Société

Réunionnais de la Creuse: Jean-Thierry Cheroux retrouve des membres de sa famille


Réunionnais de la Creuse: Jean-Thierry Cheroux retrouve des membres de sa famille
Il commence à recoller les morceaux de son passé. Jean-Thierry Cheroux, transplanté dans l'hexagone lorsqu'il était enfant, est sur notre île pour tenter de reconstituer son histoire personnelle.

Alors qu'il avait lancé un appel dans les médias pour retrouver des membres de sa famille, son vœu a été exaucé. Ce mardi, à la Possession, dans le quartier de Pichette, le quinquagénaire a en effet pu serrer dans ses bras deux de ses cousines (l'une au premier degré, l'autre au second) et rencontrer également une proche de sa mère, aujourd'hui décédée, âgée de 80 ans. 

Anecdotes, photos, explications... la gramoune a pu faire la lumière sur une partie de l'enfance dont l'homme d'origine réunionnaise n'a aucun souvenir. "Je n'ai plus rien gardé de tout ça, je ne sais pas pourquoi", raconte-t-il. "Mais je savais que je venais de La Réunion". 

"Ne pas baisser les bras"

Pour l'une de ses cousines, le voir à la télé samedi soir a été "un choc". "Nous jouions ensemble quand nous étions petits. Nous savions qu'il était parti là-bas mais nous ne nous attendions pas à le voir", explique-t-elle, visiblement heureuse de le retrouver.

"Je ne savais pas du tout qui j'allais retrouver ici", confie alors Jean-Thierry Cheroux, pour qui le voyage aura été particulièrement riche en émotions. "Je suis content d'entendre parler de mon enfance. (...) Un homme sans passé, c'est un homme sans avenir", estime-t-il, conseillant au passage à ceux dans sa situation de "ne pas baisser les bras". 
 

Mardi 11 Octobre 2016 - 16:49
marine.abat@zinfos974.com
Lu 13186 fois




1.Posté par Lf le 11/10/2016 22:13
Lol j'ai cnru qu'il n'avait que 25 ans! Super bien conservé le bougre!

2.Posté par Tant mieux le 12/10/2016 06:41
Tant mieux si ça peut l'aider à se reconstruire, ce voyage!

3.Posté par Ti COq le 12/10/2016 07:03
Une affaire terrible quand même celle de la Creuse... Je pense aux parents qui ont laissé partir leurs enfants pour un avenir meilleur soit disant, et les enfants perdus et se sentant abandonnés...

4.Posté par Le Jacobin le 12/10/2016 09:31
Déchirant, poignant, émouvant, le silence de nos politiques Péi toujours en activités est pour le moins surprenant pas UN ne s'exprime, certains organisaient le rabattage des enfants en échange d'un petit poste de gratte papier dans un bureau, d'autres ont détournés des terrains à leur profit; ils sont aujourd'hui riches comme Crésus, ceux qui dirigeaient les camps de rassemblement sont encore vivant, les lieux sont connus, il faut vite les attraper par la peau des fesses pour qu'ils parlent. Mesdames et Messieurs, il s'agit d'une organisation d'enlèvement d'enfant au abord de la route, dans des familles défavorisés cet une affaire criminelle.

5.Posté par cheche le 12/10/2016 10:02
Il me parait bien jeune cet "enfant de la Creuse" et en excellente santé. Il devrait avoir au moins 45 ans,né dans les années 70.Bref, il a l'occasion de revoir sa famille et c'est tant mieux...

6.Posté par TICOQ le 12/10/2016 11:07
oui il est bien jeune.... ce qui prouve que ce scandale national a perduré bien trop longtemps

7.Posté par Kersaucisson de (Pain sec) le 12/10/2016 11:24
Et là il y a des malokis qui gueulent quand on en reparle de la Creuse!!

8.Posté par Ti COq le 13/10/2016 06:42
Bravo TICOQ, belle remarque !

9.Posté par Ricardo NAHOG-NAS le 15/10/2016 11:41
Oui, il paraît bien jeune. En fait il a 49 ans et a été envoyé en métropole à l'âge de 7 ans me semble-t-il. Scène poignante, même si je regrette le voyeurisme des journalistes qui l'ont filmée.

10.Posté par Pierre Balcon le 15/10/2016 14:07
Dans cette affaire l'Etat se bat les mains liées dans le dos .
Ah nous en apprendrions de bien bonnes sur tous ces bateleurs de foire si l'Etat s'autorisait à publier les rapports individuels justifiant les mesures de placement . Ils émanaient des assistantes sociales , des responsables de PMI , des médecins , des services municipaux , de la police : maltraitance , viol , violences , abandons , naissances sous X , alcoolisme et j'en passe et des plus pires .
Je signale que toutes ces mesures de placement , dans notre état de droit , l'ont été sous le strict contrôle des juges .
Mêmes les petits philosophes savent que la misère matérielle est souvent hélas fille de la misère morale et intellectuelle.
Tous ces nihilistes qui montent sur l'estrade ne croient plus en rien d'autre qu'à leur indemnisation , leur notoriété ou leur réélection .
Ce qui fait notre honte collective ce n'est pas la réponse de l'Etat à l'époque , c'est la question que posait et pose toujours cet état de délabrement et d'abandon dans lequel se trouvait La Réunion . Abandonnée par ses élites plus préoccupés par leurs affaires et le salut de leurs propres rejetons qu'ils expédiaient en métropole ( à Aix , Montpelier etc ) mais pour des causes plus nobles évidemment.
Ah et puis tenez j'en vois un dans le groupe qui ne paie pas la pension mensuelle qu'il a été condamné à payer à son ex pour la charge des 2 enfants qu'il lui a laissés . Il paraît que c'est un délit pour abandon de famille ! Paraît qu'il n'est pas le seul dans ce cas et qu'ils seraient même des milliers . Rassurez bonnes gens , la CAF s'est vantée l'autre jour de faire face à la déferlante..
Relisons Cohen dans son "livre de ma mère " qui disait que les plus grandes douleurs sont des douleurs secrètes .

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales