentaux qui ne savent que polluer la plage et l'atmosphère avec leur musique ...

Bonne résolution !

Que ces débiles restent chez eux !

15.Posté par jah love le 31/12/2013 07:53
@ bandedabrutie : You thirty six year old bald headed ***, blow me
You don't know me, you're too old, let it go its over,
NOBODY LISTEN TO TECHNO
( Eminem/whitout me/ 2002)
tous le monde est sale et toi avec , makot, mais reconnais au moins que c'est toi l'abrutie.

16.Posté par romain le 31/12/2013 08:37
"Mi lé sur le soiree c'etait pas un l'idee d'un creol.." Et alors ?? va voter pour ton copain Jean Marie Le pen qui partage les mêmes idées que toi et laisse nous tranquille vivre tous ensemble sur notre rocher.

17.Posté par nicolas de launay de la perrière le 31/12/2013 10:57
honte à la commune. d'un côté on autorise le saccage en bonne et due forme par les 20000 personnes estimées qui vont générer une bonne dizaine de tonnes de déchets, et de l'autre, on interdit le style musical électro au prétexte d'un manque de sécurité..

mais on se fout de qui ???


14.
abruti en 2013, abruti en 2014...

18.Posté par darky le 31/12/2013 11:03
10.
le préfet serait bien avisé d'ordonner l'expropriation des terrains situés dans la zone des pas géométriques.. paillottes y compris... tant qu'on y est à vouloir que la réglementation soit appliquée.. !

boutons les constructions illégales hors de ce périmètre.. demandons à nos frères corses de nous former...voilà qui mettrait du "boum boum" au coeur de certains..

allez bonne année quand même, 2013 année de la baise, 2014 année de ...

19.Posté par romain le 31/12/2013 11:12
En fait vous êtes en train de devenir réacs et intolérant quoi. Acceptez le

20.Posté par africa addio le 31/12/2013 12:14
"Qu'aurait-il fallu qu'on annonce ? Qu'on allait diffuser du maloya ?"


PTdrrrr....excellente cette question ingénue !

c'est évidemment la solution dans la dictature socialo_communiste qui se met en place.......ou déposer le dossier en étant bien crasseux et en portant un t shirt de che guevara, et surtout ne pas se gratter l'épaule ils risquent de dire que vous faites une quenelle et organisez un rassemblement néo nazis !

21.Posté par brian le metro le 31/12/2013 12:39
c'est degeu, on va faire la fuite des cerveaux pour aller se bourrer la gueule aux full moon parties a Phuket. La bas la biere est pas chere, les nanas font pas les difficiles avec les blancs et les flics sont contents qu'on viennent faire marcher l'economie locale et decorer leur plage avec nos vomis-land-art .

marre des vieux cons reac de la run

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales