Société

Retour en vigilance volcanique: éruption possible


La crise éruptive débutée le 24 août 2015 est terminée, la troisième phase effusive s'est arrêtée le samedi 31 octobre.

Cependant, les données enregistrées par l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF), laissent apparaître une nouvelle mise en pression de l'édifice associée à des séismes sommitaux et profonds depuis la fin de la phase effusive. Une éruption reste possible dans les jours ou semaines à venir.

Dans ce contexte, le préfet a décidé de passer en phase de vigilance du dispositif spécifique Orsec* Volcan du piton de la Fournaise à compter du 17 novembre 2015 à 12h00.

Après les reconnaissances effectuées par le BRGM, l'ONF, l'OVPF et le PGHM, l'accès du public à la partie haute de l'enclos du Piton de la Fournaise depuis le sentier du Pas de Bellecombe est à nouveau autorisé dans le respect des restrictions suivantes :
 
  • Interdiction absolue de s’engager au-delà des limites provisoires qui sont matérialisées sur les sentiers KAPOR et RIVALS.
  • L’accès du public à l’enclos reste strictement limité aux sentiers balisés suivants :
  • Le sentier Pas de Bellecombe - Formica Léo - Chapelle Rosemont - Sentier Rivals - Cratère CAUBET
  • Le sentier Pas de Bellecombe - Formica Léo - Chapelle Rosemont - sentier d'accès au site d'observation du cratère Dolomieu (accès par le nord du cratère)
  • Le sentier Pas de Bellecombe - Sentier KAPOR - Piton KAPOR
  • Il est également rappelé qu'une signalisation interdit de s'approcher du bord du cratère Dolomieu au niveau de la plate-forme d'observation, car cette partie présente un risque d'effondrement. La plus grande prudence et le respect du balisage sont indispensables.
Le préfet de La Réunion appelle les randonneurs à faire preuve de la plus grande vigilance sur le massif du piton de la Fournaise en raison de la présence de coulées non refroidies et non stabilisées dans les zones interdites, présentant un risque important de dégazages nocifs pour la santé. Le balisage de sécurité est inexistant ou interrompu au-delà des limites autorisées augmentant considérablement le risque de se perdre. Il rappelle également que le volcan est un milieu naturel, sujet à des changements météorologiques très rapides et parfois violents. Les recommandations relatives à la sécurité en montagne s’appliquent tout particulièrement.

 *ORSEC : organisation de la réponse de sécurité civile
Mardi 17 Novembre 2015 - 09:56
Lu 2469 fois




1.Posté par Rivals le 17/11/2015 09:37
"Le balisage de sécurité est inexistant ou interrompu au-delà des limites autorisées augmentant considérablement le risque de se perdre."

Précision : au-delà du Caubet, le balisage qui existait et menait au Rivals a été volontairement dégradé dans le sens descendant (est-ce l'oeuvre de l'ONF avec des fonds publics, nos impôts ?).
Ridicule, INFANTILISANT, et scandaleux.

Finalement agir ainsi augmente le risque et c'est à nouveau une action ridicule à la Réunion. Détruire, une spécialité locale.

2.Posté par noe le 17/11/2015 09:54
Le DAESH s'en prend aussi à notre beau volcan ...
Où va le Monde , mes amies ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales