Société

Retour en images sur l'inauguration de la Cité des Arts

La Cité des Arts a été inaugurée officiellement ce samedi, à Saint-Denis, en présence de nombreux élus. Le ruban a été découpé par Ericka Bareigts, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité réelle. Voici en images les moments forts de cette cérémonie (Photos : Luc Ollivier) :











Dimanche 6 Mars 2016 - 08:01
Lu 3968 fois




1.Posté par 2020 le 06/03/2016 09:05
Une inauguration sur invitation si je ne me trompe.
Un grand moment d'égalité réelle pour nous dionysiens.....

2.Posté par Eno2016 le 06/03/2016 09:21
Plein de monde à cette inauguration !

Je souhaite du succès pour cette salle !

3.Posté par Pro No Stick le 06/03/2016 09:46 (depuis mobile)
Pitoyable..

4.Posté par beeboop le 06/03/2016 10:02
La cité des arts : chef d’œuvre architectural montrant que la Réunion entre dans la modernité... et faisant passer des noms à la postérité (si, si... au moins sur la plaque d’inauguration,...)

Bien ! Mais pour combien ?
Il faudra dépenser 3 000 000 € /par an (au démarrage....) et dans 5 ans vraisemblablement 1 M de plus peut être.

En attendant ?
Il n'y a toujours pas :
- d'eau potable au robinet (on paye cher aujourd'hui de l'eau non potable ! )
- de zones d'activités pour attirer des nouvelles entreprises
-de création d'emplois pour bâtir des vies
-de formation adaptées qui permettraient de combattre l'illettrisme !

Sauf que peut être :
- il vaudrait mieux faire fonctionner les supermarchés pour acheter notre eau à prix d'or,
- il faudrait surtout pas faire venir de nouvelles sociétés qui pourraient déranger une répartition du gâteau économique local déjà bien établi,
- tant qu'on ne crée pas d'emplois on peut toujours maitriser les assistés et ils n'auront pas le temps de penser à leur avenir car ils auront d'abord faim et voudront se loger !
- et si les gens savaient mieux lire, ils comprendraient mieux l'avenir qu'on leur réserve ici localement...

Le temps passe et on dira que l'on ne comprend toujours pas certains choix !

5.Posté par KLD le 06/03/2016 10:05
excellent ! dommage , il manque une petite touche créole à l'architecture extérieur.

6.Posté par RICOG REYBAG le 06/03/2016 10:11
Le développement d'un pays est inversement proportionnel à sa capacité de mise en scène du vide.
Quelqu'un peut me dire comment s'appelle le clown parmi les officiels ? Arlequin pei ? C'est avec ce genre d'image que la Réunion est de plus en plus crédible......

7.Posté par muppets le 06/03/2016 10:11
Une grande bouffe gratuite payée avec nos impôts pour les socialos du coin mais pas pour les autres, les sans dents.
Au fait qui va diriger nette nouvelle pompe à fric ? quelqu'un de la famille ou un copain de Panette ?

8.Posté par " Vieux Créole " le 06/03/2016 11:45
IL SEMBLERAIT QUE DES RESPONSABLES ÉMINENTS DU CONSEIL RÉGIONAL - DONT SON PRÉSIDENT DIDIER ROBERT - AIENT BOUDÉ CETTE INAUGURATION !!! Pour quelles raisons "impérieuses" ?? NASSIMAH DINDAR , Présidente du Conseil Départemental est la seule à avoir marqué de sa présence ,cette manifestation d'inauguration de"la cité des Arts "du Chef lieu!! Est-ce parce ce que" la Nouvelle Secrétaire d' État ( "Personnalité Gouvernementale " ) devait -SELON UNE TRADITION ÉTABLIE -couper le ruban tricolore à l 'entrée du bâtiment ?? Était-ce trop dur à avaler POUR UN PHARAON ????

9.Posté par GIRONDIN le 06/03/2016 12:01 (depuis mobile)
1. 2020

Excellent...

Après les ronds points à feux, Génial un machin entre 2 voies express.....

10.Posté par KLD le 06/03/2016 12:06
merci "vieux créoles " de ramener les choses dans le camp de la lucidité , didi était il occupé à compter combien il reste de tit bon à distribuer cette année ?

11.Posté par KLD le 06/03/2016 12:20
post 6 reste dans le moucatage de bas étage sur l'uniforme a porté chez les bcbg, une mise en scène du vide de son esprit ? .

12.Posté par KLD le 06/03/2016 12:29
excellent ! dommage , il manque une petite touche créole à l'architecture extérieure. le e est important à extérieur en partant du principe que "architecture" est féminin !

13.Posté par Pierre Balcon le 06/03/2016 15:14
Affligeant spectacle : les artistes subventionnés , ou supposé tels, sont dans les tribunes et les politiciens sur la scène . C’est en fait le véritable ordre institutionnel des choses .
L’ouverture de cet équipement appelé pompeusement « Cité des arts » , et qui architecturalement constitue une offense à la beauté , vient compléter la panoplie des soutiens publics à ce que l’on a coutume de désigner par « culture » .
Les promoteurs de ce type de politiques se donnent pour raison l’imperfection du marché de la création des œuvres d’art qui voudrait que les actions individuelles indépendantes ne produiraient ni la quantité ni la qualité optimales de culture et qui corollairement établirait la nécessaire compétence des acteurs politiques et des processus bureaucratiques pour corriger efficacement ces imperfections.
On relèvera d’abord que cet interventionnisme public de contrôle de la culture par les institutions publiques s’enracine dans des courants fascisants : sous Vichy, l'Association Jeune France et l'école militaire Uriage sont, avec le mouvement d'Emmanuel Mounier, à l'avant-garde de la nouvelle notion de culture qui sera reprise par la Ve République. La culture doit être nationale , c'est-à-dire contrôlée par l'État ou les collectivités ici . Georges Hilaire, admirateur de Malraux après avoir été Secrétaire général aux Beaux-Arts sous Vichy, proposait un nouveau colbertisme: « diriger l'art, c'est lui permettre de s'accomplir » , soutenait -il .
En réalité, la politique culturelle sert d'abord à nourrir une faune de créateurs subventionnés dont les talents (tels qu'évalués par les consommateurs en tout cas) sont souvent inversement proportionnels à l’intérêt que leur porte le public et corollairement aux subventions qu'ils reçoivent. Eux, bien plus que le public qui achète des œuvres subventionnées, sont les véritables bénéficiaires de la politique culturelle. Les privilégiés de la culture aiment se croire du côté des "moins nantis" alors que leurs emplois syndiqués et protégés et les subventions qu’ils reçoivent les placent au contraire du côté de la nomenklatura .
Ce détournement des subventions publiques, sous diverses formes , par les intérêts les mieux organisés ou les favoris du système , n'est pas propre à la culture puisqu’il s'observe dans tous les domaines de notre vie économique. La logique de nos institutions et processus démagogiques favorise les intérêts les plus concentrés et les mieux organisés au détriment du citoyen ordinaire.
Une mafia qui se prétend artistique s'est ainsi constituée . Non seulement elle parasite les contribuables et sclérose le véritable talent, elle fait la pluie et le beau temps dans le monde culturel et dans l'opinion publique.
La politique culturelle sert surtou à diffuser des points de vue partisans et à établir de solides relais politiques qui s’activeront spontanément ou sur sollicitations au moment des campagnes électorales . L'artiste qui, directement ou indirectement, reçoit des collectivités publiques l'essentiel de ses revenus sera en effet incité à mener des actions politiques pour conserver ses privilèges . Ce militantisme sera beaucoup plus efficace que la protestation individuelle du citoyen contribuable qui se plaindra de l’augmentation de ses charges .
L'intensification de l'interventionnisme culturel constitue un des moyens les plus efficaces de propagande et le tableau que nous a donné cette inauguration nous renvoie à des modèles que nous pensions dépassés de l’Union soviétique hier ou de la Corée du Nord aujourd’hui.
Cuba en revient , nous nous y allons tout droit .
Que faut-il attendre de cette culture assistée? Rien de bon .
Nous aurions du tirer les leçons des pépinières d’entreprises qui n’ont contribué qu’a faire prospérer une bureaucratie inefficace , nous aurions pu nous interroger sur l’apport réel à l’épanouissement culturel de l’autre équipement du même type « La fabrik » à quelques pas de là . Nous aurions pu nous demander pourquoi la culture réunionnaise n’a finalement jamais été aussi créative que quand elle n’était pas subventionnée et qu’elle était même clandestine .
La vision à court terme et les autres contraintes des processus politiques et bureaucratiques produiront dans la culture comme ailleurs une instabilité , au gré des alternances politiques et des humeurs des décideurs , une médiocrité dans la création qui n’a jamais à se confronter réellement à son public , un repli tribal et , au total, un déclin.
Le rayonnement d'une culture ne peut pas dépendre des moyens artificiels que l'on met en œuvre pour la promouvoir. La sclérose de la culture française vient non seulement des subventions qui la coupent du marché mais aussi des contrôles et des normes qu'impose l'État payeur et qui, artificielles, sont bousculées par les pratiques spontanées que permet le progrès technique et qui tourne le dos à la culture normalisée.
La culture demeure une affaire de liberté et d’autonomie , à mille lieu de tous ces cadres institutionnels ou des ces bâtiments dans lesquels nos politiciens veulent l’enfermer , à leur profit évidemment.
C’est dans le cerveau des artistes qu’elle prospère , pas dans les dossiers des fonctionnaires ou des politiciens , pas plus dans ceux des clubs d’artistes syndiqués qui garnissait ce jour là la tribune de la honte .
"Ce que l'État encourage dépérit, ce qu'il protège meurt."


14.Posté par Thieri Reauber le 06/03/2016 15:54 (depuis mobile)
En convoi ministériel souplé n''importe de quoi ....

15.Posté par Dugland le 06/03/2016 16:23 (depuis mobile)
Cite des arts pourquoi une cite de la culture mieux valait une cite caf ou zamal ou cite tuning parce que la va pas y avoir grand monde pour remplir la salle ou bien faut nette cocktail a l"entreé

16.Posté par miro le 06/03/2016 17:19
Cé qui ces zozos sur la 2° image ? ... tintin? zorro ? dalton ???

17.Posté par Observer le 06/03/2016 17:50
Le maire de St-Denis a réussi un beau coup; faire de Ericka une secrétaire d'Etat au-devant de laquelle quelques élues de droite viennent se prosterner...

18.Posté par Zozo le 06/03/2016 17:52
Petit jeu du week end
Cinq personnages politiques "alimentaires" se sont cachés dans la première photo.
Saurez vous les trouver?

19.Posté par PEC-PEC le 06/03/2016 18:51
Ca sent la Kiltir.....C'est à dire la daube de gens qui se regardent le nombril en faisant de la M....., mais de la M..... qui coûte très cher !

20.Posté par MARYLOU le 06/03/2016 19:43 (depuis mobile)
post 8-10: Le presidt D.Robert, avait mieux à faire. Il était ds le concret à accueillir les femmes réunionnaises tournées vers l''aide à la formation Profes et à la création d''Entrep, entres autres. De vrais sujets..pr une égalité relle..!

21.Posté par Reau Bert le 06/03/2016 20:45
Bien vu post 13 en sus un convoi ministériel pour inaugurer un lieu qui "pue" les subventions et une programmation de Mxxde pour mieux asservir la populas déjà abruti par l'éducation nationale qui fait défaut pendant ce temps dans une petite salle, les gens avisés ont pu assisté à un très beau spectacle de Mélody Plenet et Philippe Zora pour un beau spectacle qui manquait un soutien technique dans une salle loin d’être appropriée

22.Posté par vieux creol le 06/03/2016 18:08
Nassimah à la rage
Elle qui espérait devenir ministre se retrouve à suivre les pas d Ericka qui l a battu aux dernières législatives ...
Ça fait mal mais c est la vie
Nassimah est deja la princesse capricieuse du cg c est pas si mal

23.Posté par le concret le 06/03/2016 21:17
Je confirme. Post 19 a raison.
Pour info, le bel album de la Region.

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1032336616804647.1073741841.243123052392678&type=3

24.Posté par sondage réel le 06/03/2016 21:50
La garde rapprochée du leader PS des villes quasi complet et euphorique. Comment peuvent ils se réjouir avec une représentante d'un gouvernement qui n'a plus de crédibilité et d'un président des sans dents qui bat le record d'impopularité de la 5ème république avec 17% d'opinion favorable. Profitez bien avec vos épines sans roses car 2017 approche à grand pas..

25.Posté par Gerard Manvussa le 06/03/2016 23:48
J'aurai aimé lire le nom des personnes qui sont sur les photos de cet article. Parce que sur toutes ces photos, je n'en connais que quatre.

26.Posté par LKD le 07/03/2016 06:17
S'il vous plait chers zinfonautes ne critiquez pas trop mes amis socialos, cela me fait trop de la peine moi qui ne suis qu'un petit alimentaire militant socialo aigri et devenu rance au fil du temps , ne soyez pas trop dur avec les socialo.......même si les dégâts de leurs politiques sont de plus en plus considérables....

27.Posté par Elus le 07/03/2016 09:16 (depuis mobile)
Monique Orphé, Erika Bareigt ,Gilbert Annette, Jean Louis Pestel , phillipe Maillet élus de De la Mairie de Saint Denis du Ps .

Olivier Rivière de ReunionNous élu regional.

Beau tableau quand même ils savent échanger ensembles quand il faut!

28.Posté par Bayoune le 07/03/2016 09:20
Kisa ilé lo kloune sapo an paleto tapi mandiyan – nou lapwin tète pioss konmsa isi. Il n'est certainement pas de chez nous, sandoute un migran sankoulèr intégré la perde la bande la sapé de Calais...

29.Posté par loic le 07/03/2016 09:45
c' est dommage que les petits sans cravate' non pas été conviés

30.Posté par ZembroKaf le 07/03/2016 09:53
@6
Le clown en question c'est R.L Pestel "13ème adjoint - Délégué à la Culture et au Patrimoine" à Saint Denis....il a toujours son "chapo" vissé sur sa tête de peur que le peu d' intelligence qu'il a s'évapore !!!
@8
Olivier Rivière, conseiller régional, représente le Président "DiDi Robert" !!! on peut voir aussi Mme Béatrice Sigismeau, conseillère départementale : 6ème vice-Présidente Culture et Sport, adjointe au maire de Saint Pierre :6ème adjointe Politique sportive et conseillère communautaire à la CIVIS !!!

La Cité des ARTS....un beau projet...une belle réussite...!!!

31.Posté par " VIEUX CREOLE " le 07/03/2016 10:27


MÊME SI "le post 22" QUI SIGNE "posté par vieux creol ) que je pourrais approuver , CE COURRIEL N’ ÉMANE PAS DE MOI !!!! Une fois de plus je tiens à faire la précision !

32.Posté par kld le 07/03/2016 22:01
fectivement , comique le 22 , merci pour ce moment .

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales