Economie

Réunion Portage, première entreprise locale à proposer le portage salarial

Voici venu un petit nouveau dans le monde du statut professionnel à la Réunion. Pour la première fois s'implante une société de portage salarial. "Réunion Portage", par la voix de sa fondatrice, Morgane Trapu, a présenté ses ambitions ce matin, lors d'une conférence de presse, en présence des trois premiers "portés" venus partager leur expérience.


Si le portage salarial n'a plus tellement de secret pour le monde de l'entreprise en métropole, il est encore très peu connu à la Réunion. Rien d'étonnant, puisque la toute première entreprise locale à le proposer, Réunion Portage, vient à peine de débuter son activité. Ce matin, à l'occasion d'une conférence de presse, sa fondatrice, Morgane Trapu, a présenté les contours de ce statut professionnel qui permet de cumuler les avantages de l'indépendant et du régime du salariat.

La pratique du portage consiste à créer un ensemble de relations contractuelles entre une entreprise de portage, une personne "portée" et des clients. Plus concrètement, une personne - proposant des prestations de service libérales non réglementées - effectue une prestation pour un client. Il verse les honoraires qui lui sont facturés auprès de la société de portage qui les rétrocède sous forme de salaire, après déduction des cotisations sociales et d'une commission.

Le portage peut répondre à des besoins occasionnels ou plus longs, peut s'associer à un autre statut de salarié, d'étudiant, de retraité… et permet de débuter une activité sans frais. C'est souvent un moyen d'entamer une transition moins risquée en testant la viabilité de son activité sans trop s'engager, en échange bien sûr, d'un pourcentage sur son salaire… A Réunion Portage, le tarif est individualisé et varie entre 7 et 12% de commission. Cette commission étant dégressive en fonction du chiffre d'affaires annuel.

Avoir une couverture sociale, augmenter le chiffre d'affaires et déléguer l'administratif

S'assurer une stabilité professionnelle tout en travaillant comme ils l'entendent, c'est assurément ce que les trois premiers "portés" de Réunion portage ont trouvé comme intérêt commun. "Je suis indépendant mais je n'ai pas de charge à payer. On peut vite se rendre compte si l'activité est rentable ou pas. Et puis, la partie administrative est gérée, c'est un poids en moins. Je me concentre sur mon métier", indique Mathieu Alonso, prestataire pour la société Abprod974.

Le graphiste Franswa D. a essayé le statut d'autoentrepeneur. Pas convaincu, il opte cette fois-ci pour le portage salarial : "J'ai réalisé qu'être salarié, ce n'est pas mon truc. Mais quand on est indépendant, c'est risqué. J'avais des clients qui ne payaient pas ou en retard. Je perdais un temps précieux à courir après mon argent. Maintenant, Réunion Portage se charge de ce pan administratif et devient un intermédiaire entre moi et le client", explique-t-il.

Morgane Trapu a bien rappelé ce matin que Réunion Portage salarie le statut social, et non le statut économique. En d'autres termes, ce n'est pas le portage qui règle la question de la rentabilité mais c'est au "porté" de s'assurer que son projet tient la route. Qui supporte les risques en cas de coup dur? "On gère la relance et les procédures de recouvrement en cas de difficultés de paiement" mais c'est le "porté" qui encourt les risques et doit les assumer.

Objectif de 30 "portés" d'ici à fin 2013

Réunion Portage, créée le 27 septembre dernier, a signé une convention avec quatre portés. L'objectif étant d'atteindre la trentaine d'ici un an. Par ailleurs, elle anime ailleurs des réunions entre portés. L'occasion d'échanger et d'imaginer des synergies ou des opportunités d'affaires chez des clients communs. "Tout en étant indépendant et autonome, on n’est pas seul, on est en relation avec d’autres professionnels également portés, pas nécessairement du même domaine d’activité. Cela permet d’échanger et de se confronter à d’autres points de vue et surtout de s’entraider en toute sécurité puisque nous sommes dans la même structure. Je n’aurais pas trouvé ces appuis aussi vite si j’avais créé mon propre cabinet", témoigne Yves Teillac, consultant.

L'agence se veut un lieu de réunion des talents et des expériences: "Indépendants mais pas solitaires", c'est le maître-mot de Morgane Trapu qui définit les prestations de Réunion Portage comme un "guide accompagnateur interprète, pour les auto-entrepreneurs et entreprises individuelles, déjà existantes ou en projet d'installation".

Réunion Portage, première entreprise locale à proposer le portage salarial
Mardi 4 Décembre 2012 - 16:45
Lu 2209 fois




1.Posté par Franck974 le 07/12/2012 08:09
Bravo à Réunion Portage pour cette belle initiative même si ce n'est pas la première fois que le portage salarial s'implante à la Réunion (Groupe JAM jusque mi 2012) ! :)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales