Société

Retour en images sur le périple de Victorin Lurel à Tromelin

Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, a conclu sa visite dans l'océan Indien par un détour inédit sur l'îlot de Tromelin et un saut sur les Glorieuses. Une manière pour l'Etat de réaffirmer son autorité sur ce banc de sable qui ne rend pas si indifférent l'île Maurice. Un accord de co-gestion entre les deux pays est étudié. L'inauguration d'une plaque commémorative en l'honneur des esclaves abandonnés de Tromelin a donné à ce périple de 21 heures (aller sur le Marion Dufresne et retour en avion), un cachet historique que le ministre a souhaité pour ne plus renouveler "l'ignominie" de l'esclavage.



crédit photo : Nelly Gravier (TAAF)
crédit photo : Nelly Gravier (TAAF)

crédit photo : Nelly Gravier (TAAF)
crédit photo : Nelly Gravier (TAAF)

crédit photo : Nelly Gravier (TAAF)
crédit photo : Nelly Gravier (TAAF)
Mercredi 17 Avril 2013 - 17:43
.
Lu 1441 fois




1.Posté par Photo974 le 17/04/2013 18:03
Mr Dupuy, le prochain coup si vous avez besoin d'un photographe pigiste pour une mission de ce genre, je suis candidat pour un "ti-contrat".

2.Posté par therese le 17/04/2013 20:51
il serait temps que l'Etat français affirme clairement sa souveraineté sur Tromelin, qui est menacée par Maurice et ce fameux "accord", qui conduirait à reconnaître des droits à Maurice dessus (une cogestion impliquerait sans le dire une co souveraineté, il ne faut pas mettre le doigt dans cet engrenage). L'enjeu : la ZEE, ce n'est pas rien surtout en période de crise!
Voir :
http://ftancois.blog.lemonde.fr/2013/04/12/il-faut-garder-tromelin/

3.Posté par J-L Gajac le 17/04/2013 21:32
Et que dit Lurel sur la souveraineté de Madagascar sur les autres îles du Canal du Mozambique ? Est-ce un hasard si juste avant les élections malgaches, ce néo-colonialiste "socialiste" vient réaffirmer l'annexion de ces îles par la France ? Il sait la pauvreté de ce pays et son incapacité militaire à faire le poids, mais le Droit International lui clouera un jour le bec et Madagascar récupérera ses terres volées par la France.

Un accord de co-gestion avec Madagascar, comme ailleurs avec Maurice ne serait possible qu'après une restitution officielle et j'en serais fort étonné à cause des projets pétroliers. Total et Lurel, même combat ?

Il faut se souvenir uniquement de l'acte d'annexion de Madagascar qui, en lui-même comporte la reconnaissance EXPLICITE de cette souveraineté de Madagascar sur ces îles.

Un argument de plus en Droit International qui me semble intéressant lorqu' un jour Madagascar, enfin dirigée par des souverainistes et non par des marionnettes de la France, exigera la restitution des îles alentour annexées par ce pays :

Voilà l'article unique de la Loi d'annexion de Madagascar par la France, votée à Paris le 06 08 1896 et publiée à Tananarive le 26 septembre 1896 (source : JO de Madagascar et Dépendances du 27 septembre 1896) :

Article unique : Est déclarée colonie française l'île de Madagascar avec les îles qui en dépendent .

L'envahisseur reconnaît lui même que ces îles dépendent de l'île de Madagascar. Alors les avoir conservées lors de la libération de Madagascar est contraire au Droit international, exactement comme lorsque la France a volé l'île de Mayotte aux Comores.

4.Posté par Zozossi le 17/04/2013 21:46
Cette visite est indécente à deux titres.
Premièrement, Lurel, en bon idéologue sans scrupules, surfe, par l'apposition de cette plaque, sur la montée de la haine raciale Noirs contre Blancs en grattant les plaies de l'esclavage qui serait forcément, au mépris des réalités historiques, le fait des seconds contre les premiers; or la marine française a organisé trois expéditions pour récupérer les esclaves abandonnés à Tromelin au XVIIIe siècle, et le retard ne fut dû qu'à une querelle de personnes.
Deuxièmement sa visite intervient dans un contexte honteux pour le gouvernement: celui-ci vient de confirmer une décision prise sous Sarkozy de renoncer à la souveraineté française entière sur Tromelin pour la partager avec Maurice, qui revendique indûment cet îlot français; cet abandon de souveraineté, fait en catimini, va priver la France d'un domaine maritime de 280.000 km2 dans l'ignorance générale.
Lurel, l'un des ministres millionnaires de ce gouvernement incapable, aurait mieux fait de rester chez lui.

5.Posté par PECPEC le 18/04/2013 02:05
Ce Lurel quel fouteur de M..... Avec son ami Domota il avait mis le feu à la Guadeloupe, Mitterrand avait montré l'exemple en Calédonie...Décidément ces socialistes ne pensent qu'a marquer l'histoire par leur bêtise.

6.Posté par noe le 18/04/2013 07:12
De très belles photos !
Bonne visite sur une île qui est à nous !

7.Posté par pitiééééé le 18/04/2013 14:23
purée même les tortues ne méritent pas un spectacle aussi affligeant, pauvres bêtes

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales